Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

aspirine (écorce de saule, reine des près, fraises...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

f(x)

avatar
A la suite d'une autre discussion, je me suis demandé à quel point il était facile de synthétiser de l'aspirine à partir d'écorce de saule ou de reine des près.
Bon, réponse : sans doute faisable, mais pas vraiment "facile". EN revanche, on trouve des choses plus praticables.

Voici déjà un document intéressant : http://philippe.gorlier.voila.net/Documents/Aspirine.pdf

A partir de là, la synthèse d'acide acétylsalicylique suppose en fait deux étapes :

1/ l'extraction de la salicyline des plantes

Un protocole théorique est décrit ici : http://wiki.scienceamusante.net/index.php?title=Extraction_de_la_salicyline_de_plantes
Il faudrait que je tente, mais j'ai peur de courir après le temps...
Sinon, il y a sans doute moyen d'en trouver là (pas testé) : http://www.albanmuller.com/Acide-Salicylique.php


2/ plus délicat : le passage de l'acide salicylique à l'acide acétylsalicylique.

Deux procédés sont apparemment possibles ...mais pas piqués des hannetons pour les faire soi-même  scratch . http://wiki.scienceamusante.net/index.php?title=Synth%C3%A8se_de_l%27aspirine


3/ A défaut donc de se lancer dans ce type d'expériences :

- possibilité de réduire en poudre de l'écorce de saule et d'en faire une décoction pour lutter contre les états fébriles (à ne pas administrer aux enfants !!!)

http://www.chups.jussieu.fr/polys/certifopt/saule_coxib/theme/Levesque.pdf, page 4
http://www.01sante.com/xoops/modules/icontent/index.php?page=657
http://www.pharmaciengiphar.com/SAULE.html


- possibilité d'utiliser de la reine des près, notamment en infusion :

On trouve des choses là : http://www.guide-phytosante.org/anti-inflam-antalgiques/reine-pres/


- possibilité d'une alimentation naturellement riche en acide salicylique (ou : "mangez des fraises"  ? lol! )

cf. dans le texte de Gorlier : "On trouve l’acide salicylique naturellement dans le polygala et dans la fraise". En fait, c'est à l'état de trace, donc il est certain que l'effet n'aura rigoureusement rien à voir avec celui d'un comprimé :

http://hyperuricemie.com/categories/nourriture/27-les-effets-benefiques-des-fraises
http://www.masantenaturelle.com/chroniques/conseil/conseil_aspirine-naturelle.php
http://www.phytochemicals.info/plants/wild-strawberry.php


Voilà, je vais continuer à chercher pour les histoires d'extraction / synthèse. Métatarse, MvM si vous me lisez, et si vous avez des avis...

amicalement
f(x)

Métatarse

avatar


Salut !
f(x) a écrit:A la suite d'une autre discussion, je me suis demandé à quel point il était facile de synthétiser de l'aspirine à partir d'écorce de saule ou de reine des près.
Bon, réponse : sans doute faisable, mais pas vraiment "facile".
L'étape la plus délicate, je te l'accorde, est l'extraction de la salicyline de la plante, le reste est assez "facile" à bricoler. On préfère la forme acétylée car la molécule de base a la fâcheuse tendance à créer des brûlures d'estomac.

Cependant, la plupart des protocoles proposés par les divers sites internet me semblent soit voués à l'échec, soit trop complexes pour être intéressants. Dans le second cas, on utilise souvent des produits dont la valeur excède celle de la molécule à extraire.

Puisque tu lances le sujet, je te fais part de l'un de mes projets, en cours de finalisation, pour extraire la molécule de l'écorce de Saule (on adaptera ensuite sur la Reine des prés) avec les moyens du bord (limite moyenâgeux).
Le noeud du problème consiste à se débarrasser des tanins qui sont en excès dans la décoction (et contrecarrent l'action de la molécule) : Les tutos parlent de "réduire" la solution pour former les cristaux, hors, ce serait comme extraire la caféine d'une infusion de thé, il y a des tanins en grande proportion !
Le protocole du début du 20e consistait à prendre de l'acétate de plomb pour former un complexe insoluble avec les tanins (et donc ne garder que la salicyline soluble par filtration). L'acétate de plomb est facile à faire, mais un peu trop toxique à mon goût (pour faire un médicament...).
Je teste un autre acétate, très simple à fabriquer et peu toxique. Mon expérience en est à peu près à ce stade pour l'extraction; je vous proposerai un tuto si cela vous intéresse. Wink

f(x)

avatar
Smile merci de ta réponse !!
J'avais en effet vu qu'ils utilisaient l'acétate de plomb...
mais à ta différence, je ne me voyais pas le fabriquer... study
quant à le doser / l'utiliser, en effet... Suspect Suspect Suspect
autant te dire que pour ton tuto... je suis hautement curieux et preneur... (je suppose que je ne suis pas le seul) Respect
amicalement
f(x)

Mutof

avatar


De fait, tu n'es pas le seul Very Happy . Merci à toi, Métatarse Respect

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Sieg

avatar


1/ l'extraction de la salicyline des plantes

Un protocole théorique est décrit ici : http://wiki.scienceamusante.net/index.php?title=Extraction_de_la_salicyline_de_plantes
Il faudrait que je tente, mais j'ai peur de courir après le temps...
J'ajouterais que ça réclame un matériel de laboratoire et une pratique qu'on n'a pas forcément dans un contexte de survie.

Sinon, il y a sans doute moyen d'en trouver là (pas testé) : http://www.albanmuller.com/Acide-Salicylique.php
La gaulthérie peut être utilisée en externe mais ça suppose d'être équipé d'un extracteur d'huiles essentielles.

Les manipulations exposées ne sont simples que sur le papier.


2/ plus délicat : le passage de l'acide salicylique à l'acide acétylsalicylique.

Deux procédés sont apparemment possibles ...mais pas piqués des hannetons pour les faire soi-même scratch . http://wiki.scienceamusante.net/index.php?title=Synth%C3%A8se_de_l%27aspirine
Je préfère ne pas y penser ...


3/ A défaut donc de se lancer dans ce type d'expériences :

- possibilité de réduire en poudre de l'écorce de saule et d'en faire une décoction pour lutter contre les états fébriles (à ne pas administrer aux enfants !!!)

http://www.chups.jussieu.fr/polys/certifopt/saule_coxib/theme/Levesque.pdf, page 4
C'est déjà beaucoup plus réaliste dans un contexte de survie.

On peut faire des décoctions d'écorce de bouleau comme on fait des décoctions de quinquina pour le paludisme.

C'est une excellente idée de soulever ce sujet.

Beaucoup de gens oublient que les médicaments sont à l'origine fabriqués à partir de plantes.

http://www.yogadufroid.com

f(x)

avatar

Beaucoup de gens oublient que les médicaments sont à l'origine fabriqués à partir de plantes.

+1 Siegfried !

(du coup, petit follow-up de notre échange sur Hildegarde : comme tu l'as probablement compris, je fais partie des archi-sceptiques en ce qui concerne les médecines "douces", "alternatives" etc. Mais si l'on accepte qu'un champignon / une plante peut être toxique, je ne vois pas de raison de nier qu'ils peuvent avoir un effet positif Smile !!)

amicalement
f(x)

Sieg

avatar


Bonsoir f(x)

Une des choses que j'apprécie le plus sur ce forum est de pouvoir parler à des gens avec qui on n'est pas forcément d'accord sans que ça tourne au pugilat.

Mais si l'on accepte qu'un champignon / une plante peut être toxique, je ne vois pas de raison de nier qu'ils peuvent avoir un effet positif
Du remède au poison, ce n'est qu'une question de dosage.

Ce n'est pas de moi ...

Ça a été formulé il y a plusieurs siècles par Paracelse.

On peut prendre prendre pour exemple la digitaline extraite de la digitale.

C'est un toxique.

On la prescrit pourtant pour traiter certaines pathologies du coeur.

http://www.yogadufroid.com

f(x)

avatar
Respect !

Nemrod

avatar


Un lien intéressant qui va sans doute compléter ce post :

http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-etab/varoq/aspirine/ASPI3.HTM


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum