Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Altercation faible intensité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 18:27

Thyd


Bonsoir,

Il m'est arrivé un petit incident aujourd'hui et je profite du forum pour à la fois y réfléchir et évacuer une partie de la tension (déjà que je vais devoir en parler avec ma femme, je sens qu'elle va pas aimer...) .

En préambule, je ne suis jamais confronté à la violence physique, j'ai la quarantaine et mesure 1,70 (donc je ne suis pas impressionnant...) .

Donc:
Je marche dans la rue d'une ville toute proche (quartier centre-ville, tranquille) de Paris pour me rendre à mon domicile, je suis zen. Dans un square proche, je vois un garçon (16-18) qui "maltraite" une fille (il passe sa jambe au dessus de la fille (assisse) et "tape" sur le dos, plusieurs fois, fait d'autres geste pouvant passer pour de la violence). Deux filles sont à coté. Cela cesse, je laisse pisser (un groupe d'ami un peu turbulent).
Puis les deux autre filles partent, la "victime" à une attitude soumise/de protection (la tête dans les mains, penchée) . Jeu, violence ordinaire, plus ??? Je me décide à faire demi-tour et me dirige vers le "couple", demandant si tout va bien. Cela s'adresse essentiellement à la fille, je ne suis pas souriant mais ni agressif ni insultant/provoquant. Elle m'assure que oui (elle sourit), le garçon plaisante (humour un peu douteux comme la suite le montrera) . OK, fausse alerte, je commence à m'écarter puis le garçon dit quelque chose comme "il faut bien que je la matte".
1ere bêtise, je cède à la provocation et rétorque que d'autre pourrait bien être maté. Métamorphose du jeune garçon qui devient arrogant/agressif et factuellement provoquant (du genre "tu veux qu'on s'explique"...) . Il s'approche de moi, m'empoigne par ma veste. Je fais de même. Je conserve mon calme (pas d'insulte, de menaces précises (si ce n'est de faire appeler la police (ce qui évidement le fait rire))). Nous nous mesurons un instant (entre 30 et 60 secondes, difficile à dire, la 1/2 du temps je regarde la fille plutôt que mon "adversaire" (2eme erreur)), outre que j'essaye de l'intimider (par mon age (rapport adulte/jeune), par l'appel à la police, par ma réaction), j'insiste encore auprès de la fille pour savoir si vraiment ce n'était qu'un jeu, qu'elle va bien. Je la voie mi-inquiète (que la situation dégénère), mi-souriante (pour dés-escalader ?/me convaincre que tout va bien) . Les deux autres filles son revenues entre-temps, toutes les trois "maîtrisent" le garçon et m'assure encore une fois que tout va bien, que c'est un ami. Alors je décide de partir (en tournant le dos au garçon (3eme grosse erreur) .
Pendant toute "l'altercation", j'ai bien conscience d'être un adulte qui s'en prend à un jeune (voilà ce que des observateurs extérieurs verraient, sans doute), que si cela dégénère, je suis dans la panade (pas spécialement physiquement mais juridiquement...) et dans un coin de mon esprit trotte l'idée "je fais quoi s'il sort une lame ???".
Comme dans les films, une réflexion me vient après: si tu n'est pas près à mettre tes menaces (même si je n'en ai pas formellement faites) à exécution, vaut mieux rien faire. Et sans doute je n'ai pas envie d'exploser la tête de je ne sais qui pour je ne sais qui.
Outre la tension (somme toute limitée, hein, j'en suis conscient), je suis frustré car dans tous les cas (agir/pas agir), l’alternative me laisse un gout amer dans la bouche.

Des commentaires ?

2 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 18:33

Teacher




Première réaction: tu as bien fait d'évacuer ici la tension.  I love you 
Après? je pense que des hommes et des habitants de ta région seront plus réalistes que moi dans leurs commentaires, mais je pense qu'au départ, tu as bien fait d'intervenir.
De toutes façons, tu serais passé outre, tu t'en serais voulu et aurais eu de la tension quand même.
Tout ce que j'ai à t'offrir, c'est un gros câlin de réconfort, et un merci pour la fille  :good:


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

3 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 18:39

Corazon




Tes deux dernières phrases résument bien ma pensée : soit tu t'investis complètement, soit tu passes ton chemin.

Dans le premier choix, cela peut très facilement se retourner contre toi.
Dans le second choix, tu t'en voudra peut-être, mais tu ne prendras aucun risque.

Auparavant, j'optais toujours pour le premier choix, maintenant quasi toujours pour le second, mais souvent avec de forts remords ne ne rien avoir fait.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

4 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 18:54

loic35




De mon point de vue tu as bien fait d'intervenir , tu avais des éléments qui pouvaient te laisser penser que la jeune fille était en danger . Tu n'aurais pas agi tu te poserais d'autres questions ...

1ere betise ; le fait de répondre a la provocation , d'un point de vue tactique c’était clairement mauvais MAIS je pense que beaucoup auraient fait pareil ( moi le premier )Wink

2 eme , le laisser te saisir  c'est la que la situation est devenue physique ; personnellement je l'aurais repoussé de la manière la plus ferme et calme possible .  Tout en préparant une reponse plus " physique "


3 tourner le dos  c'est la base dans tous les cours de self ... MAIS dans la vraie vie c'est vachement compliqué de s'eloigner sans tourner le dos ... donc a defaut on reste a 200% sur ses gardes et on mate régulièrement derrière soi ( vitrine , retro de voiture ...)




Bon a froid derrière son pc c'est toujours facile , mais te prends pas la tete avec ca , c'est du passé et tout le monde est entier Very Happy

5 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 19:03

Mutof




Bon, tout d'abord c'est tout à ton honneur et c'est bien d'évacuer la tension, là je rejoins Teacher.

Ta tension, vient du fait que, au final, c'est toi qui te retrouve agressé (ou tout du moins tu en as le ressentis). Tu as été touché dans ton ego et dans ton espace personnel. On est toujours en état de choc après (même si ça en était resté eu verbal). A priori, tu vas ressentir une grosse fatigue suite à la chute d'adrénaline. Normal, tu décompresses.

A savoir si il fallait intervenir ou non, on ne trouvera pas la réponse ici. Tu étais toi, dans un contexte donné et tu a réagis en fonction. Point barre. Mais de fait, je rejoins Corazon sur le choix investissement ou évitement. Toi même, à tête reposée, tu en fais le constat en relevant tes "erreurs". Tu t'en sors sans bobo et tu sais analyser ce qui s'est passé. Donc, well done!   

https://www.youtube.com/user/TheMutof

6 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 19:31

Thyd


C'est bien le problème, ne pas avoir le choix entre la "fuite/l'indifférence" et le "combat". D'une certaine manière, je n'ai pu intimider le garçon (par mon age, par le fait que j'agisse, ...) et donc on tombe dans une sorte de concours de coq (déjà que jeune j'étais pas fan, mais à mon age... même si cela n'empêche pas d'égratigner l'égo) .
Aller au bout de son engagement? Je n'avais aucune envie de frapper (d'une certaine manière j'étais en colère (du fait de son comportement) mais pas hors contrôle, loin de là) mais prêt à riposter. On ne peut pas envisager de défoncer le gars en face (en supposant que j'en soit capable...) pour ce qu'il avait fait. Il faut bien être proportionné...
Que ce soit par peur, par colère, par vanité ou par habitude, mon vis à vis ne voulait pas céder. Et j'étais court en argument... de poids.
J'ai envie de dire que ce qui me faisait le plus peur, ce n'était pas la confrontation physique (ni les séquelles physiques, ce en quoi je peux bien avoir tord) mais les éventuelles conséquences sociales (en clair un tour par le commissariat et la justice) . C'est perturbant de se confronter à qq'un tout en pensant aux conséquences judiciaires !

Au final, c'est bien l'impression de ne pas avoir de bon choix qui me taraude le plus: je ne veux pas être indifférent (je me suis déjà interposé il y a qqs années entre un couple, sans violence ou insulte vers moi) mais je ne veux pas que cela dégénère. Et donc cela me gène de ne pouvoir "gérer" la situation (pas d'entrainement, "d'aura", de doigté, ...) .

Merci pour vos commentaires, je me doutais bien un peu ce qu'il en sortirait... Mais ne vous inquiétez pas, je dormirai bien ce soir. ;-)

Exacte pour la fatigue, mais comme je suis toujours fatigué... ;-/

7 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:02

Nemrod




:good:  c'est bien d'avoir agi selon ta conscience.

LE point que je vais relever, c'est que lorsque le gars t'a agrippé, il aurait fallu que tu le fasses te lacher rapidement, sans violence, mais d'une manière imparable. Cela aurait été plus "intimidant" que beaucoup de paroles.

Malheureusement je ne me rappelle plus du nom de cette technique très simple  Embarassed


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

8 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:08

Corazon




Une image vaut plus que des mots Wink


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

9 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:18

Nemrod




Je disais sans violence

  


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

10 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:21

Corazon




Sans violence, tu as toutes les prises de l'aikido. Ces techniques visent non pas à vaincre l'adversaire, mais à réduire sa tentative d'agression à néant.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

11 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:31

loic35




Beaucoup d'art martiaux peuvent donner des outils pour sortir d'une telle prises de manière plus ou moins " percutante " ...

Ce qui compte c'est avant tout l'intention mise dans le mouvement . Le simple fait de faire un pas vers lui a l'instant " T" ou il allait te saisir aurai peut être suffit a le déstabiliser.

12 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:44

Aurel


t'as fait ce que beaucoup de gens n'auraient pas osé ...
t'as aidé quelqu'un qui te semblait agressé ...
si tout le monde était comme toi il y aurait peut être moins d'agression dans les transports en commun par exemple !!!
cogner ou discuter ... c'est toujours mieux d'éviter la violence même si parfois on a pas d'autre alternative ...
par contre je ne sais pas si dans le cadre d'une agression, le fait de taper un mineur pour se défendre est puni par la loi ?

13 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 20:47

Thyd


Mon judo est bien trop ancien pour m'être de quelques utilité. Tout ce que je connais d'autre recourt à de la violence (coup) (à la limite j'aurai pu faucher le gars pour le mettre au sol. Mais si cela n'est pas suivi d'une immobilisation...) . Donc pour moi, l'Aikido n'était pas une option.

Je suis parfaitement conscient que je n'ai pas les aptitudes et réflexes nécessaires pour maîtriser un individu sans tomber dans la baston. Aussi, en face, j'avais un jeune coq plein de testostérones, avec trois filles spectatrices (qui a posteriori étaient donc des amies) ... Il ne voulait pas s'écraser.

Si c'était à refaire, il faudrait que je ne cherche pas à éduquer (ma 1ere erreur), juste à interrompre l'action pour demander à la fille si cela allait bien.

Que cela me serve de leçon (en même temps si la prochaine occasion c'est dans 5 ans...) .


14 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 22:06

dandy09


Je vais te contredire mais pour ma part , tu as agi comme un adulte responsable , tu as agi comme un brave citoyen et non comme un lâche , c'est pour cela que peu importe la frustration que cela peut engendrer , tu es de ceux qui ne restent pas passifs et rien que pour cela , tu as agi justement .

La réflexion peut être inversée , car même si de par ton physique ou ton âge tu n'as pas réussi à intimider le jeune , la situation en est restée là , et le jeune dans un coin de sa tête réfléchira à deux fois avant d'intimider , brutaliser autrui en se disant que quelqu'un de bien plus virulent que toi pourrait le remettre en place avec pertes et fracas .

Dans tous les cas tu n'es pas resté passif , donc tu n'a aucun remords à avoir .

http://www.krav.fr/

15 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 22:27

Raptor




Tu as fait ce qu'il fallait au début. Tu as eu un doute sur une situation potentiellement problématique, et tu t'en es mêlé. J'aurais (et j'ai) adopté la même réaction que toi: La fille est en difficulté sans réelles preuves de violences, tu lui demandes à elle si tout va bien. Si elle te répond que oui, alors ça va. La réponse du garçon n'avait rien d'agressive. On pourrait y déceler une pointe d'humour pour ceux de ma génération. Bref, jusque-là tout va bien.

Le souci vient de ta réponse. Le garçon était avec une fille, probablement en tentative d'approche, et tu viens le remettre à sa place en sous-entendant que tu pourrais le mater. La testostérone a fait le reste.

Le second souci, mais là c'est affaire de point de vue, lorsqu'il t'a agrippé. Lorsque ça arrive, je monte les mains au niveau de la tête, paumes ouvertes vers l'autre, et je tente de désamorcer la situation. Le geste a en premier lieu une fonction apaisante, mais si la situation vient a dégénérer, j'ai mes deux mains prêtes au contact.

Du reste, je n'ai pas grand chose à rajouter. Certainement un souci de communication inter-génération dû à la différence d'âge (et d'éducation).

16 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 23:08

Teacher




Thyd a écrit: (déjà que je vais devoir en parler avec ma femme, je sens qu'elle va pas aimer...) .
Pour l'apaiser, si besoin, fais-lui lire les commentaires.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

17 Re: Altercation faible intensité le Jeu 12 Déc 2013 - 23:58

Thyd


Ben, en fait, elle a pris ça avec bien plus de philosophie que je ne le pensais (juste une petite remarque: faire attention si je me fais repérer...) . Tant mieux.

A Dandy09: avoir bien agi (au sens moral, pas technique) n'enlève rien à ma frustration (même si cela est bien dilué (en parler évite de ressasser, ma spécialité d'habitude)) . Mon problème n'est pas sur le quoi mais le comment.



Bonsoir (et merci) à tous.

Thyd

18 Re: Altercation faible intensité le Ven 3 Jan 2014 - 8:26

leprevoyant




Le truc dangereux c est que tu n'a pas forcément fait attention aux deux filles ... Vous allez rire ... Mais à Marseille cet été c est des gamines de 14 15 ans qui ont manqué tuer un maître nageur à la plage ... Donc jauger les forces en présence ... Car si elles s étaient retournées contre toi ... La donne est plus la même.
Il y a pas longtemps j ai du intervenir et les deux femmes pensant bien faire m on tenu est je m en suis mangé une que j aurai pu évitée

19 Re: Altercation faible intensité le Ven 3 Jan 2014 - 9:17

MacIntoshMan


dandy09 a écrit:Je vais te contredire mais pour ma part , tu as agi comme un adulte responsable , tu as agi comme un brave citoyen et non comme un lâche , c'est pour cela que peu importe la frustration que cela peut engendrer , tu es de ceux qui ne restent pas passifs et rien que pour cela , tu as agi justement .

La réflexion peut être inversée , car même si de par ton physique ou ton âge tu n'as pas réussi à intimider le jeune , la situation en est restée là , et le jeune dans un coin de sa tête réfléchira à deux fois avant d'intimider , brutaliser autrui en se disant que quelqu'un de bien plus virulent que toi pourrait le remettre en place avec pertes et fracas .

Dans tous les cas tu n'es pas resté passif , donc tu n'a aucun remords à avoir .

Il a agi d'une manière juste, au sens de justice, nous sommes d'accords?
Un souci toutefois : si le jeune gars porte plainte, alors la justice se mettra dans la partie et la justesse de l'acte de Thyd, acte que je salue, se serait retournée contre lui.
Car la justice en notre beau pays n'est, justement, pas juste...
Alors, personnellement, je ne serais pas intervenu. Je le dis et l'assume.
Par contre, je rejoins la personne qui parlait d'Aïkido : c'est en effet une bonne façon de calmer l'adversaire sans trop le toucher. Ceux qui connaissent cet art martial le savent.

http://jardiniermunicipal.blogspot.fr

20 Re: Altercation faible intensité le Ven 3 Jan 2014 - 11:39

tahinea




perso je trouve que tu as bien fait d intervenir

pour ma part si cela arrivait a une de mes filles je serais tres heureux qu on l aide !

par contre j aurais jamais laisse le gars m attrapper ni meme trop s approcher .....
un gros coup de tete ,coup de genoux ,de coude ,ou bien d autre sont trop risqués
si le gars rentre de facon agressive dans mon perimetre de secu j envoie direct (mais je dis pas que j ai raison !!!!)

et de nos jours les lames sortent tres vite, aussi je prefere qu on vienne me chercher au commissariat
plutôt qua l hôpital ou pire !

mais parler sans y etre est tres facile ,agir sur place avec le stress et tous les parametres a prendre
en compte est beaucoup plus complique !!!

au final tout se finit plutôt bien ,donc essaye de plus y penser et sers toi de cette experience  Wink 




je travail avec des jeunes et l agressivite la violence gratuite la violence en groupe et le non respect de l etre humain
devient tres tres inquietant ,pour certains mettre un coup de couteau pour un regard de travers leur semble normal

donc TOUJOURS PREVOIR LE PIRE AFIN DE L EVITER !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum