Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

crachat du dable, nostoc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 crachat du dable, nostoc le Lun 16 Sep 2013 - 21:06

harawak


Bonsoir,

J'aimerai savoir le nom de cette "plante" Suspect, si elle est comestible...etc
Y'en a partout par terre entre les herbes, c'est un peu gluant et ça ressemble à une algue... :







Désolé pour la qualité, je pourrais remettre des photos avec une meilleure résolution si besoin...

Merci Wink

Harawak



Dernière édition par Teacher le Mer 9 Avr 2014 - 22:34, édité 4 fois (Raison : Problème d'images... Merci Corazon ;))

2 Re: crachat du dable, nostoc le Lun 16 Sep 2013 - 21:32

Corazon




Impossible de voir les images, il faut les charger sur un serveur afin qu'elles soient visibles.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

3 Re: crachat du dable, nostoc le Mar 17 Sep 2013 - 23:09

Invité


Invité
C'est du Nostoc ICI

(plus communément appelé "Crachat de lune" ou "Crachat du diable")


Sa pousse dans les endroits ombragés ou humide, voir les deux...
Je ne pense pas que ce soit comestible, mais j'en suis pas certain... Ne tentons pas le diable Laughing


EDIT: (source ICI )

Nom scientifique Nostoc Sp.

Noms vernaculaires crachat de lune, crachat du Diable, star jelly, witches butter, mare's eggs, fleur de ciel

Nostoc est le nom d’un genre qui comporte de très nombreuses espèces.

Famille Nostocacées

Description

En général, c’est une expansion gélatineuse, sous forme d'une membrane transparente, étalée, irrégulièrement plissée, verdâtre, renfermant une multitude de petits filaments semblables à des chapelets, et dont le dernier anneau est ordinairement plus grand que les autres.

Le Nostoc est un genre de cyanobactéries qui ont comme seul point commun avec le monde végétal la photosynthèse de type «plante », ce qui leur a valu pendant longtemps d'être classées dans les algues. Ce sont donc des organismes procaryotes réalisant la photosynthèse et fixant l’azote, mais peuvent vivre sur des substrats terrestres en colonies importantes, et alors former des masses gélatineuses évoquant certaines algues, notamment lorsque leurs structures se gonflent d'eau après la pluie ou en période humide. Elles peuvent se déplacer sur leur aire de colonisation.

Certaines espèces, quand elles vivent en colonies ont l'apparence de petites boules (de quelques millimètres de diamètre à un centimètre environ) qui peuvent les faire confondre avec des champignons. D'autres espèces de colonies substantielles forment des ensembles lamellaires, très fins puisque translucides, souvent circulaires à bords renflés ou cloqués et pouvant atteindre de 4 à 6 cm de diamètre. La ressemblance avec une algue est tout à fait étonnante. Il n'en reste pas moins que l'on a bien affaire à des bactéries puisque l'individu unicellulaire de la colonie ne possède pas de noyau.


Habitat et répartition

On les trouve là où elles ne sont pas concurrencées par d'autres espèces, c'est-à-dire sur des milieux très pauvres et exposés à un fort ensoleillement, par exemple sur certains chemins, sur des cailloutis de talus, dans des carrières, voire sur le bitume, milieux a priori peu favorables à leur développement en ce qui concerne l’approvisionnement en matière azotée d’origine minérale.
Certaines espèces peuvent être trouvées près de la mer.

Ce sont des espèces pionnières, qui peuvent donc vivre sur des milieux pauvres et basiques. Formant parfois de véritables tapis, elles jouent un rôle très important en matière de protection des sols contre l'érosion éolienne et hydrique et la déshydratation sur certains sols en pente ou semi-désertiques. Lorsqu'elles meurent et se dégradent elles contribuent à former la matière organique du sol.
Leur récolte intensive en Chine est une des causes d'augmentation de l'érosion et de la dégradation de certains sols très vulnérables.



Historique

Pierre Bulliard dans son Histoire des champignons de la France, en 1791, décrit le nostoc comme une espèce de trémelle, un champignon ayant le même aspect, et mentionne des vertus comme celles « d’apaiser les coliques, guérit les cancers, les fistules et les ulcères les plus invétérés »
Georges Louis Marie Dumont, dans son ouvrage : « le botaniste cultivateur », décrit, en 1802, le nostoc en l’apparentant également à une trémelle.

Les alchimistes considéraient cet organisme comme une émanation du ciel (flos coeli) parce qu'elle foisonne le matin après la pluie humide, dans les lieux où l'on n'en voyait pas la veille. Ils l'employaient pour préparer la pierre philosophale et la panacée universelle.

Usages alimentaires

La forme prise par certaines espèces évoque de longs et fins cheveux vert foncé. Ces derniers, qui poussent sur le plateau de Qinghai et dans désert de Gobi ont été très recherchés par la cuisine chinoise qui les utilise sous le nom de « Fat Choy » (Nostoc flagelliforme), notamment lors de fêtes, dont celle de la nouvelle année lunaire. Leur consommation est semble-t-il maintenant interdite en Chine car l'espèce a été tant prélevée qu'elle est menacée de disparition, et de plus, elle pourrait sécréter des toxines (Bêta-N-méthylamino-L-alanine)qui peuvent gravement affecter la santé des consommateurs. Enfin, de nombreux produits frelatés ont été vendus. Une autre espèce (en forme de boule) est vendue déshydratée en Chine pour la cuisine.

Comestibilité: quelques plantes du genre semblent être comestibles du fait de leur consommation en Chine. On manque néanmoins d’informations sur leur toxicité éventuelle. Tout témoignage sur la consommation éventuelle du nostoc est le bienvenu !


Composition du nostoc
Il contient de la chlorophylle et une substance protéique bleue fluorescente.


Propriétés phytothérapeutiques

Composition : chlorophylle, nostocarboline, du phosphate et du sulfate de potasse, une matière muqueuse ou gélatineuse, de la bassorine, une matière grasse et de la potasse.

Actions : A part pour la maladie d'Alzheimer, rien de scientifiquement démontré à l’heure actuelle. Toute information fiable à ce sujet, notamment les effets anti-cancrigène, et anti-ulcéreux, est la bienvenue.

Utilisations :

Le Nostoc permettrait de lutter contre la maladie d'Alzheimer d'après les chercheurs de l'université et de l'école polytechnique de Zurich. Ils ont mis en évidence une substance baptisée "nostocarboline" issue du Nostoc prélevé dans des réservoirs d'eaux usées aux États-Unis. Des essais en laboratoire montreraient que cette substance neutralisait l'enzyme cholinestérase, en partie responsable de la maladie d'Alzheimer. Néanmoins, il faudra sans doute des années avant la fabrication d'un médicament.



Informations diverses

C'est Paracelse qui a donné le nom de nostoc à cette plante.

La récolte intensive du nostoc en Chine est une des causes d'augmentation de l'érosion et de la dégradation de certains sols très vulnérables.


Risques de confusions :

Confusion possible avec l'Exidia glandulosa (Exidie glanduleuse), un champignon non comestible proche des trémelles, de couleur noirâtre à brune selon les espèces et luisante. Ce champignon d'aspect gélatineux de 3 à 10 cm est reviviscent, c'est à dire que lors des périodes de sècheresse, il devient dur et ressemble à une fine pellicule d'un demi millimètre d'épaisseur. En présence d'eau (pluie) il gonfle pour donner à nouveau une masse gélatineuse, de forme plissée comme une cervelle. Toutefois ses biotopes sont les troncs et branches mortes de feuillus (chênes, hêtres, bouleaux) sur lesquels il est étroitement accolé.

Et avec Collema flaccidum, un lichen gélatineux, de l'ordre des Peltigerales, famille des Collematacées. Ce lichen de couleur noirâtre à verdâtre, dont l'aspect est gélatineux uniquement à l'état humide, contient des cyanobactéries réparties dans toute l'épaisseur du thalle. A l'état sec, les thalles de Collema flaccidum deviennent noirs, coriaces et friables.

4 Re: crachat du dable, nostoc le Mer 18 Sep 2013 - 7:39

harawak


Merci Hagakure, ça m'a l'air intéressant!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum