Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Abattoir d'Alès (attention images choquantes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Steph

avatar


http://www.dailymotion.com/video/x39qiny


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

jacqueline73

avatar
Je n'ose pas regarder cette vidéo, quelques images m'ont suffi.

C 'est tout simplement immonde.

J'enverrais tout le monde, directeur, patrons et ouvriers en taule pour de longues années. Comment peut on accepter de bosser avec une telle cruauté tous les jours.

Living Dead

avatar
Je suis assez pour l'inversion... Les gus à la place des animaux et vice-versa.

Ma chère et tendre m'en parlait il y a quelques heures à peine. Evil or Very Mad

Georges

avatar
Salut,

je viens de regarder la vidéo, j'ai vu deux passages où il y a manifestement eu un problème, pour le reste, ben...... c'est un abattoir comme plein d'autres, ni mieux ni pire.

Dans une autre vie j'ai passé trois mois à l'intérieur d'un abattoir, en tant que membre de l’entreprise qui refaisait les installations. Des dizaines d'animaux abattus chaque jour, surtout des bœufs et des cochons.

C'était la même chose, avec des employés pas trop futés pour la plupart et de gros sadiques aussi.

A l'époque je disais plutôt finir sous les ponts que faire ce boulot, je n'ai pas changé d'avis là dessus.

Mais à l'époque aussi je mangeais de la viande, depuis je suis devenu végétarien.

sheut 65

avatar
je pense manger de la viande en quantité plus limité desormais si cetait moi qui devais tuer ma viande j'en serai ecoeuré Neutral

https://www.youtube.com/channel/UCNxUX5zoB1cKiogT4h0Mbcg

VitamineSeb

avatar


Premièrement, il est temps d'ouvrir les yeux... L'abattage est comme ça presque partout et je ne comprends pas que personne ne soit au courant. Il y a plein de vidéos sur le net, divers reportages, donc on a largement les moyens de le savoir si on veut vraiment le savoir.
Pour moi, si on ne le sait pas, c'est qu'on préfère vivre avec la belle image de la vache qui passe sa vie dans un pré avec son veau.

Les animaux vivent souvent enfermés, certains ne voient jamais le jour.
Ils ont une espérance de vie très limitée, parfois seulement de quelques mois.
On change leur régime alimentaire, enrichi en graisse, protéine et antibiotique.
On leur coupe le bec ou la queue, on leur lime les dents, on les marque au fer, on arrache leurs attributs... Sans anesthésie évidemment.
Certains sont mêmes clonés ! Vous pouvez vérifier.

Il existe toujours des élevages de qualité, respectueux et des abattages propres.
J'ai travaillé dans l'un de ceux là, à tous les niveaux, de la naissance à l'abattage.

Le plus souvent, c'est le profit qui compte. Comme pour la polémique sur l'abattage rituel...
On fait tout rapidement et efficacement, le reste on s'en fou.


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

Sieg

avatar


Tu as résumé la situation Seb.

Je vous propose d'écouter ce qu'en dit une experte en marketing.

Ça remet les pendules à l'heure.



_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

Raptor

avatar


On ne peut pas avoir tout de suite sans contreparties. Les travers de l'industrie de la viande sont rebutants, mais c'est un prix à payer. à voir les trucs immondes qu'on pulvérise sur les végétaux, je ne doute pas un seul instant qu'il y'aurait là aussi de quoi être dégoûté. Mais dans le deuxième cas on ne le voit pas, alors on s'en accommode plus facilement Wink

En ce qui concerne la vidéo, il me semble que le noeud du problème est une défaillance humaine dans l'étape d'étourdissement. Une procédure théoriquement encadrée.

Lara_Croft_007

avatar


http://www.lefigaro.fr

Lara_Croft_007

avatar


Je voudrais préciser que L214 enquête depuis 2008 sur les abattoirs, et qu'on a encore vu que cette vidéo de leur part, donc, oui, il y a des ratés d'abattage mais ce n'est pas une majorité! Une directive européenne existe sur les normes d'abattage et qui concerne la souffrance de l'animal qui est réduite au maximum et de nombreux commentaires d'enquête dans d'autres abattoirs se veulent rassurants et les normes européennes sont respectées...

Kasmodian

avatar


J'ai été élevé dans un environnement rural normand, et j'ai toujours vu ma mère, ma grand-mère et mon grand-père "tuer et préparer le cochon", préparer la volaille, les pigeons ou le gibier.

Au risque de choquer (je sais que c'est le cas, mes amis vegan me le font remarquer assez souvent), je n'ai aucun problème à tuer ou à voir quelqu'un tuer un animal pour le manger. J'aimerais d'ailleurs savoir préparer un animal de A à Z, car je pense que c'est un savoir essentiel.

Ce qui me gêne donc ici, ce n'est pas le fait de tuer un animal à des fins de consommation. Ce qui me gêne et que je trouve révoltant c'est l'échelle du massacre, les conditions atroces dans lesquels il est perpétré et plus encore les conditions d'élevage des bêtes en amont.

Sur l'échelle du massacre : quand on voit l'ampleur du gaspillage et des fraudes à ce niveau, on se dit que rien ne justifie un massacre d'une telle ampleur. Ne peut-on pas ajuster tout cela ?

Sur les conditions atroces de l'abattage : Quel cerveau malade peut justifier ça ? Je veux dire SÉRIEUSEMENT ? Je pense comme VitamineSeb, ce genre de barbarie est bien trop répandu. D'ailleurs, une c'est déjà trop. Cela aboutit en outre à des situations ubuesques. Mon meilleur ami est d'éducation musulmane, et le sacrifice du mouton de l'Aïd a toujours était une cérémonie importante dans sa famille.
C'est le père qui se chargeais de choisir le mouton, et de le ramener 2 semaines avant le sacrifice à la maison où il avais du terrain et une petite étable. Là, pendant 15 jours, le père habituais le mouton à le voir arrivé avec un couteau pour le nourrir afin que le mouton ne soit pas effrayer le jour J. Tout le monde dans la famille allaient le voir, le nourrir, le caresser... Et le jour de l'Aïd, après une courte prière, d'un coup net et précis, le mouton passais de vie à trépas avec une souffrance minime et une anxiété proche de zéro. Ça m'a rappelé ce que faisait mon grand père avec le cochon.
N'est-ce pas bien moins barbare que ce que l'on constate là ? Et bien figuré vous qu'ils n'ont plus le droit de le faire. Nous non plus d'ailleurs. Nous avons désormais l'OBLIGATION de passer par un abattoir pour ça. Un abattoir dans ce genre. Pour des raisons "d'hygiène"... :angry:

Mais il y a pire : les conditions d'élevage ! Là où j'ai grandi, on voit des vaches dans les champs pâturer presque toute l'année. Bizarrement je n'ai jamais ressenti de pitié pour elles. Je les aimais bien, mais je savais comment elles allaient finir. Mais voir des hangars entiers de vaches aveugles, de poulet sans plumes, de poussins entassés les uns sur les autres... C'est gerbant. Et ne parlons même pas des traitements médicamenteux et antibiotiques que ce genre de promiscuité poussent les éleveurs à utiliser.

Mais, je reste omnivore. Je suis conscient de ma nature profonde. Je mange simplement moins de viande qu'avant. Mes moyens et ma situation de citadin ne me permettent pas de choisir la provenance de cette viande comme je le voudrais. Voilà on en reviens au nerf de la guerre : le fric.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

Lara_Croft_007

avatar


J'ai été élevé comme kasmodian: mon grand-père aussi tuait le "cochon de la Nouvelle-annnée", les poules, les oies, etc.

J'ai aussi fait de l'élevage de lapins, et sur les nombreux lapins tués, j'ai eu UN raté: malheureusement, cela arrive... J'utilisais moi aussi un piston comme pour les chevaux, sauf que je ne l'utilisais pas sur le crâne mais au niveau d'une cervicale pour provoquer une mort instantanée (coup du lapin). Un jour, malheureusement, le piston s'est mal enclenché... J'avais déjà pendu le lapin, j'avais déjà entamé l'enlèvement de la peau et là, il s'est réveillé... En un quart d'un seconde j'ai réalisé qu'il nétait pas mort et je l'ai égorgé vite fait... Que pouvais-je faire d'autre? Lui gracier sa vie avec la moitié de sa peau arrachée???? Non, il fallait l'achever...

Tout cela pour dire que je ne pense pas que les abattoirs agissent tous comme celui-ci comme je ne pense pas que ce soit un cas généralisé dans cet abattoir non plus: ils ont eu des ratés aussi mais sur combien de milliers d'autres? La vidéo dure peu de temps... Les centaines d'autres heures ont sans doute été éffacées par manque de sensationnalisme... Ces images sont donc purement détournées... J'irai même plus loin: ce genre d'association serait capable de payer quelques personnes juste pour faire cette vidéo (je vous donne 500 euros si vous pouviez me rater un abattage, ne vous inquiétez pas, on ne verra pas votre tête...)

Maintenant, on ferme cet abattoir, combien de pères de famille employés là se retrouvent au chômage en pleine crise économique?

Bref, ca me dégoûte oui, je suis consciente que l'abattage n'est pas toujours rose, mais je n'irai ni signer cette pétition qui fera perdre le seul revenu de certaines familles, et je ne deviendrais pas végétarienne pour autant!

Thierry

avatar


J'ai un C A P de boucher et j'ai fait un stage dans un abattoir ,je l 'ai raté ( Le stage pas le C A P ) car je devais tuer un cheval au pistolet pneumatique et j'ai pas pu pourtant j'adore la viande de toutes espèces ,mais tuer un cheval qui te regarde droit dans les yeux ,j'ai pas réussi .

Tuer pour manger a la chasse ne me pose pas de problème ,mais en abattoir c'est pas la même chose .

Je me souvient que ce jour là je me suis fait foutre de ma gueule par les employés de l'abattoir et engueulé par mon patron a la fin de mon apprentissage j'ai eu mon C A P mais j 'ai changé de métier .

Thierry

Georges

avatar
Salut,

je suis moi aussi né à la campagne et si les animaux étaient élevés pour les manger je n'en ai jamais vu aucun maltraité, ils avaient même, à leur échelle, un meilleur confort que nous......
Et le jour venu, ils étaient tués proprement sans souffrir plus que nécessaire, si l'on peut dire.

Dans l'article cité par Lara, j'ai compté que ce sont 69 000 animaux qui sont abattus dans l'année, avec 220 jours de travail par an à 8 heures par jour, ça fait 40 animaux à l'heure, je crois qu'il ne faut pas chercher plus loin.

Je note une fois de plus la qualité des intervenants sur ce forum, en d'autres lieux virtuels, ce genre de sujet aurait vite viré à la foire d'empoigne.....................

Sieg

avatar


j'ai compté que ce sont 69 000 animaux qui sont abattus dans l'année, avec 220 jours de travail par an à 8 heures par jour, ça fait 40 animaux à l'heure, je crois qu'il ne faut pas chercher plus loin.
Je pense que tu as tout dit en une phrase.


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

secouriste

avatar
je ne pense pas qu'on doivent incriminer tout les abattoirs , mais celui la semble avoir de graves problemes de dysfonctionnement . j'ai été élévés une partie de mon enfance à la campagne , mes parents vendaients des poules des oeufs et des lapins pour avoir un complement de revenus . donc des animaux morts j'en ai vu quelques uns mais c'était fait proprement .

jacqueline73

avatar
Lara_Croft_007 a écrit:J'ai été élevé comme kasmodian: mon grand-père aussi tuait le "cochon de la Nouvelle-annnée", les poules, les oies, etc.

Moi aussi élevée à la campagne , j'ai vu même les portées de petits chiens éliminées assommés sur l'établi. Dur !

Enfant j 'ai vu tuer le cochon, égorgé , donc hallal !!! avec le seau en dessous pour récupérer le sang et faire le boudin.

Il criait dès qu'on l'avait attrapé dans sa loge et parce qu'on l'attachait sur le banc. Après le coup de couteau, il perdait son sang s'affaiblissait et il était de plus en plus calme.

Ca fait partie de la vie et c'est moins gore que la plupart des films violents.

Un boucher est venu donner son avis suite à une polémique sur le hallal et ce n'est pas du tout certain qu'un animal souffre moins avec d'autres méthodes moins sanglantes : tel coup de masse ou asphyxie au CO2. Le coup de masse génère une maxi dose d'adrénaline qui "empoisonne " la viande. Le sang ne s'écoule pas complètement et ça nuit à la conservation du jambon.

Le gibier il faut l'éviscérer assez vite sur place, sinon il est immangeable.

Ca peut se faire dans le respect de l'animal. Moi j'en ai ras le bol de cette dictature du végétarisme l'homme est un omnivore.

Dans l 'abattage à la chaine, c'est la cadence qui compte et il y a forcément moins de place pour le respect de l'animal et à faire ça tous les jours on perd toute notion de souffrance des animaux et on devient un serial killer.

Georges

avatar

Ca peut se faire dans le respect de l'animal. Moi j'en ai ras le bol de cette dictature du végétarisme l'homme est un omnivore.


Comme j'ai dit dans mon premier message que j'étais végétarien, je précise que c'est un choix que j'ai fais il y a 20 ans, je suis conscient que j'ai la chance de pouvoir faire ce genre de choix-là, il y a des gens qui se lèvent le matin pour qui la question est : Aurai je mangé quelque chose ce soir ?

Je ne critique pas ceux qui mangent de la viande et je ne vois pas non plus d'un très bon œil la dictature dont tu parles.

D'ailleurs je n'exclue pas du tout de remanger de la viande un jour si besoin est.

secouriste

avatar
mon grand pere aussi tués les cochon lui même en les égorgeant pour récupérer le sang pour le boudin . autrement , si tu fais pas ça il y a pas de boudin bon perso j'aime pas ça le boudin mais ma  femme le fait encore de temps en temps avec sa mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum