Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Une réflexion et une experience sur l'EDC Urbain

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

leprevoyant

avatar


Si je peux me permettre une réflexion sur l'EDC Urbain ...

EDC nous connaissons presque tous la signification de ces initiales AMÉRICAINES ...
Les Américains ont des problématiques assez différentes de nous en terme de distances, de climats, de risque naturels, de temps d'intervention des secours, ... Sous nos latitudes les problématiques sont moindres ...
L'idée me vient de ce post http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t10556-petite-interrogation-en-milieu-urbain

Alors EDC ou Kit de survie ??? La limite est pas claire ....

EDC Urbain dans une majorité de cas se trouve dans le premier container à poubelle ...
Faites l’expérience prés de chez vous en Ville (uniquement).

- Qui ne trouvera pas un contenant ?
- Qui ne trouvera pas un bout de verre ?
- Qui ne trouvera pas un vieux cabas pour en récupérer de la ficelle ?
- Qui ne trouvera pas de quoi faire de l'amadou ?
- Qui ne trouvera pas du carton et des sacs plastique pour se couvrir ?
- Qui ne trouvera pas une pile ou la batterie d'une voiture pour initier un feu ?
- Qui ne trouvera pas une ampoule de vielleuse ou une led pour s’éclairer ?
- Qui ne trouvera pas une trousse de secours dans une automobile récente, un bus, un car, ...
- Qui ne trouvera pas un bidon d'huile dans le coffre d'une voiture afin de créer un feu repérable à plusieurs kilomètres ?
- Peut être à manger ?
- Un panneau solaire sur un "radar" pédagogique ?
- ...

Voila ce que j'aimerai lire dans les manuels de survie, les revues, les sites ...
Mais business is business ...

- La boussole ? Avec le nombre de panneaux d'affichage ...  :choc2:
- Thermomètre ? Pour savoir si vous allez mourir de froid ?
- Loupe, firesteel, ... ? Pour faire comme à la TV ... Pour le coté sportif ... Surement ...  lol!

Avec un bon multitool (pince coupante, ....), quelques micropure, le cable de charge de votre téléphone, un jeton de caddie, ...

Vous avez presque tout ...

Après qu'on se fasse plaisir je le comprend et j'ai été le premier ...

Nos villes et notre société produisent tellement de déchet, de gaspillage, de chose inutile !

Réalisons l'expérience, trouvons les 5C dans un rayons de 50 M à 100 M autour de nous EN VILLE et postons ici les photos.

Évidement nous ne sommes pas en mode dégradé donc évitons de fracturer la voiture de notre collègue de travail ou pire encore lol!

l'ange

avatar
Cette amorce de discussion pourrait être un sujet de philo au bac, car  :

On pourrait exprimer qu'un EDC, c'est ce que l'on porte tous les jours et qui est utilisé tous les jours (ou au moins de façon régulière -> définition de régulière ?) en fonction de ses besoins.
Ex:
Un téléphone mobile
Une montre
Un trousseau de clés
Un portefeuille (pièces d'identités, carte de paiement, argent liquide, timbres, impression de ses contacts, ...)
Un briquet (pour les fumeurs)
Un couteau
Des mouchoirs jetables
Un stylo, un crayon, papier
...

Et a cela se rajoute un "kit survie" ou "kit dépannage" selon appellation, avec :
Une lampe de poche
Une trousse de premiers secours sommaire
Du cordage
Un Sifflet
Un sac plastique
Du fil de fer électrique
...

Puis tout dépend ce que l'on attend du contenu :
- Ne pas être dépendant des autres a la moindre merdouille
- Se soigner ou soigner
- Rentrer chez soi
- Sortir d'un ascenseur en flamme  lol!
- Etc..

Et enfin du temps que l'on (veux) dédie(er) a la résolution de la problématique car rechercher les items peut être chronophage.

Espérant ne pas être hors sujet..... Arrow sinon je sort

Leprevoyant, concernant ta demande, dans certaines villes, comme celle où je travaille, c'est tellement nickel que trouver ces items pourrait relever du parcours du combattant.
Je te promets que je ne fais pas de mauvais esprit, ni mauvaise foi mais je trouve le challenge intéressant et je vais essayer d'y participer.

jlb73

avatar


Lange, je te confirme pareil chez moi et de toute façon, ayant un centre de réfugiés non loin de chez moi, nos poubelles sont régulièrement vidées avant le passage des camions poubelles car eux te rejoignent Leprevoyant, pour eux ils se constituent tout avec nos poubelles....

Je suis surement un boulet, nul qui n'a rien compris et a encore des efforts mais je n'y peux rien, en ville, je n'ai RIEN sur moi. Pas de papier, pas de téléphone, pas de couteau, pas de briquet, pas de mouchoirs, rien.

J'ai connu des situations merdiques trajet/domicile et bien j'ai fait 20 bornes à pied pour rentrer chez moi et ce n'est pas les bars qui manquent sur le chemin ni les cimetières.
Au boulot, mon EDC, c'est aspirines pour mes maux de tête , cinq euros en liquide.

Je ne sais pas si tu as vécu en Ile de France Leprevoyant mais question d'affichage , là tu oublies chez  nous. Avec ma femme, on n'a jamais réussi avec des panneaux à trouver la N20 dans notre coin.. Panneaux enlevés et pour villes/indications, on tournait en rond en suivant ces derniers !
Depuis le temps que j'habite dans le coin Est de Paris, la carto , elle est dans la tête..

Mais bien ton post qui nous interroge sur notre démarche, notre finalité.

Je reste fidèle par contre à mon BOB Urbain car là foutre le camp de la ville sera une nécessité...enfin pour moi.

http://jlbastronomie.blogspot.fr

TheGreyMan

avatar


Je rejoins le Prévoyant. Je vis en limite d'une ville de taille moyenne, et je travaille a moins de5km de mon domicile.. mon EDC a fondu comme neige au soleil, particulièrement  ces derniers temps.  
Voila actuellement ce qu'il y a dans mes poches / sac : Un Cold steel mini tuff lite, parfois remplacé par un Kiridashi de Branch placé dans mon portefeuille, ledit portefeuille, mon smartphone avec son cable et une batterie de secours, des ciseaux type secourisme, des anti douleurs pour mes migraines chronique, des mouchoirs papiers, une lampe et mes clés.

Par contre, je ne suis pas sûr de trouver la liste proposé par LePrevoyant facilement autour de moi car ici on a beaucoup de containers enterré pour éviter que les déchets stagnent dans les rues, cela dit je vais essayer tout de même.

jlb73

avatar


Donc pour vous , en France, l'EDC est pour une rupture de normalité afin de rejoindre vos domiciles à partir de vos lieux de travail au plus vite et au mieux ?

Je serai curieux de savoir si certains d'entre vous ont du utilser leur EDC et si c'est possible dans quelles circonstances, je dois rater un truc , pas possible autrement !

http://jlbastronomie.blogspot.fr

TheGreyMan

avatar


Pas forcément. Pour moi l'EDC est simplement strictement sa signification " ce que l'on porte chaque jour", en général plutôt des objets qui s’avèrent fréquemment utiles pour les petits tracas du quotidien que du matériel spécifique pour une rupture violente de la normalité. Après chacun voit midi a sa porte et fait selon les éventuelles menaces présentes dans son environnement.

Thyd

avatar
De mon point de vue, l'EDC comprend 3 catégories d'items:

- Ceux que l'on utilise "quotidiennement" (clé, papiers, argent, ... peigne, mouchoir).

- Ceux que l'on utilise rarement mais qui ne prennent pas de place/de poids (mètre papier, loupe (pas pour faire du feu, mais pour lire les petits caractères), briquet, bobologie, ...).

Ces deux 1eres catégories sont là pour vous faciliter la vie de tous les jours (éviter de demander à qq'un, d'aller acheter un truc, ...).

- Ceux qui pourraient changer la donne pour un encombrement raisonnable (lampe, pince multitools, certains médocs, ...).

Bien évidement un même objet peut rentrer dans plus d'une catégorie...

Au final, on peut compter sur un petit kilo, réparti sur soi, sa veste, un sac.

En supposant que je réduise au strict minimum du quotidien (clé, téléphone, CB, CNI, ...) je gagnerai 750g, mais j'aurai toujours mon sac à dos (pour les courses, le livre dans les transport, ...).

De toute manière, c'est un compromis, nous avons tous des limitations: financières, sociales, professionnelles, ...

Mais je souscris à l'interrogation de Leprevoyant: un EDC n'est pas un kit théorique et il n'est pas là pour régler toutes les situations... sauf à partir au boulot dans la jungle amazonienne, lors d'une tempête (de nuit bien sûr) et alors que la guerre des gangs fait rage, pour soigner les victimes d'une épidémie de choléra d'une tribu anthropophage suite à une famine causée par...

secouriste

avatar


pour ce qui est de mon EDC je me sers régulièrement de ce que j'ai toujours avec moi dans mon sac a part mon matériel de secours d'urgence. mais la aussi je m'en suis déjà servi lors d'accident .

kalahire

avatar
Salut tout le monde  Very Happy
Moi perso je ne suis pas trop dans le delire BOB ou EDC . Même si je porte en permanence un couteau, un fire steel, une boussole, un siflet, 6 metres de paracorde et divers petits outils provenant de mon couteau suisse cheers .
Je suis comme le prevoyant, je ne prevois pas Very Happy , mais j'affute mes techniques de survie en pratiquant le bushcraft.  Tout se trouve dans la nature alors c'est encore plus vrai en ville. Rien ne sert de courir quand on peut marcher à la cool Very Happy

angelo32

avatar
Tout cela est très juste, mais en cas de problème, avoir quelques bricoles sur soi évitera de perdre un temps précieux à fouiller dans les poubelles en urgence. Wink

trois flèches

avatar


kalahire a écrit:Salut tout le monde  Very Happy
Moi perso je ne suis pas trop dans le delire BOB ou EDC . Même si je porte en permanence un couteau, un fire steel, une boussole, un siflet, 6 metres de paracorde et divers petits outils provenant de mon couteau suisse cheers .
Je suis comme le prevoyant, je ne prevois pas Very Happy , mais j'affute mes techniques de survie en pratiquant le bushcraft.  Tout se trouve dans la nature alors c'est encore plus vrai en ville. Rien ne sert de courir quand on peut marcher à la cool Very Happy

En fait t'es pas très EDC mais finalement t'en as toujours un sur toi Very Happy Je suis un peu du même genre, toujours un couteau, un firesteel des kleenex et un bout de paracorde que ça soit en ville ou en pleine nature. Comme le dit si bien Leprévoyant tout le reste en ville est à portée de main et bien souvent sans avoir à chercher bien loin.

Mjöllnir

avatar
Post intéressant, pour ma part je suis également pour un EDC complet pour éviter de perdre du temps à glaner ce qu'il faut sur place, ne connaissant pas la situation qui se présenterait.
Donc bobologie, opinel, feu (firesteel et briquet) papiers et tune.

sebastienb

avatar
Mon EDC urbain n'est pas un kit de survie, mais pourrait m'aider à survivre (ou mieux vivre) le cas échéant. C'est un EDC intermédiaire : ni un kit minimaliste qui tient dans la poche, ni un BOB/GHB. Je ne suis pas d'accord sur le fait de dire que rien ne sert d'avoir un EDC car tout se trouve en ville : rien ne dit que vous serez mobile le jour ou vous aurez besoin de quelque chose, ou que vous aurez le temps de chercher.

http://www.sebastien-billard.fr/tacticool/

nOyA

avatar
Il y a effectivement de nombreuses façons de voir les choses. Comme je le disais sur l'autre sujet, tout depend de la façon de penser. Il n'y aura personne qui aura raison ou tort. C'est l'avantage de ce forum, on discute et partage les points de vue.

Je remarque tout de même depuis que je m'intéresse au sujet qu'il y a deux grands courants. Dites moi si vous pensez la même chose.

Le bushcraft: grossièrement vivre et faire avec ce que nous donne la nature. 

Le survivalisme (preppers): accumuler tout ce qui parait necessaire pour se préparer à toutes éventualités.

Si l'on prend ma definition simple de bushcraft, et que l'on change le terme "nature" par "ville", on pourrait dire que le fait de récupérer en ville ce dont on a besoin autour de nous est en quelque sorte un esprit de bushcraft urbain.

On peut etre totalement l'un ou l'autre, ou prendre un peu des deux à différents degrés. Je vois cela comme une règle graduée ou d'un côté il y aurait le 100% bushcraft et de l'autre le 100% preppers, et que l'on puisse se situer à différents points entre les deux.
Tout depend de nos ressentis, de notre caractère et de nos expériences.

Finalement un EDC évolue avec le temps, mais c'est notre situation et nos expériences qui évoluent et non l'EDC.

Pour ma part je suis un peu comme SebastienB, je suis un peu entre les deux, mais j'essaie d'avoir un minimum sur moi pour parer à un minimum de situations dans l'immédiat, même si le peu de materiel que je porte ne me sert pas tous les jours.

MA définition de l'EDC n'est pas forcement les objets que j'utilise au quotidien, sinon ma femme a aussi un EDC mais qui se compose de tout son bazard dans son sac à main sans qu'elle ne soit dans une optique de survie. 
Pour moi l'EDC c'est l'ensemble des objets portés sur soi au quotidien, pas forcément utilisés régulièrement, mais qui sont réfléchis et orientés dans un but de préparation à une rupture de la normalité ou de survie.

Kasmodian

avatar


Je remarque que ces dernier temps, je reviens vers ce sujet des kits. Je l'avais laisser de côté quelque temps. Le temps de l'expérimentation sans doute.

Pour ce qui est de l'EDC urbain, je suis de l'avis de l'ange et de Sebastienb. Oui, on trouve de tout en ville par définition. Mais il faut voir que dans certaines villes, les ressources ne sont pas facilement accessibles, et donc représentent une importante dépense d'énergie et de moyens pour la collecte.

Or, "tricher, c'est gagner". Pour moi un EDC strate 2, ça sert à ça. Avoir un ou deux coups d'avance sur les autres, passer entre les gouttes.

Je réfléchis de plus en plus en termes de rayon/strates. Je m'explique : j'habite dans le centre d'Aix en Provence, jolie petite ville bien proprette du sud-est de la France. La circulation y est...compliquée. L'eau s'y trouve très facilement et les magasins/restaurants y foisonnent. La sécurité y est très performante (peu ou pas d'agressions). Au niveau climatique, ben c'est le Sud comme le dit mon pote le Moldave ! Mis à part le vent, pas vraiment de soucis. Il fait quand même remarquablement froid en ressentit l'hiver et chaud l'été.
En prenant en compte tout ça, j'ai remarqué que mon comportement (et donc mes kits) s'organise autour de ça.
Mon EDC strate 1 (en page 2 de ce fil), c'est ce que je prends systématiquement quand je sors de chez moi, peu importe où et combien de temps. Il n'y a pas de clefs de voiture, c'est normal on fait tout à pied dans le centre.

Si je m'éloigne de mon domicile plus loin et/ou plus longtemps (journée de boulot, rando, visite de potes, jdr, stages...) ou que j'ai des choses à transporter (courses, bouquins..), je prends en plus mon EDC strate 2 qui tient dans un sac à dos. Plus complet, avec mes clefs/papier de la voiture, des redondances et une vraie trousse hygiène/1er secours, un contenant et un peu de bouffe. Il doit pouvoir me permettre de passer une nuit hors de chez moi sans me poser de questions et sans stress. il peut très facilement et rapidement se transformer en sac pour un court séjour.  
Je détaillerais ça dans un autre fil pour ceux que ça intéresse.

Après, l'expérience reste valide et permets de valider nos compétences plutôt que notre matériel, ce qui est toujours intéressant.
Je vais voir ce que je peux dénicher, où, et combien de temps ça me prends.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

Branch

avatar


study  très intéressant ce sujet :good:


je m'approche plus de la vision de kasmo, j'adapte selon que je parte faire un tour dans le village, au boulot à la grande ville ( de quoi rentrer chez moi le plus confort possible en cas de problème ) ou en ballade...
Je ne vois pas mon EDC strate 2 (comme dirait kasmo) pour me sauver la vie, mais pour me sortir de quelques embarras du quotidien ( soigner , réparer/ bricoler, m'hydrater/m'allimenter, me protéger... Quand loin de chez moi).

Kalahire, ton matos de tous les jours est déjà bien complet Wink

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

trois flèches

avatar


nOyA a écrit:Il y a effectivement de nombreuses façons de voir les choses. Comme je le disais sur l'autre sujet, tout depend de la façon de penser. Il n'y aura personne qui aura raison ou tort. C'est l'avantage de ce forum, on discute et partage les points de vue.

Je remarque tout de même depuis que je m'intéresse au sujet qu'il y a deux grands courants. Dites moi si vous pensez la même chose.

Le bushcraft: grossièrement vivre et faire avec ce que nous donne la nature. 

Le survivalisme (preppers): accumuler tout ce qui parait necessaire pour se préparer à toutes éventualités.

Si l'on prend ma definition simple de bushcraft, et que l'on change le terme "nature" par "ville", on pourrait dire que le fait de récupérer en ville ce dont on a besoin autour de nous est en quelque sorte un esprit de bushcraft urbain.

On peut etre totalement l'un ou l'autre, ou prendre un peu des deux à différents degrés. Je vois cela comme une règle graduée ou d'un côté il y aurait le 100% bushcraft et de l'autre le 100% preppers, et que l'on puisse se situer à différents points entre les deux.
Tout depend de nos ressentis, de notre caractère et de nos expériences.

Finalement un EDC évolue avec le temps, mais c'est notre situation et nos expériences qui évoluent et non l'EDC.

Pour ma part je suis un peu comme SebastienB, je suis un peu entre les deux, mais j'essaie d'avoir un minimum sur moi pour parer à un minimum de situations dans l'immédiat, même si le peu de materiel que je porte ne me sert pas tous les jours.

MA définition de l'EDC n'est pas forcement les objets que j'utilise au quotidien, sinon ma femme a aussi un EDC mais qui se compose de tout son bazard dans son sac à main sans qu'elle ne soit dans une optique de survie. 
Pour moi l'EDC c'est l'ensemble des objets portés sur soi au quotidien, pas forcément utilisés régulièrement, mais qui sont réfléchis et orientés dans un but de préparation à une rupture de la normalité ou de survie.


Ton bushcraft urbain, ce n'est finalement que de l'opportunisme, récupérer un contenant pour en faire un contenant, il n'y a pas vraiment de savoir faire là dedans, récupérer des lacets de godasse dans une poubelle pour avoir de la cordelette, juste de l'opportunisme. Une qualité primordiale dans n'importe quelle situation !!

Fabriquer une nasse avec des branches de saule liées avec un cordage de racines de conifères ou d'orties ça nécessite un savoir faire et des connaissances.

Bien que les deux démarches soient très intéressantes et très utiles, elles sont radicalement différentes mais pour ce qui est du clivage dont tu parles, je n'y crois pas. Je suis très orienté nature et je tends à essayer de faire encore plus de progrès dans ce sens mais je ne me sens pas du tout démuni en milieu urbain, j'ai grandi et me suis forgé 27 ans en banlieue parisienne. Dire qu'il y a un clan urbain et un clan nature ça équivaut à dire qu'un sportif ne peut pas faire de musique...

S'il n'y avait qu'une chose à retenir en survie, ce serait certainement la pyramide de Wiseman car elle démontre bien que les outils ou le contexte ne sont pas des éléments prédominants, pour être en accord avec Leprévoyant, il me semble que la ville représente un magnifique distributeur d'objets usuels, d'eau et de nourriture prêts à l'emploi ce qui est loin d'être le cas du plateau du Larzac.

nOyA

avatar
trois flèches a écrit:Bien que les deux démarches soient très intéressantes et très utiles, elles sont radicalement différentes mais pour ce qui est du clivage dont tu parles, je n'y crois pas. Je suis très orienté nature et je tends à essayer de faire encore plus de progrès dans ce sens mais je ne me sens pas du tout démuni en milieu urbain, j'ai grandi et me suis forgé 27 ans en banlieue parisienne. Dire qu'il y a un clan urbain et un clan nature ça équivaut à dire qu'un sportif ne peut pas faire de musique...

Je ne dis pas qu'il y a un clivage entre ces deux pratiques bien au contraire. Mais je ne suis peut être pas clair dans mes propos.
Je tente d'expliquer que ces deux pratiques sont bien différentes voire opposées, mais qu'elles se complètent bien évidemment.
Je dis juste que chacun a une pratique différente, orienté vers l'une ou l'autre, ou bien savante combinaison des deux à divers degrés. Pour imager l'on pourrait représenter sa pratique sur une échelle plus ou moins grande :

Bushcraft | - 1 - | - 2 - | - 3 - | - 4 - | - 5 - | survivalisme

Une personne qui se definirait comme 100% buschrafteur se positionnerait en 1, inversement une personne qui se ressentirait uniquement prepper serait en 5. Et qu'il y a un grand nombre de declinaisons avec des personnes plus ou moins orientées vers l'un ou l'autre, ou pratiquant à fond les deux et se retrouvant en 3.


Trois flèches a écrit:
Ton bushcraft urbain, ce n'est finalement que de l'opportunisme, récupérer un contenant pour en faire un contenant, il n'y a pas vraiment de savoir faire là dedans, récupérer des lacets de godasse dans une poubelle pour avoir de la cordelette, juste de l'opportunisme. Une qualité primordiale dans n'importe quelle situation !!

Je ne suis pas forcément d'accord avec toi. Effectivement si tu te contentes de ramasser et d'utiliser tel quel c'est de l'opportunisme comme tes exemples. Mais faire du feu par exemple, si tu ne trouves pas de briquet en etat de fonctionnement, peut être réalisé avec plusieurs autres objets trouvés nécessitant aussi techniques et connaissances. Tout dépend de la situation dans laquelle on va se trouver et du lieu.
Mais si je compare plutôt cela au Bushcraft c'est surtout dans l'esprit de ne posséder que quelques outils simples tel qu'un couteau sur soi sans tout un équipement à portée de main, et de ne se débrouiller qu'en prenant le temps de dénicher ce dont on a besoin dans son environnement et de faire appel a ses connaissances et son expérience pour s'en servir.

trois flèches

avatar


nOyA a écrit:
Mais si je compare plutôt cela au Bushcraft c'est surtout dans l'esprit de ne posséder que quelques outils simples tel qu'un couteau sur soi sans tout un équipement à portée de main, et de ne se débrouiller qu'en prenant le temps de dénicher ce dont on a besoin dans son environnement et de faire appel a ses connaissances et son expérience pour s'en servir.

La comparaison est bonne mais force est de constater qu' on trouvera toujours plus facilement des objets prêts à l'emploi en ville que dans la nature. C'est pourquoi j'accorde forcément plus d'importance à ce que j'emmène en sortie nature qu'en sortie urbaine.

Kasmodian a écrit:
Pour ce qui est de l'EDC urbain, je suis de l'avis de l'ange et de Sebastienb. Oui, on trouve de tout en ville par définition. Mais il faut voir que dans certaines villes, les ressources ne sont pas facilement accessibles, et donc représentent une importante dépense d'énergie et de moyens pour la collecte.

Je ne vous rejoins pas vraiment surtout sur le "pas facilement accessible".

Pour vérifier, je me prête à l'expérience qu'a proposé Leprévoyant de trouver les 6C en ville dans un rayon de moins de 100 mètres cet après midi, verdict ce soir.

trois flèches

avatar


Je tarde un peu mais pour donner du sens à l'exercice de Leprévoyant, au lieu de me prêter moi même au jeu, j'ai exposé le problème à ma fille Marine qui a 16 ans et voilà ce qu'a donné le résultat. Ma fille a toujours sur elle (au risque d'en faire rire certains) un couteau et un fire steel (qu'elle maîtrise) et un portable, donc elle a cherché a trouver ce qu'il lui manquait dans les 6C. L'expérience a été réalisé dans le centre de Carcassonne, elle a duré 4.50 minutes (photos comprises) dans un rayon d'environ 30 mètres. L'éducation que je prodigue à ma fille et les deux stages qu'elle a passés à ENS sont les seules choses qui ont orienté ses choix, je n'ai pas influé dans ses décisions.

Un sac étanche, un contenant pour des liquides et un contenant métallique d'un volume d'environ 1 litre pouvant passer au feu.

Une poche étanche contenant un initiateur pour le feu, elle ne l'a pas pensé mais le panneau signalétique une fois bien brûlé peut servir de poêle (entre autres).

Des cartons pour s'isoler du sol ou pour alimenter un feu ainsi qu'une cagette très bonne aussi pour le feu.


A manger et ce n'est qu'un repas parmi tant d'autres  Very Happy

Un abri avec du cordage.

De l'eau.

Des structures pouvant soutenir un abri.


Bien que Marine le sache, on ne parlera pas de toutes les solutions nécessitant des effractions, l'accès à l'eau, à la nourriture, aux moyens de faire du feu à l'aide de batteries ou encore les nombreuses utilisations de bris de verre, rideaux, câbles téléphoniques, etc...

leprevoyant

avatar


Bien joué

Teacher

avatar


Oui, bien joué, on voit qu'elle sait ce qu'elle cherche :bravo: bravo à elle et à papa.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

trois flèches

avatar


leprevoyant a écrit:Bien joué

Ce n'est pas très poussé mais ça démontre bien les facilités que propose le monde urbain.
Ma fille ne s'intéresse pas forcément à ce type de démarche, elle a pris cet exercice comme un jeu, avec ses modestes bases et son esprit de réflexion elle arrive cependant à des résultats simples mais probants.

Branch

avatar


:good:

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

secouriste

avatar


bravo a ta fille :good:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum