Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le survivalisme, la préparation dans votre entourage ?

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

leprevoyant




Voila

Je me demande comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?



Dernière édition par leprevoyant le Sam 28 Fév 2015 - 3:46, édité 1 fois

Lara_Croft_007




Je me demande comment votre gout pour le survivalise ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?

On nous prend pour des fous... LOL On a déjà dit à kara que l'année prochaine, certains le rejoindront avec du noir sur la tronche... C'est donc assez mal perçu!

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?

On en parle oui, mais plus pour faire comprendre qu'il s'agit également d'un "hobby" comme un autre, ca passe un peu mieux. Convaincre? Non, pas réellement...

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?

Disons qu'il y a des choses dont on essaie de peu parler car évidemment, pour vivre heureux, vivons cachés... Mais aussi le fait que comme on s'exerce, en cas de pépins, l'entourage peut savoir que nous avons des facilités et donc, se retourner contre nous...

Capucine




Nous on fait le maximum pour le cacher !

En parler on a tenté une fois avec des amis, que nous pensions réceptifs, ils nous ont pris pour des fous, du coup on n'a pas insisté et n'avons plus renouvelé l'expérience.

Convaincre, oui notre fille... elle nous prend aussi un peu pour des fous mais en même temps, comme elle nous connait, cela l'interpelle quand même un peu ! Son mari commence à accrocher !...on a bon espoir !!! Lol

Mais de façon générale, le simple mot "survivaliste" fait rire et les gens imaginent des fous armés jusqu'aux dents dans un bunker, attendant l'apocalypse....

Je crois que c'est cette image qui fait le plus de mal !

Capucine

http://gadalie.blogspot.fr/

Mutof




On a beaucoup d'amis dans les mêmes trips : autonomistes, permacultueurs, eco-construction, squat, décroissance, etc... etc... Il ne faut juste pas citer le terme survivaliste et ça roule.

Avec la famille, non. Nos parents ont eu de mono-carrière, vécus les années d'or, etc... donc pour eux "tout roule".

Après, il y a des choses dont on ne parle quasi pas : stock, valeurs à domicile et armes le jour où on en aura.

Mais quand tu viens manger à la maison, ben tu vois nécessairement nos toilettes sèches, le poêle à bois, le filtre berkey, les poules, les couvertures anti-feu, les exctincteurs, les lampes à pétroles, etc... Donc à partir de chacun des ces éléments (dont aucun n'est choquant en soi), la discussion se crée souvent.

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Mani




I me semble qu'on a déjà un sujet se rapprochant de celui ci mais impossible de remettre la main dessus :angry:


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

VitamineSeb




Mani a écrit:I me semble qu'on a déjà un sujet se rapprochant de celui ci mais impossible de remettre la main dessus :angry:

Oui il y en a un, mais je ne me souviens plus de son titre, donc pas facile de le retrouver Very Happy

Concernant le sujet, chez moi ça passe bien.
Je ne le dis pas à tout le monde et les personnes à qui j'en parle sont choisies.
Je m'arrange surtout pour faire en sorte que ça ne se sache pas trop ou pour rester très vague afin d'éviter de devenir un centre d'accueil si il se passe un jour quelque chose.

J'ai d'ailleurs eu quelques personnes qui se sont étonnées en voyant certaines choses chez moi et qui ont su que je faisais des réserves.
Elles ne comprennent pas pourquoi mais elles sont unanimes sur le fait qu'elles viendront ici en cas de problème.
Je leur ai bien fait comprendre que je ferais le nécessaire pour ne pas avoir à partager.
Il faudra m'apporter quelque chose d'utile pour gagner sa place.

Finalement, tout passe plutôt bien et les gens sont compréhensifs quand on a les bons arguments.


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

Invité


Invité
Je me demande comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?
Je passe pour un fou Smile surtout au lycée avec mon EDC, ensuite mes parents quand je vais en forêt ont peur que je me fasse tuer ...

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?
Pas trop après si une personne me demande pourquoi j'ai tout cela, je préfère en parler puis cela peut permettre qu'une personne devienne survivaliste

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
Je ne le cache pas après c'est peut être une erreur

leprevoyant




Je ne cherche pas à les convaincre Smile

Mais à savoir comment nous le vivons en gros ! lol!

Sachant que la vision peut évoluer

Mutof




Perso, je le vis bien Laughing . Très pragmatique : "Tu veux vivre au pays des bisounours? Très bien. C'est ton choix, chacun le sien". Voilà en gros ma philosophie.

https://www.youtube.com/user/TheMutof

TheGreyMan




Voila
Je me demande comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?

Ma compagne connait mes préoccupations et suit, mes amis proches et mon frère sont mon "clan", et se préparent aussi. Mon voisinage n'en sait rien, et c'est tant mieux.

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?
Non, pas vraiment. Par agacement a force de passer pour un bargeot j'ai arrêter d'en parler, je laisse les moutons brouter tranquillement.

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
Je reste discret, et ce n'est pas très difficile vu que je n'ai pas de gros stock que les visiteurs pourraient voir. Concernant les armes, la encore, la discrétion est de mise, ne serait ce que pour éviter d'attiser les convoitises et de se retrouver avec des visiteurs indésirables...

Pour vivre heureux plus tard, préparons nous discrètement maintenant...

Teacher




En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?
Le terme même de survivaliste est assez récent au Québec et honnêtement, je n’en avais jamais entendu parler avant de fréquenter IDS. La culture américaine, avec armes à profusion et bunker n’a pas ou peu traversé la frontière. Alors en parler, ça ne fait pas partie des sujets de conversation.

Je me demande comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?
Serai-je ici taxée d’imposture si j’avoue que la survie me parle davantage que le survivalisme? Pénurie d’eau, d’électricité, de chauffage, on est paré pour du long terme. Stock de nourriture pour un mois au moins en saison chaude, plus longtemps en hiver. Premiers soins, vêtements, outils, hygiène, phénoménal bric-à-brac où monsieur peut puiser « tout pour réparer tout », et de quoi s’occuper/se divertir sans électricité. Mais rien côté culture et élevage, armes à feu, communications non modernes.
Les risques sont faibles d’un grand effondrement « de mon vivant », suis-je bisounours de le croire? Le manque d’électricité , l’inondation, le feu de forêt sont plus à craindre et pour cela nous sommes prêts. BOB, EDC, EDV oui, avec de vaines tentatives de convaincre monsieur d’en faire autant.
D’un autre côté, si je parle de survie en forêt, on (disons 95% des gens) me gratifie automatiquement d’un sourire entendu, on me dit suréquipée, tout en me reconnaissant des habiletés et connaissances supérieures à la moyenne. Mais dans ce domaine, oui, j'essaie de convaincre les randonneurs que je connais de s'équiper et surtout d'apprendre.

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
Je ne cache rien, mais je n’étale pas non plus, si ce n’est à mes enfants habitant en ville, pour qui nous représentons la BAD.
Et je fais un budget avec rubriques dédiées, pour savoir constamment où j’en suis.
On n’en parle jamais dans le cadre de la survie, mais c’est aussi un moyen de faire face, du moins tant que l’argent a une valeur d’échange.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

leprevoyant




+1 A TOUS

Je trouve la tournure de ce Post très intéressante, j'ai hâte de lire la suite.

Rémo


Il y a des mots qui heurtent car ils sont bien souvent galvaudé. "Survivaliste" en est un, trop associé aux prêcheurs de l'apocalypse, aux paranos surarmés et autres à priori surfaits. Moi j'essaye de dé-diabolisé tout ça avec mes proches, dire les choses simplement et prendre des exemples imagés. Je les ai laissé se défouler sur le sujet, il faut savoir écouter et ne pas se braquer. Après quelques discussions animées sur le sujet, ils comprennent mieux maintenant ma façon de voir les choses et écoutent aussi quand je parle. Et puis ces derniers me connaissaient déjà comme un fervent défenseur de la terre et de l'eau, donc ils perçoivent mieux mon évolution dans mon envie de décroissance... Comme il me plairait de vivre réellement en parfaite harmonie avec la nature, en subir ses caprices et ses merveilles au quotidien.

Nomade 31




Moi je ne parle pas beaucoup et j'agis avec mon instinct et mon flair (si je puis dire) !!

http://www.amenagementkangoocampingcar.sitew.fr/#Debut_des_trava

leprevoyant




@Rémo

mon évolution dans mon envie de décroissance

Entièrement d'accord avec toi, de grès ou de force la Décroissance est une obligation et une partie de la solution à mon sens ...

Quand je dis "de grès ou de force" je veux dire un acte volontaire soit avant ou une obligation après.

@Teacher

Serai-je ici taxée d’imposture si j’avoue que la survie me parle davantage que le survivalisme? Pénurie d’eau, d’électricité, de chauffage,

Voila pourquoi j'ai changé de pseudo sur IDS Smile

@Mutof

Tu veux vivre au pays des bisounours? Très bien. C'est ton choix, chacun le sien

Ça sent un peu le ... J'ai arrêté d'essayer de convaincre. lol!

Corazon




Je n'aime pas le terme survivaliste. Je vis normalement, comme mes parents m'ont appris :
- on chasse / on pèche / on a un potager / on conserve / on récolte des plantes et fruits sauvages / on cuisine sur feu de camp / on stocke / ... depuis des générations dans la famille.
- ce que nous ne faisons plus, par manque de place : élevage de basse coure.

Pas besoin de convaincre ma famille, c'est notre mode de vie !
Du côté de ma femme, c'est une toute autre histoire. Elle aime bien participer aux sorties et autres, mais pour le reste, très difficile de lui faire changer son point de vue. Elle ne mange pas de gibier, et encore moins si c'est moi qui le ramène !
Ma fille (bientôt 14 ans) : tant que c'est ludique, elle participe Wink Cela changera certainement dans peu de temps !
Mes collègues et certaines connaissances : disons qu'ils me prennent pour un doux dingue Wink J'étais déjà un E.T. de la façon dont je faisais mes photos (conditions climatiques "extrêmes"), alors quand je leur ai dit que je participais à une formation de techniques de survie, scratch Idem pour ma fascination des techniques du feu : certains (rares) admirent le geste technique, mais la plupart du temps la remarque est : et à quoi cela peut bien te servir (je devrai leur demander à quoi le play-station peut bien leur servir) ?

Et toi Leprevvoyant, tu ne nous as pas expliqué ton point de vue.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

leprevoyant




@Corazon - Tes parents ont donc eu une grosse influence dans ta démarche ... Bravo !

En cascade tu essayes de distiller à ta fille ... Félicitation !

Je crois que nous voyons tous l’intérêt de l'enseignement, même si la société qui nous entoure cherche par tous les moyens a conditionner nos enfants ...

Le conditionnement des enfants, c'est une caractéristique des systèmes totalitaires...

Notre système de consommation, de recherche du profit cout que cout, d'exclusion de toutes formes d'alternative, de relégation de l'humain au rang d'engrenage biologique, de piétinement des savoirs et des valeurs de nos anciens, de conditionnement des plus jeunes à grand coup d'images débilisantes, ...

Finalement c'est la forme la plus perverse de dictature ... La dictature de la consommation et de l'argent

Notre démarche est de fait en opposition avec ce système... Mais j'y reviendrai si ça vous intéresse.

TheGreyMan




leprevoyant a écrit:
Notre démarche est de fait en opposition avec ce système... Mais j'y reviendrai si ça vous intéresse.

Je te lirais avec beaucoup d’intérêt, étant moi même en opposition avec une grosse partie de ce qui constitution le système actuel mais en étant pleinement conscient que j'en suis l'une des composantes et qu'en sortir ne sera ni rapide, ni facile.

Kasmodian




En ce qui me concerne,

Comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?
Mon entourage regarde ça d'un œil amusé. A l'exception de quelques potes qui ont saisi le sens de ma démarche. Ma compagne commence doucement à y venir, elle aime la nature et c'est un bon levier. Ma famille nucléaire est déjà un peu dans cette dynamique car on a tous pris de "bonnes" habitudes à cause de nos voyages divers et de leur vie à la campagne. Ils comprennent même s'ils me disent que c'est étrange de "pousser le bouchon" si loin.

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?

J'en parle quand on m'en parle ou qu'on me pose la question. J'ai remarqué que ça passe mieux pour les gens quand ça se fait ainsi. Mais je ne tente de convaincre personne. Si on les "force" , les gens ne s'intéressent que superficiellement. Quand je parle de la démarche écologique et du bushcraft, ça terrifie moins les gens, parfait pour briser la glace.

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
Je ne cache rien. Je n'en fais juste pas plus la pub que ça. Je trouve que je n'ai pas de honte à avoir là-dessus, mais je ne fais pas de prosélytisme non plus. Et comme ça a été dit, pour vivre heureux, vivons cachés. Mes ressources (connaissances et matériels) iront en priorité à mes proches et moi-même. Je ne tiens pas à attirer les regards plus que de raison.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

leprevoyant




Conclusion provisoire:

Comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?

Il semble que notre démarche déclenche le sourire, les sarcasmes ou une certaine forme de méfiance vis à vis de comportements jugés un peu parano.

Le voisinage est très rarement au courant …

Intéressant, si chacun le cache à son voisin, il y a peut être plus de "survivalistes"  que l’on croit dans notre voisinage.

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?

Peu en parlent ou d'une manière très édulcorée …

Pas mal d’entre nous n’essayent plus de convaincre.

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?

Là aussi, il semble que nous ne le cachions pas vraiment, mais beaucoup sont discrets voire très discrets.



Dernière édition par leprevoyant le Mar 3 Mar 2015 - 5:46, édité 1 fois

Peppone




Je me demande comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?
Ma compagne connait mes préoccupations, mes amis proches et mes frères et soeur sont au courant. Tous se disent c'est encore un nouveau passe temps qui va lui passer. Mon épouse ne suit pas trop ma logique, je ne suis pas sur qu'elle a compris la démarche. Je n'ai pas envie d'insister. Du coup, je prépare tout seul et parfois lors des courses je lui fais prendre un truc ou l'autre pour notre petit stock. Vivement que les enfants aient l'age pour avoir des "alliés" dans ma préparation. Mon voisinage n'en sait rien, et c'est tant mieux.

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?
Non, pas vraiment. J'en ai déjà parlé, on me pose parfois des questions en me voyant avec mon sac à dos ou mon EDC. Je reste vague et parfois l'un ou l'autre accroche donc je rentre un peu plus dans les détails.

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
Je reste discret mais je ne me cache pas non plus. Je n'ai pas de gros stock que les visiteurs pourraient voir.

smeety




Comment votre gout pour le survivalisme ou votre préparation sont perçus dans votre entourage ou votre voisinage ?
le peu de fois où j ai essayé d en parler on m a pris pour un fou un peu perché et tout ça sans parler de grosses catastrophes juste pallier à quelques désagrément style panne  elec ou perte de l eau courante.
d un autre coté j ai aussi un ami qui a été plutôt réceptif et disons qu il fait partie des notres puisqu'il s'y est mis  Very Happy

En parlez vous ? Essayez vous de convaincre ?
j ai essayé et j ai laissé tombé. parce qu en general les gens te prennent soit pour un pessimiste un peu fou, soit ils essaient de te faire passer pour tout et n importe quoi
le pire c'est si tu utilises le terme survivaliste alors là! c est le délire ils te voient comme les américains assis dans un bunker avec 10 tonnes de bouffe  et bardés de flingues
il y a aussi les condescendants qui te prennent de haut du style "mais tu vas où, ça arrivera jamais et puis l état est là" ou alors on m a aussi dit: tu regardes trop la TV etc... Evil or Very Mad
j aime pas le terme de survivaliste  je préfère prepper, malgré tout quand j ai expliqué que je me préparais pour des lendemains difficiles  certains m ont regardé bizarre donc du coup j en parle rarement

Mais peut être aussi comment vous le leur cachez ?
je ne le crie pas sur tous les toits et ceux qui savent que j ai quelques réserves sont prévenus je ne serai pas le secours populaire, je ne mettrai pas les miens dans la m.... pour aider ceux qui ne se seraient pas préparés
et je leur cite la fable de la cigale et la fourmi.
après tout chacun sa m....


_________________
paix et félicité sur toi Invité/breizh ma bro
dura lex sed lex/mieu vaut prévenir que guerrir

Invité


Invité
"le pire c'est si tu utilises le terme survivaliste alors là! c est le délire ils te voient comme les américains assis dans un bunker avec 10 tonnes de bouffe et bardés de flingues
il y a aussi les condescendants qui te prennent de haut du style "mais tu vas où, ça arrivera jamais et puis l état est là" ou alors on m a aussi dit: tu regardes trop la TV etc... Evil or Very Mad"

Voila ma vie au lycée maintenant ^^ je ne suis pas seul !

leprevoyant




@KevAventure trouvons un nom à nous, bien Français (ouvre un post)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum