Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dumb Vs Wild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 1:45

K1064


Bonjour,

Comme indiqué en présentation, je découvre un peu  ce forum. Je m'y suis intéressé après une expérience tentée avec deux amis, qui consistait à aller passer trois jours au milieu de rien et de voir comment on s'en sortait avec le minimum syndical.
Je rédige donc ce topic pour partager l'expérience !

Pour détailler un peu nos profils : nous étions trois adultes, en bonne santé, absolument inexpérimentés en termes de camping / survie / randonnée / trucs sans connexion internet et machine à café automatique, et avions eu l'idée de tester notre capacité à nous débrouiller en nature -et c'est là que vous avez le droit de me jeter des pierres- après avoir regardé l’inénarrable Bear Grills bouffer des vers de terres et construire des cabanes en bouse de mammouth.
Nous avions donc : Alex (radiologue, en sweetshirt gris N7) ; Germain, tailleur de pierres (en T shirt bleu avec chapeau de cow boy) et Thomas (en l'occurrence moi, recruteur, le blond de la triplette).

En fait, l'idée de départ était la suivante : si un homme entraîné et bourré de connaissances est capable de tenir quinze jours sans rien, nous étions nous même bien petits et bien incapables de faire la même chose, même en prenant le temps de se renseigner et d'apprendre en théorie un certain nombre de techniques de base de survie. Donc, si nous testions de nous mettre dans une situation similaire (bien qu'un peu plus contrôlée et bien plus près de la civilisation), à quel moment allions nous nous rendre compte que la difficulté était trop importante pour nous ?

Une seule façon de le savoir : tenter le coup.


LE PRINCIPE :

- 3 jours et deux nuits, loin de tout
- le minimum de matériel
- le minimum de provisions, avec l'objectif de manger ce que l'on trouve
- garder à l'esprit constamment le facteur sécurité et la conscience de notre propres limites
- se servir le moins possible du matériel amené (provisions incluses), et simuler si possible des conditions de survie avec préparation.


Arrow LE SITE :

Nous avons donc mobilisé quelques copains (qui nous ont lâché en cours de route) et avons fini par décider de  partir à trois, en Savoie, sur un site qui présentait les conditions suivantes (et non négociables) :
- éloigné de l'activité humaine, au moins d'une demi-journée de marche, afin d'éviter d'être ennuyés par un garde forestier ou un troupeau accompagné d'un patou.
- hors de toute zone protégée (parcs, réserves, etc) pour éviter de dégrader un milieu fragile
- dans une zone ne craignant pas l'incendie (aucun d'entre nous n'avait envie de se prendre un canadair sur la gueule).
-suffisamment en altitude pour être confrontés au froid (nous avons finalement installé notre camp à environ 2000 mètres d'altitude).
- suffisamment bien couvert par le réseau satellite pour pouvoir appeler des secours en cas de GROS problème.

Nous nous sommes donc installés au dessus de Modane, près du lieu dit "Le Rialet" (pour ceux qui connaissent... ou qui voudraient tenter le coup).


Arrow LE MATERIEL :

Comme l'expérience date d'un an, il est possible que j'en oublie ; mais en gros, nous sommes partis avec les objets suivants :

Pour la sécurité :
- une carte IGN de la zone (que nous découvrions donc)
- des téléphones (chargés et éteints, sauf une demi heure par jour pour donner des nouvelles)
- une trousse de secours pour parer aux possibles bobos contenant un peu de bandage, d'antihystaminiques, d'anti-inflammatoires et d'anti-douleurs légers (plus deux ou trois autres trucs dont je ne me souviens pas).
- une caméra (parce que nos femmes respectives ne nous auraient jamais cru sans ça)
- une lampe de poche à dynamo
- un manuel de survie (pour avoir des plans de pièges et des photos de plantes comestibles et toxiques)

Pour la bouffe :
- un sachet de coquillettes, 500g.
- un pack de 6 merguez
- quelques barres de céréales
- quelques dosettes de café lyophilisé (non négociable, bordel !)
- un tube de lait concentré sucré

Pour le général :
- deux bâches
- deux couvertures de survie
- un duvet chacun
- une tenue chaude par personne, incluant des chaussures correctes
- un duvet (basique) par personne
- un paquet de cartes

Pour le matériel plus spécifique :
- deux popottes
- deux bouteilles en plastique
- quelques mètres de corde
- une firesteel décathlon
- un bon couteau polyvalent chacun
- une machette (une goyarde, pour être précis)
- une micropelle / machette / truc polyvalent plat et large d'environ 25 cm x 10 cm
- une pince coupante
- du câble fin (nous avions dans l'idée de poser des collets, naïfs que nous étions)


Arrow POUR LE DEROULEMENT :

Le sage a dit : petit dessin vaut mieux que long discours. Vous trouverez donc ci-dessous un lien vers une vidéo youtube d'environ 35 minutes, reprenant les quelques séquences filmées, montées bout à bout par un copain.



Arrow POUR L'ANALYSE APRES COUP :

D'abord, c'était une expérience très agréable et très instructive. Nous avons tenté beaucoup de choses, dont un paquet n'ont pas marché, mais dont certaines -essentielles- se sont avérées réalisables.

Il serait long de toutes les détailler, mais pour les principales :

- allumer un feu n'est pas si compliqué... à condition d'avoir beaucoup de temps devant soi. Nous ne nous y étions pas pris à la dernière minute, et nous avons bien fait : il nous a fallu une bonne heure et demie le premier jour pour arriver à fait partir un peu correct et durable !
- il est illusoire d'espérer trouver à manger sur la route (en tout cas à cet endroit et en cette saison) : nous avons en tout et pour tout réussi à trouver des orties que nous avons consommé en soupe ("pâtée dégueulasse" serait plus exact) ; mais nos tentatives pour attraper un animal nous ont surtout permis de savoir que le braconnage et la chasse ne s'inventent pas et ne s'apprennent pas dans les livres
- le froid et la fatigue viennent plus vite et plus fort que ce que nous pensions ; cela dit, avec une gestion intelligente du ratio énergie dépensée / énergie accumulée, n'importe qui (même nous !)peut s'en accommoder longtemps.
- une partie du matériel n'était pas adapté (machette trop lourde, micropelle inutile, bâches superflues dans notre contexte...)
- construire un abri prend un temps considérable, surtout pour trois, et demande beaucoup d'énergie ; là encore nous avions décidé de nous y prendre tôt, et nous avons bien fait.
- la nuit a été la partie la plus difficile de l'expédition, entre le froid, la pente, les rochers, etc... le terrain aurait pu être mieux choisi que celui que nous avons retenu, et nous avons eu du mal à récupérer de l'énergie en dormant !

et surtout...

- avec un peu de bons renseignements, de bons camarades, de bon sens et de quelques pièces d'équipement obligatoires (couteau / couverture / contenant / firesteel), ce genre d'excursion est en fait à la portée de tout le monde ou presque. Et ça vaut le coup !




Du coup, cette année, on remet ça. On embarquera sans doute plus de nourriture et moins de poids inutile. Et on devrait en profiter pour expérimenter d'autres types d'abris, et ré-essayer de capturer un animal !




Les commentaires sont évidemment les bienvenus, les conseils aussi, les idées également !

2 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 1:47

K1064


Vous me pardonnerez j'espère la qualité de la vidéo, les séquences inutiles, les gros ratés (comment ça je ne sais pas couper une branche ?), les plaisanteries douteuses, etc... la vidéo en question n'avait pas pour but d'être didactique, mais de nous faire des souvenirs (ET, j'insiste, de raconter le tout à nos femmes qui avaient de sérieux doutes à notre départ ) !

3 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 5:23

Karabistouille




Belle expérience pour vous 3.
Bravo

4 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 6:48

Mani




Salut,

Se lancer dans une aventure avec des potes, dans un cadre sympa, c'est toujours de bon souvenirs à la clef.

Pour une fois, j'ai décidé de ne pas faire mon rabat joie d'entrée, tu dois bien te douter que pour des personnes comme nous qui avons l'habitude de ce genre d'aventure, il est impossible de ne pas voir les nombreuses erreurs ( techniques et d'emport de matériel ) et en conséquence les risques pris.

Si tu veux en parler fait nous signe;).

Merci du partage.


Mani Wink


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

5 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 9:07

K1064


Justement, justement, c'est pour en parler que je publie ça !

Au delà de côté sympa de la sortie avec les potes, je SAIS que nous avons dû faire beaucoup d'erreurs, dont certaines qui nous ont sans doute mis en danger. Je suis on ne peut plus preneur si vous aviez la gentillesse de les souligner... pour que j'évite de les refaire, tout simplement !

alors, Mani, sans hésiter hein Smile

6 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 11:15

tahinea




plein de souvenirs pour vous trois c est sur et c est cool Wink

mais quand j ai vu le gars sauter a pied joint sur le tronc avec en plus la machette juste en dessous :choc2:
et des gants quand on utilise un objet tranchant !
et plus d attention dans les gestes

et d autres trucs du genre ,au final vous rentrez sans "blessures" heuresement mais cela aurait pu etre bien different
attention la prochaine fois
vaut mieux miser sur du concret et la SECU avant tout que tester des trucs a mon avis inutile ....


pour moi vous avez plus l air de trois gars parti se faire un trip sans vraiment prendre la mesure des risques encourus
que trois gars voulant se faire une sortie nature ....(ce n est pas une remarque mechante ou pejorative !)

attention la prochaine fois ,la chance c est pas a chaque fois Wink

7 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 11:27

K1064


pour moi vous avez plus l air de trois gars parti se faire un trip sans vraiment prendre la mesure des risques encourus

C'est un peu pour cela que je poste ceci. En effet, malgré plein de bonne volonté, c'est aussi l'impression que j'en retire !

8 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 14:07

Kasmodian




L'essentiel, c'est que tu en aies pris conscience.

En effet, ce n'est pas pour rien que dans les indispensable d'une sortie il y a une trousse de secours sérieuse (La vôtre me paraît un peu légère). On ne s'en sert heureusement pas à chaque fois mais on la regrette le jour où on en as besoin.

Tu trouveras ici tout un tas de vidéos/conseils pour l'utilisation d'outils comme les couteaux et les machette que je t'invite vivement à visionner. Pour cela, l'onglet "Recherche" de la barre d'outils et très utile.
En parlant de machette d'ailleurs, je vais te donner le même conseil que Mani m'avais donner à mon arrivée ici : la hachette est bien plus utile. Ne te méprends pas, j'adore les machettes ! Mais à l'usage, je me suis rendu à l'évidence, la hachette demande moins d'énergie dans nos contrées.

Surtout, que ça ne te dissuade pas de sortir. Comme dis mon beau-père (guide de randonnée et formateur) "tu fais partie de la tout petite minorité des gens capables de dormir dehors". On fait tous des bourdes (j'en fais encore plus souvent qu'à mon tour), l'essentiel, c'est de faire !

Ta démarche me paraît valable dans le sens où tu n'investis pas des sommes folles en équipement. Tu t'équipes en fonction de ton expérience. Je trouve ça bien.

Il y aurait encore beaucoup à dire, notamment sur l'emport. Les sacs à dos c'est un peu le nerf de la guerre pour moi et comme dit Teacher "Un sac à dos trop lourd rend aveugle". Mais on aura le temps d'en reparler.

Bref, merci du partage de ton expérience et de ce très bon premier thread.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

9 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 19:04

K1064


Il en faudra plus pour me dissuader de sortir, ne t'en fais pas !
J'apprécie beaucoup l'ensemble de vos remarques, et vous invite à les poursuivre.

Je suis un peu short en temps là tout de suite, mais ce que je peux déjà vous dire, c'est que :
- les sacs étaient trop lourds en effet (et dans la mesure du possible, ils le seront moins la prochains fois)
- la hachette ? je n'ai jamais essayé, je tenterai la prochaine fois pour comparer les deux Smile
- la trousse de secours peut vous paraître légère au regard de la description que j'en ai fait, mais rassurez vous ; s'il y a un point sur lequel nous étions sûrs de son contenu et de sa qualité, c'est celui-ci (les deux amis présents dans la vidéos sont respectivement radiologue hospitalier et ancien infirmier ; même si mois la médecine m'échappe, la trousse était composée de TOUT ce qu'il faut et de très bonne qualité).


En passant, je suis en train de préparer la saison II : on va repartir faire sensiblement la même chose fin juillet dans un coin différent. c'est l'une des raisons de ma venue sur ce forum, et l'une des raisons de ma demande de conseils et de critiques !


à bientôt, tous,

10 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 19:39

patoche




salut , rien a dire sauf que j'ai bien aimé votre vidéo , même avec les petits défauts : mais qui n'en fait pas { moi le premier } lol! ha ouai un truc a dire c'est pas une machette mais une serpette , c'est pas la même chose ça fait bien sûr le même boulot mais bon :good: :hail: lol! lol!
une bonne scie , hachette et petit couteau , c'est tout ce qu'il faut pour être heureux , a condition que ce ne soit pas de la M.... comme matos , choisir les bons outils mais a des prix raisonnables :hail: :hail: :hail:

11 Re: Dumb Vs Wild le Dim 3 Mai 2015 - 19:42

Mutof




Bien chouette moment partagé! Very Happy :good: . J'ai bien aimé l'ambiance sunny

Amha, mes suggestions/remarques :
- mieux préparer le feu (cf très bonne vidéo de Corazon que je ne retrouve pas pour l'instant...)
- au travers de la vidéo, j'ai eu un sensation de trop grande proximité du feu par rapport à vos affaires voir au toit de la cabane
- au travers de la vidéo, j'ai eu l'impression que vous avez passé le we dans votre trou lol!
- l’abri, beaucoup d'énergie et de temps pour pas grand chose. Il aurait plu, il ne servait pas à grand chose et il existe des techniques plus simples pour se protéger avec une bâche
- la bouffe, ben j'ai eu l'impression que vous n'avez pas mangé grand chose en deux jours
- les brols accrochés à l'extérieur du sàd, pas bien Very Happy . Le sàd doit être compacte sinon il ressemble à celui de Gaston Lagaffe.
- la coupe du tronc, aïe, aïe, pas le bon outil, pas la bonne position. Etait-ce vraiment utile ou juste pour le fun?

https://www.youtube.com/user/TheMutof

12 Re: Dumb Vs Wild le Lun 4 Mai 2015 - 11:40

whynot_93


Expérience sympa entre potes, bonne chose que tu viennes ici demander des critiques à des personnes plus aguerries et ça permet à des personnes comme moi d'en apprendre aussi un peu plus avant de nous lancer.. L'ambiance était sympa et tout s'est bien passé donc c'est le principal.

13 Re: Dumb Vs Wild le Lun 4 Mai 2015 - 14:27

Teacher




Comme les autres, c'est bien de pouvoir expérimenter, c'est comme ça qu'on apprend. :good:

Néanmoins, sans vouloir trop critiquer, je n'aime pas l'endroit choisi pour construire l'abri. On ne voit pas exactement bien dans la vidéo, mais on dirait que c'est une déclivité entre deux grosses roches. Ça fait un trou humide, où l'eau s'accumulerait rapidement s'il devait pleuvoir, et vous avez l'air coincés là-dedans. Pouvez-vous sortir rapidement de l'abri si le feu devait se répandre, sur vos sdc ou la bâche de plastique par exemple?


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

14 Re: Dumb Vs Wild le Lun 4 Mai 2015 - 18:01

Mani




Salut,

Il ne me semble pas voir d'isolation au sol dans l'abris hormis un couverture de survie, je me trompe?

Si c'est le cas, il faut savoir qu'une couverture de survie est totalement insuffisante pour une isolation au sol, elle ne protège en rien des pertes de chaleur. Un tapis de sol est indispensable.

Pour le poids des sacs, pensez a de la bouffe plus légère et compacte. La " machette " sera bien moins efficace dans nos contrées qu'un hachette. Et son utilisation tout en sécurité est a mon avis un point à travailler.



Mani Wink


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

15 Re: Dumb Vs Wild le Ven 8 Mai 2015 - 13:22

K1064


Alors, pour répondre un peu plus en détail :

- en ce qui concerne l'isolation, nous avions (la première nuit) posé les duvets à même le sol. grosse erreur, on s'est pelé le cul ; la fatigue de la montée, du camp et des divers trucs à installer (et la fringale, aussi) nous ont fait oublier ce point.
La seconde nuit, en revanche, nous avons tapissé le sol d'environ 10cm d'épaisseur de branches de sapin entrecroisées, afin d'isoler un peu du sol et d'apporter un moelleux non négligeable ! Nous avons ajouté sur l'ensemble ladite couverture de survie. le résultat n'étais pas optimal (nous avons malgré tout perdu de la chaleur) mais il était en revanche infiniment meilleur que la première nuit sans isolation. Cela dit, si vous avez des trucs plus efficaces que le lit de branches de sapin, je prends ! on a fait avec ce qu'on avait sous la main, mais ça n'est peut-être pas le plus efficace.

- le choix du site pour le campement... est discutable, mais je ne le regrette pas. Bien que la vidéo ne le montre pas clairement (aucun d'entre nous n'est doué dans ce domaine), il était pratique au sens où deux des "murs" étaient déjà constitués. Il ne présentait aucun risque d'inondation, étant en pente (lègère) donnant sur une ouverture que nous avions comblé en pierres sèches, mais non isolées car nous avions envisagé ce risque.

- Pour ce qui est du feu : nous avons essayé d'éloigner tout ce qui pouvait brûler du foyer. Mais l'abri étant petit et relativement bas de plafond, avec le recul je pense que nous avons effectivement couru un risque. Pas tellement pour nous, la sortie étant facile à faire (y compris par les murs, qui n'étaient jamais que des branches de sapins attachés au toit et qui créaient un dôme par gravité) en urgence, mais peut-être pour notre matériel si une bourrasque avait fait gonfler la flamme.
Pour limiter ce danger, nous avions pris quelques mesures : éloigner le foyer, limiter ses possibilités d'expansion par des pierres devant et au dessus, surélevé la zone de couchage, et laissé entre le feu et le dortoir un espace dallé de pierre et exempt de toute matière inflammable.
Comme tout ça n'est pas très clair, voici un schéma (moche) pour essayer d'y voir plus clair :


- la préparation du feu en lui-même : nous n'avions encore jamais allumé autre chose que des barbecues, et l'allumage du premier feu nous a pris un temps infini. effectivement, il faut mieux le préparer ; je vais chercher sur ce forum des vidéos qui donnent des conseils, parce que je suis convaincu que nous aurions pu faire mieux et plus vite !

- l'abri nous a demandé pas mal de temps et d'énergie, et nous aurions pu faire une tente avec un tarp ou une bâche. Ceci dit (et là on s'éloigne clairement du côté "survie"), nous avions l'envie enfantine de construire une cabane, et c'est un peu dans cet esprit là que nous l'avons monté. En situation de survie, nous aurions certainement fait plus simple et plus efficace ! S'il avait plu, je ne pense pas que l'abri aurait été très étanche en effet. Par ailleurs, j'aimerais bien essayer d'en réaliser un qui, lui, le serait ; mais uniquement avec des matières premières trouvées sur place. Avec une bâche, je visualise très bien ; mais je suis curieux de savoir si on peut espérer de l'étanchéité avec uniquement du bois et des feuilles ! quelqu'un a un modèle de structure pour ce genre de choses ? Là encore, j'avais découvert une vidéo qui suggérait que le sapin, pour peu que l'on dispose les branches scrupuleusement dans le bon sens et en quantités suffisantes, pouvait permettre d'aboutir à une (relative) étanchéité ; si quelqu'un a essayé, je suis preneur.

- les sacs à dos, je le redis, étaient effectivement trop lourds et mal organisés ! nous avons marché quelques heures pour arriver sur site, et la montée a été longue. Une fois sur place, nous les avons laissé dans l'abri, et ils ne nous ont donc pas dérangé ; mais s'il avait fallu se déplacer, nous étions fichus.

- la séquence (LES séquences, même, en fait) coupage de tronc d'arbre m'horrifie effectivement quand je la re-regarde ! la sécurité n'y est pas du tout, que ce soit dans la position de coupe ou les méthodes pour finir le tronc :choc1:



Je vous remercie encore pour toutes ces remarques, qui me permettent d'anticiper plein de choses pour la prochaine session (qui doit se tenir fin juillet). Y'a encore du boulot Very Happy

16 Re: Dumb Vs Wild le Ven 8 Mai 2015 - 13:27

K1064


J'ajoute en passant que nous avions pris le pari de laisser le feu allumé (et ronflant) toute la journée tant que quelqu'un pouvait le surveiller, et de le laisser mourir en soirée ; notre idée était qu'il nous chaufferait très bien la journée, que les braises rouges dégageraient encore un peu de chaleur la nuit, mais surtout que le rocher contre lequel il était adossé accumulerait de la chaleur au cours de la journée, pour la restituer (en partie) la nuit !

Je vous le dit tout de suite, ça ne marche pas (du tout). c'était à prévoir au vu de la taille du rocher, mais à la réflexion, même sur un plus petit volume de pierre à chauffer, ça refroidit beaucoup trop vite pour être efficace !
^^

17 Re: Dumb Vs Wild le Ven 8 Mai 2015 - 18:13

secouriste


j'ai regardais la vidéo et niveau sécurité le saut sur le tronc ben il y a mieux et je dirais comme les autres des gants quand on se sert d'un engin coupant c'est mieux. après bon délire entre potes et ça c'est bien par contre pour l'isolation sans tapis de sol si on veux etre bien tranquile et pas avoir froid 40 cm minimum donc c'est normal que vous ayez eu froid et une couverture de survie n'a jamais isoler du sol froid quand elle est poser par terre elle à meme tendance a aggravé la déperdition de chaleur. L'essentiel il vous ai rien arrivé et vous vous etes amusés . après avec un materiel plus leger et plus adapté ça se passeras mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum