Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les pansements utiles au quotidien - trousse de secours et pharmacie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

nOyA

avatar
J'ouvre ce post pour vous donner des conseils sur des types de pansements très utiles à avoir dans sa trousse de secours ou sa pharmacie.
Quand on parle de pansement, on pense tout de suite au petits pansement de notre enfance. Mais en réalité, il y a de nombreuses familles de pansement méconnues du grand publique, et je vais vous présenter les plus utiles dans le quotidien pour traiter différentes plaies.

- Les pansements secs
- Les interfaces
- Les alginates
- Les hydrocolloides
- Les films polyurethanes
- Les strips (ce n'est pas réellement une famille)

Les pansements secs:

Ce sont les pansements que tout le monde connais, une compresse plus ou moins grande fixé par de adhésifs.
Le pansement sec est à utilisé pour des plaies propres, non inflammatoire. L'avantage de ces dispositifs est qu'ils protège la plaies des contamination extérieures tout en laissant la plaie respirer.
Ces pansements se trouvent dans toutes les formes, de toute les tailles et de toute les couleurs.
Attention au risque d'allergie due à la présence d'adhésif.

Je vous recommande de vous tourner tout de même vers des pansements de qualité pour les plus gros bobos, plusieurs marques de référence en pharmacie et sur le net : Cosmopore, Mediset. La marque Cosmopore est ma préférée car leurs pansements ont une bonne adhérences.

Ces pansements ne permettent pas de les mouiller, il peuvent être alors recouvert avec un film polyuréthanes pour les rendre waterproof (idéal pour la douche, les baignade, sorties extérieure) mais attention, dans ce cas le pansement deviens occlusif et la plaie ne respire plus.



Les interfaces:

Ce sont des voiles synthétique à mailles étroites enduite de matière grasse, utiles pour les brûlures, dermabrasions, désépidermisations, tissu bourgeonnent.
Ces pansements permettent de garder la plaie dans un milieu humide propice à la cicatrisation, ils n’adhère pas à la plaie, sont aérés et ne sont pas allergisant. Ils sont indolore à la pose et au retrait. Il ne sont par contre pas adapté aux plaies avec saignement abondant ou plaies exsudatives.

Ces pansements ne tiennent pas seuls, ils doivent donc être associé à un pansement secondaire tel un film polyuréthane, un pansement sec ou des compresse et une bande de gaze. On utilise souvent l'association interface + compresse + bande sur des dermabrasions (arrachement de la première couche superficielle de l’épiderme, chez des personnes à la peau fragile.

Plusieurs marque sont disponible en pharmacie ou sur internet : Urgotul, Hydrotul, Mepitel, Adaptic, etc.
Adaptic restant mon préféré et je crois le moins cher.
A ne pas confondre avec le tulle gras, un autre type de pansement très ressemblant, la différence est que les maille sont plus large et que le pansement adhère très souvent à la plaie. C'est un interface ancienne génération si l'on peut dire.


Les alginates :

Vous avez peu être connu la mèche fibreuse que l'on vous mettait dans le nez à l'école lorsque vous aviez un saignement de nez. Et bien c'était de l'alginate. C'est un pansement à base de fibre extraites d'algues.

Les pansements d'alginates ont beaucoup d'utilité, grands hémostatique (arrêt des saignements par activation de la coagulation) il sont utilisé dans le cadre de plaies hémorragiques.
L'alginate à aussi un fort pouvoir absorbant, il est donc aussi très utilisé sur des plaies exsudatives et permet de limiter une infection locale sur des plaies infectés.
L'alginate doit être humidifié avant la pose pour évité qu'il n’adhère à la plaie, et ne tiens pas seul donc il doit être associé à un pansement secondaire (compresse, pansement sec, pansement américain).

Plusieurs marques aussi : Kendall, suprasorb, urgosorb, biatain alginate, etc. existe en compresse et en mèche. Sachant que la compresse découpée en bande et tortillée deviens une mèche.



Les hydrocolloides:

Les hydrocolloides sont des pansements qui servent autant à la prévention qu'au traitement de la plaie. Ce sont des pansements élastiques, imperméable, qui agissent comme une sorte de seconde peau.

Si vous avez une rougeur du à un frottement (chaussure, habits, etc) pendant une rando et que vous avez peur de l'ampoule ou de à dermabrasion, l'hydrocolloide est idéal, mis en place sur l'endroit de la rougeur, il va protéger des risques d'altération de votre peau. Il est souvent nécessaire de rajouter une bande par dessus pour que l'hydrocolloide tienne bien en place.
Et dans e cas ou il est déjà trop tard et que l'ampoule est déjà là, et bien l'hydrocolloide est encore la pour ça. Il va permettre la cicatrisation de la plaie en la gardant enfermé dans un milieu humide propice à la cicatrisation.
Il se forme en général sous le pansement une collection blanchâtre et malodorante au retrait, ne vous inquiétez pas c'est normal, ce sont les principe actif du pansement qui font cela.

Plusieurs marques : Duoderm, Hyaluset hydro, Physiotulle, Urgosorb, etc.
Je le recommande surtout dans sa forme "mince", mais il existe plusieurs autres formes, en fonction de vos besoins.



Les films polyuréthanes:

Le film polyurethane est un film adhésif, fin, transparant, qui est imperméable à l'eau, aux bactéries et aux virus, autorisant les douches. Le site ou la plaie est ainsi protégée de tout risque de contamination extérieure.

On utilise souvent ce film en tant que pansement secondaire, pour maintenir le pansement primaire tel un interface, ou alors pour protéger le pansement de l'eau.
Il permet aussi de protéger la peau saine des frottements comme l'hydrocolloide, il est moins efficace que celui-ci  mais est plus fin et tiens beaucoup mieux.

Il en existe des forme sous enballage stéril (plus cher) est des format non stéril en rouleau (le plus pratique et le moins cher ce que je recommande) mais à ne pas mettre en contact direct d'une plaie.

Plusieurs marques : Tegaderm 3M, Opsite, Askina, etc.


Les Strips:

Qui ne sont pas une famille de pansement car ils sont à part, il rentre plutôt dans la famille adhésifs.
Les Strips sont des petites bandes adhésives permettant de refermer une petite plaie comme une coupure ou une écorchure.

Quand la plaie n'est pas trop profonde et ne nécessite pas de point de suture, ou dans l'urgence en rando, les Strips permettent après nettoyage de la plaie de rapprocher les berges l'une de l'autre pour aider à la cicatrisation, dans la manière de point de suture ou d’agrafe, sauf qu'il ne nécessite pas de grande compétence pour les mettre en place.
A noter que les Strips ne s'utilise pas sur une plaie trop profonde ou hémorragique.

De nombreuses marque de Strips existe, on en trouve même en grande surface, avec différentes taille en longueur et en épaisseur.



Voici un PDF avec des fiches pansements correspondant aux familles que je viens de vous présenter.
Vous y retrouverez les caractéristiques de ces pansements, les consignes de mise en place ainsi que la fréquence de changement:


Fiches Pansements

J'espère que ce post vous sera utile!



Dernière édition par Teacher le Mar 22 Nov 2016 - 14:41, édité 3 fois (Raison : Ajout de fiches pansement en PDF)

secouriste

avatar


merçi pour le partage super interessant et éducatif et en plus complet

smeety

avatar


super intéressant ce post :bravo:


_________________
paix et félicité sur toi Invité/breizh ma bro
dura lex sed lex/mieu vaut prévenir que guerrir

Lara_Croft_007

avatar


Il y a également les pansements humides:
- Imbibés d'alcool à 70°: ils sont recouverts d'une couche de coton et d'un bandage. L'action de ce pansement provoque une vasodilatation et a une priorité anti-inflammatoire et calmante, il est donc intéressant pour les panaris ou les plaies très infectées. Le souci est qu'il doit être renouvellé un minimum de 3 fois par jour.
- A base de pâte antiphlogistique: Décongestionnant et antiseptique. Intéressant pour les dermatoses aigüe et qui suintent. Il est formé d'une pâte à chauffer que l'on place entre deux épaisseurs de compresses, qu'on maintient ensuite avec bandage. Il doit, lui aussi être renouvellé deux fois par jour.
Les pansements gras sont de deux types: préenduits de gazes imprégnées (huile, camphre,...) ou à base de pommade.

Aujourd'hui, on trouve aussi des pansements par péllicule: du spray! Il ne s'appliquera que sur des plaies en cours de cicatrisation, bref, je trouve que ce n'est bien que sur les enfants qui ont encore la "croûte de leur bobo" qui est déjà formé... lol

Enfin, le compressif qui doit être mis en place en cas de saignement évidemment, on ne le laisse que 20 minutes...

Perso, ici aussi, j'ai une préférence pour les Tegaderm, opsite et les cosmopore. Evidemment, à côté des sparadraps hansaplast que tout le monde possède, j'en ai trouvé il y a peu des "transparents" qui ont l'avantage de bien adhérer à la peau et qui résistent à l'eau: pratique pour les enfants, et pour la piscine Smile



Dernière édition par Lara_Croft_007 le Mer 22 Juin 2016 - 18:19, édité 1 fois (Raison : Une phrase incompréhensible à corriger...)

cactus

avatar
Beau retour !! :bravo:

Sieg

avatar


Très bien présenté ton post.

:good:

Tu peux nous dire quelques mots au sujets des pansements à doigts ?



_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

nOyA

avatar
Lara_Croft_007 a écrit:Il y a également les pansements humides:
- Imbibés d'alcool à 70°: ils sont recouverts d'une couche de coton et d'un bandage. L'action de ce pansement provoque une vasodilatation et a une priorité anti-inflammatoire et calmante, il est donc intéressant pour les panaris ou les plaies très infectées. Le souci est qu'il doit être renouvellé un minimum de 3 fois par jour.

Il ne faut pas confondre famille de pansement et technique de pansement. Dans ce cas là, le pansement humide comme tu l'appel ou pansement alcoolisé, est une technique de pansement. En pour réalisé un pansement alcoolisé qui a un rôle apaisant et anti-inflammatoire, il faut imbibé une bonne épaisseur de compresse ou un pansement américain avec moitié alcool modifié à 70° et moitié eau (car risque de brulure cutané si seulement alcool), posé ces compresses imbibé sur la région inflammatoire et le faire tenir avec une bande de gaze.
Ccette technique de pansement est indiqué dans les inflammation cutanée locales par vasodilatation des vaisseaux sanguin (panaris, veinite, etc.) mais est normalement contre-indiqué sur des plaie ouverte ou des muqueuses.

Ensuite je n'ai pas traité toutes les familles de pansement car ils en existe bien d'autres. Et plus le temps passe, plus les laboratoires inventent des nouveaux types de pansement. A chaque plaie son pansement. J'ai donc traité les familles de pansement que je trouvais intéressantes d'avoir dans sa pharmacie au quotidien ou dans une trousse de secours, pour traiter les petite ou plus grosse plaie du quotidien.

Un très bon site que j'utilise en tant qu'infirmier pour choisir un protocole de pansement en fonction des caractéristiques d'une plaie et qui peu servir:

choisir un pansement

Ou alors une bonne application mobile gratuite permettant de voir les familles de pansement et les marques de produit :

e-pansement

Sieg a écrit:Tu peux nous dire quelques mots au sujets des pansements à doigts ?

Les pansements à doigts que tu me montre font partie de la famille des pansements secs. Il ont une forme adapté à la pose sur les extrémité des doigts et des orteils (coupure, ampoule). Il faut choisir une bonne marque car l'adhésif ne colle en général pas très bien, il en existe aussi des forme waterproof pour pouvoir se laver les mains sans que le pansement se décolle.
Mais ces pansements assez cher pour le format et peu adapté pour d'autre partie du corps peuvent être reproduit avec un pansement sec basique de petite taille en le découpant. Je te posterais des techniques de découpe de pansement pour les adapter à différente partie du corps. Je posterais aussi plusieurs techniques de pansements utilisant les familles citées précédemment.  Very Happy

Sieg

avatar


Je te posterais des techniques de découpe de pansement pour les adapter à différente partie du corps. Je posterais aussi plusieurs techniques de pansements utilisant les familles citées précédemment.
On attend ça avec impatience.

Wink


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

sebastienb

avatar
Merci beaucoup nOyA pour cette synthèse qui a d'autant plus de valeur qu'elle émane d'un professionnel :good:

http://www.sebastien-billard.fr/tacticool/

nOyA

avatar
Mais de rien, c'est avec plaisir que je vous fais partager mes connaissances tout comme je profite de toutes les votres sur ce forum! :good:

sancho

avatar
et merci pour le récapitulatif en PDF qu'on peut directement glisser dans nos petites notes... :good:

12 En quelles quantités ? le Dim 20 Nov 2016 - 10:20

dla

avatar
nOyA a écrit:J'ouvre ce post pour vous donner des conseils sur des types de pansements très utiles à avoir dans sa trousse de secours ou sa pharmacie.
Quand on parle de pansement, on pense tout de suite au petits pansement de notre enfance. Mais en réalité, il y a de nombreuses familles de pansement méconnues du grand publique, et je vais vous présenter les plus utiles dans le quotidien pour traiter différentes plaies.

- Les pansements secs
- Les interfaces
- Les alginates
- Les hydrocolloides
- Les films polyurethanes
- Les strips (ce n'est pas réellement une famille)


Voici un PDF avec des fiches pansements correspondant aux familles que je viens de vous présenter.
Vous y retrouverez les caractéristiques de ces pansements, les consignes de mise en place ainsi que la fréquence de changement:


Fiches Pansements

J'espère que ce post vous sera utile!

Super intéressant !  :bravo:  Surtout dans mon cas après ma plaie au pouce et les soins qui ont suivi ! Je suis passé du théorique à la pratique... affraid

Une question en complément : quelles quantités conseillerais-tu de prévoir ? (Pour le stock de la maison)  scratch

Teacher

avatar


Je découvre ce fil avec grand intérêt, merci du partage :good: Testé et approuvé


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

nOyA

avatar
Merci à vous.

Pour te répondre dla, la quantité que tu peut avoir va dépendre de ton utilisation,
si c'est pour un BAD par exemple ou pour ta pharmacie au quotidien.

Pour le quotidien, j'irais plutôt sur ce type de quantité:
- pansements secs : 20 pièces avec des tailles différentes
- interfaces : 10 pièces
- alginates : 10 pièces
- hydrocolloides : 5 pièces
- films polyurethanes : 5 pièces
- strips : deux plaquettes de deux tailles différentes.

Tout dépendra du format que tu trouvera en pharmacie et et la dimension des pansements.
Si tu trouve des grandes tailles par exemple pour de l'alginate des carré de 15cm par 15cm ce qui est peu utile au quotidien, pas la peine d'en avoir énormément, mais tu pourra découper et n'utiliser qu'une partie d'un pansement et remballer correctement le reste et le garder pour le prochain pansement.

Il faut aussi penser aux dates de péremption, pas la peine d'avoir un stock énorme au quotidien s'ils ne sont pas utilisés et que la date trépasse. Autant avoir une petite quantité. Ils doivent être vendus en petits formats et boite de 10, et aller en racheter si utilisé à un certain moment en grande quantité.

Si c'est pour un BAD, j'irais là par contre sur de plus grandes quantités, par exemple 50 à 100 pièces de chaque, toujours en tenant compte des date de péremptions.
Sachant qu'en cas de gros KK, plus rien à faire des dates de péremption sur des pansements, ils risquerons juste de perdre leur stérilité ou une partie de leur efficacité et/ou pouvoir adhésif.

Sur la plupart des plaies, la réfection du pansement doit être faites entre deux et trois jours, voir tout les jours pour un pansement qui coule beaucoup, cela afin d'éviter une infection et la macération de la plaie.
Donc on peu ne pas utilisé un type de pansement pendant longtemps puis avoir besoin d'une grande quantité à un moment T, car la cicatrisation peu prendre du temps, je ne parle pas bien sur de la petite égratignure.

Enfin, il faut aussi penser à avoir des compresses stériles en quantité pour nettoyer la plaie, un peu d'antiseptique,
et des bandages + sparadrap pour maintenir certains pansements en place.

nOyA

avatar
Un autre petit conseil:
Voyez tout d'abord avec votre pharmacien les produits qu'il a de disponible et ne pas hésiter à lui demander conseil. Lui demander surtout lesquels peuvent être remboursable avec une ordonnance médicale.
Notez ensuite le type de pansement la quantité et les formats, puis au prochain rendez-vous avec votre médecin traitant, lui demander une ordonnance des pansements en lui disant que c'est pour votre trousse à pharmacie, s'il est gentil il vous fera ça sans problème!
Vous n'aurez plus qu'à retourner chez votre pharmacien pour récupérer vos pansements.

Kasmodian

avatar


Bien foutu cet article !


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

dla

avatar
nOyA a écrit:Un autre petit conseil:
Voyez tout d'abord avec votre pharmacien les produits qu'il a de disponible et ne pas hésiter à lui demander conseil. Lui demander surtout lesquels peuvent être remboursable avec une ordonnance médicale.
Notez ensuite le type de pansement la quantité et les formats, puis au prochain rendez-vous avec votre médecin traitant, lui demander une ordonnance des pansements en lui disant que c'est pour votre trousse à pharmacie, s'il est gentil il vous fera ça sans problème!
Vous n'aurez plus qu'à retourner chez votre pharmacien pour récupérer vos pansements.

Un grand merci pour tous vos conseils ! study :bravo:

dla

avatar
nOyA a écrit:

Pour te répondre dla, la quantité que tu peut avoir va dépendre de ton utilisation,
...

Enfin, il faut aussi penser à avoir des compresses stériles en quantité pour nettoyer la plaie, un peu d'antiseptique,
et des bandages + sparadrap pour maintenir certains pansements en place.

Quelques autres questions de néophyte : Question
- Comment stériliser des compresses (une fois leur date de péremption dépassée ou le stock épuisé) ? Les instruments en acier ont les faits bouillir mais les compresses ?
- Pour les antiseptiques, est-ce que l'alcool et les produits à base d'iode sont bien "éternels" ?

Georges

avatar
Merci beaucoup.

nOyA

avatar
Pour la stérilisation des compresses, elle est réalisée par le fabricant et je ne connais pas le procédé.
Dans le milieu hospitalier, Il existe plusieurs procédés de stérilisation : par autoclave (vapeur), par chaleur sèche, par radiation, par gaz et peut-être d’autres encore.
Tous ces procédés ne sont pas reproductibles car très sophistiqués avec des appareils de pointe et beaucoup de contrôles, et toutes les manipulations se font en stérile.

Même la stérilisation à l’hôpital est de moins en moins pratiquée, seulement pour les instruments chirurgicaux et les endoscopes, car utilisation de plus en plus d’usage unique (compresses, pinces, scalpels, etc.).

Donc pas réellement possible de stériliser réellement des sachets de compresses périmés.
Mais si rupture de stock et que plus de compresse du tout, à l’époque, du linge propre était bouilli et découpé pour réaliser des compresses, l’on ne va pas parler de stérile mais plutôt de très très propre. Largement suffisant à domicile si tu ne pratiques pas une opération à cœur ouvert !  



Pour les antiseptiques, même contenant de l’alcool ou de l’iode, tous ces produits sont périmables.

Il porte tous une date de péremption, et ont un délai de conservation après ouverture (en règle générale 1 mois). Tout doit être précisé sur la notice.
Pourquoi ? Passé la date de péremption, l’antiseptique sera moins efficace jusqu’à plus du tout. Passer la date de conservation après ouverture, et le risque est que l’antiseptique soit contaminé par des micro-organismes.
En milieu hospitalier, nous respectons scrupuleusement ces délais, nous datons chaque flacon au moment de l’ouverture.

Je dois dire qu’à la maison je ne suis pas aussi regardant, et que certain de mes antiseptique doivent être ouvert depuis plus d’un an… Embarassed  Le mieux est de se doté à la maison d’antiseptiques en unidose à usage unique, et de proscrire les gros flacons. Comme cela pas de date d’ouverture, le flacon ouvert est jeté après utilisation, la seule date limite sera la date de péremption qui s’étend souvent à quelques années.

Whip

avatar
Merci beaucoup nOyA trés intéressant Smile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum