Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Nuit dans une ruine Premier épisode.

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 13:42

TheGreyMan

avatar


Petit résumé de ma nuit de vendredi soir, qui fut ma première  nuit "dehors" depuis longtemps.
A l’origine, nous avions prévu d'établir notre bivouac dans une forêt près de Nancy, mais pour différentes raisons, notamment une pluie incessante et le fait qu'une des personnes présentes devait être a son travail le lendemain a 10h, nous avons opté pour un terrain privé situé dans l'Est de la Moselle. Les indications sont volontairement très vagues, le propriétaire du terrain a déjà eu plusieurs dégradations sur sa propriété, il ne souhaite pas que son terrain soit identifiable. C'est pourquoi, malheureusement, je ne peux pas partager de photo ici. Malgré cela, je vais essayer de partager avec vous mes impressions de cette nuit atypique.


Nous sommes donc arrivés sur place a 19h, et la première tâche fut de localiser la casemate. Une casemate est un abri fortifié en béton, faisant partie de la Ligne Maginot, une ligne de défense construite de 1928 a 1940 le long des frontières, du nord au sud de la France. Cette ligne Maginot comporte plusieurs sortes d'ouvrages : des très importants, comprenant plusieurs étages et des dizaines de kilomètres de galeries jusqu'aux blockhaus MOM qui n'étaient qu'une seule pièce de 10m² sans sous sol.
Notre casemate est de taille moyenne et ressemble d'extérieur a celle ci: Elle comprend une dizaine de pièces, sur deux niveaux. Ce n'est pas un musée, le propriétaire des lieux la garde telle quelle pour le moment et la rénovera peut être a sa retraite. Elle est simplement vide et fermée. Imaginez-vous donc arriver devant ce bloc de béton gris, pris dans la végétation, a la nuit tombée et sous une pluie battante. Ambiance ! La lourde porte d'époque est verrouillée mais nous avons la clé. Au prix de quelques efforts, la porte finit par s'ouvrir.  La casemate est presque vide, a part une pièce qui comprend l'ancien système de filtration et quelques énormes filtres a air figés dans la rouille. Aux murs, au sol, au plafond.. du béton, de l'acier et de la rouille. C'est froid, c'est humide et c'est triste a mourir.. mais par chance, l'une des chambres de tir, là ou il y avait le canon et les mitrailleuses il y a bien longtemps, est épargné par l'humidité et la rouille.

L'un de mes amis présents, ami lui-même du propriétaire des lieux, est un passionné des vestiges militaires de notre région et nous fait la visite guidée, assortie de l'histoire de ce bâtiment. On voit l’emplacement des jumelages de mitrailleuses, du canon, les rails suspendus au plafond qui servaient a déplacer ces lourdes armes, l'emplacement de la cuisine, des wc,  la chambre de l'officier et celle de la troupe accueillant a l'époque un peu plus d'une vingtaine  d'hommes -qui se partageaient 8 lits... par roulement-, quelques sommiers métalliques, les deux citernes d'eau bétonnées. A l'époque de leur construction, ces installations étaient a la pointe de la technologie : cuisinière électrique, moteur produisant l'énergie nécessaire a l'éclairage, au chauffage et a la filtration de l'air, en cas d'attaque au gaz. Malgré l'état de délabrement de la casemate, on peut encore lire des inscriptions d'époque sur les portes et les murs: indications pour vider une citerne, interdictions aux "non -spécialistes" d’accéder a la salle du moteur, les mots "chambre de tir", "chambre des Officiers", "Centre de communication"...  A la lumière de nos frontales, on replonge dans la vie de ces soldats, terrés dans ces murs en béton, l’œil rivé au périscope ou derrière les instruments de visée de leurs armes. Dans les gros ouvrages, certains déprimeront, usés par l'état d'alerte quotidien, l'absence de lumière du jour et le rythme des "quarts" (repos/ travaux d'entretien/ manœuvre/ garde et corvées)   Ils nommeront cet état de déprime: la "betonnite".

Notre diner fut constitué de pain frais, de saucisson paysan, d'un cassoulet chauffé au feu de bois a l'extérieur et d'une bière régionale. Au vu de la pluie battante, le feu ne s'est pas fait  sans mal... Nous avons écorcé du bois mort, et monté un petit abri avec un tarp pour le protéger. Si j'avais été seul, j'aurais probablement fait mon feu a l'intérieur, dans le couloir d'entrée, l’arrivée d'air et plusieurs ouvertures m’auraient, je pense, garanti un bon tirage et une évacuation sans problème de la fumée. Mais par respect du lieu, nous ne voulions pas risquer de laisser des traces de feu sur le sol intérieur.

Pour le couchage, nous sommes trois installés au sol, et notre "guide" opta lui pour le hamac suspendu. Cela peut paraitre original vu le lieu, mais il n'en est rien : dans plusieurs ouvrages de la ligne Maginot, les soldats dormaient a l'époque dans des hamacs, comme sur les navires de guerre. Cela permettait de tout ranger la journée, et ainsi d'avoir une salle pour manger. Économie de place...  Pour nous, au sol, le principal ennemi est le froid, et avec lui le béton, véritable "pompe de chaleur". Je place donc mon poncho -très épais, il s'agit du modèle de surplus de l'armée allemande... du lourd, loin du matériel "ultra leger" ^^ -  puis je place une space blanket et enfin mon sac de couchage.  
Après quelques récits historiques et anecdotes d'urbex, nous nous glissons dans nos sacs de couchage. Et je dois bien avouer que ce n'est pas la nuit la plus confortable que j'ai passée: la dureté du sol ne me dérange pas mais le froid finit par remonter dans le sac et me réveille vers 3h. Je prends ma veste et l'étale sous mon sac de couchage et je fais de même avec ma polaire et mes habits de rechange mais dans mon couchage. Là je suis enfin au chaud et je termine ma nuit tranquillement. A mon réveil, mes vêtements sont chauds, ce qui est assez agréable!

A 8h, nous prenons un café avant de remballer et de refermer la casemate derrière nous. A la lumière du jour, nous découvrons le petit bois, qui accueillera surement l'une de nos prochaines sorties et, malgré la pluie qui n'en finit pas, une belle vue sur les champs et le village voisin.

Aujourd’hui, je viens de ranger et nettoyer mon matériel, et de partager ma modeste aventure avec vous. C'est très loin des magnifiques paysages Suédois, Québécois, et de la verdoyante campagne Belge ou Française, mais je ne  regrette pas cette plongée dans l'histoire de ma région. cheers

2 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 14:09

Teacher

avatar


C'est une nuit hors de l'ordinaire que tu as vécue, merci de nous la raconter. Dormir dans un lieu aussi chargé d'Histoire doit certainement apporter son lot d'émotions.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

3 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 16:28

reaper

avatar


Belle aventure ca me rapelle les videos de ceux qui visitent les lieux abandonnés notamment celles ou ils visitent un vieux bunker souterrain

4 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 17:14

Branch

avatar


Merci pour ce récit très intéressant TGM Smile

Tu retranscris très bien les ambiances, j'ai presque eu froid à un moment tongue et les détails historiques ne gâchent rien :bravo:

A quand la prochaine sortie ? Smile

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

5 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 17:14

banou

avatar
moi c jeudi soir que j'ai fait mon bivouac dans un site ancien ; on a fait un roulement avec les membres de l'assoc car il y a eu un gros chantier et il  fallait rester pour 'protéger' le matos de l'entreprise ;
dehors mais sous un abri relatif j'ai vu défiler les étoiles le brouillard la pluie et un grand duc ! froid piquant en début de nuit
mon avis sur mon sac de couchage de l'armée ? quand on bouge trop ça devient un sac 'étrangleur' !
après l'avoir ouvert en haut et rabattu une grosse couverture j'ai finalement assez bien roupillé et mes chiens aussi malgré une visite d'un probable renard chassé et tenu à distance par ma meilleure gardienne !
est-on fou ou courageux par chez nous greyman ?

6 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 18:41

urizen

avatar


Cela m'aurait bigrement intéressé étant passionné d'histoire militaire Wink

Marrant, même technique, poncho de l'Armée, spaceblanket puis sac de couchage.

Pas de matelas de sol à te lire ?

On utilise aussi souvent la technique des fringues glissés dans la poche intérieure du sac du couchage, cela isole bien en complément et tu récupères aussi des habits chauds !

Merci pour ton compte -rendu très sympathique à lire.

Feu allumé au briquet , allumettes , firesteel ?

http://jlbastronomie.blogspot.fr

7 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 19:09

Teacher

avatar


banou a écrit:
est-on fou ou courageux par chez nous greyman ?


on se posait la même question avec Pekene, en mangeant dehors au bord du lac par -2°C :good:


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

8 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 19:30

ByChris

avatar
Salut TheGreyMan,

Merci de nous raconter par le détail tes impressions de cette nuit particulière.
En te lisant je pensais que tu allais dormir sur un matelas…
Ah ok…, je viens de lire la signification de MOM : Main d’Oeuvre Militaire.

9 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 20:23

patoche

avatar


cool ta sortie , le proprio n'a pas envie d'en faire une maison avec son bunker :good: :good:
Nancy que de souvenirs cheers camp commando et brevet du 26 RI cheers cheers

10 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Dim 12 Nov 2017 - 20:28

Nico

avatar


Très sympa ce récit :good:
Merci TGM.


_________________
"Dans le grand escalier de la vie, chaque problème rencontré est une marche à gravir." Motivex personnel
Chartreuse Nature sur Facebook et sur Youtube
https://www.youtube.com/chartreusenature/

11 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 1:16

TheGreyMan

avatar


Merci a tou(te)s je ne m'attendais pas a un si bon accueil !  Very Happy

Pas de matelas pour nous ce coup ci, en fait, j'avoue ne jamais en avoir pris en outdoor, mais les années passent et mon dos me le suggère de plus en plus. Wink Je rejoins Banou, le sac de couchage de l'armée Française n'est pas très spacieux: il ne faut pas songer a se tourner dans son sac mais avec son sac. Et lorsque l'on rajoute des vêtements avec soi, on se sent un peu comme une sardine. Smile

Le feu a été allumé par un ami au firesteel avec l'aide de copeaux de bois gras. Il avait préparé ses copeaux a l'avance et les tenait au sec dans une boite d'aspirine.  

@Patoche: le bunker finira surement en "maisonnette" pour ses loisirs ^^

12 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 9:52

l'ange

avatar


Salut TGM
Est ce que tu saurais si le bâtiment a "servi" ?

J'ai fortement apprécié ton descriptif, ambiance, température, etc...; on s'y croirait. sunny

13 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 11:53

banou

avatar

14 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 12:50

TheGreyMan

avatar


Salut l'Ange,

Ce bâtiment n'a pas tiré sur l'ennemi...
Les combats ont eu lieu a quelques kilomètres de là, mais c'etait hors de portée de cette casemate et de son armement "modeste". Son rôle se limitait a  "flanquer", a protéger un coté, d'une autre casemate qui défendait une route jugée comme importante par l'état major de l'époque.  A quelques kilomètres se trouve un gros ouvrage qui, il me semble, a  bien ouvert le feu sur l'ennemi. En comparaison a notre petite casemate, ce dernier avait un équipage - car c'est ainsi que l'on nommait les unités manœuvrant dans les ouvrages de la ligne Maginot- de plus de 500 hommes! L'un des 5 plus imposants et puissants de la Ligne, dit-on... Je pense que les hommes stationnés dans les petites casemates devaient se sentir bien seuls quand l'ennemi arrivait.

Salut Banou,
Tu vas rire, j'ai fait de l'airsoft a Jouy-sous-les-côtes il y a quelques années. Un très beau site, maintenu et rénové par une équipe de passionnés. J’en garde de bons souvenirs... Smile


Votre intérêt pour ma modeste sortie et l'histoire de ma région me touche beaucoup. Ca me donne envie de retourner a d'autres endroits que je connais, pour vous partager quelques photos cette fois ci.

15 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 13:51

urizen

avatar


SUPER les liens Banou !

Tu fais l'effort de faire un compte rendu de ta sortie avec une partie historique en plus (j'ai été plus fainéant pour ma dernière, j'ai pris en photo le panneau explicatif sur place Smile, je ne veux pas rater cela !

Merci pour tes précisions.

Surpris que tu n'as pas utilisé un matelas de sol quand même....je m'en passais aussi mais en discutant avec Trois Flèches et d'autres à ce sujet, j'ai été rarement convaincu (pas le même âge non plus).
le matelas de sol t'aurait évité un réveil nocturne Smile

Il y avait des promos à ce sujet sur azimut-nature il y a peu Smile

Militaire et confort, pas synonyme là (clin d'oeil à nOyA pour les rangers Smile mais militaire et solide , là oui Smile

http://jlbastronomie.blogspot.fr

16 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 13:57

banou

avatar
TGM : si tu voyais le boulot qu'on a abattu ces dernières années ! si tu re-passes dans le coin préviens moi ! je t’organiserai une visite sur mesure avec le meilleur guide ! ( nan c pas moi)

ps : offre valable pour tout le forum

17 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Lun 13 Nov 2017 - 19:09

DragonShadow

avatar
TheGreyMan a écrit:Salut l'Ange,

Ce bâtiment n'a pas tiré sur l'ennemi...XXXXXXXXXXXX
... Je pense que les hommes stationnés dans les petites casemates devaient se sentir bien seuls quand l'ennemi arrivait.

Salut Banou,
Tu vas rire, j'ai fait de l'airsoft a Jouy-sous-les-côtes il y a quelques années. Un très beau site, maintenu et rénové par une équipe de passionnés. J’en garde de bons souvenirs... Smile


Votre intérêt pour ma modeste sortie et l'histoire de ma région me touche beaucoup. Ca me donne envie de retourner a d'autres endroits que je connais, pour vous partager quelques photos cette fois ci.

Merci pour ce retour. J'adore moi même déambuler dans tous les ouvrages qui ont une histoire, grande ou petite (pratiquant d'urbex aussi Wink ) Cependant avec les dernières indications de ce post, il devient aisé de localiser les lieux... Et malheureusement une maladresse de ce genre fait souvent l'affaire des urbexeurs, brocanteurs/récupérateurs/voleurs, etc... et pire encore, ceux qui le font gratuitement: les casseurs Evil or Very Mad

En tout cas cela change des récits de bivouac dans les bois, à refaire!

18 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mar 14 Nov 2017 - 2:24

Pekene

avatar
Teacher a écrit:
banou a écrit:
est-on fou ou courageux par chez nous greyman ?


on se posait la même question avec Pekene, en mangeant dehors au bord du lac par -2°C :good:

19 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mar 14 Nov 2017 - 2:31

Pekene

avatar
Merci pour ton récit! Ce fut très agréable à lire

20 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mar 14 Nov 2017 - 2:39

Pekene

avatar
Au fait, ta description du bâtiment me fait penser à ce reportage:

https://youtu.be/bzi98brW484

21 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mar 14 Nov 2017 - 4:19

skögen

avatar
Bon récit, merci. Moi aussi j'ai froid, là!

TheGreyMan a écrit:Ca me donne envie de retourner a d'autres endroits que je connais, pour vous partager quelques photos cette fois ci.

Oui, ou comme disent les chinois, "pics or it didn't happen" Wink

22 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mar 14 Nov 2017 - 20:19

TheGreyMan

avatar


Ah le Mur de l'Atlantique ! Je n'ai jamais visité ces ouvrages encore. Mais ca viendra ^^

Des photos, il y en a quelques unes. Mais le problème c'est qu'elles permettraient d’identifier le lieu assez facilement pour les amateurs de la Ligne Maginot, mais aussi pour ceux qui y vont pour piller le peu qu'il reste. Les associations bénévoles qui refont ici et là des casemates et des ouvrages afin de faire partager cette partie de l'histoire sont fréquemment la cible de vol de matériel.  Et dans les casemates "dans leur jus", comme celle dont je vous parle, c'est une autre sorte de pillards qui s'y rend, pour démonter le cuivre qu'il reste et le revendre a la tonne, de l'autre coté de la frontière.

23 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mer 15 Nov 2017 - 4:54

skögen

avatar
Bien sûr, je blaguais a demi. Tu l'explique bien en début de ton premier post.

J'ai visité des ouvrages de la Deuxième en France et ici au Québec (si si, il y en a un...) mais jamais d'ouvrages de la fameuse ligne Maginot. Ton récit nous met bien dans l'ambiance, et l'imagination fait le reste.

24 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mer 15 Nov 2017 - 5:17

Teacher

avatar


le bunker en Beauce skögen?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

25 Re: Nuit dans une ruine Premier épisode. le Mer 15 Nov 2017 - 5:21

skögen

avatar
Fort Péninsule, en face de Gaspé.
J'ignorais qu'il y avait un bunker en Beauce.
Pas le mont Radar?

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum