Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dépanner son véhicule en survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 15:40

VitamineSeb

avatar


Je poste quelques petits conseils qui peuvent aider.

Fuite de liquide de refroidissement (radiateur) :

Si on remarque une fuite de liquide de refroidissement, il faut tenter de trouver d'où elle provient. Si il s'agit d'une durite il faudra la remplacer ou la raccourcir, il n'y a aucun moyen de la colmater convenablement, elle va forcément fuir en se mettant sous pression.
En revanche, une fuite du radiateur peut se colmater facilement avec du blanc d'oeuf. N'hésitez pas à en mettre 5 ou 6, faites chauffer le moteur et le blanc d'oeuf fera le reste. On peut faire un complément avec de l'eau, tant qu'elle n'est pas sale. Pas besoin de liquide de refroidissement si les températures ne sont pas négatives, sinon il faudra empêcher le moteur de se refroidir.

Moteur qui chauffe :

Le plus souvent, c'est un soucis de ventilateur qui ne se déclenche pas, ou ne refroidi pas assez. Regardez sur le radiateur, il doit y avoir un contacteur étanche, c'est la sonde lambda. Débranchez et shuntez la prise avec quelque chose de métallique, le ventilateur tournera en continu. Si le problème de chauffe persiste, faites tourner le chauffage à fond dans l'habitacle et ouvrez les fenêtres.

Courroie d'alternateur cassée :

Pas de panique, la batterie est chargée, le véhicule tournera tant qu'elle le restera. Le souci est surtout la direction assistée et la pompe à eau. Sur beaucoup de véhicules, la courroie d'alternateur fait office de courroie d'accessoires, entrainant donc la direction assistée et le liquide de refroidissement. Vous n'aurez plus d'assistance et le moteur risque de chauffer. Sur les vieux modèles, la courroie passe simplement autour de 2 poulies, on peut la remplacer par une ceinture par exemple. Sur les modèles récents, bardés d'électronique, vous risquez de ne pas pouvoir continuer votre chemin, là vous pouvez paniquer...

Véhicule enlisé :

Que ce soit dans le sable, la boue ou la neige, il suffit bien souvent de placer vos tapis de voitures sous les roues pour se dégager. C'est en général valable aussi sur le verglas.

Panne de carburant :

Le réservoir est à sec et vous ne trouvez pas le bon carburant ? La plus part du temps il est possible de mettre autre chose. Pour un véhicule essence, SP95 ou SP98 sont tout à fait interchangeables, seul l'indice d'octane change.
Si vous roulez encore au super, vous pouvez mettre du sans plomb, le moteur sera moins bien lubrifié, mais on est en survie après tout... Les véhicules diesels quant à eux, peuvent tourner avec du pétrole ou du fioul, attention aux modèles récents qui risquent de se mettre en erreur ou de se bloquer, mais c'est un risque à oser prendre quand le véhicule est, de toute façon, immobilisé définitivement par un réservoir vide. Sur les diesel sans électronique on peut rouler à l'huile végétale (colza, tournesol, olive...) et jusqu'à 30% sur tous les autres modèles diesel.

Fuite d'huile :

Le niveau d'huile a baissé, il est sous le minimum, mais encore visible sur la jauge. Soit vous avez une fuite, soit le véhicule brule de l'huile. Faites un complément, en étant sûr de mettre le même type d'huile, sinon ne tentez rien. Les huiles d'indices différents ne sont pas miscibles. Si le niveau n'est plus du tout visible sur la jauge, il est possible qu'il soit à peine sous le niveau, ou carrément très bas, il faut tenter de trouver la fuite si il y en a une, sinon c'est que le moteur brûle de l'huile. Il est possible de continuer à rouler sans forcer sur la mécanique, mais il serait plus prudent de faire un complément. Si vous avez cruellement besoin de remonter votre niveau d'huile, mais que vous ne trouvez pas d'huile compatible, il faudra vidanger. Une vidange sauvage ne prend que 5 minutes et vous permettra de repartir (à réserver en cas de survie extrême). Le type d'huile importera peu dans ce cas, au pire le moteur sera trop bien ou trop peu lubrifié si elle n'est pas bonne. A savoir que les huiles essence ou diesel sont identiques, c'est de la foutaise commerciale.

Essuie-glaces en panne :

Si vos essuie-glaces ne démarrent plus, vérifiez votre fusible, remplacez le si besoin, échangez le avec un autre qui ne servira pas (allume cigare) ou shuntez si vous n'en avez pas d'autre. Si rien ne marche après tout ça, vous pouvez toujours frotter votre pare-brise avec une tranche de pomme de terre crue, l'amidon aidera l'eau à ruisseler, c'est mieux que rien...

Embrayage coincé :

Vous tentez de passer vos vitesses mais tout est bloqué ? Il est possible que votre câble de débrayage soit cassé (si vous en avez un). Dans ce cas, faites un test pour en être sûr, coupez le contact, passez la première et démarrez en accélérant, si le véhicule roule normalement, mais ne débraye toujours pas, votre embrayage est bloqué et votre câble est certainement cassé. Il est toujours possible de passer les rapports, mais c'est difficile et ça demande une certaine période d'adaptation. Enclenchez la première, démarrez, accélérez et montez dans les tours, tirez sur le levier de vitesse pour déclencher la première et tentez de passer la deuxième, sans faire craquer la boite, en jouant avec l'accélérateur. Elle va finir par passer toute seule. Pensez à regarder votre compte tour et continuez avec les autres vitesses en vous mettant au même régime. Il faudra couper le contact pour redémarrer en première après s'être arrêté et ne pas trop compter sur le frein moteur.

Câble d'accélérateur cassé :

Les véhicules récents n'ont plus de câbles d'accélérateurs, ni de réglage manuel du starter, mais pour les plus anciens, il est possible de conduire sans utiliser la pédale. Il suffit simplement d'accélérer avec le bouton de starter, ça ne vaut pas le bon vieux champignon mais ça dépanne.

(C'est tout pour aujourd'hui Smile )


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

2 Re: Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 16:29

mrfroggy

avatar
C est bien de rappeler qu on peut toujours se débrouiller quand on est en panne. merci a toi VitaminSeb Wink Very Happy en prenant certaines précautions.

Juste deux ou trois choses: la sonde lambda n est pas une sonde de température ou quoi que ce soit d autre en rapport avec le refroidissement, mais une sonde d oxygene, en rapport avec le catalyseur de l auto.le pot d échappement.
D ailleurs quand la voiture chauffe, ouvrez grand les vitres et mettez le chauffage a bloc, une partie de la surchauffe va etre concentré ailleurs que dans le bloc moteur.

Et pour les huiles, il ny a aucune contre indication a les mélanger. elles sont miscibles entre elles. je parle d huile moteur uniquement.

Pour ce qui est de la courroie cassé, plus aucune voiture de fabrication récente(ou presque) n a de pompe a eau externe, la pompe a eau est prise avec la distribution.
donc au pire on peut rouler sans courroie.pas longtemps quand même et pas de consommateurs électronique et/ou électrique tel que essuie glace, dégivrage, clim;, autoradio. pour préserver la batterie.
Je me permets de corriger certains trucs, car c est mon métier depuis 18 ans maintenant, pas pour te contredire l ami Wink

3 Re: Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 17:25

jeremiah

avatar
super les gars!merci pour les infos en ce qui me concerne je n'y connais rien à part changer une roue scratch

4 Re: Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 17:56

VitamineSeb

avatar


Froggy, comment s'appelle la sonde sur le radiateur ? j'ai toujours cru que c'était celle là la sonde lambda.


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

5 Re: Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 17:59

mrfroggy

avatar
Sonde de radiateur, sonde thermo, sonde de température... dans le jargon mécanique on donne souvent plusieurs ptits noms..

6 Re: Dépanner son véhicule en survie le Mer 23 Mai 2012 - 20:30

Nemrod

avatar


Post très intéressant, merci Very Happy

@ VitamineSeb : si des erreurs sont présentes dans ton post, pourrais-tu l'éditer de sorte que l'on dispose d'une bonne base ?

Si vous avez d'autres trucs et astuces n'hésitez pas, c'est un bon post qui mérite d'être complété Very Happy Very Happy


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

7 Re: Dépanner son véhicule en survie le Jeu 24 Mai 2012 - 9:59

Métatarse

avatar


Salut !
VitamineSeb a écrit:
Fuite de liquide de refroidissement (radiateur) :
ça m'est justement arrivé. Les cas similaires de fuite que j'ai rencontré autour de moi avaient la même origine : le radiateur de chauffage de l'habitacle, qui prend souvent sa chaleur sur le circuit de refroidissement du moteur. Au passage, on perd très vite le liquide, qui brûle la jambe et les pieds.
Fort heureusement, il est généralement possible de le shunter avec les moyens du bord; ici avec un bout de porte manteau :


Les E/S du radiateur étant bouchées avec les moyens du bord....


Autre aventure sur ce circuit : la pompe LDR, qui finit par lâcher. En général, ça passe plus ou moins inaperçu au début, car il y a un orifice de vidange en cas d'engorgement du joint qui fuit, mais une fois rompu, le liquide se déverse partout.
Comme signalé plus haut, la pompe est généralement entraînée sur la distribution, mais les vieux modèles comme ici permettent de la changer sois même puisque qu'elle tourne sur la courroie d'alternateur.
Ici, mon moteur 104 (réparé sous la pluie à la casse), avec sa pompe "neuve" d'occasion, et l'ancien LDR un peu partout, ce qui laisse penser au premier abord à une durite HS.

(manip complète sur le topic mécanique de l'autre forum)


Moteur qui chauffe :
Il peut aussi s'agir du calorstat, une valve sur le circuit de refroidissement qui doit normalement s'ouvrir dès que le moteur chauffe, mais qui reste bloquée.
La pièce peut parfois repartir par un nettoyage...
Sinon, si le moteur chauffe anormalement et que l'on est coincé au milieu de nulle part, il est possible en cas de surchauffe anormale du moteur d'utiliser le radiateur de l'habitacle (si pris sur le circuit de refroidissement) à fond pour décharger le maximum de chaleur du moteur.
C'est difficile par 35° d'allumer le radiateur de chauffage, mais sur 205, la manip est connue pour les moteurs défectueux en été. Wink



Dernière édition par Métatarse le Jeu 24 Mai 2012 - 10:02, édité 1 fois (Raison : liens images)

8 Re: Dépanner son véhicule en survie le Jeu 24 Mai 2012 - 13:06

chsc21

avatar
super post

9 Re: Dépanner son véhicule en survie le Jeu 24 Mai 2012 - 16:25

VitamineSeb

avatar


Merci, je cherchais justement des images d'une durite réparée de cette façon Very Happy

Et j'avais oublié de calorstat... Honte sur moi !


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum