Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Limiter l'exposition aux substances cancérigènes du quotidien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

f(x)

avatar
Une étude publiée par Environmental Health Perspectives identifie 17 substances cancérigènes ; c'est le cancer du sein qui ets visé par l'étude, mais amha les mesures préconisées sont bonnes à prendre de façon + générale ; voici :


- Éviter émanations de carburants et gaz d’échappement des véhicules.
- Ne pas avoir de coussins, fauteuils etc. contenant de la mousse polyuréthane
- Éviter d'avoir des tissus inifugés
- Éviter les tapis et autres tissus d’ameublement résistants aux taches.
- Avant de boire, filtrer l'eau au charbon
- Retirer ses chaussures en rentrant chez soi
- Utiliser un aspirateur équipé d’un filtre HEPA à particules.


cf. article des Echos : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0203490627262-cancer-du-sein-17-substances-chimiques-dangereuses-identifiees-670172.php

patoche

avatar


oui merci pour l'info , mais y a un truc que me chiffonne , { retirer ses chaussures }  scratch 

avec toutes ces saloperie qu'ils ont mis dans certaines choses de tous les jours , et qu'ils nous préviennent que des années plus tard  scratch affraid

VitamineSeb

avatar


Pour la filtration de l'eau, tu parles de celle du robinet ou en bouteille ?


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

Métatarse

avatar


Salut !
Pour ceux qui voudraient l'étude exacte, car non sourcée dans la presse Française :
http://ehp.niehs.nih.gov/wp-content/uploads/advpub/2014/5/ehp.1307455.pdf

Perso, je suis très surpris que l'étude fasse quasiment l'impasse sur les pesticides, additifs et perturbateurs endocriniens, les reléguant en substances dangereuses de seconde zone.....et donc complètement passées à la trappe dans la presse de vulgarisation.

Passage exact :
Twenty-seven additional high-exposure mammary gland carcinogens do not fall into the 17 priority categories above but are still priorities for exposure and epidemiology studies (Supplemental Material, Table S1). [...] The 27 additional chemicals in Supplemental Material, Table S1 include some pesticides, some chemicals that may be present in consumer products (e.g., acrylonitrile, nitrobenzene, dyes), and some food-related chemicals. [...]
They were not included in a group in Table 2 because they are not chemically similar and so require different methods for exposure measurement. About half of these had some type of exposure biomarker method reported in the literature.
Enfin bon, Environmental health perspectives n'en serait pas à son premier conflit d'intérêt non déclaré (cf le livre Notre Poison Quotidien) Wink

Concernant l'eau du robinet, outre la radioactivité qui n'est jamais mesurée (donc non prise en compte), nous nous dirigeons peut être sur un scandale de contamination à l'amiante, que j'avais évoqué ici :
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t4980-savoir-si-l-eau-est-potable#70413

f(x)

avatar
Merci pour la source Métatarse. Pas eu le temps d'aller la chercher.

Je m'étais posé la question pour les perturbateurs endocriniens. Bêtement, j'avais pensé que c'était mis de côté pour des raisons heuristiques (du genre : en l'état de nos connaissances et sous réserve de nouvelles avancées sur le sujet, se concentrer sur des substances dont l'impact est moins diffus...). Mais là... Neutral ...


edit : @Vitamine : pour l'eau, d'abord robinet ; ensuite éventuellement eau de source en bouteille, mais je vois moins l'utilité.
Après, les eaux minérales naturelles en bouteille font l'objet d'une réglementation qualitative beaucoup plus stricte avec en principe une protection assez poussée des terroirs situés en amont des sources.
Bon, il y a des débats, sur la qualité de l'eau du robinet et sur la qualité des eaux minérales ((lutte classique entre deux segments de marché, personnellement ces débats me fatiguent un peu), donc je suppose que chacun est libre de tout filtrer :-) ....

VitamineSeb

avatar


Le soucis des bouteilles, c'est le plastique.

Personnellement, je ne bois pas l'eau du robinet.
Je sais ce qu'on y trouve, comment c'est traité, ce que ça peut ramasser post traitement et post contrôle dans les canalisations, alors non merci.
Sans parler des médicaments divers, antibiotiques et oestrogènes.

Au sujet du radon (et divers autres analyses de radioactivité), il y avait un super reportage qui en parlait.
'Du poison dans l'eau du robinet'.

Pour en revenir aux substances cancérigènes de notre environnement.
Il y a tous les produits neufs (bois et plastiques surtout).
Ils sont traités, laminés, enduits... Et ils rejettent une tonne de particule dangereuses pendant plusieurs mois.
Il est fortement conseillé de bien les aérer avant de les installer dans la maison (ce qui est difficile à mettre en oeuvre).
Et surtout pour les chambres à coucher, il faudrait idéalement laisser reposer les meubles plusieurs mois (dans un garage par exemple), avant de les installer.

Sans oublier tous les produits ménagers, parfums d'ambiance et tout ce qui vous parait anodin.
C'est là où on pense être en sécurité qu'on est le plus exposé, ce sont généralement les objets qui paraissent le plus innofencifs qui sont le plus dangereux.

Un exemple avec les bactéries.
Au restaurant, il y a plus de bactéries dangereuses sur les salières que sur la cuvette des WC.
C'est à méditer Very Happy


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum