Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Kerkallog

Kerkallog
Piste souvent évoquée comme vecteurs lors d'épidémies: les animaux sauvages & contacts humains

"Arrivée possible d’Ebola en France :

les filières de trafic d’animaux et de viandes de brousse au premier rang des accusés

La FAO que l'épidémie de l'Afrique de l'Ouest a débuté quand le virus est passé de la vie sauvage infectée aux populations humaines et a commencé de manière subséquente à se répandre parmi les personnes..."

http://www.atlantico.fr/decryptage/arrivee-possible-ebola-en-france-filieres-trafic-animaux-et-viandes-brousse-au-premier-rang-accuses-1687443.html

_Cartes & graphiques intéressants:

"L'épidémie – qui a probablement débuté en janvier 2014 même si les premiers bilans datent du mois de mars – ne montre pas de signes de ralentissement, au contraire. "La tendance de l’épidémie en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone reste instable, pointe l'OMS dans son dernier bilan sur la maladie, la transmission se poursuivant à la fois dans les établissements de santé et dans la communauté." Une lutte d'autant plus difficile que le virus frappe durement les équipes médicales elles-mêmes : plus de 100 membres du personnel médical ont été contaminés, selon l'agence Reuters, et plus de la moitié d'entre eux sont morts.

Ces données incluent les cas confirmés de la maladie, mais aussi ce que l’OMS décrit comme des cas probables ou suspects. Certains malades et même certaines victimes peuvent en effet présenter des symptômes laissant penser qu’ils sont contaminés par le virus d’Ebola sans que l’on en ait la certitude. Par conséquent, certains cas peuvent avoir été réévalués et retirés du bilan après un examen approfondi. Selon le dernier décompte de l'OMS, le 27 juillet, on sait avec certitude que 745 personnes ont été contaminées et 422 tuées par Ebola depuis le début de l'épidémie..."

http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/ebola/trois-graphiques-pour-comprendre-l-epidemie-d-ebola_661133.html



Hors Afrique=

"Le virus Ebola alimente les théories du complot"

http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/03/virus-ebola-alimente-les-theories-complot-254042

"...Le rapatriement aux Etats-Unis, samedi, d’un médecin américain contaminé par le virus Ebola, a donné un nouvel élan aux amateurs de complots, jouant avec le risque de prolifération de l’épidémie sur le sol américain.

Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis que la menace d’Ebola suscite fantasmes et peurs quasi-millénaristes : Adam Nossiter, l’envoyé spécial du New York Times racontait il y a quelques jours de Guinée –l’un des pays les plus touchés par Ebola– comment des villageois ont constitué des groupes d’autodéfense pour empêcher les équipes médicales d’approcher. ‘Partout où elles passent, on voit apparaître la maladie’, dit un jeune Guinéen interdisant l’accès de son village.."

http://www.afrik.com/jeux-du-commonwealth-un-cycliste-de-la-sierra-leone-teste-pour-ebola

"Au cours d’un entretien avec le quotidien britannique Daily Mirror, le cycliste indique qu’il était « malade. Je me sentais fatigué et apathique (...). Tous les médecins qui me suivaient portaient des blouses spéciales, ils étaient habillés comme si j’avais Ebola. J’étais vraiment effrayé »..."

Kerkallog

Kerkallog
...documentaire intéressant sur les 1ères épidémies Ebola, sur d'autres virus, hantavirus, & sur les difficultés à cerner les porteurs & vecteurs de ces virus.

https://www.dailymotion.com/video/xzsjs_le-virus-ebola-documentaire_tech

Raptor

Raptor
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ranim11
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
L'éternel exemple que je sors à chaque fois: La grippe saisonnière fait entre 1500 et 2000 morts annuellement sur notre territoire. Loin de moi l'idée de vouloir tout comparer, mais je tente de relativiser tout ça. Dans la même veine, lors du séisme en Haïti nous avons pu constater des résurgences de peste, choléra, tuberculose... Pour autant, les conséquences à l'international n'ont pas été très visibles... Suspect Avec près de 700 morts, nous sommes encore loin des références en la matière qui ont pu nous toucher par le passé (peste noire, grippe espagnole notamment).

Tenant compte de ça, quand je vois des occurrences comme "totalement hors de contrôle", "épidémie sans précédent" dans les articles, je me demande si les médias n'auraient pas tendance à faire du journalisme à sensations plutôt que de la vraie info. Certains flux migratoires ramènent régulièrement des trucs qu'on ne trouvait plus sous nos latitudes, pour autant nous n'enregistrons pas de crises sanitaires.

Quoiqu'il en soit, nous avions déjà abordé cette question avec des collègues, et l'espoir d'avoir un virus qui s'éteindrait une fois arrivées les températures hivernales disparaît:
phac-aspc a écrit a écrit:SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE: Le virus peut survivre dans un liquide ou une matière sèche pendant plusieurs jours(23). L’infectiosité s’est révélée stable à la température ambiante ou à 4 °C pendant plusieurs jours, et stable pendant une période indéterminée à ‑70 °C(6, 20). L’infectiosité peut être préservée par lyophilisation.
http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/ebola-fra.php

Cela signifie qu'il (le virus) survivra largement assez longtemps (même par températures négatives), pour infecter d'autres personnes.

Kerkallog

Kerkallog
...quel que soit le virus il existe un danger:

pour la grippe saisonnière "habituelle" les personnes en danger sont les enfants jeunes, les personnes âgées, les personnes avec une immunité amoindrie...
La vaccination possible & les prises en charge rapides rassurent.

Si l'on devait faire face à une grippe équivalente à celle de 1917-1922 ce serait une autre paire de manches avec 7Mds de personnes & des moyens de transport de masse rapides!
La réponse en réalisation d'un vaccin demande un délai: semaines>mois

Pour le virus Ebola,il est foudroyant, il se déplace des zones habituelles, il mute,il...?
Il inquiète car beaucoup d'éléments restent inconnus.
Il commence à toucher des zones urbanisées très peuplées au lieu d'être confiné aux zones forestières & bordures, tout comme d'autres virus > voir documentaire vidéo précédent.

Quant à la presse , un lecteur averti, informé, avec le recul nécessaire, se fera une idée plus juste d'une situation en éliminant les adjectifs superflus, les formes d'emphase, les métaphores douteuses, tout le florilège habituel des médias à la recherche d'un chiffre d'affaire.
Il est toujours intéressant d'essayer de remonter à l'article original ou à la source d'information plutôt que de se contenter des couvertures d'accroche des éditoriaux. study 

Steph

Steph
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Rinst110
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Kerkallog

Kerkallog
...effectivement , çà s'agite du côté de l'OMS.

L'actualité du virus Ebola en temps réel
Par Nicolas Revoy | jeudi 7 août 2014

http://www.journaldelascience.fr/sante/articles/lactualite-virus-ebola-temps-reel-3506

> transmission par certains animaux:

"La transmission du virus Ebola

Le virus Ebola se transmet aussi bien par les hommes que par les animaux. La contamination se fait par contact avec des secrétions corporelles : salive, sang, urine, transpiration, etc. Le risque de contamination est donc également élevé pour le personnel soignant lorsqu’il ne porte pas de protection appropriée.

En Afrique, la contamination par contact avec des chimpanzés, gorilles et autres singes infectés est avérée. La chauve-souris, l’antilope des bois et le porc-épic sont d’autres vecteurs de la maladie. Le lavage rituel des défunts favorise aussi la transmission du virus."

http://www.msf-azg.be/fr/theme/ebola


"Rémy vit lui aussi à Guéckédou. Et comme sa soeur Claude, installée à Paris, il n'envisage pas de ne plus consommer de viande de brousse. Pour eux, c'est avant tout une question de goût et d'identité culturelle. "C'est une manière de garder le lien avec nos racines, avec les plats et les saveurs de notre enfance, explique Claude. Je sais qu'en Europe c'est souvent mal vu, mais ici on mange bien des grenouilles, non ?" Dès qu'elle retourne au pays, elle ne se prive pas d'en rapporter quelques kilos dans ses valises, "pour [sa] consommation personnelle" et même si c'est strictement interdit. Ce qu'elle préfère ? Le porc-épic, "à la fois goûteux, ferme et peu gras".

"Lorsqu'on demande à la population de ne plus manger de viande de brousse, cela suscite des interrogations, et c'est normal, explique Alpha Mahmoud Barry, médecin épidémiologiste et président de l'ONG Santé Plus en Guinée. Il faut faire davantage de prélèvements et de tests sur les animaux incriminés pour apporter des preuves scientifiques. Actuellement, on se contente d'asséner des consignes dans les médias. Cela ne suffira pas pour faire changer les comportements."

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Ebola | Ebola : viande de brousse, le goût du risque | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook
"

http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2793p032.xml0/



Dernière édition par Kerkallog le Ven 8 Aoû 2014 - 12:26, édité 1 fois

Nemrod

Nemrod
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Rad1010
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
Je cite ". Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires estiment inévitable l'entrée de personnes infectées sur le sol américain."

.....

 pale 


_________________
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ids_ro10
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Steph

Steph
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Rinst110
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty


_________________
Stages Esprit Nature et Survie
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.
http://www.esprit-nature-survie.fr

Kerkallog

Kerkallog
Nemrod a écrit:Je cite ". Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires estiment inévitable l'entrée de personnes infectées sur le sol américain."

.....

 pale 

avec le délai d'incubation çà se comprend=

"La durée d’incubation de la maladie à virus Ebola varie entre 2 et 21 jours, avec une moyenne de 8 jours."

http://www.sante.gouv.fr/maladie-a-virus-ebola-informations-a-destination-des-professionnels-de-sante

VitamineSeb

VitamineSeb
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ranim11
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
Sympa le lien Kerkallog.

Encore une belle prouesse du gouvernement !

Une page d'information à destination des professionnels de santé, sauf pour la partie prise en charge du patient...

"A. Pour les personnes asymptomatiques de retour de la zone à risque :
La personne surveille quotidiennement sa température. Toute fièvre supérieure à 38,5°C doit être considérée comme cas suspect et la personne doit se signaler au Centre 15."

Donc on laisse aller et venir des personnes dans des zones à risque et on compte sur leur bon sens pour s'auto-diagnostiquer ?!

Pourquoi le document est à destination des professionnels si c'est le patient qui doit vérifier lui même qu'il n'est pas contaminé ?

L'article date du 11 avril et je n'en ai pas entendu parler. Les médecins de mon entourage non plus...

Métatarse

Métatarse
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ranim11
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
Salut !
Comme nous avons la même problématique sur l'autre forum, je me permets de reprendre un de mes posts.
Partir de la température comme principal symptôme risque d'être beaucoup plus délétère que bénéfique. C'est excessivement vague, surtout à l'arrivée de l'automne voire attendu pour à peu près tous les patients arrivant pour une consultation.
Le plus critique pour ebola est que lorsque le diagnostic peut être posé, le patient est contaminant, donc s'il vient consulter, toute la chaine de soins est potentiellement infectée !

Le critère de "retour" de pays à risque peut fonctionner pour arrêter l'épidémie aux frontières, mais on se demande alors pourquoi les contrôles ne seraient pas plus stricts en amont (avant le transport) qu'ils ne le sont (en gros, l'autoévéluation avec un thermomètre).

Sommairement, on tombe clairement dans le cas pour lequel je pointais les mises en garde : la phase de latence/dissémination sous le seuil épidémique dans la population (pour l'instant heureusement inexistante). Mais un seul cas déclaré en Europe pourrait créer un élan de panique généralisé.

Pour mon post :

- symptômes assez bien détectés et malades placés à l'isolement
- temps d'incubation relativement faible puis maladie assez foudroyante, ce qui évite que les personnes se baladent en contaminant partout
- transmission seulement par les sécrétions

C'est amha un des points les plus critiques, dans le cas où la maladie arriverait à rejoindre d'autres continents. Le diagnostic différentiel des premiers stades est relativement difficile.
Pourtant, c'est bien une phase contaminante. Exemple :
http://whqlibdoc.who.int/hq/1997/WHO_EMC_DIS_97.7_fre.pdf
Jours 1 - 2 : Le sujet présente une fièvre pouvant atteindre 39°C, une transpiration abondante, un malaise, une prostration, des céphalées frontales et temporales, des myalgies, des douleurs oculaires, des conjonctives injectées. La fièvre s’accompagne d’une bradycardie, relative. Les nausées et les vomissements abondants, la diarrhée aqueuse et les douleurs abdominales diffuses surviennent. Le sang peut apparaître en deux jours dans les vomissures et les selles (souvent décrites par le terme de “diarrhée rouge” dans les pays francophones).

D’autres symptômes peuvent survenir : conjonctives injectées, dysphagie, symptômes hémorragiques (épistaxis, hémorragies gingivales, hématémèse, méléna ou purpura). Certains malades développent une éruption maculopapuleuse sur le tronc.

Si on croise, au pif, avec la méningite bactérienne (~200000 morts par an dans le monde, environ 300 en France pour 1400 cas).

Début brutal. Malaise général, fièvre, frissons. Syndrome méningé : céphalées violentes + photophobie + vomissements + raideur méningée (raideur de nuque, signes de Kernig et de Brudzinski inconstants).
Parfois purpura évoquant en premier lieu un méningocoque, a fortiori en cas de forme fulminante (les infections invasives à méningocoque peuvent comporter soit un sepsis isolé avec ou sans purpura, soit une méningite, soit les deux combinés).

Il y a des risques pour que les patients viennent consulter dans les premiers jours de manifestation des symptômes, et donc entrant en phase de contamination. Pourtant, cela peut rester assez vague, au point que les services de soins intermédiaires (pompiers, ambulances, infirmiers, proches qui accompagnent, etc.), qui appliquent assez justement le rasoir d'Occam (il y a plus de risques de tomber sur une méningite que sur un ebola), soient peu disposés à diagnostiquer.

Kerkallog

Kerkallog
...dernières nouvelles:

http://www.lereseausantesocial.fr/outils-pratiques/afp/index.php?action=article&rubrique=medecine&NewsItemId=newsmlmmd.urn.newsml.afp.com.20140812.cf181ef6.fdde.4b20.ac72.72656030d895

"Face à la gravité de l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola, dont le bilan a franchi le cap des 1.000 morts, la communauté médicale internationale a approuvé mardi l'emploi de traitements non homologués.

Un comité d'experts réuni par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a approuvé l'emploi de ces traitements, en premier lieu dans les pays d'Afrique de l'Ouest touchés, au moment où un premier Européen, un missionnaire espagnol rapatrié du Liberia, décédait du virus.

"Devant les circonstances de l'épidémie et sous réserve que certaines conditions soient remplies, le comité a abouti au consensus estimant qu'il est éthique d'offrir des traitements non homologués dont l'efficacité n'est pas encore connue ainsi que les effets secondaires, comme traitement potentiel ou à titre préventif", a expliqué l'OMS.

Cette lueur d'espoir survient au moment où Ebola a provoqué un nouveau décès parmi ceux qui se dévouent pour soigner les personnes contaminées.
Le prêtre catholique Miguel Pajares, âgé de 75 ans et rapatrié jeudi à Madrid en provenance du Liberia, est décédé mardi malgré l'administration d'un traitement expérimental, le sérum ZMapp, mis au point aux États Unis.

©AFP/Archives - Inaki Gomez
Le missionnaire espagnol Miguel Pajares avait été rapatrié à Madrid en provenance du Libéria le 7 août 2014

©AFP/Archives - Inaki Gomez
Le missionnaire, premier malade atteint du virus hémorragique à être rapatrié en Europe, travaillait à l'hôpital Saint-Joseph de Monrovia.

- 'Transparence absolue' -
Le comité de l'OMS a notamment défini comme conditions d'emploi de ces traitements "une transparence absolue quant aux soins, un consentement informé, la liberté de choix".
Toutefois, admet l'OMS, qui n'a qu'un pouvoir de conseil, il n'y a pas de stocks disponibles de ces traitements, car la fièvre Ebola est "typiquement une maladie de pauvres dans des pays pauvres dans lesquels il n'y a pas de marché" pour les firmes pharmaceutiques, a expliqué à la presse Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale de l'organisation.

"Sans les investissements des gouvernements", ces traitements sur lesquels travaillent des chercheurs n'existeraient pas, mais il faudrait maintenant investir davantage, car les étapes finales relèvent de l'industrie pharmaceutique, a-t-elle souligné.

L'épidémie d'Ebola a franchi la barre des 1.000 morts, avec 1.014 décès et 1.848 cas dénombrés (confirmés, suspectés ou probables) en Guinée, en Sierra Leone, au Liberia et dans une moindre mesure au Nigeria."


http://www.romandie.com/news/Le-Canada-donne-800-a-1000-doses-de-vaccins-Ebola-a-lOMS_RP/506990.rom

"Le Canada va faire don à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'une petite quantité d'un vaccin expérimental contre le virus Ebola qu'il a développé dans ses laboratoires publics, a-t-il annoncé mardi. L'épidémie de fièvre hémorragique a déjà fait plus de 1000 morts en Afrique.

Une commission d'experts de l'OMS a estimé que l'utilisation de médicaments ou de vaccins non homologués comme moyens de traiter ou de prévenir l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest était conforme à l'éthique médicale.

Le Canada cédera entre 800 et 1000 doses du vaccin, a précisé la ministre canadienne de la Santé Rona Ambrose. Le chiffre définitif dépendra de la quantité que le gouvernement souhaite conserver pour la recherche et les essais cliniques ainsi que pour un usage domestique en cas de besoin.

Le Canada dispose seulement de 1500 doses de ce vaccin qu'il a inventé il y a quelques années. Il lui faudrait de quatre à six mois pour en fabriquer de plus grandes quantités, a dit le docteur Greg Taylor, l'un des responsables de l'agence de santé publique du Canada.

Nouvelle victime au Nigeria
Ce vaccin expérimental est différent du traitement développé par le groupe canadien de biotechnologies Tekmira TKM.TO.

Le vaccin canadien, que l'agence a donné en licence de commercialisation à la société américaine BioProtection Systems, filiale de Newlink Genetics, s'est révélé efficace sur les animaux, mais n'a jamais été testé sur les êtres humains, précise le Dr. Greg Taylor.

Le virus Ebola a fait mardi une troisième victime au Nigeria. L'épidémie touche quatre pays d'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année.

(ats / 13.08.2014 02h57) "



http://www.atlantico.fr/decryptage/non-ebola-ne-pourra-pas-ravager-europe-lecons-tirer-epidemie-sont-autres-eric-pichard-1703101.html

"Les pays occidentaux ont-ils compris que les problèmes sanitaires des pays du tiers monde peuvent rapidement devenir les leurs ? Comment adapter/orienter les aides en ce sens mais aussi se prémunir contre d'éventuelles propagations futures ?

Suite à l'épidémie du SIDA qui a touché les pays occidentaux, ces derniers ont compris que les maladies ne connaissent pas de frontières. C'est ce qui a certainement motivé l'occident à s'intéresser au VIH. Même chose avec les maladies qui se transmettent par les moustiques. Comme la France a des moustiques sur son territoire, elle s'intéresse particulièrement à ces maladies.

Les pays occidentaux peuvent développer la mutualité en aidant au démarrage des caisses de mutualité. Au Mali, des caisses ont été créées, d'abord destinées aux fonctionnaires, grâce à un fonds d'investissement français, et non gouvernemental. Les pays occidentaux peuvent aussi fournir des vaccins, il faut alors investir dans les transports afin de pouvoir les expédier et les distribuer, même aux régions les plus reculées. Des aides pourraient également être apportées dans le domaine biologique, ce qui nous permettra de déclarer l'alerte précoce. En effet, il suffit parfois d'observer l'étendue d'une maladie chez les vecteurs, et notamment les moustiques, pour anticiper les conséquences sur l'homme. Des laboratoires, issus de partenariats universitaires, ont été développés dans ce but au Sénégal. "


http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/08/12/22693-ebola-recherche-explore-multiples-pistes

"le 12/08/2014
Aucun vaccin ou traitement contre la fièvre hémorragique due au virus Ebola n'est à l'heure actuelle homologué par les autorités de santé. Mais plusieurs pistes sont explorées par la recherche......."

materlupus

materlupus
 Allez on va dire que je suis une complotiste mais c'est quand même bizarre cette épidémie qui arrive et drole de coincidence un vacin (non homologué certes) prêt scratch 

Kerkallog

Kerkallog
_la recherche sur ce virus & d'autres virus connus existe depuis au moins 1976,date d'apparition-contact avec l'Ebola, cette recherche progresse mais lentement faute de gros moyens car l'Afrique n'est pas un terrain commercialement rentable pour l'industrie pharmaceutique.

Avec la multiplication des voyages aériens & la transmission possible à des ressortissants de pays riches, çà va progresser un peu plus vite!  Idea 

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/08/12/22687-ebola-feu-vert-loms-traitements-experimentaux


" Le comité d'éthique qui s'est réuni lundi s'est dit favorable à l'usage de médicaments encore jamais testés sur l'homme.

Les douze experts en éthique médicale réunis lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont finalement tranché: compte tenu des circonstances exceptionnellement défavorables de l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest, l'usage de traitements expérimentaux sur des malades est acceptable, malgré l'absence de certitudes sur l'efficacité et l'innocuité de ces produits.

L'épidémie, la plus meurtrière depuis la découverte du virus en 1976, a déjà infecté 1 848 individus et causé 1 013 décès en Guinée, Sierra Leone, au Liberia et dans une moindre mesure au Nigeria, selon le dernier bilan officiel lundi soir. Or aucun médicament ou vaccin n'est homologué pour soigner ou prévenir cette fièvre hémorragique, qui tue 60 % de ceux qui la contractent..."

cactus

cactus
C'est pas vraiment rassurant tout ça...  What a Face  bon en attendant j'vais ouvrir ma feuille d'impôts !  pale 

Kerkallog

Kerkallog

http://www.slate.fr/story/90979/ebola-traitement-faq


"Que fait l'OMS? Quels pouvoirs a-t-elle? Quel est le rôle des Etats? Pourrait-on prescrire le ZMapp en France? ..."

VitamineSeb

VitamineSeb
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ranim11
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
J'ai fait quelques recherches anglophones, suite à ce que j'avais posté ici :
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t5868-balkany-plusieurs-cas-d-ebola-en-france#83297

J'étais en train de 'lister' ce que je trouvais quand je suis tomber sur un forum, avec quelqu'un qui avait déjà recensé tous les articles.
Chaque pays ne donne qu'une partie des informations, mais si on fait des recherches internationales, on trouve pas mal de cas suspects dont on a pas entendu parler.

Evidemment, c'est à prendre avec des pincettes. Ce n'est pas une source fiable. Juste une collecte d'information, sur des cas possibles dans le monde.

HIGHLY INFECTED (AS IN SERVICES STARTING TO BREAK DOWN):
- Liberia
- Sierra Leone

CERTAINLY INFECTED:
- Guinea
- Nigeria
- Mali
- Ghana
- Togo
- Benin
- Morocco
- Saudi Arabia

LIKELY INFECTED (UNCONFIRMED REPORTS OF CASES):
- United States
- United Kingdom
- France
- Greece
- Turkey
- Romania
- Serbia
- Albania
- Guinea-Bissau
- The Gamibia
- Senegal
- Ivory Coast
- Burkina Faso
- Cameroon
- Uganda
- Rwanda
- Eritrea
- South Africa
- Brazil
- Mexico
- Philippines
- India
- China

LIKELY INFECTED (BASED ON GEOGRAPHICAL FACTORS)
- Algeria
- Niger
- Chad
- Central African Republic
- Equatorial Guinea
- Gabon
- Congo
- Democratic Rep. of Congo (Zaire)
- South Sudan
- Sudan
- Ethiopia
- Kenya
- Somalia
- Burundi
- Tanzania

MEDICAL TRANSFER IMPORTED CASES
- United States
- Spain

Kerkallog

Kerkallog
LIKELY INFECTED= être susceptible de ; être probable que

donc pour certains pays = des suppositions pas des cas avérés.

C'est le problème actuellement avec l'abondance d'infos qui sont reprises en écho & parfois déformées, dramatisées, pour vendre de la News!

Pour les pays avec une structure médicale en bon état , il ne faut pas s'inquiéter outre-mesure, vu les contrôles possibles , çà peut arriver, ce sera pris en charge rapidement avec peu de pertes...

Ce qui me parait inquiétant n'est pas le facteur humain mais les vecteurs animaux(chauve-souris,rongeurs,porcs,viande de brousse ou nouveaux animaux de compagnie...) & le trafic-contrebande, voire le passage du virus d'un hôte à un autre. pale 



moustik

moustik
Ah vous avez boudé le vaccin h1n1... Tu va la payé ta dose! Wink

Totof

Totof
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Ranim11
 Fièvre hémorragique virale (FHV) à virus Ebola - Page 2 Empty
Perso, tout ce que je vois, c'est que nos frontières belges sont inviolables. Un peu comme avec le nuage radioactif de Tchernobyl...  lol! lol! lol! 

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Kerkallog

Kerkallog
une vidéo simple actualisée=
 http://www.lemonde.fr/planete/video/2014/08/15/tout-savoir-du-virus-ebola_4472120_3244.html


"Le virus Ebola continue de s'étendre en Afrique de l'Ouest, poussant le Kenya à fermer partiellement ses frontières, samedi 16 août, tandis qu'un cas suspect a été détecté en Espagne et qu'un centre d'isolement a été attaqué au Liberia..."

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/16/ebola-le-kenya-ferme-ses-frontieres-aux-voyageurs-venant-de-guinee-du-liberia-et-de-sierra-leone_4472520_3244.html


Bilan OMS= http://www.who.int/csr/don/2014_08_13_ebola/fr/

Kerkallog

Kerkallog
Mutof a écrit:Perso, tout ce que je vois, c'est que nos frontières belges sont inviolables. Un peu comme avec le nuage radioactif de Tchernobyl...  lol! lol! lol! 

...çà s'arrange pas!!! scratch 

http://www.levif.be/info/actualite/international/ebola-se-repand-plus-vite-que-notre-capacite-a-y-faire-face/article-4000717381117.htm

Le Vif Source: Belga
vendredi 15 août 2014 à 08h56

"L'épidémie a fait à ce jour 1.069 morts sur 1.975 cas confirmés et probables, indique l'OMS. La majorité des cas proviennent de la Guinée, de la Sierra Leone et du Liberia. Quatre décès ont également été comptabilisés au Nigeria. " L'agence de santé des Nations unies dit se préparer à plusieurs mois de crise.

Ebola "se répand plus vite que notre capacité à y faire face"

"Nous avons une totale défaillance des infrastructures", a-t-elle dit, jugeant que "si on ne stabilisait pas la situation au Liberia, on ne stabilisera jamais la région"."Et il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg", a mis en garde la responsable de l'ONG engagée en première ligne dans les soins prodigués aux personnes contaminées. L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest va sévir pendant au moins six mois, a affirmé Mme Liu lors d'une conférence de presse à Genève. "Nous n'avions jamais vu cela auparavant. Il faut élaborer une nouvelle stratégie, l'Ebola n'est plus confinée seulement dans quelques villages, elle se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants, Monrovia", a-t-elle expliqué. Elle a affirmé qu'il règne actuellement un "climat de peur générale, comme en temps de guerre" dans la région touchée aux frontières de la Guinée, de la Sierra leone et du Libéria. "La peur n'est pas le meilleur comportement", a dit Mme Liu.

"Les gens se méfient maintenant des centres de santé. Les capacités de suivi des contacts des malades sont insuffisantes", a-t-elle poursuivi. Elle a donné l'exemple de Kailahun, en Sierra Leone, où il faudrait suivre 2.000 personnes en contact avec des malades de l'Ebola, alors que le personnel n'est suffisant que pour en suivre 250. Mme Liu a lancé un appel à une coordination internationale renforcée sous la houlette de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Tous les gouvernements doivent se mobiliser. Il faut le faire maintenant si nous voulons contenir cette épidémie", a-t-elle déclaré."Un engagement sur le moyen terme est nécessaire, nous parlons de plusieurs mois, d'au moins six mois, et je suis très optimiste", a encore affirmé la directrice de MSF. MSF est présent dans les trois pays les plus affectés: Guinée, Liberia et Sierra Leone. L'ONG a déployé 692 personnes au total, dont 72 expatriés. Ebola a fait 1069 morts dans ces trois pays et au Nigeria, selon le dernier bilan de l'OMS. "

Kerkallog

Kerkallog

...dernières mises à jour=

http://www.journaldelascience.fr/sante/articles/lactualite-virus-ebola-temps-reel-3506

"La situation ne cesse de se dégrader dans la capitale du Liberia, Monrovia, où le virus Ebola sème la panique. Quatre civils ont été blessés par balle mercredi 20 août dans le quartier de West Point, au cours d'affrontements avec la police et l'armée. La zone a été mise en quarantaine après le pillage durant le week-end d'un centre d'isolement, qui a augmenté le risque de nouvelles contaminations..."

http://www.romandie.com/news/Lepidemie-setend-lONU-et-MSF-pessimistes_RP/510205.rom

...un point de vue intéressant sur le système de santé au Libéria =

http://www.slateafrique.com/507879/ebola-systemes-sante-afrique-explique-epidemie

...des questions sur une fièvre hémorragique en RDC =

http://www.france24.com/fr/20140822-rdc-republique-democratique-congo-maladie-indeterminee-mots-ebola-oms-msf/

"C'est une maladie dont l'origine reste encore "indéterminée". Depuis le 11 août, au moins 13 personnes ont succombé à une fièvre hémorragique, dont les symptômes ressemblent à Ebola, dans le nord de la République démocratique du Congo. Le bureau africain de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Brazzaville, contacté vendredi 22 août par France 24, ne se prononce pas encore sur le nom de la maladie. Des échantillons ont été prélevés et des tests sont en cours pour savoir s’il s’agit du virus Ebola ou d’une gastro-entérite hémorragique. Les résultats devraient être connus dans quelques jours.

Les symptômes des deux maladies sont identiques : vomissements, fortes diarrhées et hémorragie interne. Dans le cas gastro-entérite hémorragique cependant, la mortalité est nettement inférieure puisque qu’elle s’élève à 12% contre plus de 60% dans le cas du virus Ebola.

D’après l'agence Reuters, Kinshasa aurait envoyé sur place, mercredi 20 août, son ministre de la Santé Felix Kabange Numbi ainsi qu’une équipe d’experts. L’ONG Médecins sans frontières se trouve également dans le nord-ouest du pays pour évaluer la situation.

Cette nouvelle épidémie suscite d'autant plus d'inquiétude que c'est en RD Congo que le virus Ebola a été découvert, dans une province du nord du pays, en 1976. La fièvre hémorragique "Ebola" tient d'ailleurs son nom d’une rivière qui passe près de la ville de Yambuku, foyer où furent identifiés les premiers cas connus de l’épidémie..."

Kerkallog

Kerkallog
confirmation Ebola en RDC mais avec une autre souche:

http://www.france24.com/fr/20140824-rdc-congo-arrivee-virus-ebola-confirmation-morts-epidemie-afrique-ouest-oms-msf/

"Le ministre congolais de la Santé a confirmé dimanche des cas du virus Ebola dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo. Il a néanmoins affirmé que cette épidémie n'avait "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest".

La maladie jusque-là "indéterminée" ayant fait 13 morts depuis le 11 août dans la province de l'Équateur (nord-ouest), en République démocratique du Congo (RDC), est bien Ebola. Le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi, l’a annoncé dimanche 24 août : "Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC."

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé jeudi qu'au moins 70 personnes étaient décédées de gastro-entérite hémorragiques dans la province d'Équateur, dans le nord de la RDC. Un porte-parole de l'OMS avait alors précisé que cette maladie n'était pas la fièvre Ebola.

"Aucun lien" avec l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest

"Après les analyses de huit échantillons prélevés sur terrain, l’Institut national de recherche biomédical (INRB) vient de confirmer que deux échantillons sont positifs au virus Ebola", a précisé le docteur Kabange dans un message diffusé par la télévision publique congolaise, indiquant que des tests plus poussés étaient en cours. Il a néanmoins affirmé que cette épidémie n’avait "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l’Ouest"..."

Kerkallog

Kerkallog
http://www.santenatureinnovation.com/ebola-le-mensonge-generalise/

"si vous vous rendez sur la page du site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) traitant du sujet, vous vous rendez compte qu’il y a en fait 788 décès formellement identifiés comme causés par le virus Ebola. Les autres sont des cas « suspects » ou « probables »"

_à relativiser en fonction des structures,des soins, & des personnels médicaux en place!

http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/ebola/le-virus-ebola-a-fait-120-morts-parmi-les-personnels-de-sante_677765.html

"L'épidémie d'Ebola a tué jusqu'à présent 120 membres des personnels de santé, déplore lundi 25 août  l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "A ce jour, plus de 240 travailleurs de la santé ont développé la maladie en Guinée, au Nigeria et en Sierra Leone, et plus de 120 sont morts", indique-t-elle dans un communiqué.
Une épidémie différente des précédentes

Plusieurs facteurs expliquent cette "proportion élevée" de personnels médicaux infectés, selon l'OMS, qui cite la pénurie d'équipements de protection individuelle (masques et gants) et leur mauvaise utilisation, le nombre largement insuffisant de médecins et la surcharge de travail des médecins qui sont donc plus enclins à faire des erreurs.

En outre, souligne l'OMS, "bon nombre des plus récentes épidémies d'Ebola ont eu lieu dans des zones reculées, dans une partie de l'Afrique qui est plus familière avec cette maladie, et avec des chaînes de transmission qui étaient plus faciles à suivre".

"L'épidémie actuelle est différente", insiste l'OMS, qui explique que les médecins et les habitants des pays affectés ne sont pas "familiers avec la maladie", ce qui fait régner la "peur dans des villages et des villes entières"..."

http://www.rfi.fr/afrique/20140827-ebola-souche-zaire-confirmee-rdc-diagnostic-resultats/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum