Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

B.G. et la supercherie démontée....

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 12:14

lynx


http://www.postapocalypticsurvival.com/bear-grylls-is-a-joke-with-video/



voila voila le super survivor qui dort dans des hotels 4 etoiles et dont les effets spéciaux viennent sont légions, a mourir de rire....

2 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 12:23

Nemrod




ne soyons pas méchants, il est au chômage (les producteurs de son émission ont décidé d'arrêter, alors qu'il en était prévu d'autres saisons).


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

3 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 12:31

Mani




Moi ce qui me tue c'est que trop de personnes pensent que c'était une émission de téléréalité... Alors que c'était une sorte de guide de survie, mal fait je vous l'accorde, mais ce n'était que cela. Donc qu'il dorme en hotel et qu'il mange au resto limite ca m'étonne pas.

Moi j'aime bien la personne, j'aime bien sa facon de s'éclater ( si j'étais capable de faire la moitié de ce qu'il est capable de faire j'en serais plus qu'heureux, sauter en parachute, pratiquer l'escalade, etc... ), bon après ben il y a le mauvais coté, les mauvais conseils, les mises en danger délibérées, etc...

On peut lui en vouloir sur pas mal de chose, mais il a quand même démocratiser la survie, beaucoup de gens ont ouvert les yeux grace a ses émissions, cela ne tiens qu'a nous et aux autres acteurs de la survie de mettre en garde ceux qui ont decouvert la survie avec lui, sur ce qu'il ya a prendre et ce qu'il y a a laisser, c'est tout...


Mani Wink


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

4 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 13:18

chsc21


il explique suffisamment que tout est préparé il y a des émissions spéciales la dessus où ont voit l'équipement et la préparation des scènes. le but est de rendre réaliste les scènes. quand à son passage chez les sas, il était au rsas c'est à dire les réservistes des sas, des gens comme nous avec certaines capacités qui sont utilisés ponctuellement. il est monté à 23 ans sur l'everest. Avec une équipe de cinq hommes, il a réalisé la première traversée sans assistance de l'océan Arctique dans un bateau pneumatique.il est licencié parce qu'il a refusé deux autres programmes de discovery.

5 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 13:35

chsc21


parties d'interview :

Je suis issu d’une famille de fonceurs déterminés. Pas grands, pas de la haute société, mais une famille de fonceurs. Samuel Smiles, qui a écrit « motivation » du livre original « Self-Help » , était mon arrière-grand-grand-père. Mon grand-père, Walter Smiles, a été décoré pour sa bravoure durant la Première Guerre mondiale, et mon défunt père, Sir Michael Grylls, était un officier de la Royal Marine Commandos avant de devenir député conservateur.

J'ai réussi à persuader la direction de l'Université de West of England à Bristol pour me donner une place d'étude en langues modernes. C'est là que j'ai rencontré un grand ami. Nous avons constaté que nous avions beaucoup de points en commun : notre foi chrétienne, une soif d'aventure et l'amour des choses bizarres dans la vie.
Nous avons signé tous pour incorporer l'université de formation des officiers, et, ensemble, nous avons développé un respect marqué pour un officier supérieur qui avait opéré dans le Special Air Service (SAS). Il marchait avec une confiance tranquille, on a beaucoup ri, et on ne s'est jamais pris trop au sérieux. Je me demandais si avec mon ami je pourrais tenter la sélection pour le SAS. Le début d'une course et un tournant décisif de ma vie.
La Réserve SAS a tendance à être constituée de parachutistes, d’anciens commandos qui veulent encore un défi, mais elle est ouverte aux civils. Bien que les membres ne soient pas des soldats à temps plein, beaucoup en font leur emploi principal, déployés n'importe où dans le monde…
En Mars 1994, mon ami et moi sommes arrivés aux portes des casernes, les feuilles d'appel à la main. Nous étions tendus et nerveux. Sur tous ceux qui s'appliquent chaque année pour la sélection des SAS, seule une poignée réussissent. Pour être transformés d'un amateur total à un professionnel. L'homme de toutes les situations, des démolitions après des catastrophes, des débarquements secrets et ce serait pour nous un voyage qui nous étirerait jusqu'à nos propres limites.
Prenez, par exemple, le premier week-end. Nous avions déjà réalisé un parcours du combattant quand on a traversé un bois jusqu’à une petite clairière. Il y avait des plaques d'égout partout et nous avons été cachés à l'entrée d'un réseau de tunnels. C’est là que j’ai compris que si vous aviez toujours détesté les espaces clos, que cela allait être un mauvais endroit pour le découvrir. Mais nous n'avons pas eu le temps d'y penser. Nous avons été poussés vers le bas dans ces regards minuscules avant que les sorties aient été verrouillées.
Nous avons évolué dans la pénombre dans cet étroit labyrinthe. Les tunnels faisaient juste 90 centimètres de haut. J'ai rampé dans de l’eau et de la boue, les mains tendues devant moi pour sonder la voie à suivre.
Si on souffrait de claustrophobie, il n’était pas question d’en parler au régiment. Il fallait travailler en milieux étroits, dans des conditions de confinement, il fallait être en mesure de contrôler ses émotions et d'apprendre à canaliser ses peurs.
Pendant les six mois suivants, mes week-ends ont été consacrés à la transpiration et à piocher autour des montagnes. Parfois, le soleil brillait, et tout en sueur, nous étions entourés par des fléaux de moustiques. D'autres fois, nous étions dans la neige avec de grandes cuissardes, ou presque renversés par des vents violents. Nous devions souvent porter de gros sacs à dos lourds comme un enfant de huit ans.
Les entrainements de nuit étaient constitués d'entraînement physique : longues courses, épuisantes, essais de résistance et exercice de pompier dans des ascenseurs. Les leçons de lecture de carte, la formation médicale et le maniement des armes. La force mentale est aussi précieuse que la résistance physique. Sur notre exercice final, on nous a dit de se reposer pendant une heure. Mais ce repos a été vraiment perturbé par les essaims de moucherons qui nous entouraient. Je n'avais jamais connu d’essaim si épais dans l'air.
Au bout d’un certain temps, nous étions alignés et nous avons entendu : «Ne bougez pas… Personne ne bouge avant mon signal ». A chaque respiration, nous respirions une bouchée de moucherons. Tout ce que nous voulions faire était de ne pas respirer et de les éloigner de nos visages. Debout, immobile et enveloppés dans les essaims, c’était vraiment infernal.
«Arrêtez de bouger, cria l'un des employés que nous avons surnommé Mr Nasty. Il est resté ensuite en face de nous et nous a regardé, terminant ça cigarette. C'était comme une forme de torture médiévale, mais finalement après environ 45 minutes, on nous a « libérés » et dit d’attendre les ordres en cette nuit de mars.
La pression était incroyable. Physiquement, nos corps étaient en morceaux, et nous râlions pour avoir un repos décent. Mais nous avons rarement eu plus de trois heures entre les marches et ce n'était pas assez longtemps pour se reposer. Au lieu de cela, tout est devenu froid et raide, et le manque de sommeil encore plus important.
Plus tôt dans la journée, je me suis retrouvé à faire des pompes dans la boue avec mon sac à dos. Comme une punition pour avoir approché un point de contrôle sur une route au lieu de passer le long d'un fossé. L’utilisation des chemins et des pistes a été interdite. Un officier m'a retardé de 15 minutes avec cette nouvelle interdiction.
Lorsque je l'ai finalement atteint le poste de contrôle, il m’a fait traverser un ruisseau avec de l’eau à mi-corps au lieu de me permettre d'utiliser la petite passerelle. C'était un geste de préparation qui devait se révéler désastreux pour moi.
Je me suis levé et j'ai attendu que les instructeurs aient annoncé : « OK, le test suivant ne démarrera pas cette nuit. Vous n'avez pas réussi le test d’aujourd’hui ». Quatre noms ont été lus…
Ensuite, l'instructeur m’a regardé, froid, impassible. . . Le quatrième nom fut annoncé : « Grylls… »
J'avais été trop lent. Ca a été le pire sentiment que j’ai jamais ressenti. Tout ce que j'avais fait pour en arrivé là avait disparu. Tout, la sueur, l'effort et la douleur, tout ça pour rien...
Les semaines suivantes ont été un véritable combat. Le fait de gagner un peu d’'argent a été la seule motivation pour revenir et essayer la sélection une fois de plus. Mon ami, qui avait également échoué, a été sollicité pour revenir aussi.
Tous les deux nous avons emménagé dans une maison à 7 km de Bristol et Rocky-style. Nous avons commencé à nous entraîner avec une intensité renouvelée.
Après quelques temps, nous sommes revenus à la caserne. Cette fois, je sentais que j'étais plus fort. J'ai trouvé que mon esprit et mon corps s'en sortaient mieux. J'ai souvent été l'un des meilleurs à la fin de plusieurs mois d’entrainements.
La phase la plus éprouvante de la formation a été la préparation pour résister à la capture. Notre mission consistait à jalonner le repaire présumé de «kidnappeurs». Divisée en différentes patrouilles, nous avions 24 heures pour formuler un plan pour sauver un «otage», et mettre notre plan à exécution.
Mais à la fin de tout cela, nous serions alors «compromis». Nous serions pris intentionnellement et alors, commencer la phase finale de l '«initiation capture ».
Tout d'abord, nous avons assisté à l’arrivée d’une camionnette à toute vitesse jusqu'à une piste. Deux hommes vêtus de cagoules rouge-sang sont sortis, l’un deux à ouvert les portes arrières et a traîné une jeune fille, qui criait, par les cheveux. Ils sont entrés dans une maison en claquant la porte.
La tactique était brutale mais efficace. Je n'avais jamais ressenti cette fatigue et j’étais abattu. Ma tête me faisait mal et les muscles de mon dos me donnaient des crampes. Je me suis effondré, encore et encore.
Notre plan de sauvetage de la jeune fille se déroula comme sur des roulettes Apparemment, tout notre entraînement avait porté ses fruits. Nous ont pris d'assaut le bâtiment. D’un coup nous avons maitrisé les terroristes et réussi à sauver l'otage. Bientôt, notre groupe de quatre hommes, en sueur, étions entassés, pleins de boue à l'arrière dépouillé d'une camionnette, à dévaler les routes de campagne. Nous étions hors de danger.
Puis, soudain, le chauffeur de la camionnette a freiné brutalement. Silence... Notre épreuve était revenue au point de départ.
Il s'en est suivi un flou de stress mental et physique et de traumatismes, destinés à recréer la contrainte de la captivité. C'était vraiment désagréable et terrifiant. Cependant, je ne suis pas libre de divulguer tous les détails.
Avant ce dernier exercice, l'instructeur a été très clair: «Ne leur donnez pas quelque chose qu'ils puissent exploiter. Soyez intelligents, restez concentrés malgré la douleur et la fatigue. Relâchez-vous un seul instant… et vous échouerez. Et personne n’est votre ami jusqu'à ce que vous me voyiez marcher en portant une croix blanche sur ma manche. Ce n'est qu'alors que l'exercice sera fini… ».
J'étais épuisé, affamé, assoiffé, et j’avais des frissons incontrôlables. J’attendais le résultat et les heures semblaient ne jamais finir.
Finalement, tout s’est bien passé. J'étais à demi-nu, avec ma veste de camouflage descendue jusqu’à la taille, un bandeau sur les yeux et j’étais couvert de frissons. Je devais avoir l'air minable.
Une main arraché mon bandeau et une lumière s'est allumée. «Tu reconnais ça Bear ? dit une voix douce. Je louchais. Un membre du personnel a pointé une croix blanche sur son bras. Je n'ai pas réagi. J'avais besoin de faire le point dans mon esprit. «Cela signifie la fin de l'exercice. Vous vous rappelez ? »
Voilà comment, quelques semaines plus tard, je me tenais debout dans une salle au quartier général SAS, avec une poignée de lauréats qui étaient entrés avec moi quelques mois plus tôt. J'étais prêt à devenir un soldat des SAS.
Les détails de la formation que j’ai reçue ne doivent pas être dévoilés mais je peux dire que j'ai été formé à la survie dans la jungle, la guerre en hiver, les démolitions, dans les missions maritimes, le maniement des armes étrangères, la traumatologie, l'arabe, les signaux, d’évasion, de conduite à haute vitesse et d'évitement, ainsi que la survie derrière les lignes ennemies.
Je me suis perfectionné au programme d'initiation de « capture » dans le but de devenir un instructeur de survie au combat. Cette formation a été plus longue et plus intense que l'enfer que j'avais enduré pour la sélection initiale.
Je suis devenu très compétent en sauts en parachute de nuit et au combat à mains nues. Le long du chemin, j'ai eu toute une série de mésaventures. Mais est-ce que je me souviens ce qui avait le plus de valeur ? C’est l'esprit de camaraderie, l'amitié et, bien sûr, mon ami, qui est toujours un de mes meilleurs amis aujourd’hui. Certains sentiments sont incassables.
Un ami m'a demandé quelles qualités étaient nécessaires pour rentrer aux SAS. Je voudrais dire qu’il faut être motivé. Etre calme, mais avoir la capacité de sourire quand on est triste, d'être imperturbable, être en mesure de réagir rapidement et d'avoir une capacité à improviser, de s'adapter et de surmonter tous les obstacles par le mental.
Je me suis basé sur beaucoup de ces qualités dans des aventures ultérieures, des expéditions à l'Everest à mes séries télévisées, une étape à la Légion, Worst-Case Scenario et Born Survivor.
Je n'oublierai jamais l'yomps, la formation spécialisée en montagne et notamment dans les Brecon Beacons (Parc National en Angleterre). Surtout, je ressens une grande fierté et que pour le reste de mes jours, je peux me regarder dans le miroir et je sais qu’une fois j’ai été assez bon. Assez bon pour devenir un membre de la SAS. Certaines choses n'ont pas de prix…

6 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 14:21

Bellupus


J'entend beaucoup de gens critiquer BG...
Mais au final ça reste une émission de divertissement qui reste soumis a la demande du consommateur.

Prenez par exemple les jeux comme "Black Ops", "Modern Warfare" ou encore "Battlefield 3"...
Tout personne avec un minimum d’expérience dans le domaine vous dira que combattre à la style des jeux vidéo est suicidaire, mais ce genre de jeu marche quand même.
Un jeu qui est plus réaliste c'est "Opération Flashpoint" qui n'as pas connu un grand succès mais qui était très réaliste au niveau du gameplay

C'est pareille pour la télévision, les télé-réalités l'ont prend des cas spéciaux...
Une gamine de 16 ans enceinte, un bande de chti en camp de ski ou l'anniversaire d'un gamin pourri gâté.

BG n'est ni de la télé-réalité, ni un documentaire précis... mais une émission qui a pour but de divertir l'audimat avec des "true facts".

...et avouez que s'il ne "risquait pas sa vie" personne ne regarderais Razz (et si l'équipe risquait sa vie, l'émission n'aurait pas lieu)

7 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 18:23

Invité


Invité
Mani a écrit: il a quand même démocratisé la survie, beaucoup de gens ont ouvert les yeux
pas sûr qu'ils aient la meilleure vision des choses ni qu'ils prennent conscience des vraies priorités en cas de merde.:shock:
ce qui n'enlève rien aux qualités physiques du bonhomme....

8 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 18:26

Mani




Et oui!! d'ou mes propos Girty

cela ne tiens qu'a nous et aux autres acteurs de la survie de mettre en garde ceux qui ont decouvert la survie avec lui, sur ce qu'il ya a prendre et ce qu'il y a a laisser, c'est tout...

Je ne dis pas que les gens on appris quelques chose, je dis qu'il sont maintenant conscients de la chose...


Mani Wink


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

9 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 18 Avr 2012 - 18:38

Mani




Ca se défend... Je pense perso que tout ca, ses émissions, les item vendus sous le sigle BG, ca nous a fait du tort certes, mais quelque part ca a fait " de la pub " aussi je pense.

J'en connais quelques un qui on su ouvrir les yeux, mais je te l'accorde il n'y en a pas des masses...

A au fait t'as un MP!


Mani


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

10 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Jeu 19 Avr 2012 - 5:25

lynx


le seul truc qui me derange c'est en regardant quelques videos youtube de voir que toutes les 10 minutes y'a la cascade de la mort qui tue et qu'il se met en danger inutilement ce qui justement pour des ados ou personnes en mal de sensations peut être un danger en voulant "reproduire" ce qu'il fait donc le but de la survie étant de survivre c'est la minimalisation de risques c'est ce qui me laisse perplexe dans ce genre de show.

Invité


Invité

beaucoup de gens ont ouvert les yeux grace a ses émissions, cela ne tiens qu'a nous et aux autres acteurs de la survie de mettre en garde ceux qui ont decouvert la survie avec lui, sur ce qu'il ya a prendre et ce qu'il y a a laisser, c'est tout...





Je suis a peu prés d'accord avec toi sur ce point mais les personnes qui ont decouvert la survie avec lui on peut être eu envie d'approfondir a alors d'avoir les base de la survie
et aquéries une certaines methode et un certains savoir en survie. et je crois que son sens du danger il en a tout a fait consciences les personne qui ne sont pas debiles ne vont pas faire sa juste pour essayer mais tu ne va pas me dire que si tu te trouve dans ette situation tu ne ferait pas des truc aussi dangeureux que lui.

12 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mar 30 Oct 2012 - 19:47

goodsteed


Ne pourrait-on pas contacter BG pour qu'il se justifie et clore directement ce débat qui en soi ne fait rien avancer.

Télé = Mensonge , le reste n'est que divertissement...

Oui c'est des montages télé

Oui ça a fait démocratiser la survie et tout le business qui tourne autour.

Oui ça mettra des gens en danger qui veulent faire pareil et se feront mal voir pire...

Oui, faut avancer et se concentrer sur le sujet qui nous occupe tous, notre propre survie. What a Face

13 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 9:21

Métatarse




BG.....tu veux dire le type qui arrive à envoyer un signal lumineux au niveau de la mer à plus de 15km, et qui connait un type qui a réussi à le faire jusqu'à 160km avec un miroir ??

Regarder à 10:25


Bigre, et moi qui pensais que la Terre était ronde...et que la limite de l'horizon se trouvait en gros à 5-7km au niveau de la mer.....



Dernière édition par Métatarse le Mer 31 Oct 2012 - 9:24, édité 1 fois

14 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 9:24

moustik


Dans la vidéo il parle de 6 à 8km pour "son" bateau, environ 15km pour la visibilité d'un tel signal.

15 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 9:28

Métatarse




Re !
Oui, il affirme que ça porte sans problème jusqu'à 15km...... et que ce serait possible jusqu'à 160km si on fait comme "un gars". Avec l'horizon au niveau de la mer, c'est sensiblement faux, en pleine mer (calme, hein), certains le fixent à 5 km maxi pour un homme debout d'1m80 (BG est assis), donc on doit compter sur la chance que ce soit en face un porte-avion et non une barque de pêcheur Wink
Ps : J'ai édité en même temps que ta réponse Wink

Ps2 : Pour que le "gars" ait envoyé un signal à 160km, il aurait dû se placer vraiment haut.....
http://www.caminteresse.fr/questions_reponses/les_qr/science/a_quelle_distance_se_situe_l_horizon

A quelle distance se situe l’horizon ?
Environ 5 km pour un homme de 1,80 m se trouvant au niveau de la mer. Perché sur le mont Canigou (Pyrénées-Orientales) à 2 785 m. L’horizon serait à 188 km.

16 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 9:41

moustik


A une hauteur de 2m (debout sur un radeau) c'est environ 5km.
A 10m (la c'est plus le bateau qui va te voir) c'est environ 12km :
http://www.mycl.lu/docs/almanach_bestof/visibilite_maximale_navire_terre.pdf

17 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 13:25

Raptor




@Rambo: Attention à pas se mettre en danger en voulant pratiquer ce genre d'activités.
L'un des sujets traité ici, est la préparation en cas de problème.

En se préparant à l'avance, il est tout à fait possible de partir en sortie avec de la bouffe dans son sac. Ne serait-ce que par sécurité si ça venait à dégénérer.

Nan parce que si on fait les comptes, les chances de se retrouver lâché dans la forêt amazonienne depuis un hélicoptère en vol...

18 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 31 Oct 2012 - 14:18

Invité


Invité
Rambo a écrit:
Mais tu as raison si ça devait dégénérer je serai bien embêté
pour le coup ,
tu te rapprocherais d'une situation de survie là,
et ça commencerait à être sérieusement moins drôle...
imagine toi simplement avec une cheville cassée.. Wink

19 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Jeu 29 Nov 2012 - 17:45

oursdefoire


J'ai pris l’émission tel quel: un divertissement.

Ce que je trouve un peu dégueulasse c'est pas l’assistance autour de lui oui ou bien même les scène montés mais plus le côté théâtrale qui me dérange comme on vois dans les 2 vidéos.

20 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Jeu 29 Nov 2012 - 19:50

Nemrod




Ce qui me dérange le plus personnellement, c'est ce que l'on ne voit pas, c'est à dire tous les antibiotiques qu'il à dû se coltiner pour avoir mangé de la viande "avariée", bu les liquides contenus dans la bouse d'éléphant, etc....

Je ne crois pas que ce soit sans conséquences, mais qu'on le laisse penser m'exaspère !!!


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

21 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Jeu 29 Nov 2012 - 19:53

Mani




Et les risques inconsidérés... entre autres:



La il a morflé lol!


Mani Wink



Dernière édition par Mani le Ven 30 Nov 2012 - 11:19, édité 1 fois


_________________
" I'm the rolling thunder, the pouring rain, i coming on like a hurricane "

Facebook: Mani Knives
Blog: Mani Knives - Outdoor And Adventure Knives
http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

22 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Ven 30 Nov 2012 - 13:45

gherb73


c est du showbiz....c etait la reponse de Gui Lux (je crois) qui avait été ereinté sur une de ses emissions ou le super vainqueur etait un comedien ...payer pour ça...
la premiere fois que j ai vu une une emission de B.gylis je me suis ennuyé grave car cela sentait le show a mort....jamais regardé une autre...ça me derange pas si ça plait au autres....les vrais survivalistes viennent sur ce forum Very Happy

23 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 26 Déc 2012 - 19:13

Auraria


J'aime bien son émission, j'étais déjà au courant de la polémique. Je regarde worst case scenario aussi.

Comme ça été dit plus haut, c'est un divertissement. Cool

Il y a les conseils utiles: protéger-vous du froid comme ceci.

Puis le reste pour le show: sauter d'une falaise, manger des trucs qui rendent malades, se mettre en danger exprès, etc


Je comprends que certains soit agacés par le coté "fake", mais la polémique, je la trouve hypocrite; c'est un peu comme si on reprochait à Koh-Lanta de ne pas mettre les candidats dans de véritables conditions de naufragés.

http://strategicalblog.com

24 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 26 Déc 2012 - 19:25

Invité


Invité
Auraria a écrit:
Je comprends que certains soit agacés par le coté "fake", mais la polémique, je la trouve hypocrite; c'est un peu comme si on reprochait à Koh-Lanta de ne pas mettre les candidats dans de véritables conditions de naufragés.
pas du tout,

koh lanta est UN JEU et on le sait,

Grylls lui vend des (soit disant) techniques de survie,
c'est donc completement autre chose,

il dit clairement:
"si vous êtes dans telle situation , faites ci ou faites ça...."

c'est ça qui peut être dangereux.

pour montrer des techniques interessantes ,
pas besoin de se mettre dans des conditions dangereuses et encore moins de conseiller d'en faire autant .
Auraria a écrit:

Puis le reste pour le show: sauter d'une falaise, manger des trucs qui rendent malades, se mettre en danger exprès, etc
ça c'est purement de la connerie en barre...
tout le contraire de ce qu'il faut faire et conseiller de faire.

Ray Mears vend la même chose.....
et avec lui pas de fioritures ni de guignoleries ,
du vrai, de l'éfficace et du ludique.

25 Re: B.G. et la supercherie démontée.... le Mer 26 Déc 2012 - 21:20

castle98


Moi, pour donner un avis je dirais que bear grylls est peut être capable de se débrouiller si il est confontrer au situation qu'il présente.D'un autre côté Rahan a raison il vend cette serie,il ne fait que pour l'argent. Après , quand il montrait des pièges, comment construire un abri c'était assez intéressent .

Castle 98 Smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum