Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

comunauté ou binome de survivalisme?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 14:53

Denver82

avatar
Messieurs dames bonjour,
Suite à ma présentation, je poste ici l'une des questions qui me taraude encore et qui plus est, depuis que je me rapproche et découvre ce milieu, je suis débutant mais motivé dans le domaine du survivalisme (désolé pour ceux qui n'apprécient pas trop ce terme) et de l'autosuffisance.

J'ai vu et lu quelques reportages et documents sur les façons de s'organiser après un évènement et de faire face à une situation d'urgence à moyen et long terme à savoir:

-l'évolution et la survie en binôme
ou
-la création d'une communauté

Je parle de moyen et long terme car pour une évacuation niveau 1, en mode léger et juste en famille, on laisse passé la tempête et on reprend sa vie... (ou pas bon ok...) mais cela n'entraine pas la nécessité de rejoindre une communauté (a mon sens tout en respectant ceux qui pensent le contraire).

Du coup, depuis que je me suis inscrit sur ce fofo, je me rend compte qu'il y à bien plus de monde que je l'imaginais qui s’intéresse à tout ça et du coup je me dit qu'une communauté de survivant bien organisée et prenant soins les uns des autres en partageant les savoir et les taches peut arriver à évoluer dans de très bonnes conditions mais les problèmes peuvent être nombreux et l'idée de créer une communauté comme dans "le village" ne m'enchante pas (quoi que si c'est entre pote et qu'on à du rhum Testé et approuvé )....

D'un autre coté, évoluer et survivre juste avec la (ou les) personnes qui partageaient déjà notre vie avant que ça "pète" peut être plus bénéfique et on est sûr au moins que l'autre prendra soins de nous et vice versa.... on évite les tensions inévitables dues a ceux qui voudront diriger la communauté, l’égoïsme....bref les problèmes

Bref vous l'aurez compris, je me questionne pas mal et vos avis seront à mon sens bon à prendre car si nous devons évacuer et si les avis penchent vers la communauté il me faudra agir en conséquence.

Merci à tous

2 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 15:01

urizen

avatar


Qui dit communauté dit chef, sous chef etc.. Pas trop le choix car sinon à X personnes, cela devient vite le bazar.

Plus nombreux, on peut mieux se protéger mais besoin de plus de nourritures, d'eau etc etc.
On a aussi un meilleur partage de compétences avec chacun sa spécialité (médecin, soldat je parle en générique). l'analyse de Piedro San Giorgio dans son livre sur l'effrondrement économique précise bien les choses à ce point là.

je parle d'expérience, obéir aux ordres n'est pas forcément une sinécure Smile

J'en ai discuté avec ma femme et pour une période assez longue, ce sera dans notre coin...

Mais serons nous en bonne santé, ne souffrant pas trop de la malnutrition, du froid ?
Le problème si crise il y a durera un mois , six mois, un an ? Dur de prévoir dans ces conditions.
je rejoins trois flèches, je suis pour la discrétion au maximum, ma femme aura les cheveux courts entre autre etc etc.

http://jlbastronomie.blogspot.fr

3 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 15:15

yves23

avatar
Nous, nous vivons dans un hameau de 16 adultes, chacun ayant des connaissances propres et du matériel que d'autres n'ont pas, donc nous optons pour notre petite communauté, on s'entend très bien et on s’entraide, évidement nous sommes en période "calme", et effectivement des tensions pourraient naitre en période de conflits et de survie, mais ne fut-ce que par sécurité, nous resterons en groupe...

4 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 15:37

Denver82

avatar
Je partages vos avis (bien que différents) et adhère moi aussi à la possibilité d’intégrer (ou créer) une communauté pour faciliter le partage de savoirs et connaissances ainsi que les taches courante (chasse, pèche, récupération d'eau, construction, sécurisation, défense etc...).

jlb73 je te cite "Piedro San Giorgio dans son livre sur l'effondrement économique précise bien les choses à ce point là." merci je me rapprocherai de cet ouvrage.

Une hiérarchie est inévitable dans ces conditions c'est sûr sinon c'est le chaos et la lois du plus fort mais si les "responsables" sont "juste" et œuvrent réellement pour le bon fonctionnement de cette dernière cela peut devenir génial (bon ok peut être aussi utopique).

Yves
Si cette communauté est composé de gens qui se connaissaient avant et qui ont pris le temps de créer ça en amont je suis sûr que l'on peut obtenir un regroupement de survivant fort, autosuffisant rapidement et avec toutes les chance de survivre et reconstruire quelque chose.
Du coup cela implique un campement plus grand donc plus visible et pouvant attirer la convoitise d'autre groupes.... il faut aussi prendre en compte les dangers que cela représente car j'ai du mal à croire à l'humanité dans des conditions difficiles (1litre d'eau vaudra, en ces temps difficile et pour certains, beaucoup plus qu'une vie...)

A contrario, pour rejoindre jlb, "pour vivre heureux vivons caché" et j'aime ce vieil adage qui me laisse à penser que s'occuper de nous (avec ma femme et nos 2 fils) sera déjà bien assez, loin des problèmes et avec des possibilités de mouvement bien plus large qu'au sein d'une communauté. Le confort du campement par contre ne pourra pas être du même niveau.

Large question du coup et vous mettez le doigt sur des points qui ne m'etaient pas venus à l'esprit, les avis sont partagés pour l'instant.
Merci

5 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 16:09

urizen

avatar


Regarde aussi mon post sur femme et survie où je cite une petite histoire sur un séjour en gite rural en étant jeune adulte en se connaissant tous depuis plus de 10 ans..
pas la même maturité il est vrai mais cela m'a fait aussi réfléchir à l'époque !

On a malheureusement beaucoup de surprises en croyant connaitre les gens , surtout si c'est en mode crise..L'état de choc, le stress peuvent te faire accomplir de ces choses...

va parler à ma mère de l'eau pendant l'exode en 1940... hallucinant...

http://jlbastronomie.blogspot.fr

6 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 16:23

Denver82

avatar
l'Homme reste un animal et en situation de crise, l'instinct primaire sera peut etre notre plus grand ennemi.
J'irai voir ton post merci

7 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 16:32

urizen

avatar


Ma mère qui a vécu l'exode. Une personne gardait son puits avec un fusil , interdisant l'accès à l'eau aux personnes en déplacement.

Il autorisait seulement l'accès moyennant finances, objets, or.. y compris pour les enfants et les ados !

Ma mère n'a pas bu.....

http://jlbastronomie.blogspot.fr

8 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 16:53

sesska

avatar
l'Homme reste un animal et en situation de crise, l'instinct primaire sera peut etre notre plus grand ennemi.

je suis peut-être de la graine de hippie mais je suis pas foncièrement d'accord avec ça.

ça dépend où, ça dépend qui.
sur le forum, il y a une chose que j'apprécie beaucoup c'est que même les survivalistes endurcis ne tombent pas dans le gros cliché manichéen.

ce matin, c'était un peu la guerre ici, -18°, mon saloperie de jumpy a gelé en roulant en plein milieu d'une route de pampa... j'avais ce qu'il fallait, chapka, gants, guêtres, de quoi boire, etc... pas la fin du monde mais les sourcils gelés quand même.
1 personne (femme seule, la cinquantaine) s'est spontanément présentée pour m'aider à pousser, puis un type en 4x4 pour me tirer jusqu'à un parking, puis un livreur chronopost m'a amené jusqu'à un village, puis une femme seule encore (la trentaine) m'a repoussé chez moi pour pouvoir prendre les pinces, le gas oil et tout.
quand je suis arrivé, un petit vieux m'a quasiment engueulé parce que j'avais pas sonné chez lui à la ferme pour qu'il me dépanne... (je crois qu'il attendait qu'une excuse à l'apéro en fait)

en tout 5 personnes prêtes à aider un barbu en kefieh au milieu de nul part en l'espace de 2h.

je viens de pontarlier, dans le haut doubs, il y a une rêgle, si tu vois quelqu'un en galère l'hiver, tu cherches pas à comprendre, tu t'arrêtes tu proposes ton aide, parceque tout le monde sait ce que c'est de ramer dehors quand il fait -20.

l'homme n'est pas toujours un loup pour l'homme, il existe (heureusement) des alternatives à ce que vous semblez vivre au quotidien.

http://loiseauivre.unblog.fr/

9 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 17:15

Denver82

avatar
Je partage ton avis sesska et suis moi même le premier à donner la main quand il faut mais je ne peux m’empêcher de craindre le pire car ce que tu dit est parfaitement juste: ça dépend ou et qui.

J'ai la chance de ne pas venir d'une région ou le froid est coutume mais du coup, avec 2 flocons qui tombes ou 4 goutes personne ne sait plus conduire et les accrochages ou autres sont nombreux et l'entraide lors de temps de neige est de coutume aussi.

J'ai envie de croire que beaucoup d'entre nous ferons preuve de compassion, d'entraide et de solidarité mais hélas, tous ne se comporterons pas de cette manière.
Je travaille du coup aussi sur des solutions diplomate pour gérer les conflits (que j'essaye d'éviter dans la mesure du possible car j'estime qu'on à pas assez de temps à passer ici pour se taper dessus).

En tout cas c'est sur des gens comme toi que j'aimerai tombé en situation de crise

10 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 18:38

leprevoyant

avatar


La compassion, le don, l'entraide ... Oui le ventre plein !

Sinon j'y crois pas ou avec modération ...

Tu donnes rarement ce que tu as quand tes gosses meurent de faim ...

charité bien ordonnée commence par soi-même parait-il

11 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 19:23

Denver82

avatar
Merci le prévoyant je te rejoint
Comme quoi les avis sont vraiment partagés

12 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 20 Jan 2017 - 20:31

urizen

avatar


Sesska, j'ai décidé, je viens en Haute-Loire.

A te lire, j'ai l'impression de vivre sur une autre planète... mais rassurant d'un certain côté.

Mais je suis plus sur l'avis de Leprévoyant..

http://jlbastronomie.blogspot.fr

13 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Sam 21 Jan 2017 - 8:41

Kasmodian

avatar


Tout ça, l'entraide, la communauté, les binômes, etc... : cela dépend de tellement de facteurs qu'il est difficile de donner une réponse catégorique sur le sujet

Aurons-nous le ventre plein ? Serons nous armés ? Sur la route et durant notre évacuation, la nécessité nous aura-t-elle forcés à nous agglomérer à d'autres ? Les échanges économiques seront-ils encore d'actualité ? Quelle sera la pénurie ? Effondrement total ou partiel ?
Tant de questions pour si peu de réponses avant l'instant T.

Mon point de vue reste assez simple, polyvalent et découle pas mal du concept de l'homme gris : l'opportunisme. Cela ne veut pas dire être un profiteur de guerre ! Cela veut dire qu'on essaie de tirer le maximum d'une situation.

Il y a aussi un concept qui est assez rarement abordé je trouve quand on parle de création de communauté : l'importance de savoir quand et comment la quitter. Comme le dit ma signature, en toutes choses il faut considérer la fin. Il faut pouvoir le sentir pour agir et on retrouve la notion de préparation.

Je conseille l'ouvrage Neurocombat qui est de bon conseil sur les situations de crise. Je ne suis pas très fan de Piero San Giorgio, même s'il doit y avoir des choses à récupérer dans ses livres.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

14 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:26

urizen

avatar


Pour ta dernière phrase , je suis d'accord avec toi, il ne faut pas oublier que c'est écrit par un Suisse parce que défendre sa BAD avec un fusil de sniper, en France, bonjour pour en avoir un !

Mais il y a quelques bonnes analyses.

Je te rejoins, on discute plein de choses, on se dit que l'on fera comme cela et puis quand ce sera en live, on fera surtout en fonction des circonstances et cela risque de bien être différent !

http://jlbastronomie.blogspot.fr

15 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:30

Denver82

avatar
Nous aurons tous des surprise quant à notre propre comportement surtout ceux avec le moins d expérience. C est bien de rester positif sans pour autant négliger les dangers mais s y préparer reste la meilleure solution.
Nous ne sommes pas tous d anciens militaires sachant régler un conflit par la force mais la volonté de protéger les siens nous fera faire de grandes choses.
Maintenant je pense qu il faudra s adapter à chaque situation et tirer le meilleur de ce qui se présente comme l opportunité d intégrer une communauté tout en faisant en sorte d en rester suffisamment détaché pour la quitter si problèmes il y a

16 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:44

urizen

avatar


Si on accepte que tu partes , surtout si tu as des compétences....

C'est ce point aussi entre autre qui permet de savoir si une communauté X et Y peut être considéré comme une secte ou pas dans un autre domaine.

Je préfère largement régler les conflits autre que par la force mais quelquefois pas le choix...

http://jlbastronomie.blogspot.fr

17 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:47

yves23

avatar
Je rejoins tout à fait ta dernière phrase Denver ! , "profiter" de la communauté tant que possible, mais prévoir la survie en famille au cas où ..., je n'avais pas trop travaillé de ce coté, d'où l'intérêt de ces échanges de points de vues Wink

18 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:50

secouriste

avatar


pour  avoir vécu beaucoup de catastrophes mais du côté des secours ,je peux dire que dans une même ville ou village  on aura plusieurs types de comportement, d'un côté ceux qui viendront spontanément aider , beaucoup d'indifférents chacun chez soi c'est pas mon probléme, moi je vais bien, des profiteurs /parasites ma dame vous ête bien gentille mais je suis le seul boucher avec de la marchandise et des frigos dans un rayon de 60 km donc la tranche de jambon c'est 50 francs (Nimes 1984), et les pillards avec ou sans armes mais la comme ça n'était pas le chaos total il y a la gendarmerie qui met vite le hola.
donc en situation trés dégradée sans force de l'ordre, soit tu te caches et tu fais le mort, soit il faut se regrouper avec grosse puissance de feu  parce que la il y aura plus la police. pour ce qui est du groupe la principale intérrogation c'est comment a t'il été constitué, des connaissances des amis ou comme ça au hasard et savoir partir si jamais tu ne "sens" plus le groupe ou que des tensions apparraissent

19 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 10:51

Denver82

avatar
Je reste un non violent (idealement) mais je tend pas l autre joue non plus et personne touchera à mes fils ça c est une evidence je ferai ce qu il y a faire dans la mesure du possible.
Il est vrai que si nous devenons des éléments clef du développement d une communauté, la quitter sera très compliqué sans envisager de litiges

Mais obtenir quelques jours de repos en échange d un peu de main d oeuvre par exemple dans une communauté trouvée en chemin pourquoi pas.

Je pense aussi au fait de déshumaniser mes enfant en restant dans notre cocon (aussi confortable et sécurisé soit il) et les questions à ce sujet sont aussi nombreuses tout comme l enseignement.... on peut décemment pas les laisser s appauvrir en connaissance mais sur quoi se concentrer, comment les faire travailler etc.... large sujet la encore

20 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 11:00

urizen

avatar


Avec notre ado et surtout son accord, il va faire un stage ENS avec nous, on essaye aussi de lui faire prendre conscience de certaines choses.

Après la balle sera dans son camp.

http://jlbastronomie.blogspot.fr

21 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 11:03

Denver82

avatar
L idée de base de ce post en fait c était d en apprendre un maximum, recueillir des témoignages et des avis pour essayer d envisager plusieurs solutions et plusieurs plans d evacuation.

J ai, avec mes gars du airsoft, commencé à parler de tout ça et proposé qu en cas de soucis on puisse tous s y retrouver pour former cette communauté  mais ça passe au dessus de la quasi totalité des gars et qui plus est, je passe presque pour un farfelu.
Mais l idée en soit n est pas mauvaise car on a un batiment, de l eau à proximité, nous avons déjà fait des bivouacs ensemble et on en prévoit d autres, on s entraine à la communication, le déplacement, la reconnaissance, le piégeage de zone etc.... on a l habitude d evoluer en foret dense avec notre barda et avec les anciens militaires, policiers et ceux qui font du tir, on aurait même de la puissance de feu pour la défense du site. On pourrait j en suis sûr faire quelque chose de bien mais pour combien de temps? Et combien d' entre eux seraient prêts à envisager et se préparer dans cette optique?.... sans réponse pour l instant.
Ma femme de son côté c est nous 4 point on y va comme ça.

On peut y arriver seuls, on peut y arriver en communauté. Il y a dans tous les cas des points positifs et negatifs aux 2 alternatives.

Reste donc l adaptation, la volonté et la préparation qui nous aideront à prendre une décision le moment venu

22 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 15:34

Teacher

avatar


Denver82 a écrit:

Reste donc l adaptation, la volonté et la préparation qui nous aideront à prendre une décision le moment venu
C'est la clé, je pense. Si on a un plan (ou mêmes des plans) bien fixé dans notre tête, qu'on prévoit une démarche avec des points à suivre et des étapes successives, il peut suffire que l'un ou l'une accroche et tout le bâtiment s'écroule. C'est bien de se préparer en détails, mais il faut être prêt à s' ajuster selon les circonstances, ne pas s'entêter à agir de telle ou telle façon parce que c'est ce qui était prévu.


_________________
 Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

23 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Lun 23 Jan 2017 - 15:47

urizen

avatar


Pas mieux, le roseau plie, le chêne casse.

http://jlbastronomie.blogspot.fr

24 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Ven 27 Jan 2017 - 20:56

smeety

avatar


pour ma part c est mon clan(famille pour etre plus précis)) d' abord puis vient la tribu qui pourrait se constituer de 3 ou 4 potes et leurs clans qui ont les mêmes valeurs et points de vue que moi (et que beaucoup de gens de notre forum) et ce qui ne gâche rien on sait mutuellement qu'on peut compter les uns sur les autres. Même en cas de coup dur Testé et approuvé  il y en a meme un avec qui j ai navigué plusieurs années dans la marine


_________________
paix et félicité sur toi Invité/breizh ma bro
dura lex sed lex/mieu vaut prévenir que guerrir

25 Re: comunauté ou binome de survivalisme? le Sam 28 Jan 2017 - 8:59

Kasmodian

avatar


Je reviens sur l'idée de plan.

Elle est très bonne dans le sens où elle vous permet un temps de réponse à la crise plus court et vous donne donc l'avantage. Mais comme le disait Napoléon, le plan ne résiste pas à la rencontre de l'ennemi.

C'est pour ça que les plans B, C, D... sont tout aussi importants. Avoir des options de rechange permet d'adapter son plan en fonctions des circonstances.


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum