Le deal à ne pas rater :
HERO – Valise Cabine 50x35x20 cm 4 Roues ABS à 9,99 €
9.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Conseil défense personnelle sur le lieu de travail

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Parira

Parira
L'avantage du jpx4 est d'utiliser les mêmes cartouches que le jpx1. Mais on est 100€ plus cher par rapport au jpx6. Une info que je n'arrive pas à avoir : le jpx6, c'est un rail picatinny devant le pontet ?

Après dans l'absolu je préférerais le px4. Pas de Piexon mais de Beretta Laughing

Donc j'oublie la matraque et autres objets contondants typée arme. Il me reste à bricoler un système d'alerte entre nos deux espaces de travail. Nous aurons des prises en charge en commun donc nous avons déjà prévu un système de voyants tricolores (vert orange rouge) comme témoin pour gérer le "transfert" des patients. A rajouter un autre pour "viens tout de suite!".

ByChris

ByChris
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
Ce ne serait pas le laser devant le pontet du JPX6 ?

Parira

Parira
Oups mea culpa. J'ai confondu le jpx4 rt jpx6 Embarassed

ByChris

ByChris
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
Il est effectivement possible de rajouter un élément :

Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Extern10

Campeur

Campeur
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
c'est un monstre ce machin... je suis un fervent partisan de l'usage du lacrymogène en prévention des agressions potentielles, mais la franchement, je ne vois pas l'intérêt dans un espace restreint...autant prendre une bombe OC classique de bonne capacité plus discrète plutôt que ce type d'engin qui tient plus du lance roquette.

Par ailleurs en terme de prix affraid entre 300 et 400 € la bête et 50 € les recharges... a ce prix la on équipe toute la famille en fox lab et en décontaminant...

Coch

Coch
Je serais plutôt de l'avis de Nemrod, prendre ensembles si c'est possible des cours de self défense, pour acquérir des automatismes qui pourront servir en cas de montée d'adrénaline et de stress rapide.

Une bombe lacrymo en milieu fermé peut incapaciter l'agresseur et l’agressé.
Une arme type matraque ou batte de baseball peut être inefficace et se retourner contre soi si paralysé par l'action, et ça necessite une bonne force physique pour asséner des coups assez rapides et qui neutralisent.
Un taser ou arme de poing type jpx4... Il faut mettre le prix et le sortir de son rangement, prendre le temps de viser, pas évident à mon sens.

Tes idées de disposition des bureaux et de moyen lumineux d'alerte sont déjà très bons. Un sport de combat viendra étoffer vos réflexes vitaux et votre assurance par rapport à une menace.

Dans ton bureau, en retrait, si la situation est critique dans ce cas la tu peux envisager une porte de sortie qui se verrouillerais de l'extérieur. Et tu fonces demander de l'aide.

En espérant t'aiguiller un petit peu, méfie toi des armes qui t'enverront devant les tribunaux surtout. Sauf si évidemment il vaux mieux être jugé par 12 que porté par 6.

Cordialement!

Kilbith

Kilbith
Bonjour,

il me semble qu'il faut raisonner globalement...


Avant, Prévention :

- Si c'est légal avoir un dispositif permettant de filtrer les gens devant la porte, par exemple une caméra et une ouverture à distance ou un sas.

- Si c'est légal avoir un dispositif d'enregistrement dans le cabinet.

- Porter systématiquement plainte en cas de simple menace, plus facile si on a une preuve (voir ci-dessus). De cette façon on dissuade les trublions qui éviteront le cabinet.

- prévoir le moyen de se porter mutuellement assistance en cas de problème.

- apprendre et pratiquer la désescalade verbale et physique.

- suivre un cours de protection personnelle qui devrait traiter ces différents points.


Pendant, Traitement :

- Un cours de protection personnel est toujours une bonne idée. Pas simplement de self défense. Afin d'apprendre à se servir des outils de prévention et de façon à savoir réagir avant, après, pendant.

- Le bokken est complétement inadapté en milieu confiné et la matraque présente de nombreux inconvénients et nécessite un gros entrainement.

- Perso, j'opterais pour une bombe au poivre dans le cadre de la légalité. C'est dissuasif surtout parce que le seuil d'utilisation est relativement bas : on n'hésite pas à s'en servir, l'autre le sait.


Après, Post agression :

- C'est une phase très importante. Il faut se préparer à l'après agression, par exemple savoir porter plainte à la suite d'une agression de façon efficace.

- Connaitre les gestes e premier soin est aussi indispensable pour l'autre et pour soi, mais normalement en tant que soignant cela devrait aller.

- Il faut aussi mesurer les conséquences psychologiques et matérielles de ses actions.

Parira

Parira
Alors pour répondre point par point :


Avant, Prévention :

- Si c'est légal avoir un dispositif permettant de filtrer les gens devant la porte, par exemple une caméra et une ouverture à distance ou un sas.
Pas réalisable en l'état, il faudrait légalement une personne de plus et nous ne pouvons pas nous le permettre pour le moment.

- Si c'est légal avoir un dispositif d'enregistrement dans le cabinet.

C'est possible et prévu si nous avons l'aval de la préfecture et de la cnil. PAr contre uniquement dans les lieux de passage (donc on évite la salle d'attente et surtout pas dans les salles de consultation)

- Porter systématiquement plainte en cas de simple menace, plus facile si on a une preuve (voir ci-dessus). De cette façon on dissuade les trublions qui éviteront le cabinet.
Évidemment, quoi qu'il faut le rappeler suffisamment pour que ça rentre dans la tête de tout le monde Wink

- prévoir le moyen de se porter mutuellement assistance en cas de problème.

Alors pour ce cas un système alerte est prévu. Pour le reste des mises en situation en milieu réel devront être nécessaire comme on me l'a fait remarqué ici. Pour le coup impossible de savoir ce qu'il en ressortira Wink

- apprendre et pratiquer la désescalade verbale et physique.

Bon Madame gère comme une reine. Moi par contre j'avoue avoir du mal avec ça. J'essaye de me soigner, j'ai pas mal de réussite ces derniers temps mais je n'y arrive pas toujours. Surtout quand c'est un proche de mon patient. Par contre aucun souci lorsque c'est directement le patient qui essaye de monter en charge. Bref du boulot pour moi en perspective  lol!

- suivre un cours de protection personnelle qui devrait traiter ces différents points.

Bon là je suis un peu perdu par ce qu'on entend par là. Je pratique depuis peu les arts martiaux (dans le but de me canaliser et surtout de méditation). Des cours supplémentaires me seront peut être trop couteux en temps et argents pour le moment. A voir pour la rentrée prochaine ou des stages ponctuels plus intensifs.

Pendant, Traitement :

- Un cours de protection personnel est toujours une bonne idée. Pas simplement de self défense. Afin d'apprendre à se servir des outils de prévention et de façon à savoir réagir avant, après, pendant.

- Le bokken est complétement inadapté en milieu confiné et la matraque présente de nombreux inconvénients et nécessite un gros entrainement.

On est d'accord pour le bokken Wink Il est vrai aussi que je n'ai jamais eu à utiliser (et j'en suis très heureux !) de matraques et autres tonfas. Je verrai dans ce cas en fonction des éventuels cours ci-dessus.

- Perso, j'opterais pour une bombe au poivre dans le cadre de la légalité. C'est dissuasif surtout parce que le seuil d'utilisation est relativement bas : on n'hésite pas à s'en servir, l'autre le sait.

Dans un lieu confiné avec des obstacles et pas mal de mouvement d'air (comme la clim l'été) j'ai peur qu'un gaz se retourne contre moi ou sature complètement la pièce. Un gel me semble plus adapté. Et j'avoue que l'ergonomie, le multi-coup et le potentiel facteur de peur du jpx me semble intéressant. Quoi que 'l’investissement reste important, surtout si on doit en avoir deux.

Après, Post agression :

- C'est une phase très importante. Il faut se préparer à l'après agression, par exemple savoir porter plainte à la suite d'une agression de façon efficace.
C'est-à-dire évacuer les autres patients, condamner si possible les autres pièces et alerter les secours ? Ou j'oublie des trucs ?

- Connaitre les gestes e premier soin est aussi indispensable pour l'autre et pour soi, mais normalement en tant que soignant cela devrait aller.
Oui effectivement ça devrait aller, surtout que nous avons certaines obligations de matériels à avoir dans le "charriot" de soin Wink

- Il faut aussi mesurer les conséquences psychologiques et matérielles de ses actions.
Une réponse graduée et proportionnée c'est bien ça ? Éviter de l'achever si on a réussit à le neutraliser me parait logique Very Happy

Kilbith

Kilbith
Bonjour,


La Protection Personnelle va au-delà de la Self Défense. C'est plus englobant. Il est possible de recourir à des stages. Paturel fait de bonnes choses, Perrin aussi ainsi que l'ACDS avec Perotti. Il existe probablement d'autres structures.

Pour moi le débat gel vs. gaz est un faux problème pour la plupart des gens. Si tu es un "monsieur tout le monde" quel est le problème d'avoir, disons une fois en trois ans, des effluves de gaz dans le pif?

Ok, tu seras mal, mais l'agresseur aussi (normalement plus) et l'agression sera stoppée, c'est le but. Avec le gel, il faut viser plus précisément. Je ne dis pas que c'est moins bien, c'est différent.


Les pistolets décris ci-dessus sont très bien. Mais pour un "Monsieur tout le monde" je ne vois pas trop l'intérêt, au contraire.

D'une part tout ce qui fait "trop préparé taktikeul" risque de faire mauvais effet dans la séquence post agression. D'autre part, cela ressemble à un pistolet, mais ce n'en est pas un....il ne faudrait pas que cela incite à l'escalade du coté des malfrats et que l'on se retrouve "under gunned".

Attention à ne pas suivre des conseils de professionnels qui ne s'appliquent qu'à des professionnels. Sans compter tous les professionnels  qui se disent avoir été chuteur opérationnels alors qu'ils étaient fourriers à Bayonne...et ça c'est quand leur CV n'est pas tout simplement bidon.  

Le post agression est bien plus que ce que tu décris.

Par exemple, il faut déterminer par avance qui sera ton avocat et comment le joindre.

Sur le plan pratique un bon cours de Protection Personnelle te formera à éviter devant les FO de t'enfoncer légalement. Par exemple si sous le coup de l'émotion tu indiques "ce petit enc*lé a eu ce qu'il méritait" ou "je ne voulais pas le blesser"...c'est pas bon.

Les suites...et bien toi tu semble exercer en libéral. Les conséquences physiques, psychologiques, réputationnelles et légales d'une agression vont impacter ton métier, tes revenus. Il faut en avoir conscience et s'y préparer.

C'est un grand avantage des malandrins :

L'usage de la violence leur permet soit un gain (finance, réputation...) soit elle leur permet de visiter les copains pour quelques temps. Socialement, ce n'est pas un problème et même source de progrès dans leur système social. Et sur le plan financier ils sont rarement solvables.

Toi, je fais l'hypothèse de l'honnête homme, c'est tout le contraire. Les sanctions sociales explicites ou implicites seront toujours présentes.  Et il n'y a pas de gains sociaux à espérer. Tout au plus tu te sauveras les miches.

Bref : la situation est asymétrique. Raison pour laquelle il faut absolument se concentrer sur l'avant et l'après. Le "pendant" est important, mais pas l'essentiel.

Wink

ByChris

ByChris
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
"D'une part tout ce qui fait "trop préparé taktikeul" risque de faire mauvais effet dans la séquence post agression. D'autre part, cela ressemble à un pistolet, mais ce n'en est pas un....il ne faudrait pas que cela incite à l'escalade du coté des malfrats et que l'on se retrouve "under gunned"."

Si légalement un pistolet poivre à le même statut qu’une bombe lacrymogène en théorie cela ne devrait rien changer lors du passage en justice. Quant à considérer une escalade de la situation, cela dépend de la zone géographique, cependant une exception est toujours possible.

"Attention à ne pas suivre des conseils de professionnels qui ne s'appliquent qu'à des professionnels. Sans compter tous les professionnels  qui se disent avoir été chuteur opérationnels alors qu'ils étaient fourriers à Bayonne...et ça c'est quand leur CV n'est pas tout simplement bidon."

Quel est le rapport ? Je constate que Parira (monsieur tout le monde ?) est majeur, responsable, et le tour de la question fait, il fera son choix avec discernement.
Les fourriers de Bayonne… pas de goutte d’eau, pas d’océan. Wink

Kilbith

Kilbith
ByChris a écrit:"D'une part tout ce qui fait "trop préparé taktikeul" risque de faire mauvais effet dans la séquence post agression. D'autre part, cela ressemble à un pistolet, mais ce n'en est pas un....il ne faudrait pas que cela incite à l'escalade du coté des malfrats et que l'on se retrouve "under gunned"."

Si légalement un pistolet poivre à le même statut qu’une bombe lacrymogène en théorie cela ne devrait rien changer lors du passage en justice.

Dans la vraie vie, les hommes se basent sur leurs perceptions. Il en va de même dans une phase judiciaire. En premier lieu les FO, en second lieu les témoins, le juge et/ou les jurys.

Par exemple, un opinel n°9 est tout aussi interdit qu'un spyderco Police pour Monsieur tout le monde selon la loi. Mais en cas de contrôle par les FO, la perception sera différente et le traitement subséquent risque de ne pas être le même. En cas d'usage, quand viendra le moment de le justifier, AMHA l'opinel passera mieux.



Quant à considérer une escalade de la situation, cela dépend de la zone géographique, cependant une exception est toujours possible.

l’escalade éventuelle c'est une possibilité, pas une certitude. Mais dans l'obscurité, un pistolet à gel cela ressemble à un pistolet y compris pour les éventuels témoins. C'est moins le cas pour une bombe.

Ceci dit pour ce que j'ai testé le pistolet à gel est effectivement plus performant qu'une bombe dans l'action. La question c'est de savoir si cela apporte plus d'avantages que d'inconvénients pour monsieur tout le monde.


"Attention à ne pas suivre des conseils de professionnels qui ne s'appliquent qu'à des professionnels. Sans compter tous les professionnels  qui se disent avoir été chuteur opérationnels alors qu'ils étaient fourriers à Bayonne...et ça c'est quand leur CV n'est pas tout simplement bidon."

Quel est le rapport ? Je constate que Parira (monsieur tout le monde ?) est majeur, responsable, et le tour de la question fait, il fera son choix avec discernement.
Les fourriers de Bayonne… pas de goutte d’eau, pas d’océan. Wink


Je ne pensais pas en particulier à Parira...c'est un problème général.

Le fait est qu'un professionnel (FO, vigile...) va, par exemple, plutôt conseiller "une bonne grosse bombe avec une concentration max et une poignée pistolet". Dans son contexte, il a probablement raison

Dans la vraie vie monsieur tout le monde ne se sert probablement pas de la gazeuse 2 fois par semaine contre 666 ninjas, il n'a pas de holster et peut rapidement se lasser du poids et de l'encombrement. De plus la discrétion est socialement désirable. Pour lui, une simple bombe de qualité peut plus sûrement faire le taf.


Mais bon, on peut ne pas être d'accord, comme tu le dis chacun est responsable de ses choix et de ses actes. Wink

ByChris

ByChris
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
J’ai bien conscience de la variabilité des perceptions, tant de la part de l’Exécutif tout comme du Judiciaire. Si l’on observe de façon globale le problème de l’auto-défense du père de famille en France, par exemple, nous nous retrouvons alors face aux versants politiques de la Justice et ses messages sociaux intrinsèques. Enfin c’est ainsi que je perçois la chose.
Nous nous retrouvons à nous faire des noeuds au cerveau, à développer des stratégies en rapport au droit de se défendre… mais sous ce pan se cache un problème plus fondamental.
Bon, je cesse mon attaque, car le forum n’est pas une tribune de « dissidence ».

Ha, ha, ha, je rigole car j’ai imaginé Parira (désolé) accueillant ses patients déguisé en Rambo What a Face
Oui, pour sûr, l’objet du délit doit être mis dans une boite, et non porté en permanence.

Pas de souci Kilbith, confronter nos points de vue nous autorise une meilleure connaissance. Wink

chaca

chaca
Il y a des formations tout à fait pertinentes sur le sujet, nécessaires, de mon point de vue , avant de songer à un équipement préventif qui pourrait s'avérer éventuellement dangereux.
Par exemple :"Gérer agressivité, transgressions et comportements violents..." sur irtshdr.fr/formations .

"La peur n'évite pas le danger mais le pire n'est jamais sûr "

Parira

Parira
Merci pour vos retours, je reviendrai sur ce post quand j'aurai mis factuellement des choses en place. Merci à vous. Et n'hésitez pas à faire vivre ce post si cette problématique vous parle Wink

Campeur

Campeur
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Ranim11
Conseil défense personnelle sur le lieu de travail - Page 2 Empty
une vidéo intéressante sur protegor sur le sujet .... on voit l'impact du palm defender dont j'avais parlé dans un autre fil :

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum