Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Scubapro (1966)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Scubapro (1966) le Ven 22 Fév 2013 - 23:31

gcore


Bonjour à tous.

J'ai retrouvé ce couteau dans les affaires de mon père et souhaiterait le remettre en état : légèrement oxydé (à mes yeux), il mériterait surtout un bon affutage ^^

En revanche, j'ignore comment m'y prendre pour lui redonner le brillant de sa jeunesse.

Le couteau a été manufacturé en 1966, et a été utilisé par mon père dans des conditions de plongée militaire.
Matériau : acier a priori (Stainless Steel).
Épaisseur de la lame : 4mm.
Longueur totale : 312mm.
Longueur de lame utile : 175mm.
Manche : 122mm.
Dents à la garde : 55mm.
Dents à la pointe : 55mm.

Il n'est pas référencé sur le site de Scubapro mais vu l'âge de la bête, de doute qu'il y ait beaucoup d'exemplaires encore en circulation... (mais je peux très bien me tromper ^^)

Pour l'affutage, j'ai bien pensé à prendre à ça mais je dois reconnaître que je n'ai aucune idée de comment l'on s'en sert, ni même si c'est ce qui conviendrait le mieux en fait. Mais quitte à acheter un truc, je préfère de loin quelque chose de bonne qualité (du moins ce truc ne m'a pas l'air trop mal).

Sinon, il y avait ça (100*50*8mm) à côté du couteau. Ça m'a tout l'air d'être une pierre pour l'affutage, mais pas sûr ^^

Merci pour toute aide.

2 Re: Scubapro (1966) le Ven 22 Fév 2013 - 23:44

Invité


Invité
Les points de rouille peuvent être très superficiels, un passage à l'éponge métallique pour casseroles inox suffit parfois avant d'utiliser les grands moyens. L'affutage d'un couteau de plongée ne donne pas de grand résultats le plus souvent, c'était un outil pour palier la fragilité de la peau des mains dans l'eau avant tout. La partie scie est destiné à trancher un fil de pêche abandonné dont l'hameçon se serait pris dans le plongeur, un accident redouté dans les visites d'épaves. Aujourd'hui on utilise un tranche fil discret ou une paire de ciseaux comme ceux des secouriste pour couper les vêtements.

3 Re: Scubapro (1966) le Ven 22 Fév 2013 - 23:49

gcore


Harry Mature a écrit:Les points de rouille peuvent être très superficiels, un passage à l'éponge métallique pour casseroles inox suffit parfois avant d'utiliser les grands moyens.
Cool merci Smile Je vais déjà tester ça alors.

Harry Mature a écrit:L'affutage d'un couteau de plongée ne donne pas de grand résultats le plus souvent, c'était un outil pour palier la fragilité de la peau des mains dans l'eau avant tout.
Actuellement, hormis le fait qu'il soit contondant, il ne coupe pratiquement pas ^^

Harry Mature a écrit:La partie scie est destiné à trancher un fil de pêche abandonné dont l'hameçon se serait pris dans le plongeur, un accident redouté dans les visites d'épaves. Aujourd'hui on utilise un tranche fil discret ou une paire de ciseaux comme ceux des secouriste pour couper les vêtements.
OK je comprends mieux son usage (bien que j'ai pensé aussi à un truc du genre mais plus à de la découpe de métal d'épave). Et la partie scie sur la pointe ? Aurait-elle un usage particulier également ?

Merci encore Smile

4 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 0:35

Invité


Invité
gcore a écrit:
Et la partie scie sur la pointe ? Aurait-elle un usage particulier également ?

Coupe maille de filet, les épaves et les rochers anfractueux étant des refuges à poissons bien garnis ils sont très fréquentés par les pécheurs qui y perdent pas mal de matériel ce qui constitue un danger pour les plongeurs. Un débris de filet peut attraper un robinet de bouteille et être très difficile défaire. Aujourd'hui on préfère du matériel de secours bien plus discret et moins militaire d'aspect.

Le talon de poignée est un marteau, aujourd'hui plonger pour remonter des souvenirs du fond n'est plus très populaire chez les plongeurs, les photos sous-marine doivent suffirent sans toucher à la nature.

Un tel couteau servait surtout sous l'eau de levier ou de marteau, remet le en état comme souvenir mais n'en espère pas le service d'un simple Mora.

L'autre objet est une pierre à l'eau ou à l'huile très intéressant pour bien affuter.

5 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 7:41

gcore


Harry Mature a écrit:
Un tel couteau servait surtout sous l'eau de levier ou de marteau, remet le en état comme souvenir mais n'en espère pas le service d'un simple Mora.

Ce couteau de plongée ayant servi quotidiennement pendant presque 40 ans, je pense qu'il pourra encore servir pendant de longues années tout de même...

En revanche, à la lecture de plusieurs posts sur le forum, je me suis aperçu que beaucoup de couteaux, même s'ils partageaient cette fonction initiale de trancher/couper, avaient en sus une mise en avant d'une fonction additionnelle, un usage précis.

N'y a-t-il donc pas un coup robuste, assez générique, capable de franchir les âges sans trop de difficultés ? Je pense par exemple aux Opinel qui me semblent plutôt bien "à tout faire"...

Harry Mature a écrit:L'autre objet est une pierre à l'eau ou à l'huile très intéressant pour bien affuter.
C'est bien ce que je pensais : un truc pour affuter ^^ Et ça s'utilise comment s'il vous plaît ?

6 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 8:20

Invité


Invité
Quand je parlais de rendre le service d'un Mora je ne pensais pas à une durée de vie mais au coté pratique et réellement utilisable. J'ai un Mora qui tout compte fait est passé dans les utilitaires à la cuisine et sert plusieurs fois par semaine.

7 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 8:35

Mani




On ne le repète jamais assez, pour le choix d'un couteau, il faut commencer pas se poser deux questions:

- Pour quelles utilisations?
- Dans quel milieu?

Les couteaux de plongée sont assez specifiques pour ne pas être polyvalents.



Mani Wink


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

8 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 13:38

P-E




+1 avec Mani Wink

Après si l'acier est bon rien n'empêche de faire mumuse avec, les points de rouille ont l'air assez superficiels, essaies avec du miror cuivre + paille de fer et/ouchiffon doux.
Pour l'affûtage on dirait que l'émouture est en zéro grind (pas de petit biseau secondaire sur le fil du tranchant), donc à priori un bonne pierre d'affûtage, tu poses l'angle de l'émouture à plat et tu pousses Smile

http://www.theoutdoorway.fr

9 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 20:01

gcore


@ Harry Mature : OK je comprends mieux en ce qui concerne les Mora. Des couteaux réellement fonctionnels pour un usage régulier, à l'instar d'Opinel ou Laguiole (si j'ai bien compris).

@Mani : c'est à l'allure du couteau de mon père que la question de quel autre usage que la plongée s'est posée. D'après vous, sauf cas sans autre alternative, ce couteau est à réserver à la plongée compte-tenu de ses (trop ?) nombreuses spécificités.

Pas de problème ^^ J'ai déjà une certaine notion de la "particularité" d'un outil vis à vis de son usage en ce qui concerne mon arc. Pas de raison que les couteaux échappent à cette règle Wink

@ P-E : c'est un peu plus clair, merci (je vais regarder quelques vidéos et conseils d'affutage aperçus sur le forum en sus pour bien faire).

10 Re: Scubapro (1966) le Sam 23 Fév 2013 - 23:51

couteau trefle


Je pense qu il doit s agir d un acier 420 (juste en dessous des 440 A/B ou C)
Ils ont le même % de chrome,environ 15% mini mais pour la rouille tout est une histoire de temps !
Pour le récupérer et le remettre en état, j opterai plutôt de frotter la lame a l aide de papier carrossier. c est pas cher et ça sert toujours pour autre chose !
Je prendrai comme grain du 240 pour commencer et jusqu'a 600 pour la finition.
Pour les serrations sur la lame (les dents de scie) elles ont l air fatiguée. Essaie avec une petite lime aiguille ronde.Je pense que ça devrait mordre un peu (ca ne doit pas être trempé dure !
Pour ta pierre, faut que tu essaie pour voir ce que ca donne.

http://couteautrefle.over-blog.com/

11 Re: Scubapro (1966) le Dim 24 Fév 2013 - 8:24

Invité


Invité
gcore a écrit:

@Mani : c'est à l'allure du couteau de mon père que la question de quel autre usage que la plongée s'est posée. D'après vous, sauf cas sans autre alternative, ce couteau est à réserver à la plongée compte-tenu de ses (trop ?) nombreuses spécificités.


C'est un pur couteau de plongée, d'un type plus guère porté, grand et peu affutable il n'a pas vraiment d'autre usage. Remets-le en état et gardes-le ainsi puisque pour toi c'est un souvenir familial.

Ta pierre à eau/huile est par contre un objet très intéressant à avoir, savoir affuter couteaux et outils est utile dans la vie même de tous les jours. Bien souvent la gens n'affutent plus leurs couteaux de tables ou de cuisine, il leur faut des serrations et quand ça ne coupe plus on jette! Je ne suis pas un expert en affutage, je ne te donnerai pas de conseils sur ce sujet.

12 Re: Scubapro (1966) le Lun 25 Fév 2013 - 17:12

gcore


Merci pour toutes vos réponses Smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum