Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les champignons comestibles pour débutants au fil des saisons (Belgique)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 6]

Lara_Croft_007




Kasmo> merci... En même temps, la morille restera le plus long à expliquer, les autres champignons sont moins exigeants et les posts seront donc plus courts.

Lara_Croft_007




Le printemps aux champignons…


Mars-Avril


LA PEZIZE VEINEE


ATTENTION !
La pezize veinée crue est TOXIQUE !
Ne respirez pas les vapeurs de cuisson en la préparant !


J’avoue… La seule personne de ma famille qui appréciait ce champignon était ma marraine et quand on en récoltait, je me planquais en faisant la morte. Ce champignon a une odeur infernale de chlore et mon grand-père appelait cela des « oreilles de cochon »… Ca ne donne pas très envie tout cela ? Pourtant, il faut tenter l’expérience car cette odeur disparaît fort heureusement à la cuisson, certaines personnes l’apprécieront (même autant que la morille !) d’autres pas du tout, c’est un coup de dés à lancer ! Je ne vais pas me relancer dans les données de la morille mais sachez que les conditions dans lesquelles poussent la pezize veinée sont identiques en tous points à la morille : sol calcaire, frêne/orme, lierre au sol, etc. La seule différence est qu’elle aura tendance à apparaître AVANT la morille ! 



Fiche d’identité :
 
Nom vernaculaire françaisPezize veinée / Oreille de cochon / Oreille de singe
Nom latinDisciotis venosa
GroupeAscomycètes
FamilleMorchellacées
OrdrePezizales
EspècesPézize veinée, il existe également une variété réticulée
Saison/Mois de récolteMars à avril
MilieuSol à charge calcaire de type GbBK4 ou GbBK6 ;
Terrain escarpé non exposé aux vents froids;
Sol aéré (présence de mulots ou de taupes) et humide (non loin d’un cours ou plan d’eau) ;
Présence de lierre (sol sucré);
Arbre hôte : Frêne de préférence ;
Forme globaleCoupe
ChapeauBrun, lisse, avec des « veines » (d’où son nom) en son centre, l’extérieur est plus clair
PiedTrès court, blanchâtre à crème
Revêtement(s) du chapeauAbsent
Couleur(s)Beige à brune
Hyménium/
OdeurEau de javel – Chlore
ChairFine, très cassante, blanche à la coupe
ParticularitésLe centre de sa coupe intérieure est veinée, sa chair est blanche lorsqu’on la coupe, différence de couleur entre l’intérieur (plus foncé) et l’extérieur (plus clair) et surtout son odeur d’eau de javel si prononcé !
La pezize veinée est toxique crue ! Ne respirez pas les émanations lors de la cuisson non plus !
SaveurFaute de grive, on mange des merles : la pezize veinée peut remplacer la morille, elle sera toutefois moins goûteuse.
Niveau de recherche4 (comme la morille !)
Niveau de confusion0
Valeur culinaire2
Confusion(s) possible(s) Aucune !
 
Et voici la pezize veinée : (source: http://www.tachenon.com/Fiches/pezize10.html )





Remarquez bien:
- Ses veines

- Son intérieur brun
- son extérieur plus clair



Prochain article : La saison printanière sans danger est malheureusement finie pour vous ! Il existe d’autres champignons printaniers comestibles mais qui comportent plus de risques (exemple: tricholome de la Saint-Georges) donc, je ne vous les présenterais pas. Nous nous reverrons fin du printemps-début de l’été et là, nous rencontrerons quelques espèces faciles à identifier dans les familles des bolets  par exemple, et même un début de saison de girolles (si si, en juin !).  En attendant, je vais sans doute vous préparer un petit article sur les bolets dangereux à reconnaître pour mettre en place gentiment la famille des bolets qui est une famille très facile pour les mycophages débutants mais dont il faudra distinguer 4 bolets (un dangereux et 3 dégueux ! lol) mais dont le premier est extrêmement rare en Belgique… Patience donc : une grosse famille arrive…

va nu pieds


Et bien je n'ai pas de mots si : Super Respect :good:

Je ramasse ce que je connais : Cep, Lactaire, petit gris, Pied de mouton.

Ton post va me permettre d'élargir mes connaissances.

Merci

Lara_Croft_007




Le printemps aux champignons…


Avril jusque… Novembre !


LA PLEUROTE CORNE D’ABONDANCE


Encore un peu et je l’oubliais celui-la ! Il faut dire que sa période de récolte est particulièrement longue, surtout si les températures restent douces.



Champignon assez facile à trouver, il a l’avantage de n’avoir aucun risque de confusion !



Fiche d’identité :
 
Nom vernaculaire françaisPleurote corne d’abondance
Nom latinPleurotus cornucopiae
GroupeBasidiomycètes
FamillePleurotaceae
OrdreTricholomatales
EspècesPleurote corne d’abondance
Saison/Mois de récolteD’Avril à Novembre selon la douceur des températures
MilieuSur souches et troncs abandonnés dans des forêts peu ou pas entretenues ;
Troncs d’arbres préférés : l’orme, le peuplier, le saule et le chêne ;
Il a une préférence pour les troncs colonisés par la mousse ;
Il aime les lieux les plus sombres de la forêt avec présence d’une forte humidité (cours d’eau ou marécages)
Forme globaleLes lamelles débutent à la base du pied et vont jusqu’à la marge du chapeau ce qui, vu de face, donnent une impression de fanons de baleine, il a un chapeau, un pied.
ChapeauEn forme d’entonnoir qui peut être décentré
PiedCouvert par les lamelles, blanchâtre
Revêtement(s) du chapeauLisse, légérement pruineux dans sa jeunesse il devient brillant en vieillissant
Couleur(s)Le chapeau peut aller d’un blanc à un gris perle et même beige, les lames sont de même couleurs ou un peu plus claires
HyméniumLamelles blanches, des fois teintées de rose
OdeurFarineuse
ChairBlanche et tendre mais devenant caoutchouteuse  avec l’âge
ParticularitésLes lamelles qui vont de la base du pied à la marge du chapeau…
A noter que ce champignon est très grégaire également : on le trouve par « touffes » sur les troncs ;
SaveurDouce, il vaut mieux l’agrémenter avec de l’ail, du persil, des échalotes…
Niveau de recherche2
Niveau de confusion0
Valeur culinaire2
Confusion(s) possible(s) Aucune !
 
Et voici la pleurote corne d’abondance : (source : http://mycologia34.canalblog.com/archives/2010/06/19/18360333.html )




Lara_Croft_007




Les morilles sont signalées en région liégeoise.

Partout ailleurs en Belgique, aucune récolte de morilles de signaler!!!! Que des pèzizes veinées. Et au vu qu'il fait très sec depuis quelques jours, la saison semble compromise pour le reste de la Belgique! Sad

Corazon




J'ai été chercher les 3 derniers WE : rien de rien !!!


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Lara_Croft_007




Pour ceux qui s'y connaissent un peu mieux: les tricholomes de la Saint-Georges sont sortis cheers

Pour les morilles: c'est mort! Aucune récolte... Et les maigres récoltes signalées en Belgique ne valent pas réellement la peine (4 ou 5 par ci, par là!). Pourquoi aucune récolte cette année alors que l'hiver était prometteur? Car le mois de mars fut venteux... Suivi d'une période très sèche... Et les pluies actuelles sauvent un peu la saison mais ne font pas de miracle non plus malheureusement: il est un peu tard.

Les pézizes, quant à elles, j'en ai vu pas mal cette année mais la période sèche aura eut raison de leur assèchement prématuré... Mad

Corazon




Je comptais aller au tricholomes dès que j'ai une-deux heures de libre. Ils sont succulents lorsqu'ils ne sont pas trop humides. je n'ai par contre jamais trouvé un moyen satisfaisant pour les conserver !


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Lara_Croft_007




Les congeler déjà cuits?

Corazon




Déjà essayé : ils deviennent totalement "caoutchouteux"


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Teacher




Pour faire sécher les champignons, le soleil peut suffire. Tu les coupes en fines tranches et tu les exposes au soleil recouverts d'une moustiquaire ou ce qui peut en faire office, une journée de plein soleil suffit, et les champignons se réhydratent facilement.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

Corazon




En Belgique, nous avons rarement assez de soleil pour cette méthode (surtout à l'est).  Nous utilisons le dessiccateur pour ce faire.


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Lara_Croft_007




Corazon a écrit:Déjà essayé : ils deviennent totalement "caoutchouteux"

Sans le pied aussi?

Corazon




Non, pas essayé sans le pied. hier j'ai été chercher : rien de rien, alors que d'habitude j'en trouve pas mal. Manifestement encore trop tôt Question


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Lara_Croft_007




Comme promis en attendant le mois de juin où nous quitterons les bois pour partir dans les pâtures bovines à la rencontre de l’agaric champêtre… Pour vous faire patienter, voici la famille des bolets et ici, ceux qu’il faut éviter !



Apprenons à reconnaître les bolets dangereux…


ATTENTION !







Les bolets présentés ici sont dangereux (ou franchement dégueulasses!) pour votre santé (et vos papilles !), apprenez à les reconnaître !


Je ne m’étais jamais penchée sur la famille des bolets avant une dizaine d’année, c’est par hasard, en cherchant des girolles que je me suis aventurée dans un bois de conifères (pins) où j’y ai trouvé une multitude de bolets… Je les ai ramené, je me suis renseignée près d’un ami qui les connaît bien et j’ai découvert une famille de champignons très intéressante pour les débutants :



il n’existe effectivement qu’UN SEUL bolet potentiellement mortel


Il n’existe qu’UN SEUL bolet dangereux (mais complètement absent en Belgique : le bolet de Le Gal ne se trouvera effectivement qu’en Médittérannée)
 
Le premier, le bolet satan, est extrêmement rare en Belgique et facilement reconnaissable, le deuxième, le bolet de Le Gal, est absent de Belgique.



Toutefois, il y en a encore un qui, sans être dangereux, et qui peut être confondu avec les comestibles (et présent chez nous !), a un goût particulièrement amer et risque de vous faire retourner les amygdales dans les talons illico-presto (deux autres auront le même côté dégueulasse mais en moins prononcé…) et lui a valu son nom de bolet de… fiel !
Ce bolet est sans conséquence si ce n’est le dégoût…


Il était donc dommage de se passer de cette famille qui offre de multiples avantages :


-          Facilement reconnaissables : seule confusion possible avec un dangereux qui est extrêmement rare en Belgique et dont les couleurs, l’odeur, ne peuvent pas tromper, la confusion probable signifierait à coup sûr que vous êtes bigleux!
-          Ils sont énormes ! Il en faut donc peu pour avoir une bonne récolte
-          Ils sont courants
-          Ils sont grégaires
-          Ils ne sont pas difficiles à trouver


Il aura 3 désavantages quand même :



-          L’hyménium et la cuticule peuvent devenir visqueuses à l’humidité (et donc à la cuisson), il est préférable de l’enlever (sauf pour certaines espèces) afin de ne pas donner à la sauce ou la préparation un aspect de « bave d’escargot » ;
-          Certains ont la chair qui bleuit lors de la coupe, ce qui peut être « bizarre » avant de cuire ;
-          Certaines espèces sont facilement vereuses et de multiples insectes en raffolent (limaces, etc.) sauf un qui est très rarement verreux et qui est l’un des meilleurs (bolet bai)…



Un petit rappel sur les bolets :


1)    L’hyménium est constitué de pores (comme une éponge)
2)    Il a un pied et un chapeau
3)    Le chapeau est hémisphérique (en demi-cercle)
4)    Il est charnu : ce sont de gros spécimens de champignons !


Mais à présent, reconnaissons les pestiférés à éviter…

Lara_Croft_007




L’ennemi public n°1 : Le bolet diabolique


ATTENTION !
Le bolet diabolique est toxique voir mortel !
 
Comment le reconnaître ?



Facile ! Il a l’hyménium orange à rouge vif !
http://www.champignons.patrick-06.fr/content/bolet-de-satan





Le dessus de son chapeau est clair alors que son pied est rose à rougeâtre :
http://www.naturephoto-cz.com/bolet-satan-picture_fr-16948.html



L’insertion du pied dans le chapeau est plus claire, jaune à orangé, cette couleur sera présente également à la base du pied :
http://www.naturephoto-cz.com/bolet-satan-picture_fr-16955.html



Sa chair bleuit légèrement à la coupe :
http://www.francini-mycologie.fr/LA_PAGE_DU_DEBUTANT/Boletus_satanas.html



Et… Il pue !



Nom vernaculaire françaisBolet satan / Bolet diabolique / Cèpe du diable
Nom latinBoletus Satanas
GroupeBasidiomycètes
FamilleAgaricomycètidées
OrdreBoletales
EspècesBolet satan
Saison/Mois de récolteDe juillet à novembre
MilieuForêt de feuillus, clairières et orées des bois ;
Sol calcaire
Forme globaleChampignon massif avec chapeau et pied
ChapeauDe blanc à gris perle, voir blanc sale un peu terreux (beige), il est hémisphérique et s’étalera avec l’âge
PiedTrès charnu, base et insertion du pied dans le chapeau jaunes-orangées alors que la partie centrale sera orange-rougeâtre
Revêtement(s) du chapeauCuticule lisse à duveteuse
Couleur(s)/
HyméniumJaune foncé jeune, il devient de plus en plus rouge en vieillissant, présence de pores évidemment !
OdeurFétide, désagréable
ChairBlanche, bleuissant à la coupe, à la cassure
ParticularitésToxique voir mortel !
SaveurElle serait douce, de noisettes
Niveau de recherche4
Niveau de confusion0
Valeur culinaire0
Confusion(s) possible(s) Aucune !
 
Il semblerait que certaines personnes consomment toutefois le bolet diabolique en petite quantité et surcuit sans aucun symptôme… Je ne tenterais pas le… diable ! Faites-en de même ! Ne vous fiez pas à ce qu'il est dit!



Je ne parlerais pas du Bolet de Le Gal qui n’a jamais été observé en Belgique.

Lara_Croft_007




L’ennemi public n°2 : Le bolet de fiel


ATTENTION !






Si vous voulez une expérience culinaire dégoûtante, vous êtes à la bonne place…
 
Comment le reconnaître ?



Il a sur son pied une espèce de réseau brunâtre formant des mailles ;



Son hyménium est rosé et devient encore plus rose à la pression ;



Heu… Vu que la seule confusion est avec des comestibles, goûtez-le… Si vous êtes pris d’une forte envie de vomir et de vous enterrez sous terre pour avoir goûté le truc le plus immonde de votre vie : C’est lui ! Very Happy Bon, le but, c’est de l’éviter, pas de le trouver…



Une anecdote d’un ami qui s’y connaît encore mieux que moi en champignons (comme quoi même un spécialiste peut être piégé ! lol) : une année, il récoltait sur une place de nombreux bolets comestibles et vu qu’ils étaient tous à la même place, il a pris, pris, pris… Le soir, il avait des invités, il cuit sa petite poëlée de bolets, et à table, les invités sont devenus… comment dire ? Très silencieux en repoussant leurs assiettes et en changeant de couleur… Cet ami a goûté lui aussi son assiette et a eu la même réaction… Et oui, le chicotin avait fait son petit effet et avait communiqué son goût de fiel à toute la poëlée !



Nom vernaculaire françaisBolet de fiel / Bolet amer / Chicotin
Nom latinTylopilus felleus
GroupeBasidiomycètes
FamilleAgaricomycètidées
OrdreBoletales
EspècesBolet de fiel
Saison/Mois de récolteDe juillet à novembre
MilieuBois de conifères et feuillus sur sol acide et siliceux
Forme globaleCharnu, pores, chapeau et pied
ChapeauDe gris perle à brun cuir
PiedBeige avec présence d’un réseau plus foncé
Revêtement(s) du chapeauLisse
Couleur(s)/
HyméniumBlanc à rose
OdeurNon caractéristique : agréable odeur de bolet
ChairBlanche
ParticularitésLe réseau de filament brûnatres sur son pied, l’hyménium qui rosit à la pression
Saveur… de fiel ! Amertume très prononcée qui se renforce encore à la cuisson.
Niveau de recherche2
Niveau de confusion1
Valeur culinaire0
Confusion(s) possible(s) Tous les autres bolets comestibles
 
Et le voici en photo :
http://mycologia34.canalblog.com/archives/2009/06/26/14210939.html

Lara_Croft_007




L’ennemi public n°3 : Le bolet à beau pied


ATTENTION !






Moins amer que son prédécesseur, ce bolet reste tout de même très amer lui aussi…
 
Comment le reconnaître ?



La base de son pied débute par du rouge et formera un dégradé de couleurs jusqu’au jaune clair qui s’insert dans le chapeau  ce qui donne le nom à ce champignon (beau pied) : Rouge puis rose puis orangé puis jaune foncé puis jaune clair ;



Son chapeau est velouté d’une belle teinte grise poussiéreuse à un gris foncé luisant voir olivâtre ; 



Nom vernaculaire françaisBolet à beau pied / Bolet à pied rouge et jaune
Nom latinBoletus calopus
GroupeBasidiomycètes
FamilleBoletacés
OrdreBoletales
EspècesBolet à beau pied
Saison/Mois de récolteDe juillet à novembre
MilieuBois de conifères et feuillus sur sol acide et siliceux
Forme globaleCharnu, pores, chapeau et pied
ChapeauDe gris à vert olivâtre
PiedDe bas en haut : Rouge puis rose puis orangé puis jaune foncé puis jaune clair
Revêtement(s) du chapeauVelouté
Couleur(s)Multiples
HyméniumJaune clair à vert, les pores bleuissent à la pression
OdeurDésagréable
ChairBlanche à jaune, elle bleuit à la coupure
ParticularitésLes belles couleurs de son pied
SaveurAmer
Niveau de recherche1
Niveau de confusion1
Valeur culinaire0
Confusion(s) possible(s) Tous les autres bolets comestibles
 
Et le voici en photo :
http://mycologia34.canalblog.com/archives/2009/06/26/14210939.html

Lara_Croft_007




L’ennemi public n°4 : Le bolet radicant



ATTENTION !



Moins amer que le bolet de fiel, ce bolet reste tout de même très amer lui aussi…
 
Comment le reconnaître ?



Il est très charnu alors que son chapeau est plus petit, le pied ventru est d’un très beau jaune, ce pied aura tendance à s’éfiler un peu plus avec l’âge ;



Son hyménium sera lui aussi jaune comme le pied ;



Le chapeau aura tendance à craqueler avec l’âge mais il reste bleuissant à la cassure (le bolet craquelé quant à lui rosira) ;



Nom vernaculaire françaisBolet radicant
Nom latinBoletus radicans
GroupeBasidiomycètes
FamilleBoletacés
OrdreBoletales
EspècesBolet radicant
Saison/Mois de récolteDe juillet à novembre
MilieuEn bordure de hêtraies (courant en gaume)
Forme globaleCharnu, pores, chapeau et pied
ChapeauDe blanc à gris perle avec des taches grisâtres, il craquellera avec l’âge
PiedJoli jaune
Revêtement(s) du chapeauMat à craquelé
Couleur(s)Jaune pour le pied et l’hyménium, blanc à gris pour le chapeau
HyméniumJaune
OdeurFaible et un peu bizarre (acide)
ChairBlanche, bleuissante à la coupe
ParticularitésLe beau jaune de son pied et hyménium jaune de la même couleur
SaveurAmer
Niveau de recherche1
Niveau de confusion1
Valeur culinaire0
Confusion(s) possible(s) Tous les autres bolets comestibles
 
Et le voici en photo :
http://mycologia34.canalblog.com/archives/2009/06/26/14210939.html



Voilà pour les bolets qu’il vous faut reconnaître, pour le reste, vous aurez des comestibles et dans les plus recherchés que nous verrons en temps voulu :
Juillet : Bolet bai
Août : Cèpe bronzé, cèpe de Bordeaux


D’autres ont une valeur culinaire un peu moins importantes : bolet blafard, bolet pomme de pin, bolet rude, bolet roux, cèpe d’été, bolet orangé et autres.



Je vous parlerais donc en saison des recherchés… Rendez-vous en juillet !



Prochain article (juin) : L’agaric champêtre



Dernière édition par Lara_Croft_007 le Dim 17 Mai 2015 - 20:22, édité 1 fois

Nemrod




affraid quel post ! complet et bien fait :good: :bravo:


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Lara_Croft_007




J'essaie, j'essaie... Merci nemrod!

On retient donc:

- Bolet diabolique - Mortel - Hyménium orange à rouge, dessus de chapeau clair, insertion du pied dans le chapeau jaune à orange (plus clair que le pied) - il est exceptionnel à rencontrer
- Bolet de Le Gal - Dangereux - Absent en Belgique
- Bolet de fiel - Très amer: goût immonde - Réseau de fibres plus brunes sur le pied, hyménium rosé et qui rosit encore plus lors de la pression
- Bolet à beau pied - Amer: goût immonde - Couleurs chaudes de l'arc-en-ciel (rouge, orange, rose et jaune) sur le pied qui est magnifique d'où son nom
- Bolet radicant - Très amer - pied ventru d'un beau jaune que l'hyménium aura aussi

Le bleuissement d'un bolet n'est pas un gage de toxicité ni un gage de comestibilité: les bolets ont souvent tendance à bleuir ou rosir à la coupe...

Branch




Très intéressant , mais si ce n'est pas trop abusé Embarassed , est-il possible d'avoir un succint  brief sur les comestibles les plus courants avec photos ? Question


Merci, pour ton travail.

Lara_Croft_007




Les plus courants et faciles que je présenterais ici sont (et seront! lol):

- Agaric champêtre (prochain article: juin)
- Amanite César
- Bolet bai
- Cèpe bronzé
- Cèpe de Bordeaux
- Chanterelle jaunissante
- Coprin chevelu
- Coulemelle
- Craterelle cendrée
- Girolle
- Laccaire améthyste
- Morilles (déjà fait)
- Morillon (déjà fait)
- Pézize veinée (déjà fait)
- Pied de mouton
- Pleurote corne d'abondance (déjà fait)
- Pleurote en forme d'huître
- Sparassis crêpu
- Trompette de la mort

Kasmodian




Plus je te lis, plus je me dis que ça mérite l'édition un boulot pareil !


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

Lara_Croft_007




Quand on est passionné... Merci!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum