Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Roman " post-apocalyptique " sur la vie courante d'un homme face à un déclin ( j'en dis pas plus :p )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

U-C


Bonjour tout le monde,

A la base j'ai écrit ce qui va suivre pour un site ( en anglais ) de survivalisme . Le fait que je n'ai plu de nouvelles de ces personnes et que je ne vais pas le traduire en anglais, je décide de vous faire partager cet espèce de début de roman . La forme est un journal qu'un homme tiens après les problèmes qu'il y a eut . Bon, je suis pas un génie dans l'écriture mais ce que je veux montrer est la dureté de la vie qu'elle sera SI il se passe une moindre chose, que l'on regrettera le temps passé, et bien sur le personnage est un survivaliste mais on ne le sais pas totalement encore .

A ceux qui auront le courage de la lire, merci Smile Et j'espère que cela vous plaira Smile

9 juin 2018

Une journée de plus à passer, et encore cet arrière gout du passé qui ne cesse de me trotter dans la tête . Tout ce qu'il y avait avant n'était peut-être pas génial, mais il est certain que ce fut que mieux que maintenant . Les gens couraient dans leur train de vie tellement banal, s'oubliant eux-mêmes et oubliant de vivre . Or, que dire en notre 9 juin ? Je vois seulement que tout ceux qui ont oublié leurs vies à travers les plaisirs immondes d'une société névrosé, leurs vies les ont maintenant oubliées .
Je me rapelle de cette vie d'avant . Un tel désarroi tombait sur chacun de nous, comme si la pluie pouvait balayer nos erreurs , comment pouvions-nous être aussi sôt alors que l'on savait pertinament que nous avions tous notre propre calibre sur la tempe... Cette vie était niaise mais heureuse . L'argent était une morphine, et le vice un plaisir . On pouvais encore dormir dans des lits blancs et propres, on pouvais encore manger à sa faim et avoir une maison sous laquel règnait le bonheur de sa famille . Pour ce qui est de moi, j'écris ces mots avec une grande amertume . Il faut se rendre à l'évidence que l'utopie n'est plus dans l'avenir, mais dans nos plus profonds regrets .
Il n'y a plu de famille, il n'y a plu d'argent, il n'y a plu de plaisir . Que sommes-nous devenu ? Je me pose tout les jours cette question . Peut-être qu'en ce jour je fais preuve de pessimisme, mais en regardant dehors je ne peux que l'être .
Le ciel ne me semblait plu bleu et l'air avait un parfum d'agonie . Il restait des arbres qui ne ressemblaient plu vraiment à des arbres, les seuls arbres qui étaient encore d'une vierge verdure sont si loin de moi, et je prie de toutes mes forces, qu'un jour je puisse entrevoir un rayon de soleil dans un ciel bleu, au travers d'une canopée verdoyante, à coté de ma femme et de mes enfants . Les buildings ont vieilli d'une façon maussade, les cadavres dans les rues font offices de bancs et de restaurant, on entend des cris jours et nuits enfin, je parle de nuit mais personne ne dors à ces heures tardives .
Cela fait plusieurs mois que ceci est arrivé, je suis resté dans ma maison de campagne afin de la garder, et d'attendandre ma gentille petite femme et mes deux enfants . A ma droite, mon Benelli M4 qui est à ce jour mon meilleur ami, cependant je ne l'utilise pas à plein temps car contre ces chiens affamés qui viennent amicalement vous dévorer au moment les plus sombres de la journée il faut économiser . Cela fait quatre jours que ma femme est partie, j'attend, j'attend , j'espère et j'attend .
J'ai entendu à la radio que les militaires avaient bombardé Paris . A vrai dire il y a tellement de problèmes en ce moment... comme si on avait pas assez souffert . Il doit être 18h je n'en suis pas sûr, je me prépare à passer la nuit, espérant écrire demain ce qui se sera passé .

11 juin 2018

Il m'a fallut me déplacer dans le jardin hier . J'avais entendu des pas durant la nuit, alors je suis allé voir de mes propres yeux ce qu'il y avait . Je pensais que c'était ma femme qui serait revenu, mais rien de cela, il n'y avait que le sol déchiqueté par des marques de griffes . On est entré dans mon périmetre, De suite à ceci, j'ai décidé de me rebattre dans la cave .
Une vaingtaine de mêtre-carré où se joignent les choses les plus importantes par le besoin et le plus important à mes yeux . C'est ainsi que je range sur la table de bois mon Benelli, ma radio avec des piles – en espérant qu'elles tiendront encore quelques temps – une lampe, quelques outils et mon couteau alias " Bucky " encore tâché de sang à ce jour . J'ai pour office de lit deux matelas empilés et quelques draps blancs d'origine, pleins de camboui, de poussière et de sang . Derrière mon lit dans un autre coin, des réserves d'eau potable et de nourritures se tiennent dressées . Sur ma table de nuit, des médicaments pour me calmer les nerfs, une photo de mes enfants, ma femme et le soleil . Un verre sale et vide accompagne le cahier que je tiens en ce moments sur cette même table à la lueur de la bougie . Pourquoi garder une bougie me dirait-on, peut-être car la réponse la plus simple est de ce dire qu'il serait idiot de se retrouver dans le noir, en laissant entrer les rats et je ne sais quel étrangeté . La lumière accrochée au plafond quant à elle fait des signes de faiblesses . C'est avec amertume que je quitte ma maison .

11 juin 2018 – Deux heures plus tard

C'est dans les larmes que je me rapelle ce souvenir, j'ai besoin de parler à quelqu'un, mais à qui vu qu'ici je suis seul ? Mon cahier tu es le seul qui puisse m'écouter . J'ai besoin de le dire, cette personne a détruit une partie de moi . Cet être infâme avait détruit une partie de celle que j'aimais et que j'aime . Je ne peux le pardonner, je te souhaite mort . Même quand tout va mal, on trouve toujours du malheur dans votre coeur . Je doute de ton retour ma chérie . L'espoir me quitte avec ces derniers souvenirs .
J'ai entendu à la radio qu'un convoi de médicaments a été détourné par une bande armée . D'après certaines radios, certaines zones seraient rentré au niveau 8 de l'INES, les autorités auraient créer un nouveau grade pour justifier le chaos entre les pays d'Europe et du monde . Il faut arrêter notre nostalgie du temps perdu et se battre pour demain . On avait préparer le pire, mais on ne s'était jamais préparer à cela .

13 juin 2018


Il doit être moins de six heures et je viens de me lever . Il y a du bruit dehors, comme-ci quelque chose ruminait, comme-ci quelque chose grattait la porte . Cela ne me rassure pas . J'hésite à laisser la lumière allumée, d'un coté cela me permet de voir ce qui arrive alors que ce qu'il y a dehors sait parfaitement que je suis là . J'ai éteint la radio .


Voilà, j'ai donc éteint la lumière du plafond et allumé quelques bougies . Je ne suis pas vraiment rassuré, surtout que je n'ai pas vraiment beaucoup dormis cette nuit . J'avais terriblement froid, sans parler de la solitude me joue des tours, j'en suis certain . Il est possible que j'entend plus de chose qui ne doivent être . Il y a des bruits de pas et de respiration lourde venant d'au-dessus de moi, donc dans le salon. Ca bouge beaucoup .

Je n'appelle même plus cela survivre, je passe mon temps à laisser passer le temps dans ma cave . Il serait peut-être judicieux que je bouge dehors , mais avant je préfère attendre ma famille sans vraiment savoir ce qu'il reste d'eux .

La vie ne présente plu vraiment d'interêt en soi, le monde est un enfer vivant, une géhenne brûlante, la plus infecte des maladies . En parlant de maladies, beaucoup sont morts déshydratés . On a de la chance quand on se fait tuer par les militaires, c'est tout autant plus rapide que éfficace . Parfois j'entend des coups de feu courrir dans les rues . Ce qui m'ammène à cette question : le pire est-il à revenir ? On ne c'est pas attendu à cette catastrophe, alors que maintenant nous ne savons plu rien et surtout, nous n'avons plu rien .

14 juin 2018

De plus en plus de personnes meurent ces derniers temps, je me dis que peut-être cela sera bientôt mon tour . Je vais noter ce qui c'est passé afin de garder en mémoire ce que l'humanité à fait de plus horrible .

Cela a commencé il y a 3 ans, après une crise pétrolière dans le golfe persique, les états sont devenus faibles et fortement endéttés . Dans certains pays comme ceux de l'Europe de l'est, les états ont pris possession des fermes et de plusieurs institutions alimentaires ce qui créa une famine dans ces pays . Mais cela n'était pas typiquement européen . Du fait de la dépendance accru envers les pays pétrolier, ces pays ont pris un fort pouvoir sachant pertinament que dans les pays du monde, les gens mourraient de faim . Le 1 octobre 2015 une guerre civile éclata en Grèce . L'OTAN a voulu jouer les héros, et ils ont du faire face à une assemblée massive de toute la population se battant . Je me rapelle d'un enfant ayant tué son frère car ils se battaient pour une bouteille d'eau . Suite aux mouvements grecques, d'autres pays suivirent. Ainsi la Bulgarie suivi, et un à un les pays d'Europe de l'est suivèrent . En ce même temps, dans l'Asie et l'Amérique le manque de nourritures mis en place un marché noir . Pour contre-carrer cela, les gouvernements prierent la moitié de leurs recettes afin de contrer ce marché noir, d'autant que une partie de leur budget était dans la financement de l'OTAN et de l'expansion de l'agriculture . Les famines continuèrent et se multiplièrent, les états chutaient dans leurs déficites qui devenaient un poids tellement lourd, que les pays suivant passèrent en loi martiale pour réguler et " mieux gérer la population et leurs besoins " comme disaient les russes . Ainsi la Grèce, l'Allemagne, l'Argentine, la Chine et de nombreux états mirent les militaires en ordre . Le 13 novembre, la Chine attaque la Russie pour motif que la Sibérie avait assez de place pour la culture et des ressources énergétiques . Lors d'un procès à l'ONU, la Chine s'expliqua par la doctrine utilitariste " le plus grand bonheur pour le plus grand nombre " . Le 15 novembre, la Chine se retire de l'ONU . Les Etats-Unis viennent en aide à la Russie dont l'alcool faisait de terribles ravages dans les villages . La Corée du nord, attaqua aussi la Russie, et on appris 2 mois après le pacte entre la Chine, la Corée du nord et le Japon . En ce même moment, d'autres alliances se firent dans le but de promouvoir la sécurité des états . Le 25 novembre les Etats-Unis ont adopté à leur tour la loi martiale . Là, on savait tous que l'on était fini . 1 décembre, un soulevement à Washington met en danger la vie du président . Une semaine de soulevements suivièrent dans le but d'arrêter cette loi martiale et de rechercher l'autarcie . Après ces une semaine, les Etats-Unis ont donné le feu vert à l'ouverture du feu sur la foule dans les rues, sur les personnes jugéees dangereuses . 140 morts furent ressencés . Le 6 décembre, une foule monstrueuse attaqua à New York le centre des nations unis . Plusieurs rockets furent tirées, et le lendemain dans le journal, nous vîmes ce triste spetacle, le batiment en feu . Profitant de cette hystérie de masse, l'alliance chinoise lanca 3 têtes nucléaires en direction de Washington . Tout le monde savait que les Etats-Unis étaient perdus . Les services de sécurité américain ont contré deux missiles déviés hors du pays, et une éclata à Atlanta . Le désastre commença . Les Etats-Unis répliquairent avec 5 bombes nouvelles générations encore non-testée à ce jour . La première tomba dans le sud de l'île de Honshu au Japon, le souffle balaya la plupart des ports japonais . Seulement les américains n'étaient pas idiots, le souffle provoqua un raz-de-marée vers la côte orientale de la Chine . Le Chine n'attaqua pas le lendemain mais trois jours après . Ils ne lancerent pas de bombe nucléaires typiques, mais deux bombes sales entre-croisées avec l'anthrax dans les plaines et une autre dans les grands lacs . C'était une guerre stratégique de nerfs, on savait que l'on pouvait tout faire sauter, mais on jouait tactique dans le but de se préserver au maximum . Deux jours après, ce fut l'apocalypse nucléaires . Un nuage atomique survola plus ou moins toute la planète . En plus des guerres civiles, des maladies apparurent, le ciel se couvra d'un triste horizon orange et on ne pouvait plu boire l'eau des lacs . Au jour d'aujourd'hui, il n'y a pas vraiment de lois et de gouvernements, mais plutôt des forces opposées qui luttent pour vivre, et des forces qui luttent pour régner .

15 juin 2018

Il me faut encore manger des conserves froides, je préfère économiser de la chaleur et de l'énergie pour me garder la tête froide . La vie me semble être insuportable, et aucune raison de vivre . Ni même l'espoir d'aller faire un tour à pied afin de respirer, sans se faire dévorer, par je ne sais quoi, et puis quoi de mieux si ce nuage radioactif repasse, qu'allons nous devenir si il n'y a rien à esperer ?

16 juin 2018

Une journée a compté de plus à rester dans la cave, à attendre d'atttente . Aucun bruit mise à part des coups de feu et de nombreuses balles qui se perdent . Tout est si calme en ce moment, le silence n'est qu'une flamme qui réchauffe mon coeur si froid .

http://berserkrising.blogspot.fr/

leaphar


bon récit Merci

patoche




oui bon mai un peux macabre , aucune lueur dés-poire , une question c'est de toi ou a tu repris scratch

U-C


C'est de moi pourquoi ?

Oui c'est macabre et sans espoir apparant, c'est tout à fait çà, le gars sa fait un bail qu'il est confiné ^^^Dehors c'est pas la joie alors pour macabre oui ^^ , mais je me met à la place d'un gars dans cette situation, la dépression et la paranoia arrive très vite et plus que l'on ne le pense . Dans notre vie actuelle tout nous semble soudé et cohérent, on a nos familles et nos amis . S'il y aura un malheur, ici je le pousse assez loin, crois moi que l'espoir on va vite l'oublier bounce Very Happy

J'insiste sur le fait que, ce préparer c'est bien, mais même si on est préparé mentalement, on est aussi fragile que notre équipement

http://berserkrising.blogspot.fr/

Nemrod




BushcraftUC a écrit: mais même si on est préparé mentalement, on est aussi fragile que notre équipement

Je ne suis pas d'accord. Nous avons des ressources incroyables. De plus je suis de ceux qui pensent que l'on peut travailler notre mental, booster notre moral, décider d'aller de l'avant...


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

U-C


Bonjour Nemrod Smile Je travaille mon mental de même enfin si tu considères que la méditation comme un travail Smile . Je suis d'accord sur le fait que l'on possède de grandes ressources, mais le manque de sommeil, l'anxiété et le stress, tout çà mélangé tu atteints des états de névroses, d'angoisses voir même de paranoïa :/ . Au bout de 3 mois de solitude on commence à souffrir de cette solitude même alors que ce n'est qu'une " simple " solitude . C'est ce qui me fait peur si quelque chose se passe vraiment très mal . La raison de la plupart des gens tomberont dans leurs instincts grégaires et s'en découlera une anarchie morale .. Enfin ceci dans le cas d'un terrible événement ^^ que je n'espère pas . Garder son sang froid en théorie c'est assez simple en se dictant nos règles, mais face à la réalité..

http://berserkrising.blogspot.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum