Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Date d'exp. pour un désinfectant!

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Date d'exp. pour un désinfectant! le Dim 1 Juil - 17:55

etienne

avatar
Bonjour à tous!

Je me demandais ce que valait la limite de consommation par rapport à un désinfectant pour l'eau potable.
J'ai chez moi une petite bouteille (Care Plus de Hadex) à utiliser en gouttes (1 goutte/l), que j'avais acheté chez "Adventure". La limite est septembre 2018. Mais bon, si c'est comme les boîtes de conserve, je suis encore bon certainement pour une bonne dizaine d'années !! Very Happy cheers
Ou bien, il est préférable de suivre les indications du commerçant?
Qu'en pensez-vous?

Kasmodian

avatar


Est-ce une DLUO (date limite d'utilisation optimale) ou une DLC (date limite de consommation) ?

Si tu dépasses la DLUO, tu risques que le produit fonctionne moins bien.
Si tu dépasses la DLC, tu risques qu'il ne fonctionne plus du tout, voire qu'il soit devenu toxique.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

Friedrich

avatar
Pour les médicaments c'est quand ceux ci perdent 10% de leur efficacité

aglandaou

avatar
idem pour les surgelés, ils perdent 10% par an de leur saveur

Métatarse

avatar


Salut,
etienne a écrit:Bonjour à tous!

Je me demandais ce que valait la limite de consommation par rapport à un désinfectant pour l'eau potable.
J'ai chez moi une petite bouteille (Care Plus de Hadex) à utiliser en gouttes (1 goutte/l), que j'avais acheté chez "Adventure". La limite est septembre 2018. Mais bon, si c'est comme les boîtes de conserve, je suis encore bon certainement pour une bonne dizaine d'années !! Very Happy cheers
Ou bien, il est préférable de suivre les indications du commerçant?
Qu'en pensez-vous?
Cela va dépendre de la composition du produit. En général c'est un précurseur d'hypochlorite/ion hypochloreux. Sous forme liquide, ces composés sont assez instables et d'autant plus avec la chaleur et sur la durée.

Friedrich a écrit:Pour les médicaments c'est quand ceux ci perdent 10% de leur efficacité
En fait c'est un peu plus compliqué concernant les médicaments. C'est principalement l'AMM qui limite la péremption à 5 ans maximum (l'AMM est donnée pour 5 ans...).
Donc certaines formulations sont tout à fait fonctionnelle si elles ont été stockées convenablement.

Cependant, certains périment en devenant très toxiques (tétracyclines) quand d'autres perdent juste en principe actif. Dans ce cas, le problème va porter sur les molécules à marge thérapeutique étroite (rapport concentration bénéfice/toxique assez faible), ou celles très liées aux protéines plasmatiques.

Steph

avatar


Je me suis posé la même question que toi en retrouvant un flacon de Micropur Forte périmé depuis 3 ans.
Je l'ai transmis à un collègue qui est laborantin.
Je t'invite à lire sa réponse sur le post suivant: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,40296.0.html


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Métatarse

avatar


Salut Steph,
merci pour le lien, mais je crois que le laborantin a commis plusieurs erreurs de protocole

J’ai fais uniquement un test comparatif d’activité bactéricide sur un coque Gram positif (Staphylococcus aureus) et un bacille Gram négatif (Escherichia coli).

On retrouve assez fréquemment E coli dans les études concernant la salubrité de l'eau, non pas parce que c'est un marqueur de toxicité, mais parce que c'est un marqueur de pollution fécale...et donc que l'on peut s'attendre à bien d'autres choses dans l'eau.

E Coli par exemple représente environ 80% des bactéries de la flore intestinale. Hors souche avec facteurs de virulence, c'est quasi inoffensif. C'est une bactérie qui se cultive bien, et qui est sensible à pas mal de produits.
S Aureus est pour sa part porté par environ un tiers des gens au niveaux de zone nasale.

Même si c'est plus cher, il aurait été intéressant de se tourner plutôt vers les souches qui pourraient être retrouvées dans une eau contaminées "en situation de survie" (shigelles, vibrio ou un clostridium quelconque).

Sur chaque boîte ont été déposés 5 µl de solution MF 1000F. A gauche E. coli ; les deux produits ont strictement le même diamètre d’inhibition
Amha le plus gros problème : la personne a testé l'activité bactéricide du produit pur, alors que quand on traite une eau non potable, il y a un facteur de dilution d'eau moins 1000 (gouttes par litre) !

Si les deux diamètres d'inhibition sont identiques, c'est peut être parce que l'on était toujours dans les concentrations bactéricides et c'est très facile car l’hypochlorite l'est aux environs de 100ppm...mais avec le risque qu'en situation réelle la dilution se trouve à une concentration bien inférieure.


et finit sur un biais d'interprétation :

Pas besoin de test statistique pour pouvoir affirmer que dans ces conditions expérimentales, les deux produits ont la même activité

La purification de l'eau concerne d'une part les bactéries, mais aussi les virus, les protozoaires, et les mycètes.
On ne peut pas tester qu'une branche et affirmer que l'eau sera potable. Premier exemple en tête: les virus responsables des gastro et diarrhées (rotavirus, norovirus, adénovirus, etc.), qui sont hyper fréquents dans les eaux douteuses.
On passera sur les parasites (douves du foie giardia et cryptosporidium).

Cela a l'air anodin, mais on ne peut absolument pas conclure sur le pouvoir bactéricide à partir d'un test à haute concentration...et encore moins à l'aspect virucide à partir d'un test sur les bactéries car, en gros, l'hypochlorite est :
- bactéricide à partir de 100ppm
- sporicide à partir de 5000ppm (50 fois plus)
- virucide à partir de 10000ppm (100 fois plus).

Ce serait comme verser de l'acide de batterie concentré sur des souches de bactéries, l'une avec une solution à 35% et l'autre à 10% (imaginons moins concentrée), constater que les souches ont été détruites...et conclure que quelques gouttes de cet acide par litre seraient suffisants pour purifier un litre.

Pire, la constatation :
Cependant le produit périmé montre une légère baisse d’activité tardive, et montre un diamètre d’inhibition diminué de 1 mm par rapport au non périmé
Aurait tendance à démontrer que le produit serait en fait beaucoup moins efficace s'il était dilué.

En fait, il aurait plutôt fallu réaliser un test chimique plutôt que biologique, tel qu'un titrage des ions hypochloreux ou de chlore libre (ce qui est beaucoup plus facile), afin d'évaluer les deux concentrations de Micropur et éventuellement conclure si elles étaient équivalentes.

Teacher

avatar


merci Métatarse. je n'y comprends pas grand chose en réalité, mais je sais que tu postes 1- pour nous éviter de conclure trop rapidement, et 2- en pensant que Steph pourra transmettre les infos à son laborantin.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

urizen

avatar


Et donc pour les cachets de Micropur Forte qui ont une date dépassée , on fait quoi maintenant ?

Au stage ENS, Steph nous avait donné une info à ce sujet. Tu donnes une contre expertise...

Au vu deu cout de ces derniers, pas envie aussi de gaspiller pour rien..

Je peux garder combien de temps après la date indiquée pour le Micropur Forte pour qu'il soit toujours efficace ?

http://jlbastronomie.blogspot.fr

DragonShadow

avatar
Question intéressante, j'attend la réponse moi aussi

Métatarse

avatar


Salut,
Teacher a écrit:
mais je sais que tu postes
1-pour nous éviter de conclure trop rapidement, et
2- en pensant que Steph pourra transmettre les infos à son laborantin.
Oui tout à fait. Wink

urizen a écrit:Et donc pour les cachets de Micropur Forte qui ont une date dépassée , on fait quoi maintenant ?
Mes deux posts portaient sur la version liquide, pour laquelle j'ai de gros doutes quant à la stabilité dans le temps. Tandis que les tablettes de Micropur sont composées de DCCNa sous forme solide, donc avec une réputation de grande stabilité, car c'est lors de la dissolution que le produit libère le principe actif.

On peut trouver quelques études qui avancent cette stabilité... et l'instabilité de la forme liquide :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2859320
Tablets of NaDCC were stable but solutions were unstable and decomposed much faster than NaOCl solutions of the same strength.
J'ai trouvé ce doc ici, mais avec une petite mise en garde car provenant d'une boite commerciale :
https://www.texwipe.com/Content/Images/uploaded/documents/Technical-Data/TechNote_Bruclean_Stability.pdf


Je peux garder combien de temps après la date indiquée pour le Micropur Forte pour qu'il soit toujours efficace ?

Du coup, en se basant sur la plupart des tests (qui portent le plus souvent sur un titrage chlorique) :
- on peut estimer que la forme solide se dégrade d'environ 5% tous les 5 ans. Donc que l'on pourrait utiliser des tablettes périmées en situation de survie, à condition de traiter un peu moins d'eau (par exemple 0,95L au lieu d'un litre au bout de 5 ans et à peu près 0,9L au lieu de 1L au bout de 10 ans, etc...).

- on ne peut rien conclure concernant la forme liquide, faute d'étude fiable, sachant que la plupart des écrits de la littérature existants envisageraient plutôt une grosse perte d'efficacité.

urizen

avatar


Merci de la précision. Bien fait d'acheter des comprimés au final Smile

Tu écris :

. Donc que l'on pourrait utiliser des tablettes périmées en situation de survie, à condition de traiter un peu moins d'eau

On ne pourrait garder la même quantité d'eau mais en laissant agir plus longtemps ? ou en mettant deux cachets par exemple ? Je dis peut être des bêtises.

http://jlbastronomie.blogspot.fr

Nico

avatar


Je vais suivre la suite avec attention


_________________
"Dans le grand escalier de la vie, chaque problème rencontré est une marche à gravir." Motivex personnel
Chartreuse Nature sur Facebook et sur Youtube
https://www.youtube.com/chartreusenature/

Métatarse

avatar


Salut,
urizen a écrit:
Tu écris :

. Donc que l'on pourrait utiliser des tablettes périmées en situation de survie, à condition de traiter un peu moins d'eau
On ne pourrait garder la même quantité d'eau mais en laissant agir plus longtemps ?
Les composés chlorés sont réputés purifier en gros sur la concentration par la durée (et la température...), donc ce serait préférable de plutôt diminuer un peu le volume pour atteindre la même concentration que celle établie par le fabricant.


ou en mettant deux cachets par exemple ? Je dis peut être des bêtises.
Là ce serait tout à fait possible, car on augmente la concentration, et celle du DCCNa au format comprimé n'est pas dangereuse. L'eau aura sûrement un goût et une odeur plus prononcés. Il faudrait dans ce cas attendre un peu plus avant de boire, le temps que les composés se soient dégradés.

Steph

avatar


Merci Métatarse,
N'étant pas dans le milieu, je faisais confiance au rapport du laborantin.
Vu tes dires, je vais laisser tomber la version liquide et revenir aux cachets.
N'ayant plus de contact avec lui, il m'est impossible de lui rapporter ton analyse.


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Steph

avatar


Métatarse, puis je copier ta réponse et la poster sur le poste initial (DM)?


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Métatarse

avatar


Salut,
oui pas de souci, je suis ouvert à la discussion. Wink

urizen

avatar


Donc on oublie la durée pour garder au cas où le principe du double cachets mais bon , vu ce que tu écris, on est assez serein quand même pour les délais.

par exemple 0,95L au lieu d'un litre au bout de 5 ans et à peu près 0,9L au lieu de 1L au bout de 10 ans, etc...).

Je comprends mieux pourquoi l'Armée disait que les cachets de purification de l'eau ne se périmaient pas à l'époque (fourni avec la ration de survie mais je ne sais pas si c'est toujours le cas, on avait 6 comprimés à l"époque).

http://jlbastronomie.blogspot.fr

etienne

avatar
Un grand merci Metatarse et à vous tous pour ce débat!
Au final, je serais plus d'avis de changer mon flacon de gouttes pour un nouveau, pour plus de sécurité, même si toutefois on pourrait prolonger un peu dans le temps.
Et je crois aussi en suivant ce débat super intéressant que je vais me porter sur des tablettes, plus stable dans le temps !



Dernière édition par etienne le Jeu 5 Juil - 19:31, édité 1 fois

urizen

avatar


A lire les posts ci dessus, achète plutôt les comprimés Smile

http://jlbastronomie.blogspot.fr

cactus

avatar
Merci pour ces infos Métatarse !

nOyA

avatar


Vos conseils ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. J'avais privilégié le flacon pour sa facilité de stockage mais la prochaine fois je partirai aussi sur du comprimé alors.

https://www.youtube.com/channel/UChDVWvji0yPY8Wpos_14nBw

secouriste

avatar


pour ma part  j'ai  toujours été comprimés mais la boite que j'ai est périmée  je vais la garder je ferai attention a diminuer  le litrage merci Métatarse

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum