Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Compte rendu d’une semaine d’initiation à l’autonomie

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

JEDragunov


Compte rendu d’une semaine d’initiation à l’autonomie



Un petit topo de la semaine d’initiation que j’avais Co organisée.

Nous nous sommes installés près d’un lac dans les Pyrénées à un peu plus de 2000 m d’altitude. Nous sommes partis à 7 (8 prévus, 1 désistement suite à un accident de voiture)

Déroulement :

Le but de cette initiation était matériel et physique.

Matériel pour le choix du matos de bivouac et de pêche. Nous avons pesé les sacs au départ, de 14,3 Kg à 21,2 Kg. La marche d’approche s’est déroulée en plusieurs groupes de 4H30 à 8H20, deux s’étant perdus dans le brouillard (visibilité 10 à 20 m )

Nous avons fait deux camps, un de 4 qui avaient pris des tentes et un de trois à la belle étoile. Le problème est qu’il y a eu peu d’étoiles. Le soir de notre arrivée nous avons eu la pluie. Pluie et brouillard les trois premiers jours. Le choix de ne pas avoir pris de tente s’est vite révélé mauvais. Malgré l’abri que j’avais fait avec une grande « bâche » et mes bâtons de marche, tout ce qui n’était pas sous plastique a rapidement été mouillé. La 3éme nuit, malgré la housse, mon sac de couchage a commencé à être humide. De plus, il n’était pas assez chaud car la nuit la température descendait à 2°. Pour les températures, nous avons eu de 2° à 6° la nuit et de 8 à 26° le jour. C’est le 4eme jour que nous avons vu le soleil … et les moustiques. Anti moustique obligatoire car les jours de soleil, c’était l’invasion de 8H30 à midi. L’après midi, c’est la crème solaire qu’il ne fallait pas avoir oubliée. C’est aussi le 4eme jour que deux de nos camarades ont préféré mettre fin à l’expérience.

Pour la nourriture, nous avions des vivres pour le premier jour. Pour le reste de la semaine, même ration pour tout le monde. Café, thé, sel, huile, sucre, 10 tablettes de bouillon de bœuf et un Kg de riz. Chacun gère sa ration mais le poisson est mis en commun.

Le poisson était le principal et seul apport. Le poisson, c’est la truite. Coté matériel de pêche, pratiquement que des lancers. J’avais pris mon BLAZER Diabolo 6 en 2,40 m et moulinet OKUMA Safira, 410 gr pour 44 cm plié ainsi qu’un lancer de survie « Mini Fisherman », 30 cm plié, 56 cm déplié pour 280 gr. Pour les appâts, naturels : teigne et ver ; artificiels : mouches, cuillère, poisson artificiel …

Les appâts naturels « marchent » très bien, la mouche et les poissons artificiels correctement. C’est le pêcheur qui fait la différence. Entre 0 et 22 truites selon les pécheurs, en respectant la taille réglementaire, ce qui fait une truite gardée sur quatre attrapées en moyenne. J’ai changé de lac le 5eme jour, 6 heures de marche, 7 truites à deux dont une de 36 cm. Les trois premiers jours, nous avons eu moins d’une truite par jour et par personne pour plus de deux par jour pour le reste de la semaine.

Pour la cuisson des aliments, nous avions « monté » (et caché) du bois lors de nos précédentes rando car il n’y rien sur place et il est interdit de couper les arbres (il y en a 2 heure de marche). Impossible d’allumer un feu les premiers jours, tout était trempé. Réchaud et méta obligatoires.

Pour l’eau, cela ne manquait pas. Il est quand même conseillé de la stériliser avec des pastilles ou des UV. Perso, j’utilise un SteriPEN classic, 210 gr avec les accu + chargeur solaire 360 gr (qui sert aussi pour la frontale)

Ce qui paraissait une promenade ne l’a pas été. La montagne est imprévisible. Passer trois jours à respirer du nuage, trois nuits plus ou moins mouillé à 2, 3° et les journées à pêche sous la flotte demande un minimum de préparation physique et morale.

Enseignements :

- Attention au poids du sac, le mien était à 13, 7 kg (avec 1,5 l d’eau). Il est à 17,3 kg avec ce que je n’avais pas pris (carabine 22LR, munitions, hachette …) Mon objectif est de le descendre à moins de 15 kg avec le même type de matériel.

- La semaine qui paraissait « cool » avant de partir ne l’a été pour personne les premiers jours, pour certains par manque d’expérience et d’entrainement, pour tout le monde à cause du matériel.

- Les deux qui sont partis le 4éme jour n’étaient pas préparés. Pas d’entrainement à la marche, ils avaient peu d’expérience de pêche, du matériel inadapté et pas testé.

- Pour la montagne, prévoir une tente, de préférence seul pour éviter les « frictions » au bout de quelques jours. Prévoir des sur sacs de couchage respirant ainsi que des vêtements de pluie étanches et respirant.

- Que le complément alimentaire soit la pêche, la chasse ou la cueillette, cela ne s’improvise pas. Certaines connaissances sont à acquérir avant, de même qu’il est indispensable de tester son matériel. La pêche demande de l’expérience, un pêcheur a réalisé 1/3 des prises, pour ma part que 7 truites, ce qui me pose des questions sur mes qualités de pêcheur … Il faut noter que nous aurions eu plus à manger en gardant toutes les prises.

- Même si votre sac à dos est étanche (à tester), envelopper tous nos vêtements dans des sacs plastique.

- Malgré une liste du matériel obligatoire, certains n’ont pas tout pris (chapeau, anti-moustique, produit solaire, vêtements chauds …) ce qui est préjudiciable pour le groupe.

-Pour une différence de moins de 150 grammes, mon lancer de survie s’est révélé peu efficace pour la pêche en lac car il faut lancer loin pour attraper les « belles » truites.


-La montagne est un lieu idéal pour l’expérimentation et l’apprentissage mais elle ne l’est pas pour « durer ». Sur notre zone, l’apport en truite se serait vite tari. Nous aurions encore pu rester encore 3 ou 4 jours, bien que sans riz … Après, changement de lac, donc 7 heures de marche, à condition d’avoir une carte pour savoir où aller et avec des risques de neige fin septembre. A part le poisson, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

smeety




wahoo ca a pas été de la tarte en tout cas bon retex


_________________
paix et félicité sur toi Invité/breizh ma bro
dura lex sed lex/mieu vaut prévenir que guerrir

patoche




affraid ça c'est cool , t'as du bien te marrer avec tes potes , vraiment que du bonheur .
t'aurais pas une petite photo  Question

JEDragunov


Non pas de photo, il faudrait que je pose la question aux "copains".

Mutof




Je trouve votre expérience enrichissante. Surtout l'évaluation et les modifications de matos/comportement qui en découlent pour la prochaine fois.  :good: 

A priori, je comprends que c'était grosso modo une première et donc une découverte totale (du moins pour certains d'entre vous). Dans ces conditions, aviez-vous un back-up en cas de soucis?

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Pierre25


Excellent compte rendu... et tu en tires les enseignement.

Details :

Impossible d’allumer un feu les premiers jours, tout était trempé
Je pense que tu dois travailler la-dessus, même si il pleut tu peux faire du feu. Ton bois n'est mouillé qu'en surface.

Steph




Bonne expérience.
A quelle saison avez- vous fait cette semaine de sortie?


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Nemrod




Excellent retex, mais il me semble évident qu'il y avait un manque de préparation, ce qui est dommage.


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

gaudin777


Génial comme expérience et comme compte rendu  Very Happy .

JEDragunov


C'était la première, en septembre, il y a quatre ans. En cas de problèmes,il y avait un refuge habité à 1 heure de marche.
La préparation est individuelle. Chaque participant sait en quoi cela consiste et c'est assez basique ... sauf pour ceux qui n'ont jamais couché en dehors d'un lit ...
J'en organise "une" tous les ans. Cette année, ce sera avec l'association ExtreMilsim, la deuxième semaine de Juillet. Je mettrai le Post.

Teacher




Compte-rendu très intéressant, en particulier avec l'ajout des "enseignements".
As-tu appris à faire du feu en conditions difficiles, depuis ce temps?
Et quel matos prends-tu pour coucher, avec l'expérience?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

Corazon




Merci pour ce compte rendu instructif. L'expérience sur le terrain est irremplaçable  :good: 


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

richardsmt990


Compte rendu très intéressant et riche en enseignements .

JEDragunov


Pour le feu, je sais faire. Le principal problème venait des bûches trop grosses et trop sèches. Impossible de les fendre avec les "moyens du bord".
Fin Janvier, nous avions prévu un weekend "Bouffecraft" dans la neige. Il a plu, beaucoup. Nous avons mi trois heures à l'allumer, mais nous avons réussi à faire un feu.
Pour le couchage, j'ai un sursac US en gore-tex, un demi matelas autogonflant, et trois sac de couchage selon la température. Pas de problème si je prends le bon sac de couchage ...

Teacher




Est-ce ton groupe sur la video? Il me semble qu'il y a beaucoup de monde à courir et personne ne reste en poste devant le feu, qui est quand même dans l'herbe, sans rond de protection. Et beaucoup de branches vivantes arrachées. Le but était peut-être un feu de signalisation?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

JEDragunov


Tout à fait, feu de signalisation qui était éteint aussitôt l'exercice terminé.
Pour info, entre le moment ou l'on entend un hélicoptère et celui ou il sera hors zone, il y a 3 minutes.

Teacher




:good:


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

Pierre25


JEDragunov,

Désolé de te dire ca
Ton instructeur ... car il s'agit d'un instructeur, certainement un sous-officier de l'armée française commet certaines erreurs :

Sa zone de signalisation est mal choisie
La norme des 3 minutes ne correspond à rien, le bruit d'un helico est soumis au nombre de pales (moins y en a plus ca fait de bruit) et à sa vitesse
Un feu de signalisation ne se construit pas de cette façon
Son adjoint est armé d'une arme courte (terrain privé? Port d'arme?)

Ce stage de survie me semble plus ressembler à un stage para-militaire.

Nemrod




Je me faisais des remarques similaires (quant au côté paramilitaire) vu que les uniformes sont très disparates. Je pensais à un exercice d'Airsoft.


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

JEDragunov


-L'instructeur est un civil, formateur professionnel (www.stage-de-survie.com) Il n'y a pas de choix de zone de signalisation, nous avions des alertes plusieurs fois par jour et ou nous nous trouvions.
- 3 minutes, c'est le temps maxi pour se signaliser donné par les Gendarmes du PGHM lors des stages de prévention secours en montagne.
- Non, ce n'était pas un stage para-militaire, il était ouvert à tous publics et il n'y avait pas d'arme. Certains participants sont effectivement des Airsofteurs.

Nemrod




L'instructeur c'est Fred ?


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

JEDragunov


Oui,c'est Fred.

Pierre25


Salut JEDragunov,
Je viens d'aller voir le site dont tu parle, il propose des "Stage de Survie Commando" "Force Spéciale" et "Exercices tactiques"... c'est quant même un peu paramilitaire... sauf qu'à 400 euro... ca fait civil.
J'ai vu le Cv de ton instructeur : dragons parachutiste, unité spéciale, formateur de troupe d'élite, garde du corps territoire hostile, consultant en survie, formé par les ex-SAS...
Moi qui croyais être bien formé...
Ton instructeur est un ex militaire qui emploie des techniques militaires.
Le PGHM ne font pas de stages de préventions, c'est la FFME qui s'en charge
Celui qui t'a parlé de 3 minutes se base sur une ancienne norme rescue US. En 3 min un hélicoptère couvre en moyenne une distance de 10km.


POUR INFO : Le PGHM donne ceci comme conseille :

La signalisation conventionnelle pour l'hélicoptère est: immobile, debout, avec les bras formant un Y
Signalisation de secours optique-acoustique: 1 signal toutes les 10 secondes, pendant 1 minute
Vérifier qu'il n'y ait pas, dans les parages, des objets qui puissent être soulevés par les pales de l'hélicoptère.
Lorsque l'hélicoptère se rapproche, s'accroupir et rester immobile jusqu'au débarquement des secouristes.

JEDragunov


J'ai fais un stage avec fred, j'ai trouvé que c'est un bon instructeur. Mais je ne viens pas ici pour polémiquer... même si "immobile, debout, avec les bras formant un Y" pour se signaler à un hélicoptère me fait sourire.

Nemrod







_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum