Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

15 jours dans la jungle du Costa Rica

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Jeu 29 Mar 2018 - 17:10

Lanceolatus

avatar
Non malheureusement je ne peux pas t'en dire plus sur cette arbre désolé. Mais une chose est sûre ce n'est pas un boulot. Nous étions dans des endroits inviolés par l'Homme et cette photo a été prise très loin (d'où la non netteté hahaha). Et ce n'est pas un chaga mais une termitière !

C'est une question d'habitude. Qu début les guides te disent "Oh regarde une grenouille", ou "Il y a un serpent à 50 mètres". Au début tu hallucines puis tu deviens pareil... Ensuite faut dire qu'on s'est donné,les moyens d'en voir hein. On n'a pas été dans des hôtels au bords de piscine comme 70 % des touristes. On a fait bcp de forêts, des balades nocturnes et diurnes, on est rentré sales, trempés, fatigués...

Merci Urizen et Quid ! La Guyane j'en rêve mais ça va se faire, ça c'est sûr.
La carte du parcours j'essayerai de vous faire ça pour la fin de ce récit ! Je poste ce soir ou demain la suite de nos aventures !

27 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 31 Mar 2018 - 15:00

Lanceolatus

avatar
3eme partie.

Direction Siquirres, une ville un peu plus au sud mais toujours dans la province du Limon. Nous ne nous arrêtons pas là mais continuons un peu plus loin, en montant jusqu’ à la forêt de Guayacan.

Nous nous dirigeons vers le C.R.A.R.C, Costa Rican Amphibian Research Center, dont le seul maître à bord est Brian Kubicki. Un Américain vivant au Costa depuis 17 ans pour étudier les amphibiens.
Nous arrivons la nuit, à 18h30, et déjà c’est l’agitation là bas. Une équipe de tournage est présente pour un reportage animalier qui sera diffusé aux Etats-Unis en octobre ou novembre.

Brian nous précise que ce soir c’est sa femme et son voisin qui vous nous faire une balade nocturne.
Ici il ne s’agit absolument pas de visite guidée touristique. Il n’y a pas de sentiers aménagés et aucune trace humaine. La forêt est profonde, humide, habitée par énormément d’insectes, et la machette est nécessaire pour pouvoir évoluer tranquillement.

La femme de Brian et son voisin sont des Ticos pure souche. Ils connaissent le terrain, la faune et la flore. Voila qui s’annonce passionnant.

Quelques centaines de mètres et nous apercevons déjà quelques trucs un peu moins communs. Et mon appareil remarche normalement Wink

Agalychnis spurrelli









Dendropsophus ebraccatus



Un insecte bizarre :



Un crapaud dont j’ai oublié le nom



Amplexus de Scinax elaeochrous



Leptodeira septentrionalis







Serpent opisthoglyphe au venin très peu actif. Une envenimation est techniquement possible, mais cela s'arrêtera probablement à une rougeur et une petite douleur pendant une paire d'heure. Aucun décès enregistré.

Craugastor crassidigitus





Agalychnis lemur







Très content d’avoir pu observer 6 ou 7 spécimens de cette espèce qui est relativement rare et en danger à cause de la destruction de son habitat. La couleur est verte la journée et marron la nuit. Les gros yeux blancs ou gris entourés de noir sont caractéristiques.

En descendant le long de petits ruisseaux, je trouve ma première grenouille de verre. Appelées Glass frogs en Anglais ces grenouilles ont la particularité d’être translucides, en particulier la face ventrale.
Je ne pensais pas en voir un jour. Inutile de vous dire comme j’étais ravi ! Il s’agit ici de la plus petite espèce, qui fait environ 2.5 cm à l’âge adulte.

Teratohyla spinosa





Craugastor crassidigitus



L’équipe télé ayant fini de shooter tout ce dont ils avaient besoin, Brian fini par nous rejoindre. En discutant et en marchant il me dit d’un ton très calme et en pointant sa lampe torche dans la forêt: "Il y a unImantodes innornatus là bas." Je regarde, et effectivement 20 mètres plus loin dans les arbres il y en a un. Sacré coup d’œil. On voit l’habitude, c’est impressionnant.









Ce serpent est inoffensif.

Oophaga pumilio, de nuit, et oui.



Lythobathes warszewitschii



Coloration ventrale :



Ponte d’Agalychnis callidryas



Retour au lodge du C.R.A.R.C où nous passerons la nuit. L’endroit est superbe, juste en face de la forêt.



Le tout est très bien aménagé, avec une reliure sur l’histoire du projet, des plans, des photos etc…

28 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 31 Mar 2018 - 15:11

Quid Novi

avatar
C'est passionnant !!!

http://www.terreliquide.com

29 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 31 Mar 2018 - 15:32

Teacher

avatar


Que de belles découvertes!


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

30 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Dim 1 Avr 2018 - 22:48

ByChris

avatar
Salut Lanceolatus,

J’admire ta passion pour les serpents et plus généralement ton intérêt pour la nature.

Je vais essayer de profiter de ton savoir ; cela remonte à 40/42 ans en Afrique, latitude frontière RDC/Zambie, moment où j’ai rencontré un long serpent noir d’un diamètre plutôt bien affirmé, le serpent est subitement sorti d’un trou dans le sol pour passer, glisser à une cinquantaine de centimètres devant mes pieds.
Je suis resté debout, immobile et j’ai cessé de respirer. Le serpent pouvait-il ignorer que j’étais là et à ton avis à quelle espèce appartenait-il ?

31 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 8:30

Lanceolatus

avatar
Salut ByChris, et merci pour ton message.

Oui tout à fait, si tu ne bougeais plus, qu'il ne t'avait pas vu gesticuler avant dans ce cas tu n'était pas une menace et tu n'étais qu'un obstacle à contourner. En fait tu as très bien agi !

Selon l'aire de répartition et ta description cela était sûrement un Cobra. J'ai pensé à Toxicodryas blandingii, que j'ai élevé dans le passé, mais c'est un serpent arboricole donc j'opte plus pour un Cobra. Lequel je ne sais pas encore mais je vais regarder dans mes bouquins tout à l'heure. Si je te poste des photos tu penses pouvoir le reconnaître ?

32 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 8:57

ZatoFlo

avatar
Toujours un régal toutes tes photos !!! cyclops
Merci de nous partager tes aventures au Costa Rica :good:

33 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 9:22

ByChris

avatar
Lanceolatus a écrit: Si je te poste des photos tu penses pouvoir le reconnaître ?

Cela fait trop longtemps… je risque d’être influencé par les recherches que j’ai effectuées afin de l’identifier.
Il me reste vaguement son mouvement, sa couleur noire luisante homogène et son effet de surprise. C’était saisissant ! Sur le coup j’ai eu l’impression d’entendre mon coeur battre dans mon cerveau  What a Face

Cette image me parle un peu :
http://2.bp.blogspot.com/-u1W3pGznbTM/VKwCR44UTgI/AAAAAAAAS4k/Bo52Ie99p4E/s1600/Black-Cobra-Snake-Wide-HD-Wallpapers-Free-Download-Snake-Images.jpg

34 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 10:05

Lanceolatus

avatar
J'ai ressorti mon livre sur les serpents de Zambie et d'Afrique Centrale. Il s'agissait sans aucun doute de Naja nigricollis. Un cobra cracheur très dangereux, possédant un venin neurotoxique ET cytotoxique. Les adultes peuvent atteindre les deux mètres. La coloration varie bcp mais il y a pas mal de specimens qui deviennent noirs une fois adulte. Ils se nourrissent majoritairement de rongeurs et peuvent, pour reguler leur température, se cacher dans des terriers de rongeurs ou des termitières.

Tu as bien fait de ne pas bouger.

35 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 10:05

Lanceolatus

avatar
Merci Zatoflo ! C'est très gentil !

36 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 11:00

ByChris

avatar
Merci Lanceolatus d’avoir faits des recherches, je retiens Naja nigricollis, une variété des cobras.
J’en retiens également que la conduite à tenir face à un serpent et alors que la fuite est impossible c’est de rester immobile.

37 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 15:16

Lanceolatus

avatar
Le lendemain matin nous retrouvons Brian qui accepte de nous montrer son laboratoire normalement interdit au public. Il s’excuse d’avance car selon lui c’est le bazar.
Oui Brian, c’est très mal, il y a un mouchoir sur ta table.

[url=http://www.hostingpics.net/

Divers terrariums :



Face ventrale d’une autre grenouille de verre.

Cochranella euknemos



La pièce aux salamandres :



Une de ses Oophaga granulifera.



On va vite fait retirer du cash et faire le plein de la voiture à Siquirres et sur la route nous voyons une voiture en feux de détresse et 2 personnes accroupies sur la route. Nous nous arrêtons pour voir si il y avait besoin d'aide et en fait ils protégeaient juste un paresseux qui essayait de traverser.

C'était un paresseux à 3 doigts, Bradypus tridactylus.





Animaux feignants au possible, je déconseille de s'en approcher trop près car ça peut être parfois agressif et ça a de sacrées griffes.

Je décide ensuite d’aller faire un tour autour du lodge pour observer les espèces diurnes.

Oophaga pumilio



Allobates talamancae



Dendrobates auratus, localité Caraïbe. On voit nettement la différence avec la localité Pacifique. Celles-ci ont beaucoup plus de vert.





Anolis sp.





Le soir Brian me dit que la sortie nocturne durera plus longtemps que prévu car hier il n’était pas avec nous. C'est parti pour 5 heures dans la forêt primaire.
A 17h30 nous sommes prêts et partons nous enfoncer dans la forêt de Guayacan.
Première grenouille observée, la fameuse Grenouille marteau, ou Dink frog. Très abondante, elle se repère très facilement grâce à son chant rappelant le bruit d’un petit marteau sur une enclume.

Diasphorous diastema



Des œufs d’Agalychnis spurrelli et d’Agalychnis callidryas.



Un amblypyge, une espèce panchronique.



Des œufs d’Agalychnis lemur



Agalychnis lemur



Il y a un animal que nous cherchons en particulier. Une grenouille devenue assez rare, et pas forcément facile à observer. Autrefois classée dans le genre Agalychnis, et même si assez ressemblante, elle est en fait différente par bien des aspects aussi bien physiques que biologiques.

Après 1h de marche nous finissons par en entendre une. Il nous faudra bien 15 minute pour la localiser grâce à son chant. Mais nous avons réussi !

Cruziohyla calcarifer









Après cette petite session photo je me retourne et manque de me cogner la tronche là-dessus :

Corytophanes cristatus



Duellmanohyla rufioculis





Hyalanobatrachium valerioi



Hyalanobatrachium fleishmanni





Sous l’apparent calme nocturne de la forêt tropicale, une guerre a lieu.

Sachatamia albomaculata, combat de deux mâles.





Pristimantis cerasinus





Brachypelma albopilosum



Hyloscirtus cerasinus



Imantodes cenchoa









Ce serpent est inoffensif.

Teratohyla spinosa en métamorphose.



20 mètres plus loin, un autre Imantodes cenchoa.









Corallus anulatus, un boa arboricole. Non venimeux donc, mais avec de jolies dents qui peuvent faire mal Wink







Agalychnis lemur



38 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 15:54

ZatoFlo

avatar
Les petites grenouilles, on dirait des petit bijoux cyclops Razz

La grenouille de verre elle est impressionnante et vraiment superbe :good:

39 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Lun 2 Avr 2018 - 16:29

Lanceolatus

avatar
Ouais c'est génial de les observer de près, pour les femelles gestantes tu vois les œufs et tout...

40 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Mer 4 Avr 2018 - 11:31

Lanceolatus

avatar
Suite du récit !

Nous partons le lendemain pour la réserve biologique de La Selva, dans la province d’Heredia.
L’endroit est superbe et rempli d’étudiants et scientifiques.
Nous rencontrons un herpeto qui nous dit avoir vu un Terciopelo (Bothrops asper) de 2 mètres de long dans le jardin la veille au soir. Il nous montre l’endroit mais même après d’intenses recherches il n’y a plus personne.

Les forêts primaires ici sont abondantes. Pour autant nous ne verrons pas énormément de choses. Mais pas des moindres !

Basiliscus vittatus



Agalychnis callidryas





Ectophylla alba



Ces chauves souris blanches frugivores rongent les grandes feuilles de palmiers le long de la tige, les deux côtés de la feuilles s’abaissent et forment ainsi un abri pour quelques individus.

Ameiva festiva





Gonotades albogularis



Et surtout…


Un énorme Spilotes pullatus de presque 3 mètres :







Impressionnant spécimen d’une circonférence  de 10/12 cm… Aucune agressivité.

Une imposante Tayra (Eira barbara) a traversé juste devant moi également. C’est comme une grosse martre de 1.50 m de long.
Je ne poste pas les sempiternels Oophaga pumilio et Anolis que nous rencontrons tous les 5 mètres.

Biotope.



Au retour, un énorme Iguana iguana, probablement âgé. Ce faciès de dinosaure est toujours aussi impressionnant, et malgré le fait que cet animal soit considéré comme "classique", je reste toujours en admiration.


41 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Mer 4 Avr 2018 - 13:44

Teacher

avatar


Excellent! La qualité des photos me laisse admirative.
Entre vous, vous nommez toujours les spécimens par leur nom latin, comme certains mycologues?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

42 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Mer 4 Avr 2018 - 15:11

Quid Novi

avatar
La diversité est hallucinante on a l'impression d'être dans jurassic parc !!!

http://www.terreliquide.com

43 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Mer 4 Avr 2018 - 15:44

Lanceolatus

avatar
Justement Jurassic Park se passe au Costa Rica ! Héhéhé...

Merci Teacher ! Oui généralement on parle en nom scientifique à part dans de rares exceptions. Lorsqu'on va un tout petit peu plus loin dans le monde des reptiles/amphibiens, voir même des animaux tout court, on s'aperçoit que c'est beaucoup plus hhhmm... simple ! On a vite fait le tour des noms vernaculaires et surtout avec eux on peut aisément confondre entre2,3 ou même plusieurs autres espèces, alors que comme ça c'est bien précis.

Quand les Américains disent "Rough green snake" par exemple, ou nous "Serpent liane" ben... ça fait référence à plein d'espèce donc c'est très imprécis.

44 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 7 Avr 2018 - 9:12

Lanceolatus

avatar
Avant dernière partie du récit !

Après une halte à Chilamate, nous rejoignons la dernière étape de notre voyage. La région de Monteverde dans la province de Puntarenas. Située en altitude, le climat est radicalement différent, et en arrivant de nuit nous nous surprenons même à mettre des pulls. On ne voit pas grand chose du paysage donc la surprise sera pour le lendemain. Le seul animal que nous verrons est un paresseux à 2 doigts en train de pioncer devant l’hôtel.

Choloepus didactylus



La journée il fait super beau, et on voit au loin les fameuses forêts de nuages quoi nous attendent. Étrangement, et malgré le fort soleil, nous recevons perpétuellement quelques micro gouttes d’eau. Ce n’est pas de la pluie mais l’humidité qui retombe, comme si quelqu’un avait un brumisateur à côté…

Bien que présents durant tout notre voyage, c’est seulement maintenant que je prends le temps de photographier quelques Colibris.

Colibri thalassinus





Heliodoxa jacula





Campylopterus hemileucurus



Lampornis calolaemus



L’après midi sera consacrée à la visite de la forêt de nuages de la réserve de Monteverde. Points d’animaux ici, à part quelques scolopendres dégueulasses. Mais la végétation… est juste incroyable.



De la mousse partout, des plantes épiphytes au large, des broméliacées accrochées sur toutes les branches…  Je n’ai jamais vu autant de végétations sur de la végétation.







Au retour, Mr le branleur est toujours dans son arbre.





Première balade nocturne.

Megaphobema mesomelas





Nous entendons parler d'un autre arachnide dans le coin, un scorpion fluorescent, mais jamais nous n'en verrons.

Amplexus de (en attente d’identification !)





Nous sommes à 1450 mètres d’altitude, il fait environ 15/16°C.

Bothiechis lateralis. Très mauvaise photo désolé.





Voici un serpent venimeux dangereux. Faisant partiée de la famile des Viperidae et de la sous famille des Crotalinae, ce serpent possède une denture solenoglyphe : 2 crochets inoculateurs mobiles qui sont reliés à 2 glandes à venin. Le principe de la seringue hypodermique quoi. Pareil que nos Vipères Françaises. Le venin est hemotoxique et très proche de celui des fer de lance. Donc oedème, perturbation de la cascade de coagulation, nécrose, saignements au niveau des muqueuses, atteinte rénale possible... Fort heureusement le système de santé au Costa Rica est bien rodé et ils possèdent des anti venins f(ab)2 (fragments d'immunoglobuline) performant limitant le risque de choc anaphylactique (chocs de toutes manières très bien gérés en milieu hospitalier).

Dynastes hercules septentrionalis, le plus grand scarabée au monde.



Bothriechis lateralis, spécimen 2, très loin.





Bothriechis lateralis, spécimen 3.







Bothriechis lateralis, spécimen 4.



Une bonne soirée quoi.

Le lendemain matin nous décidons d’aller visiter la réserve de Santa helena. Et hop, Bothriechis lateralis spécimen 5.









Quelques photos de la réserve. Là encore végétation luxuriante.







Le retour est pour bientôt, je décide donc de faire une dernière balade nocturne, relativement courte car je suis crevé.

Bothriechis schlegelii







Danger similaire à Bothriechis lateralis. A noter que ce serpent peut aussi être de couleur jaune ou rose parfois.

J’ai également croisé quelques Craugastor crassidigitus, quelques grenouilles de verre et une Duellmanohyla rufioculis. Quelques toucans qui dormaient, des paresseux à 2 doigts, un opossum…
Et le dernier reptile croisé durant ce voyage :

Bothriechis lateralis, spécimen 6.

45 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 7 Avr 2018 - 14:22

Teacher

avatar


Tu en as eu pour ton argent avec ce voyage! Et merci encore pour ces magnifiques photos.
Question qui pourrait t'offusquer, mais ce n'est pas l'intention: tu en as déjà mangé, du serpent?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

46 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 7 Avr 2018 - 15:07

Lanceolatus

avatar
Non jamais !

47 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 7 Avr 2018 - 16:09

ZatoFlo

avatar
Excellentes tes photos, cela nous montre bien la beauté de la nature ! cheers

Teacher a écrit:tu en as déjà mangé, du serpent?

Moi oui au Cambodge et c'est très bon Very Happy

48 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Sam 7 Avr 2018 - 16:18

Lanceolatus

avatar
Oui ça doit être très bon je pense !!! Merci Flo ! Hâte d'y retourner !

49 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Jeu 12 Avr 2018 - 9:52

Lanceolatus

avatar
prises durant notre rapide visite du Volcan Poas sur le trajet du retour juste avant de retourner à l'hôtel près de l'aéroport. C'est chouette, et rien que la route pour y arriver permet de voir de magnifiques paysages.

Bon, tuons le glamour tout de suite hein... Un Volcan ça pue. Je veux dire littéralement. Le souffre est à l'origine de cette puanteur et le meilleur moyen de la décrire est de s'imaginer dans un nuage perpétuel de prouts. Il est d'ailleurs indiqué sur la pancarte au abord du panorama du cratère qu'il ne faut pas rester plus de 20 minutes par rapport à l'exposition au souffre.

Ce parc est grand et il y a beauuuuuuucoup de monde. Ça tombe bien on reste pas longtemps.







La lagune proche du cratère :



La végétation là bas est assez spéciale. Après le cratère il y a un parcours balisé dans le parc, et au début la nature semble comme "carbonisée". C'est étrange. Je n'ai pas pris bcp de photos mais celle ci vous donnera une idée.



Par contre un peu plus loin ça repart et les plantes épiphytes prennent le dessus.







Ce fût notre dernier séjour dans la nature. J'espérais voir un joli Micrurus bien coloré sortir d'un fourré mais je n'ai vu absolument aucun animal ! Ces photos marquent la fin de mon voyage.

Et rappelez vous : Les photos c’est bien, mais le vivre c’est mieux !
Pas toujours facile de partir en voyage. Le temps, le fric, etc… Mais sur photo on ne sent pas, on ressent moins, il n’y a pas l’atmosphère si particulière, etc…

En conclusion, niveaui danger c'est surtout la faune locale, car la nourriture est abondante. Il y a pas mal de serpents venimeux et des crocodiles que vous pouvez croiser dans la forêt parfois. Attention en particulier à Bothrops asper, appelé terciopelo ou Fer de lance : Venin redoutable et serpent très agressif. Des jaguars aussi. Il y a quelques mois il y en a un eu un Tortuguero qui a bouffé des chiens... Une bonne connaissance de la faune à bas me semble essentielle. Il y a des super livres disponibles. Pour les serpents je peux vous conseiller le très bon "A Field guide to the snakes of Costa Rica" de Gregory J. McConnell ou "The venomous snakes and their mimics of Panama and Costa Rica" de Julie M.Ray et James L. Knight. Ce dernier possède une liste des hopitaux et centre de secours par province avec adresse et téléphone.

N'hésitez pas si vous avez des questions, des remarques, des suggestions, des engueulées à me mettre, etc. On est là pour avancer.

50 Re: 15 jours dans la jungle du Costa Rica le Jeu 12 Avr 2018 - 12:16

ZatoFlo

avatar
Je me suis régalé de suivre ton récit et tes photos, encore Merci pour ton partage d'aventurier Wink

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum