Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pertinence d'un petit surpoids ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Jeu 1 Jan 2015 - 23:01

vinc


Alors sur le fait qu'il serait dangereux de sauter un repas, c'est une idée reçue. Il n'y a aucun danger à sauter un repas sinon celui de l'hypoglycémie, et l'hypoglycémie est provoquée par un organisme trop habitué à avoir du sucre à disposition tout le temps.

Nos ancêtres avaient l'habitude de faire de longues périodes de jeûnes, et pouvaient tout à fait vivre aussi longtemps que nous. En moyenne la durée de vie était plus faible car il y avait une forte mortalité infantile et beaucoup de causes de morts par maladie qu'ils ne savaient pas guérir ou dues à la violence des temps, mais certains (les riches souvent) vivaient longtemps et en bonne santé. L'organisme humain est tout à fait capable de résister à de longues périodes de stress si elles sont compensées par un apport ultérieur des nutriments qui ont été consommés lors de ce stress, ce sont les carences durables qui entraînent des maladies.

Par contre je rejoins Lara_Croft_007, le fait que le jeûne détoxifie l'organisme n'est pas prouvé à ma connaissance médicalement (ce qui ne veut pas dire que ça ne détoxifie pas, je n'ai pas vu d'étude prouvant le contraire non plus).
Je ne parle pas ici de jeûnes thérapeutiques dont je ne suis pas en mesure de juger de l'efficacité, mais bien de pratiquer le jeûne sur de courtes périodes quand on est en bonne santé pour entraîner son organisme à vivre sur ses réserves.

En ce qui me concerne l'adaptation a été relativement simple. J'ai commencé par sauter un repas (celui de midi pour moi mais ça peut être un autre). Le tout est de réussir à se distraire de la faim, et de prévoir un petit peu de nourriture en cas d'hypoglycémie. Au bout de quelques semaines, la sensation de faim disparait complètement à l'heure du repas, même si je ne jeûne pas tous les jours (loin s'en faut). La sensation de faim à l'heure du repas viens du fait que l'organisme se prépare à sa dose de nutriment que vous l'avez conditionné à recevoir à cette heure là, et non d'un besoin en nutriment.
J'ai ensuite fait le même exercice pour les autres repas, et la sensation de faim n'apparaît plus à heures fixes désormais, mais suis le proverbe fameux "l'appétit viens en mangeant". Si je ne participe pas à un repas je n'ai pas faim, si je participe la faim s'installe car l'estomac se prépare à recevoir de la nourriture. Du coup c'est assez incompatible avec le fast-food, désormais, soit je prends le temps de faire un vrai repas et j'y passe une bonne heure, soit je ne mange pas.

Une fois déshabitué des repas à heures fixes, il est beaucoup plus facile de sauter plusieurs repas d'affilée et vous pouvez tout à fait ne pas manger du tout pendant une journée.

Enfin, j'ai pris l'habitude de faire du sport à jeun, mais uniquement après avoir pris l'habitude de sauter des repas et avoir constaté que tout allait bien. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. Mon organisme est aujourd'hui tout à fait capable de tenir une bonne journée d'effort sans manger.

Je me répète : cet exercice je ne l'ai fait que pour avoir un organisme capable de résister à la faim. Ceci m'aide à passer des journées dehors à travailler ou en randonnée sans avoir à gérer d'emporter ses repas
(je prends toujours un quelque chose au cas où mais c'est en cas d'imprévu). L'idée est qu'en situation d'urgence réelle on n'a pas forcément de temps à perdre à manger ou qu'on a pas forcément de quoi le faire et qu'il peut être utile voire nécessaire de jeûner. Je profite d'être jeune et en bonne santé pour m'assurer que si la situation se présente j'en suis capable.

Ce n'est en aucun cas une méthode pour perdre du poids. Ca peut aider à contrôler sa faim sur le long terme donc avoir un impact positif, mais d'un autre coté, vous habituez votre organisme à fonctionner sur la néoglucogénèse (fabrication de sucres à partir de graisse et de protéines) et donc l'incitez à stocker. La seule solution pour avoir la ligne est d'avoir un ratio apport alimentaire / effort physique pertinent en fonction de votre métabolisme. Si vous grossissez il faut rééquilibrer votre alimentation ou faire plus de sport, pas sauter des repas. C'est la raison pour laquelle les nutritionnistes déconseillent généralement de sauter les repas, ils savent que les gens qui font ça pour maigrir stimulent la prise de graisse, et qu'en plus ils ont tendance à manger encore plus le repas suivant. Mais ici on n'est pas sur un forum dédié à l'amaigrissement c'est pourquoi je peux tenir un discours plus nuancé.
Ce n'est pas non plus une méthode pour guérir ou prévenir les cancers, pour vivre heureux, pour guérir du rhume, pour faire tomber les filles ou je ne sais pas quoi... Je n'ai pas le budget (quelques dizaines de millions) pour faire des études sérieuses sur ces sujets là personnellement donc je ne promeut rien et je vous conseille même de ne pas trop écouter les gens qui vous donnent des conseils alors que visiblement ils ne connaissent rien à la biologie ou la médecine.

En ce qui me concerne j'essaie d'être en bonne santé par une alimentation équilibrée et un peu de sport.

Pour en revenir au sujet central maintenant qu'on a fait le tour de la question du jeûne, je persiste et signe, la masse graisseuse n'a rien à voir du tout avec la capacité qu'à l'organisme à résister à la faim. Les choses sont beaucoup plus compliquées que ça. Des gens maigres en apparence peuvent avoir suffisamment de réserves pour tenir longtemps (l'organisme sachant tout aussi bien tirer de l'énergie d'autres organes que des cellules graisseuses). Des gens gros peuvent au contraire avoir un métabolisme trop dépendant d'un fort apport calorifique et ne pas résister à une courte période de jeûne (qui peut entraîner tout un tas de dysfonctionnement dans l'organisme si celui-ci n'est pas équilibré).

Si vous voulez savoir si vous êtes capables de résister à un jeûne, il faut provoquer un jeûne en situation contrôlée et en sécurité. Ce n'est pas non plus une obligation la plupart des gens se passent très bien de ces exercices.

Si vous voulez savoir si vous êtes trop gros, l'IMC est un indice mais là encore les choses sont plus compliquées. L'IMC est avant tout un indicateur statistique dont le but est d'étudier l'évolution de l'obésité dans les populations. Il ne prends pas en compte les variations entre individus car ce n'est pas sa fonction. L'IMC moyen nous indique si un pays est composé de gros ou de maigres, mais votre IMC n'indique pas si vous êtes gros ou maigre (bien qu'en moyenne ça marche pas mal par définition). Pour ça la nature nous a doté d'une paire d'yeux lol!. L'important est de se sentir bien dans sa peau psychologiquement mais aussi et surtout physiquement. Si vous êtes capable de faire des efforts prolongés équivalent à celui de quelqu'un qui a une IMC plus faible que vous, vous n'êtes pas obèse.

27 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 5 Jan 2015 - 11:44

Branch




Très interressant tout ça !

Vinc merci de tes infos très précieuses.
Lara , je vais peut être tester ta diète pour voir.
Raptor Je testerai aussi ta methode de sèche.
D'autant plus que tu garantis le résultat ! Garantie 12 ou 24 mois scratch Arrow

HS:J'ai fais de la BF savate pendant longtemps, quelles diffèrance majeur avec le full contact ?

28 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 5 Jan 2015 - 13:20

Raptor




Oui la mono diète est une entrée en matière avant la sèche en elle-même. Pour la sèche, il faut privilégier des aliments pauvres en gras, couplé à un gros apport en protéines. Le corps puisera alors dans ses réserves de gras, mais tu conserveras une grosse partie de ta masse musculaire car tu lui apporteras de quoi la nourrir.

Le système marche tant que tu l'appliques; je connais des gens qui le font toute l'année. Mais je pourrais pas calculer mon alimentation et la restreindre tout l'année. Donc je sèche environ 4 mois par an, et le reste je mange ce qui me fait envie. Si tu comptes essayer il te faut regarder quels sont tes besoins et les aliments qui passeront le mieux.

Pour ce qui est du full contact, ce sont des karatékas américains qui décidèrent d'allier la boxe anglaise avec les techniques de jambes du karaté. ça donne une boxe pieds/poings assez complète et puissante.

29 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 5 Jan 2015 - 15:34

Branch




Ok, donc mono diète puis seche...Est après à moi le corps de mes 20 ans ! la souplesse en moins...

Je cherche à retrouver un club pour refaire du pieds poings, mais les horraires, les enfants......pouuu c'est dure...La fameuse crise de la quarantaine je n'y crois pas, c'est juste qu'on doit retrouver un peu de latitude coté planing... Je m'y vois déja Laughing

30 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Jeu 8 Jan 2015 - 9:36

Mjöllnir


Etant ancien obèse léger, (115 kg pour 1,86 m) et ayant perdu du poids avant d'en reprendre au niveau musculaire (95kg donc en surpoids pour les calculateurs d'IMC), je peux témoigner, a 115 kg j'étais peu sportif, et je me fatiguais rapidement, aujourd'hui avec l'entrainement physique (muscu, sport de combat, cardio en montagne nage en lac et forge) je suis increvable, plus fort et plus résistant, et il faut savoir qu'un surplus de muscle peut également fournir de l'energie supplémentaire en cas de déficit calorique.
Et visuellement c'est mieux pour moi et pour madame...

31 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Jeu 8 Jan 2015 - 11:45

Branch




Témoignage très intéressant Mjöllnir, merci d'enrichir ce fil de ton expérience. Accepterais-tu de détailler quelques peu ton parcours à ce sujet. J'entends par là, les étapes de la transformation, la chronologie des faits, tes éventuelles difficultés rencontrées, tes astuces...

Et encore bravo pour cette reprise en main  cheers ! C’est un bon exemple à suivre je pense. Respect

32 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Jeu 8 Jan 2015 - 17:22

Mjöllnir


LE déclic a été une visite chez le docteur qui m'a dit que je risquais d'avoir des soucis de santé vers 50 60 ans, voire une diminution de l'espérance de vie (maladies cardio...)
Je suis allé consulter un nutritionniste à Contrexeville, physiquement je ne me sentais pas gros, car de grande taille. Mais Tanita a dit tout autre chose, c'est la balance à impédance, avec plus de 21 % de masse grasse... J'ai donc suivi un régime, où en passant je mangeais bien plus qu'avant, mais bien mieux ! Moins de gluten (intolérance mais pas allergie, cela me cause des problèmes de digestion) Plus reprise de la muscu et du cardio. En quelques semaines je perdis 10 kg puis stagnation, 100 kg, 96 kg, puis poids de 90 kg, par la suite, avec l'entrainement je suis à nouveau à 96 kg mais avec seulement 13 % de masse grasse, donc c'est bien.
La perte de poids intervient très vite, mais c'est du à la perte en eau surtout. Il a fallu 2 ans pour perdre 25 kg, ce qui est une bonne chose, c'est une perte de poids durable.

33 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 13 Jan 2015 - 0:09

Branch




Bon, demain matin je fais un petit tour de vtt. Objectif 200g par semaine, on verra bien...

34 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mer 14 Jan 2015 - 22:40

caramspoc


1m86 aussi je m'imagine même pas à 115kg.
J'ai jamais dépassé 83kg et comme je n'ai pas une grosse ossature/musculature j'étais déjà un peu au dessus de 21% de masse graisseuse.

Depuis cette époque j'ai même perdu du muscle et pour être à 13% comme toi il faut que je sois à 74kg.

Ça démontre bien qu'il faut prendre en compte l'ossature et la masse musculaire pour se considérer en surpoids ou non.

35 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Jeu 15 Jan 2015 - 9:04

Métatarse




Salut !
vinc a écrit:
L'IMC est avant tout un indicateur statistique dont le but est d'étudier l'évolution de l'obésité dans les populations. Il ne prends pas en compte les variations entre individus car ce n'est pas sa fonction. L'IMC moyen nous indique si un pays est composé de gros ou de maigres, mais votre IMC n'indique pas si vous êtes gros ou maigre (bien qu'en moyenne ça marche pas mal par définition).
+1000 Wink
Il faut prendre pas mal de recul avec les grilles médicales, qui servent plus à pondérer une population qu'à donner une mesure fiable de l'individu. C'est sensiblement la même chose avec "l'échelle de la douleur" utilisée dans les établissements de soins. Elles ont été grosso modo créées pour calculer une moyenne et comparer d'un établissement à l'autre et revenir sur le facteur humain qui administre en bout de course (en moyenne, il serait étonnant qu'on souffre très différemment pour les mêmes soins, d'un même service à l'autre, sinon il y a un problème). C'est pourtant une échelle très largement utilisée au cas par cas, alors que l'évaluation de la douleur..... Wink

Sinon, je souhaite un bon courage à tous ceux qui tentent de perdre du poids, l'essentiel est de ne pas retomber dans les mauvaises habitudes, et se dire qu'une perte durable est souvent acquise sur le long terme.
A titre perso, j'ai pris pas mal de poids sur la fin de mes études (cours et stages avec des heures de dingue), peu de temps dispo pour le sport, et stress intense. En gros, 115kg pour 1m80..... Avec une situation plus stable, pas mal de marche, et un alimentation plus raisonnée (avec écarts le we), il m'a fallu deux ans pour redescendre à 86kg.

Un poids autour duquel je stagne depuis pas mal de mois entre, 83 et 87, mais que je trouve encore un peu élevé sans être handicapant (Dent d'Oche les dix doigts dans le nez, et West Highland Way (montagnes écossaises sur 155km) en cinq jours avec 20kg de matos).
Un premier point est amha de compter sérieusement sur une journée l'apport calorique, de faire la moyenne sur une semaine, et de comparer avec la dépense basale+sportive. Psychologiquement, il m'est plus facile de refuser les dizaines de confiseries que l'on me propose au jour le jour quand j'envisage l'équivalent de dépense en sport.

Bref, chacun sa méthode, l'essentiel est d’éviter les carences physiologiques autant que psychologiques. Wink

36 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 16:18

Branch




Petite expérience de jeûne en cours...
Rien mangé depuis hier 18H soit 22H sans aliments, pour l'instant rien de particulier, pas extraordinairement faim, pas de faiblesse ressentie, reste à voir la suite...

37 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 18:30

Mutof




Tu bois de l'eau?

https://www.youtube.com/user/TheMutof

38 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 18:46

Branch




Oui, j'en suis à 2 litres, un tout petit peu plus que d'habitude à cette heure...

un peu par hasard, j'ai un sac de bretzel pour les enfants sous le nez, et deux baguettes de pain que je vais ramener au bercail ce soir, le visu ne me stimule pas plus que ça , mais l'odeur des bretzel me chatouille le nez depuis quelques heures maintenant... étrangement je n'avais jamais remarqué que  ça sentait autant, comme si mon nez d'ancien homme préhistorique réfactionnait à la recherche de nourriture...
Un héritage génétique oublié, mais prêt à refaire surface en quelques heures à peine dirait ‘on...

Le seuil des 24H est passé sans dommage...je me tâte a passer la nuit...

39 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 18:56

Karabistouille




Pour ma part, je déjeune jamais (petit-déjeuner), sauf le dimanche en famille, je mange rarement le midi.
Mon seul repas étant le soir.
Rarement des tchiniss (crasses style chips...), sauf aux occasions.
Et le soir, après le repas, parfois (souvent) du chocolat.
NB : Avant le repas, toujours un apéro (et oui)
Cela me permet de réguler mon poids, et d'habituer mon corps à moins de nourriture.

Je sais, c'est pas la meilleure manière, mais bon, je ressends plus le besoin de manger le matin ou le midi.

Allez, ce soir, chandeleur en famille

40 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 19:11

Branch




C'est intéressant comme retex, avec un repas par jour tu t'en tires donc très bien...

Les pressions familiales ce soir vont être probablement plus dure à gérer que la faim, c'est que la chandeleur bas également son plein à la maison en ce moment même...

41 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 19:17

Mutof




Pour le moment, de la journée, je bois 750ml de jus de légumes, mange des fruits et bois du milk-shake protéiné (lait de riz + chanvre + avoine + cacao cru). Le soir un repas toujours sans glutens et avec très peu de viande (et oui, après m'en être passé pendant plus d'un an, j'ai un peu craqué...)

https://www.youtube.com/user/TheMutof

42 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 19:32

Karabistouille




@mylaunelin, 5 crèpes (1 de chaque accompagnement), et j'ai gouté à la crèpe flambée au Grand Marnier de Lara (elle aime pas trop les crèpes)

@Mutof, je ne pourrais me passer de viande durant si longtemps....
Le Sans Gluten, c'est pour des soucis de santé?

Sinon, il faut juste "essayer" de manger équilibré

43 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Lun 2 Fév 2015 - 20:30

Mutof




Oui, ma femme, a une intolérance au gluten, donc je suis (par facilité et par solidarité). Néanmoins, il est bon d'en réduire sa consommation (on trouve quasi dans tout) et ça "engorge" l'intestin.

https://www.youtube.com/user/TheMutof

44 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 13:07

Branch




@Mutof :ton type d'alimentation est pour le moins inhabituelle, cela m'interpelle et m'intrigue . Acceptes-tu de nous en dire un peu plus quant à tes motivations et aux intérêts ?

@Karabistouille: J'ai tenu 26h sans aucune difficulté, je comptais passer la nuit mais 2 grosses crêpes bien chaudes m'attendaient à la maison, je ne pouvais pas gâcher...tongue  

constat de ce premier test. Aucun problème physiologique sur 24h en activité de bureau la journée.
pas vraiment de difficulté psychologique non plus.
Pression familiale par incitation plus compliquée a gérer dans la vie de tous les jours. Mais le problème ne s'appliquerait pas en cas de crise.
Prochain test, 24h avec plus d'activité physique, puis un test de 36H semaine prochaine.

45 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 13:18

ametph


Corazon a écrit:
Tdes a écrit:81 kg pour 1,8 m...

C'est un poids tout à fait normal !


Cool merci je suis aussi en poids idéal Smile

http://kiruna2012.b

46 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 13:27

ametph


Je vous ai tous lu.
Donc pour moi:
Jeûne une fois par mois deux repas.
Je mange de la viande/poisson tous les jours.
Je ne m'occupe pas du gluten j'ai pas de contre indication dans la famille.
Je mange trois à quatre repas pas jour.
Ma consommation de légume est principalement Française et de régions si possible, de saison sauf pour les bananes et les mangue.
Je fais du sport et je surveille mon poids mais sans plus c'est ma ceinture qui me parle plus.
Je bois trop de lait je le sais d’après les critères.

Les repas prévu dans mes BOB et Bug in sont aussi équilibrés et variés sur la même base que ce que je consomme actuellement.

http://kiruna2012.b

47 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 13:40

Lara_Croft_007




Je bois trop de lait aussi... Enfin, ca va mieux par rapport à ma "jeunesse", à l'époque, j'étais entre 3 à 4 litres par jour... Jusqu'au jour où j'ai fait une intolérance au lactose et là, j'ai pu prendre du lait de soja et ce qui va avec (yaourts, etc.) :choc1: pendant 5 ans, j'ai été dégoûtée à vie du lait de soja... Puis j'ai pu reboire du lait, je touche du bois, je ne suis plus intolérante, j'en bois à présent 1 litre/jour...

48 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 13:50

leprevoyant




Lao-Tseu a écrit:Quand les gros maigrissent, les maigres meurent

49 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 17:21

Mutof






@Mylaulenin :
- pour le gluten : suite à une intolérance de ma femme
- pour la viande : c'est plus éthique car la production de viande industrielle est une horreur à la fois animale, sanitaire et écologique. Je pense que si on veut de la viande, il faut soit l'élever soi même, soit la chasser, soit chez un petit producteur local
- pour le lait : notre système digestif n'est pas prévu pour dès qu'on grandit un peu

Bien sur, nous ne sommes pas des extrémistes et je bouffe ce qu'on m'offre quand je suis invité Wink

L'important, c'est de manger varié. De consommer du végétal. De diminuer sa consommation de viande, de lait, de sucre, de produits tricatel,etc...

https://www.youtube.com/user/TheMutof

50 Re: Pertinence d'un petit surpoids ? le Mar 3 Fév 2015 - 18:18

Branch




Merci Mutof, mais je comprends très bien tes explications car en partage la conviction pour la plupart, je parlais plutôt,de la composition de tes jus et autres shakes, j'imagine que chaque ingrédients a son intérêt et je demande donc lesquels ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum