Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Comment enlever les pesticides des fruits et légumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Sieg




La recette pour nettoyer les légumes est simple : 90% d’eau et 10% de vinaigre blanc. Faites ce mélange dans votre évier ou dans une grosse bassine pour que vos fruits et légumes puissent tremper correctement.

Il suffit de les laisser tremper pendant environ vingt minutes, puis de les rincer à l’eau froide.

Si vous avez des fruits fragiles comme des myrtilles, je vous recommande de ne pas les laisser vingt minutes. Les myrtilles ont une peau poreuse et le mélange au vinaigre peut masquer leur goût naturel.

Si vous trouvez qu’il reste une odeur de vinaigre sur vos fruits et légumes, vous pouvez toujours utiliser de l’eau avec du citron pour vous débarrasser de l’odeur.

Quand vous aurez terminé, vous remarquerez un résidu étrange au fond de votre eau. Comme vous l’aurez deviné, ce sont des résidus de pesticides qui étaient cachés dans vos fruits et légumes.

Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com
Le mécanisme m'échappe.

Un de nos spécialistes aura sûrement une explication.


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

Corazon




C'est une méthode ancienne. Cela éliminera certainement une partie des produits chimiques, mais tout ce qui est à l'intérieur du fruit y restera.

Si on a la possibilité, privilégier le potager naturel (de soi ou de connaissances), les produits locaux non traités (pommes hautes tiges chez les fermiers par x.) ou le bio.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Lara_Croft_007




+ 1 avec Corazon.

Sans oublier que le trempage a le gros problème de dissoudre toutes les vitamines hydrosolubles donc, on en perd Sad

Il vaut mieux donc privilégier les légumes du potager sans pesticide - insecticide et fongicide (sauf fongicide naturel comme j'utilise pour mes tomates: bouillie bordelaise) -, ou les légumes bio ou ceux des cultivateurs environnants comme le dit Corazon.

Et là, lorsqu'on les nettoie: on les passe sous l'eau courante pour garder un max de vitamines.

Métatarse




Salut !

Quand vous aurez terminé, vous remarquerez un résidu étrange au fond de votre eau. Comme vous l’aurez deviné, ce sont des résidus de pesticides qui étaient cachés dans vos fruits et légumes.

Il y a un gros risque que le résidu "étrange" ne soit que la pellicule des fruits qui est présente en plus ou moins grande quantité; c'est la pruine. Par exemple sur les raisins ou les prunes, on la remarque souvent, et le consommateur non avertit aura tendance à l'enlever (même sur des fruits bio) alors qu'elle est souvent riche en levures (et vitamine B12).

Sinon, un lavage supplémentaire aura plus tendance à enlever un peu de saleté ou de produit ajouté (cire sur les clémentines) que le fruit se sera ramassé sur la chaîne de distribution que des produits phytosanitaires car, d'après les dates d'épandage (plusieurs semaines auparavant), la plus grande partie du produit est soit détruite, soit assimilée par le végétal et le sol. Wink

PS : Le coup du vinaigre est un peu un mélange de beaucoup d'histoires. On le retrouve (sans preuves également) pour le nettoyage des fruits contaminés par des radioéléments.
En revanche, en tant qu'acide faible il a une propriété antiseptique Wink

Capucine




Ma grand mère lavait la salade de son jardin dans de l'eau vinaigrée pour éliminer les pucerons et autres petits insectes, pas pour les pesticides !
Et la je comprends mieux !!!
Capucine

http://gadalie.blogspot.fr/

Sieg




Ma grand mère lavait la salade de son jardin dans de l'eau vinaigrée pour éliminer les pucerons et autres petits insectes
C'est en effet beaucoup plus cohérent.

Je ne m'expliquais pas cet effet "magique" qu'aurait le vinaigre blanc sur les pesticides.


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

Branch




Salut,

Baliverne, l'industrie-pétrochimique est capable de faire bien des produits et leurs nocivité ne partira pas avec du vinaigre. Le problème c'est les taux admissibles en vigueur actuellement, de nombreuses études tendent à prouver que des quantités infimes, des résidus pour ainsi dire, suffiraient sur le très long terme à détraquer la machine...Surtout que les interactions entre les différant polluants qui nous impactent au quotidien ne sont pas pris en compte, certains pourraient très bien être intensif pris individuellement, et être problématique en associations...

Comme le dit très justement Métatarse, l'assimilation par le végétal auras d'ors et déjà introduit Ulysse dans la forteresse de Troie.

Je suis pour le bio et l'autoproduction, mais tout en étant conscient que cela ne fait limiter les entrants néfastes...Faire de notre mieux et déjà un bon objectifs, c'est du moins ce que j'essaierai de
dire à mes enfants plus tard, en espérant que ce soit suffisant...

Le meilleur moyen de lutter contre ce qui nous dérange, c'est en votant à la caisse... chaque achat subventionne ou non un système...Soyons responsable.

Désolé pour la dérive....

Sieg




Le meilleur moyen de lutter contre ce qui nous dérange, c'est en votant à la caisse...
Je comprends ton idée.

Le hic c'est que les produits sont pré-sélectionnés.

C'est un peu comme choisir un candidat aux élections du parti communiste chinois.

Razz


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

ByChris


mylaunelin a écrit:
Le meilleur moyen de lutter contre ce qui nous dérange, c'est en votant à la caisse... chaque achat subventionne ou non un système...Soyons responsable.

Je rebondis sur la citation de mylaunelin et en correspondance avec l'objet du fil qui est de se débarrasser des pesticides en vous parlant de l'initiative : "Ecorevolte"

Qu'est-ce que c'est ?
- Ecorevolte, aux Pays-Bas, propose des produits bios à un réseau de gens intéressés par une alimentation saine.

Vous remarquerez que le nom est à consonance française ceci du fait que l’initiateur du projet est un français expatrié.

L’objet de cette association est donc de proposer un panier de légumes bio (produits de toute façon hors-marché car non-calibrés) aux consommateurs (déviants ?).

Par hasard j’ai rencontré la personne motrice du projet et si cela peut inspirer quelqu’un, mais le site est en anglais, désolé pour les non-anglophones :

http://www.ecorevolte.com

Sieg




L’objet de cette association est donc de proposer un panier de légumes bio (produits de toute façon hors-marché car non-calibrés) aux consommateurs (déviants ?).
Ta réflexion est pertinente.

Ça me ferait sourire si ce n'était pas si consternant.

Acheter un panier de légumes tombera peut-être un jour sous le coup des lois.


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

Branch




Etre à contre courant est toujours quelques choses de difficile, choisir un produit ne devrait pas se limiter à un rayon ou un magasin, mais c'est complexe, cela demande de l'énergie et de la volonté.

l'illusion du choix est grande, Sieg a raison. Il Faut être particulièrement motivé dans certains cas.
Il faut être pugnace, sans tomber dans l'extrémisme non plus ( jamais bon, dans aucun domaine).
Il faut limiter la casse en moyenne, et garder son énergie pour les thèmes les plus sensibles.

J'espère ne pas trop sortir du cadre de la conversation, mais pour exemple, je viens de finir ( ou presque ) notre maison, que l'on a souhaité économe et le plus saine possible... L'idée était pourtant simple au départ...oué... au départ seulement alors... Plus on creuse, plus on cherche d'infos, plus on galère, et plus ont sort des clous, plus ça coute chère !

ET c'est bien là ! que je met ( de mon point vu hein...) l'écologie sur le même plant que la résilience et l'autosuffisance familiale.


C'est un objectif biensur, pas facile atteindre... Mais si je fait ma maison, je sais ce qu'il y a dedans, je fais mon potager, je sais ce que mange...et ainsi de suite

Ce qui revient à ne pas pas compter sur le système, ou le moins possible.....

Philippe


bravo cheers c'est aussi ce que je vise!!!

Pour revenir à l'eau vinaigré contre les pesticide, c'est du flan, Lara Croft à effectivement raison le trempage est nocif pour les fruits et les légumes, mais le vinaigre aura tendance à réduire l’oxydation des vitamines et leur dégradation enzymatique...mais de toutes façon ça n'affectera pas les intrant pétroliers présent dans le produit...
Pour ce qui est de la bouilli bordelaise par contre, c'est pas moins nocif que les intrants pétroliers, désolé...

Lara_Croft_007




Oui, mais c'est quand même mieux que d'autres fongicides industriels plus toxiques encore... Et je suis devenue un peu fainéante, je n'ai pas envie de faire le purin d'orties de ma mère! Embarassed

Philippe


si tu en es persuadée...Mais nan, c'est pas moins toxique, une intoxication au sulfate de cuivre peut être aussi mortelle qu'un cancer généralisé provoqué par une intoxication au glyphosate (roundup)...(pour rappel: bouille bordelaise= sulfate de cuivre + chaux éteinte, uniquement si tu la fabriques toi même, sinon tu peux trouver dedans du savon noir pour la bio, des détergents, des huiles raffinées au pétrole et autre intrant pétrolier pour la non bio)
Pour ce qui est du purin d'ortie, il ne remplacera pas ta bouillie bordelaise, c'est plus un insecticide et un fertilisant qu'un fongicide...
Le plus gros problème de la bouillie bordelaise c'est qu'elle à tendance a pénétrer dans les sols lors des pluies et à détruire à la fois les champignons responsables de la création d'humus, augmenter le développement les bactéries qui vont minéraliser ton sol et augmenter le risque de maladie fongique les années suivantes (tu devras donc remettre de la bouillie bordelaise chaque année et en bonne quantité...)...
Pire pour le long terme, la bouillie bordelaise est composée entre autres saloperies d'ions cuivre (cu+) qui vont perturber les attaches électriques de l'humus et donc niquer ton sol en profondeur et pour des années...
Bouillie bordelaise, roundup, mêmes producteurs, mêmes industriels, même combat...

je ne saurais trop de conseiller de t'intéresser aux travaux de Claude Bourguignon sur le sujet.

Pour te convaincre de virer tout intrant en 15min...:


Lara_Croft_007




Le problème est que j'ai l'alternariose sur mon terrain, et le seul moyen d'avoir certaines récoltes de légumes est de traiter à la bouillie bordelaise. Les autres solutions que j'avais pioché de ma mère ou d'autres personnes (bicarbonate de soude, décoction de prêle et d'ail, sucre, etc.) sont extrêmement décourageantes et nulles en effets... C'est donc par dépit que j'ai dû me résoudre à en utiliser. Alors, je prends quoi? Du thirame ou de l'hexachlorobenzène? clown

Philippe


Ben c'est quoi la gravité de ton infection? t'as des photos?
Il n'y a vraiment rien d'insurmontable sans intrant, il faut juste y cogité un peu...alors je sais c'est facile à dire...
Quelles sont tes plantes attaqué par la mycose? tomates? pommes de terre? est ce que tu paille? est ce que tu compost? irrigue tu? si oui comment? les quantités? aères tu ton sol? la nature de ton sol?

En règle général, si un intrant est nécessaire chaque année c'est qu'il y a un gros problème d'appauvrissement du sol, il faut travaillé la dessus...L'alternariose est un champignon qui se développe parce que d'autres champignons ne se développe pas...

tu utilise du brf? tu enterre des végétaux, genre buttes?

Lara_Croft_007




Lol, tu en as des questions mais si tu trouves une autre solution pour moi, je suis preneuse tu as l'air de t'y connaître:

Ben c'est quoi la gravité de ton infection?
100 % de la récolte perdue

t'as des photos?
Beh là, c'est pas vraiment la saison... lol

Il n'y a vraiment rien d'insurmontable sans intrant, il faut juste y cogité un peu...alors je sais c'est facile à dire...
Ca fait juste 11 ans que je cogite et que la seule solution fut la bouillie bordelaise cette année qui a sauvé 1 quart de la récolte mais bon, mois d'août pourri aussi (pluvieux)

Quelles sont tes plantes attaqué par la mycose? tomates? pommes de terre?
tomates

est ce que tu paille?
Non, car j'ai du liseron, du sénéçon et du chiendent donc il faut régulièrement enlever.

 est ce que tu compost?
oui

irrigue tu? si oui comment? les quantités?
Cela dépend de la quantité d'humidité dans l'air ambiant

aères tu ton sol?
régulièrement... Un peu trop sans aucun doute!!!! pale

la nature de ton sol?
limono-sablonneux à drainage légèrement excessif, ancien lit de rivière, il s'agit d'une terre alluviale à texture fine. Le potager est en pente, exposé plein sud. La terre est noire, sans aucun argile et cailloux.


En règle général, si un intrant est nécessaire chaque année c'est qu'il y a un gros problème d'appauvrissement du sol, il faut travaillé la dessus... L'alternariose est un champignon qui se développe parce que d'autres champignons ne se développe pas...

C'est la première année que j'ai utilisé de la bouillie bordelaise après que les autres essais multiples plus bio sur 11 ans ne donnent malheureusement rien... Sad

tu utilise du brf?
Non, car mon sol est alluvial et donc, riche en eau et cette technique est inadaptée pour ce type de sol. Cela risque de m'attirer encore plus d'indésirables telles que les limaces et escargots.

tu enterre des végétaux, genre buttes?
oui

Philippe


yop, j'arrive...Nan je déconne je suis pas le messie...

C'est pas mon sujet de prédilection, mais j'ai de bonne connaissances théoriques, très peu de pratique et beaucoup de visite de jardin de OUF et de rencontres de gens qui touche à un degrés que je n'approcherais peut-être jamais...Si ça peut t'aider à te faire une idée sur la fiabilité du gars qui te critique et te conseil depuis hier...Ah et j'ai une approche plus ou moins permaculturelle de la chose...


Bon déjà c'est de la folie d’arracher toutes les adventices, comme les liserons ou les chiendent, le boulot que ça doit être pour toi, que de temps et d'énergie passé...Pour que dalle en fait puisqu'il faut que tu le fasse régulièrement...Un bon bidon de roundup...Nan je déconne encore (je suis très déconne ce soir...)

La question qu'il faut ce poser, c'est veux tu un jardin beau, propre, bien nickel ou veux tu un jardin productif???

Y a pas de mauvaise herbe dans un jardin, le liseron est une super mellifère et a des propriétés médicinal très intéressante, c'est entre autre un antipyrétique (traitement des fièvres), un purgatif, ce qui en fait tout sauf une mauvaise herbe...

Enfin bon pour en revenir à nos moutons:
-si tu as un bon drainage, c'est bizarre que tes tomates soit touché tant que ça...
-alors ne compost surtout pas les plantes infecté, mais brule les, ça évitera la contamination de ton compost par le mycélium...mais ça j'imagine que je t'apprend rien
- l'alternariose est une mycose, c'est à dire un champignon, le mycélium et ses chlamydospores sont certainement présent dans tout ton sol...Mais pas de panique, sa propagation est je pense du à une évaporation trop rapide de ton eau d'arrosage ce qui entraine une "brulure" et la maladie...
-Effectivement le brf va pas nous apporter grand chose ici à part un nid douillet pour les chlamydospores (spores résistantes, avec une carapace en gros quoi...)
-Moi j’essaierais quand même le paillage léger (avec de la vrai paille carboné, pas de la tonte de pelouse azoté...) en le laissant pas pourrir (pour pas donne le même effet que du brf..)... tu limitera ainsi l'évaporation trop rapide...à essayer...
-une fois pailler, limite les arrosages un maximum, et arrose très peu à chaque fois...L'excès d'eau va favoriser la prolifération de la mycose...
-Si ta région est favorable, essaye aussi de décaler ta culture dans le temps, des fois 15 jours peuvent faire la différence...
-Sinon change aussi peut être de variété de tomate, il y a des variétés plus résistante que d'autres
-Ne limite pas le bêchage, supprime le tout simplement, devient esclavagiste, il y a tout un tas d'ouvriers dans le sol qui sont prêt à bosser gratis si tu leur nique pas leur maison chaque année à coup de bêche...

Apparemment les tomates sont quand même un fruit assez délicat qui pose des problèmes à pas mal de monde...beaucoup se résigne à les faire sous serre...
Va voir sur les forums de permaculture, tu devrais trouver une réponse plus caler que la mienne. Je poserais quand même la question aux pointures dans mon entourage s'ils ont des choses à rajouter...

Lara_Croft_007




C'est clair que le liseron et le chiendent, c'est une folie mais petit à petit j'y arrive, le liseron, faut juste chopper le rhizome principal qui est souvent bien enfoncé profondément (creuser et l'avoir en entier, et donc, sans entendre le "clac" caractéristique qui signale qu'il est cassé! lol)... Bien que j'ai un carré qui à présent possède des renoncules rampants qui s'approchent dangereusement de mes fraisiers... et là, c'est pire que les deux précédents... Sad Manque plus que de la prêle et j'abandonne! lol Je ne peux pas abandonner, et je ne veux pas... Surtout pour le liseron car cela m'étouffe tout, une année, j'avais décidé d'abandonner et de voir: ses saloperies s'enroulent dés lors autour des fraisiers, des groseillers, des cassissiers, des framboisiers, des pois, des haricots... Et ils meurent! Les chiendents s'étendent, les renoncules ont le même effet que le liseron mais là, les racines sont encore plus difficiles à avoir!

Je veux un jardin propre ET productif. Productif, il l'est, sauf pour les tomates. Propre, pas encore, car l'ancien propriétaire est décédé quasi centenaire et il l'avait abandonné durant 40 ans et Rome ne s'est pas faites en un jour: le jardin ressemblait à une jungle de mauvaises herbes et de pruniers des Princes (et de fraisiers qui donnaient des stolons qui redonnaient des stolons qui... un véritable noeud immense, lol). Mais je tiens aux tomates car le goût est incomparable par rapport à celles des chaînes et maraîchers et mon fils adooooore celles du potager de ma mère qui elle, a plus de chance que moi pour les tomates (terre argileuse, très caillouteuse sur le plateau de la hesbaye) mais moins que moi pour d'autres légumes... donc, pour mon fils, je veux des tomates! lol  

Mes plants infectés n'ont évidemment pas été dans le compost. J'ai un tas au fond du jardin qui comprend les mauvaises herbes difficiles (chiendent, liseron, etc.) et les plants infectés qui doit être brûlé. Mes deux composteurs reçoivent le reste avec les déchets de légumes non mangés par le lapin, les restes du clapier, tontes de pelouse, restes de fleurs, etc. tout ce qui peut être composté en fait, j'évite les protéines d'origine animale, les peaux d'agrumes, etc.

Je pense que le souci est que le mycélium de l'alternariose EST dans le sol, j'ai déjà changé de place plusieurs fois mes plants, changé d'espèces (roma, grappe, etc.). Mais je n'ai pas envie de me lancer dans des produits radicaux de traitement de sol qui sont extrêmement nocifs pour l'environnement.

Cette année, j'ai eu un meilleur résultat en:
- prenant des tomates grappes hybrides F1 (plus résistantes)
- traitant à la bb

Par contre, notre mois d'août fut catastrophique: pluvieux, pluvieux, pluvieux... Les plants se portaient bien jusque début août où nous en avions déjà mangé quelques kilogs Smile (alors que les autres années, elles n'avaient pas le temps de mûrir qu'elles pourrissaient déjà), puis l'alternariose s'est installée: les feuilles du bas ont jaunis... elles présentaient des taches brunâtres circulaires avec des taches grises intérieures (ce n'est ni la rouille ni l'oïdium, c'est typique de l'alternariose)... j'ai enlevé au fur et à mesure puis un jour, près du pédoncule de toutes les tomates qui commençaient à mûrir, une tache noire, qui grossit... grossit... grossit... jusqu'à faire pourrir! Finie la récolte! Ma mère a eu, elle aussi, des soucis, et beaucoup d'autres personnes, donc, je remets cela aussi sur le dos de la pluie d'août.

L'année prochaine, je pense:
- ne plus apporter d'eau directement sur les plants + les bouteilles à cul cassé, mais seulement dans les bouteilles si c'est la canicule;
- reprendre des hybrides F1;
- pailler comme tu le dis Smile

Pour la bb... je vais essayer de m'en passer en faisant comme ci-dessus.

Et effectivement, supprimer mon bêchage car cela ne sert à rien, ma terre est hyper meuble et aérée (et en plus, ca "hache" les rhizomes des liserons! lol), elle fait la joie des lombrics que je garde précieusement.

Philippe


intéressant tout ça, à ta place j'aurais laisser la jungle et j'aurais fait mon design à partir de ça, c'est l'idéal...Mais effectivement pas pour un beau jardin.
Quand je parlais de beau et de productif, effectivement ça voulais pas dire qu'un jardin "beau" n'est pas productif du tout, il l'est juste beaucoup moins, c'est tout...
Pour tes adventices, essaye peut être de les canaliser, avec des haies ou des barrières, tu pourrais ainsi bénéficier d'effets bordures intéressant et sans limiter leur propagations (surtout sans passer un temps fou et une énergie phénoménale à les arracher...)
ça me fais chier de te le dire, mais l'eau chaude, marche très bien sur adventices, t'en verse sur la plante, elle crève en trop jour, y compris pour les plantes à rhizome...
Les chimères F1 c'est caca, mais effectivement ça pousse à coup sur sur des sols appauvris, c'est pas comme les graines kokopelli qui pardonne aucune erreur...
Pour ton alternariose, j'en suis quasiment sur que ça viens d'un excès de flotte, j'ai regarder un peu sur le net et dans les bouquins ce matin, et j'ai l'air de pas m'être tromper...
Tiens moi au courant lors de ta prochaine récolte et si t'as des photos de ton jardin je suis toujours preneur, même en hiver... a+++

Lara_Croft_007




En hiver, mon potager, c'est une jungle... What a Face Je laisse les dernières mauvaises herbes pourrir dessus et j'ai pas envie de me geler ce que je n'ai pas pour aller les enlever... LOL

Le voici en gros ce printemps:



Lignes:
Radis flamboyant
Radis rond
Feuilles de chêne
Petits pois merveilles de Kelvédon
Petits pois petits provençaux
Haricots verts
Chicorées pains de sucre
Grosse blonde paresseuse
Mesclun
Deuxième carré:
Une partie en court de pousse
Poivrons rouges, jaunes et oranges
Tomates
fraisiers

La haie du fond: lauriers cerises

A gauche les framboisiers, cassissiers, groseilliers rouges et à maquereaux.

J'ai encore une partie en haut mais qui fait jardin avec quelques fruitiers, pelouse, fleurs, etc.

Lara_Croft_007




J'ai déjà eu un conseil par mutof qui s'y connaît mieux que moi de mettre un couvre-sol pour améliorer Smile

Philippe


Wouah je kiffe, on dirait le jardin à mon Papa!!!
Je suis plutôt jungle moi,ou jardin-forêt (genre Mouscron...) mais comme je te le disais, j'ai très peu d'expérience pratique...
On voit sur la photo que ton sol est beaucoup trop travaillé, arrête de bêcher, tu va misérer un an ou deux, voir trois, mais quand tous les auxiliaires seront revenu, tu va jubiler...et le gain de temps et d'énergie!!!
Le couvre sol, je n'ai pas assez d'info ou de retour d'expérience dessus, donc je ne préfère rien dire, mais il parait que c'est pas mal...
Je ne saurais que trop te conseiller de t'intéresser aux plantes bio-indicatrice, je commence et ça à l'air de vraiment donner plein de pistes pour progresser...

tiens Mouscron, mon rêve...:





Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum