Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

le blé moderne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 17:51

jeremiah


: « Blé moderne : une sorte de plastique
Nous avons récemment expliqué que les céréales sont un aliment ultramoderne, que l'humanité n'a pas consommé pendant 99,5 % de son existence. Ce n'est qu'il y a 5000 ans que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs se sont mis à en cultiver massivement, alors que l'espèce humaine vit sur Terre depuis 8 millions d'années.

Notre système digestif n'est donc pas habitué à consommer du blé. L'entrée massive du blé dans l'alimentation ne nous a pas fait de bien sur le plan individuel. La taille, la longévité et l'état de santé de nos ancêtres ont régressé et ce n'est qu'au début du 20e Siècle que nous avons retrouvé la taille de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs.

Cependant, le blé, qui fut la première céréale à être cultivée, a aussi des avantages qui expliquent que la population humaine se soit mise à augmenter fortement : c'est un aliment très riche en calories ; il est très productif, et permet donc à une population nombreuse de vivre regroupée. Il oblige les nomades à se sédentariser, ce qui permet aux femmes d'avoir plus d'enfants : c'est donc grâce au blé que sont nées les premières grandes villes, avec une division du travail permettant le progrès technique, intellectuel, artistique et scientifique.

Globalement, le blé a donc été une bénédiction pour l'humanité. Les hommes s'en sont vite aperçus et ils ont pris grand soin de sélectionner les meilleures espèces, c'est-à-dire celle qui résistaient le mieux aux intempéries, et qui produisaient les plus beaux épis.

Des espèces sélectionnées pour mieux gonfler
Mais un autre élément entra en ligne de compte dans la sélection des espèces de blé : les Egyptiens découvrirent que, réduit en farine et mélangé à de l'eau et à du sel, certaines sortes de blé hybride pouvaient fermenter, gonfler, et être cuites pour produire du pain, plus agréable à manger que les bouillies et les galettes.

Les espèces primitives de céréales cultivées par l'homme ne permettaient pas de faire du pain. Comme la farine de riz, de maïs, ou de sarrasin, vous pouviez toujours les mélanger avec de l'eau et mettre de la levure, la pâte ne gonflait pas.

Pour passer de simple bouillie à l'aspect de pâte élastique et gonflée, il faut que la farine contienne certaines protéines capables de former des liaisons avec l'amidon. Ces protéines, que les chimistes ont appelées les prolamines et les gluténines, forment le gluten. Plus les céréales sont riches en gluten, plus la pâte à tendance à lever, plus votre pain (ou votre brioche, vos gâteaux) seront gonflés et croustillants.

Le gluten était peu abondant dans la première forme de blé cultivée par l'homme, appelée « engrain sauvage ». L'engrain permettait de faire des galettes qui levaient légèrement, mais non du pain. Mais les Egyptiens réussirent à croiser l'engrain avec une autre plante, pour fabriquer une nouvelle sorte de blé beaucoup plus riche en gluten, dont le nom scientifique est le triticum dicoccum.

Tout au long de l'histoire, les hommes s'appliquèrent à faire des croisements et à sélectionner les variétés de blé les plus riches en gluten, pour faire les plus beaux pains.

Plus de gluten dans le blé = consommateurs heureux
Aujourd'hui, les céréales comme le blé, le kamut, l'orge, le seigle et l'épeautre contiennent jusqu'à 69 % de prolamines parmi leurs protéines, ce qui est énorme.

Le résultat est que la clientèle des boulangeries est ravie : on peut pour un euro ou deux acheter un pain énorme. Il n'y a qu'une fois qu'on le coupe qu'on s'aperçoit que sa mie a la texture d'une balle de tennis en mousse. Dans la vitrine, il semblait vraiment consistant ! Et les mères de famille sont surprises de constater que leurs enfants, au goûter, ont mangé « un pain entier ». En réalité, c'est que ce pain, malgré sa taille, ne contenait pratiquement que de l'air.

Autre avantage : l'extraordinaire richesse en gluten des nouvelles farines a permis l'explosion du commerce des viennoiseries, qui prospèrent dans tous les centre-villes, zones commerciales, gares, et jusque sur les quais des RER, dans les souterrains les plus profonds et les plus malodorants de Paris, là où aucun autre commerce ne survit que les distributeurs automatiques de sucreries « Sélecta ».

C'est qu'il n'y a rien de plus facile que de transformer une minuscule boulette de pâte surgelée en une magnifique brioche dorée, un croissant rebondi, un pain au chocolat luisant. Il suffit d'un four électrique bon marché et d'un salarié sans qualification. On peut revendre une boulette qui a coûté 5 centimes à produire 1 €, voire 1,20 €, aux cadres qui passent et qui ont sauté leur dernier repas.

Ces mêmes boulettes de pâte se vendent d'ailleurs maintenant également en supermarché et dans les magasins de produits surgelés. Sur les emballages en plastique, les photos sont si appétissantes que vous en croyez à peine vos yeux lorsque vous ouvrez le paquet et que vous en sortez des petits croissants et pain au chocolat en pâte crue, surgelés sous cellophane, désespérément petits et pâles.

Mais quand vous les mettez au four... miracle ! Ce qui en ressort ressemble en effet, peu ou prou, à ce qu'il y avait sur l'emballage !

Vous souvenez-vous du film « Retour vers le futur 2 », sorti en 1989, où le héros montait dans une machine à voyager dans le temps l'emmenant en 2015 ? Une scène m'avait marqué, où une grand-mère mettait dans son four une petite pastille ressemblant à du plastique, et en ressortait au bout de quelques secondes une énorme pizza fumante et gratinée, sous les cris d'approbation de ses petits-enfants. Hé bien, nous y sommes. Tous ces prodiges, nous les devons à l'extraordinaire richesse en gluten des "blés" modernes.

Les nouvelles boulangeries traditionnelles
Une partie du public s'étant lassée des pains blancs trop peu nourrissants et des pains de mie industriels, certains boulangers dans les années 90 se tournèrent vers des formes plus compliquées de farines, souvent présentées comme « complètes », semi-complètes ou « multicéréales », parce qu'on y avait rajouté du son (l'enveloppe des grains) et/ou des graines.

Ces pains sont vendus bien plus chers que le pain blanc. Mais ils ne sont pas plus traditionnels, car les variétés de blé avec lesquels ils sont faits sont les mêmes et n'ont tout simplement plus rien à voir avec ce que nos arrières-grands-parents appelaient du blé.

Des dizaines de chromosomes en plus !
A la fin du 19e siècle, puis dans les années 60, la recherche agronomique fit de rapides « progrès » pour développer des céréales plus résistantes, plus productives, et plus riches en gluten.

Hybridations et rétro-croisements aboutirent à l'apparition d'espèces totalement nouvelles, que l'on appelle encore « blé » mais qui sont aussi éloignées du blé naturel qu'un éléphant d'une souris, pour ne pas dire qu'une banane en plastique d'une vraie banane.

Le « blé » moderne créé dans les années 1970, qui s'appelle Lerma Rojo 64, Siete Cerros, Sonora 64 ou Super X a en effet quarante-deux chromosomes là où l'engrain de nos ancêtres n'en avait que quatorze !! Chez l'être humain, le fait d'avoir un seul chromosome en trop provoque des handicaps (comme dans la trisomie 21) ou la mort.

De nouvelles protéines que l'homme ne peut pas digérer
Nos lecteurs qui connaissent la biologie savent que les chromosomes sont des brins d'ADN qui servent à coder des protéines, les « briques » de base qui servent à construire un organisme. Le fait que le blé moderne ait des dizaines de chromosomes supplémentaires implique nécessairement qu'il contient d'innombrables protéines nouvelles, dont beaucoup ne sont pas digérables par l'homme.

En effet, pour qu'une protéine soit digérée, encore faut-il que le tube digestif fabrique les enzymes adaptées, c'est-à-dire les produits chimiques qui seront capables de les dissoudre. Ce n'est pas toujours le cas, loin de là. C'est parce que vous n'avez pas les mêmes enzymes que la vache qu'elle peut se nourrir d'herbe, et vous non.

Le blé moderne provoque donc, chez un nombre alarmant de personnes, des problèmes digestifs et des réactions d'intolérance (maladie cœliaque), ou du moins d'hypersensibilité, qui se traduisent par des ballonnements, de la constipation, des maux de tête, des insomnies, de la fatigue chronique, de la dépression, des os fragiles, etc.

Certains, comme la spécialiste suisse Elke Arod, vous diront que 80 % de la population est intolérante au blé. (1)

D'autres, comme Julien Venesson, auteur du livre qui vient de paraître « Gluten : comment le blé moderne nous intoxique », note que « six pour cent au moins de la population seraient touchés, certains chercheurs avancent même le chiffre de 35 % ». (2)

Mais ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas étonnant qu'un nombre de plus en plus grands de personnes se tournent vers le régime « sans gluten ».

Ce n'est pas une « mode », ni un problème « psychologique ». Le blé moderne est vraiment une nourriture étrangère à l'être humain et, pour certains, cela revient à essayer de manger du plastique.

Manger sans gluten permet alors vraiment des améliorations de la santé, et il est tout à fait possible que ce soit le cas pour vous également si vous essayez.

Les céréales ne sont ni bénéfiques, ni même nécessaires
Vous vous souvenez que, dans ma précédente lettre sur l'apparition de l'agriculture, j'avais expliqué que le blé n'était de toutes façons pas un aliment naturel ni nécessaire à l'être humain. Pendant des millions d'années, nos ancêtres ont évité les céréales, car elles contiennent des anti-nutriments qui bloquent l'absorption des minéraux.

La propagande gouvernementale mondiale, incitant les populations à mettre les céréales complètes au centre de leur régime alimentaire est donc dépourvue de bon sens, mais aussi de bases scientifiques.

C'est parce qu'ils se sont massivement tournés vers les céréales, qui sont des « calories vides » que les Américains, puis les Européens, et aujourd'hui les autres populations du monde, connaissent ces épouvantables épidémies d'obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, devenues aujourd'hui la première cause de mortalité au monde. Ce n'est pas parce que l'on mange « trop gras » ou « trop salé ».

Tout le monde peut, s'il le souhaite, manger sans gluten
Manger sans gluten, donc sans blé, ne peut vous faire aucun mal. Bien au contraire, car vous serez obligé de remplacer le blé, le pain, les pâtes, etc., par d'autres aliments de meilleure qualité nutritive.

Tout le monde peut donc, s'il le souhaite démarrer un régime sans gluten. Mais il est évident que les personnes intolérantes au gluten (maladie coeliaque, 1 % de la population), ou souffrant de « sensibilité au gluten », ce qui est beaucoup plus courant, en bénéficieront encore plus que les autres puisqu'elles verront aussi les symptômes de leur maladie disparaître.

C'est pourquoi je vous prépare actuellement une prochaine lettre sur les principes d'un régime sans gluten. A noter que, comme vous l'aurez déjà compris, ce régime a la particularité d'être plus agréable à suivre qu'une alimentation normale, puisqu'il remplace des aliments peu nutritifs et au fond sans grande qualité gustative, par des aliments meilleurs pour la santé et... meilleurs au goût.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
Retrouvez mes meilleures chroniques dans L'Intégrale Santé Naturelle (J.-M. Dupuis, 2013, SNI éditions, 384 p.) disponible ici (lien cliquable). Tous mes droits d'auteurs seront reversés à l 'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, association sans but lucratif qui défend le droit de chacun de se soigner autrement. Acheter mon livre est aussi un moyen de soutenir leur généreux combat. »

Edit modération : pensez à mettre votre soucre lorsque le texte n'est pas de vous. Source : .Sante Nature Innovation

2 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 18:51

Mutof




Tu prêches deux convaincus!   Koumkoum l'est à 99% et moi à 90%. Wink 

Pour info, quand on veut faire de la pâte, on peut compenser les glutens par ajout de gomme de guar ou de xanthane.

Koumkoum a réussi à "soigner" des douleurs récurrentes au pied en supprimant les glutens de son alimentation. Si vous êtes victimes de méhins non identifiables par la médecine conventionnelle, pensez à changer les paramètres de votre alimentation pendant deux à trois mois. Si rien ne change, libre à vous de revenir à votre alimentation habituelle. Les paramètres courant sont les glutens et/ou les protéines animales.

Si ça tente quelqu'un, on peut vous filer des recettes (et je vous rassure, les amateurs de goûts seront comblés Wink )

https://www.youtube.com/user/TheMutof

3 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 19:09

Sieg




Très bien ton article !

:good: 


_________________
L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

4 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 21:03

Raptor




. a écrit:Nous avons récemment expliqué que les céréales sont un aliment ultramoderne, que l'humanité n'a pas consommé pendant 99,5 % de son existence. Ce n'est qu'il y a 5000 ans que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs se sont mis à en cultiver massivement, alors que l'espèce humaine vit sur Terre depuis 8 millions d'années.

Notre système digestif n'est donc pas habitué à consommer du blé.
Pourquoi les pâtes (celles à base de blé) sont un des aliments indiqués dans les troubles digestifs lourds dans ce cas? scratch 

Par ailleurs, le pain complet est plus digeste que le pain blanc.

Manger sans gluten, donc sans blé, ne peut vous faire aucun mal. Bien au contraire, car vous serez obligé de remplacer le blé, le pain, les pâtes, etc., par d'autres aliments de meilleure qualité nutritive.
Dommage qu'il n'ait pas continué l'énonciation. Car cela se résume à bien plus qu'un "etc". Il faut exclure par exemple, les pizzas, les gâteaux, les biscuits (salés également), la chapelure, les crêpes, les poissons panés... La liste est encore longue.

C'est parce qu'ils se sont massivement tournés vers les céréales, qui sont des « calories vides » que les Américains, puis les Européens, et aujourd'hui les autres populations du monde, connaissent ces épouvantables épidémies d'obésité, de diabète, de maladies cardiovasculaires, devenues aujourd'hui la première cause de mortalité au monde. Ce n'est pas parce que l'on mange « trop gras » ou « trop salé ».
La sédentarisation, la consommation excessive de sucre raffiné, de sel, le manque d'activité physique, et l'incompétence notable des jeunes générations à se faire à manger, doivent y'être aussi pour quelque chose Wink 

En tout cas respect. Ce Mr. J-M Dupuis n'a pas lésiné sur le travail.

5 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 21:22

Mutof




Raptor a écrit:
Pourquoi les pâtes (celles à base de blé) sont un des aliments indiqués dans les troubles digestifs lourds dans ce cas? scratch 
Ah? Comme le coca? Laughing . C'est même plutôt le contraire dans certains cas (fibres insolubles). Le lobbying du blé est énorme comme celui du lait, de la viande ou encore des médicaments. Mad 


Raptor a écrit:
Dommage qu'il n'ait pas continué l'énonciation. Car cela se résume à bien plus qu'un "etc". Il faut exclure par exemple, les pizzas, les gâteaux, les biscuits (salés également), la chapelure, les crêpes, les poissons panés... La liste est encore longue.
Oui et non. Nous mangeons tout ça mais sans gluten.



La sédentarisation, la consommation excessive de sucre raffiné, de sel, le manque d'activité physique, et l'incompétence notable des jeunes générations à se faire à manger, doivent y'être aussi pour quelque chose Wink 
+1! Rajoute l'excès de graisses et de protèines et c'est complet (sans compter les légendes sur le lait de vache)

https://www.youtube.com/user/TheMutof

6 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 21:52

Corazon




Christophe : tes recettes m'intéressent, car on ne parvient pas à trouver des pâtes aussi bonnes avec des farines sans gluten !

Pour le pain, on adore le petit épeautre, mais c'est loin d'être facile de faire un beau pain avec cette céréale !


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

7 Re: le blé moderne... le Dim 18 Aoû 2013 - 21:55

jeremiah


moi aussi cela m'intéresse Very Happy 

j'ai pas mal changé mon alimentation depuis des années mais des nouvelles recettes je suis preneur: 

8 Re: le blé moderne... le Lun 19 Aoû 2013 - 9:05

Métatarse




Salut !

Je suis tout à fait d'accord sur le fond : la problématique est complexe entre l'agroalimentaire, l'hygiène de vie, et la médecine. Prendre en main son alimentation, faire des expérimentations, c'est l'essentiel. Mon diction préféré étant "Une pomme par jour éloigne le médecin.....mais il s'agit de viser bien !" Wink

Mais le sujet me semble lourdement entaché par ce propos de Jean-Marc Dupuis, parlant au nom de "l'Institut pour la protection de la santé naturelle", dont j'ai passé déjà pas mal de temps à démolir leur inepties sur Oldu (cf le sujet sur Lyme), et qui pond parfois des articles mensongers (cf celui sur le don d'organes).
Ici, on pourrait passer trois heures à reprendre chaque point et relever les erreurs, les biais et la désinformation.

C'est dommage, car il y a un fond très intéressant, mis en pratique par Mutof par exemple. Mais les discours émanant de "Santé Nature Innovation" ne me semblent pas servir la cause... Wink

9 Re: le blé moderne... le Lun 19 Aoû 2013 - 9:52

jeremiah


aussi d'accord avec toi Wink 
lorsque j'ai posté l'article je ne visais que le problème de fond : la nourriture industrielle
après je m'en remet au discernement de chacun

pour en revenir à cette "nourriture" d'autres en parlent aussi comme : le prof Henri Joyeux;Marion Caplan;Corinne Goujet et bien d'autres

10 Re: le blé moderne... le Mar 20 Aoû 2013 - 20:51

Mutof




Avant de poster les recettes (de Koumkoum Embarassed ), j'ai :

une question : un seul post "Recettes sans gluten" que nous complétons au fur et à mesure? ou un post par recettes "chapatis sans gluten", "lasagnes végé"?

Quelques remarques préalables :
- Vouloir changer son alimentation passe par une rééducation complète de ses comportements alimentaires. Il est illusoire de vouloir faire comme avant mais sans les glutens (ou sans la viande, sans les produits laitier, etc..). Donc, n'attendez pas qu'un régime sans gluten vous permette de déjeuner, par ex, selon le même le mode opératoire qu'avant. N'attendez donc pas d'un pain sans gluten qu'il ait le même goût qu'un pain normal. Nous, on a résolu le problème en ne mangeant plus de pain (les pains sans gluten du commerce étant mauvais et/ou chers)
- Manger sans gluten ne veut pas dire non plus que vous avez un bol alimentaire merveilleux. On peut manger trop gras, trop salé ou trop sucré tout en évitant les glutens. Il y a donc d'autres aspects à prendre en compte pour avoir une bonne alimentation.
- Il faut avant tout être à l'écoute de soi et de ses besoins. Donc, ne pas se faire violence en prenant des décisions alimentaires (et ne pas faire violence à ses proches ou à ses amis en devenant sectaire sur la nourriture qui vous est servie). Exception faite, bien sur, pour les personnes ayant des intolérances et/ou allergies. Si vous avez envie de vous taper une bonne baguette le we, n'hésitez pas, ça ne vous tuera pas.

Voilà, il y aurait moyen d'en dire 10x plus mais on y reviendra si besoin.

Je commencerai nos recettes par une liste d'aliments préparés vendus en magasin et qui nous satisfont.

https://www.youtube.com/user/TheMutof

11 Re: le blé moderne... le Mar 20 Aoû 2013 - 21:02

Nemrod




1 post = 1 recette

Ce sera plus simple pour s'y retrouver Very Happy 


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

12 Re: le blé moderne... le Mar 20 Aoû 2013 - 21:20

Mutof




Ok et je rajouterai [sans gluten] ou [végétarien], par exemple, après le nom du plat. Smile 

https://www.youtube.com/user/TheMutof

13 Re: le blé moderne... le Jeu 22 Aoû 2013 - 11:36

Koumkoum


Mutof a écrit:

Koumkoum a réussi à "soigner" des douleurs récurrentes au pied en supprimant les glutens de son alimentation.
Alors chouchou Wink   c'est pas vraiment l'évitement des glutens qui a soigné ma chondrocalcinose de l'orteil mais plutôt la suppression des protéines animales. En effet après 3 années de douleur lancinante du gros orteil avec des hauts (juste gênée) et des bas (je ne sais plus déposer mon pied par terre...) en passant de chaussures taille 37 à du 39 pour pouvoir en porter... Et obliger  de prendre à vie de la colchicine...molécule très néfaste pour les intestins ( qui dit intestin, dit système immunitaire !!!).... J'ai décidé de mettre en pratique mes connaissances en nutrition....et pas celles qui nous sommes vendue par les lobby agroalimentaires Evil or Very Mad 
Saviez vous que notre pyramide alimentaire est exactement la même que la pyramide alimentaire des bovins à engraisser Question Question Question 


mutof a écrit:Si vous êtes victimes de méhins non identifiables par la médecine conventionnelle, pensez à changer les paramètres de votre alimentation pendant deux à trois mois. Si rien ne change, libre à vous de revenir à votre alimentation habituelle. Les paramètres courant sont les glutens et/ou les protéines animales.
Tout à fait Thierry
Notre alimentation est souvent trop riche en graisse, sucre (en dehors des fruits) et protéine animale qui perturbe le bon fonctionnement de notre système digestif et donc de tout le reste.

Le gluten tous les jours est néfaste mais le plus grand problème dans notre alimentation est l' acidification de notre organisme, de part la consommation d'aliment acide comme les protéines animales, prisent en grande quantité tous les jours (laitages,oeufs, viandes,poissons....) , ou les sucres.

Un aliment ce n'est pas que protéine, lipide, glucide et Kcal ... c'est aussi un index glycémique , une charge glycémique, une densité calorique, ainsi que des indice de satiété, de densité nutritionnelle et de PRAL (abréviation de « Potential Renal Acid Load », c’est-à-dire « charge rénale acide potentielle »). Cet indice évalue la charge acide d’un aliment.
Bon je vais arrêter là car  je digresse rabbit 

En bref, les glutens sont à éviter sauf de temps en temps pour se faire plaisir Very Happy

14 Re: le blé moderne... le Jeu 22 Aoû 2013 - 13:41

fenimorecooper


 bonjour

je lis avec intérêt ce post mais c'est quoi des " méhins non identifiables" Question Question Question Question 

c'est une expression de nos amis belges ou ce sont des problèmes médicaux????


Merci d'éclairer ma pauvre lanterne!!

J'ai vu que MoutonRétif a pas mal testé des régimes et modèles d'alimentation, si elle pouvait faire un retour....cyclops cyclops 

15 Re: le blé moderne... le Jeu 22 Aoû 2013 - 19:37

Mutof




Un méhin est une affection (et par extension douleur, soucis, problème,...). C'est du wallon Very Happy  Wink 

https://www.youtube.com/user/TheMutof

16 Re: le blé moderne... le Ven 23 Aoû 2013 - 8:21

fenimorecooper


MERCI Mutof : j'aurais appris quelque chose!! Very Happy Very Happy 

Plus généralement quelqu'un pourrait expliquer en termes compréhensibles cette "acidification" de notre corps via l'alimentation? et ses risques ainsi que les conseils pour éviter cette "acidification"?

Merci à tous les contributeurs sur cette question passionnante !!! study study 

17 Re: le blé moderne... le Ven 23 Aoû 2013 - 15:55

Raptor




Une acidification du corps a bien des conséquences sur l'organisme: Augmentation des inflammations, épuisement du corps, diminution de la tolérance à la douleur et au stress, accélération du vieillissement...

Cet équilibre est appelé "acido-basique". Le corps le maintien à un niveau adéquat par divers moyens (respiration, régulation rénale...). Plus le corps doit faire d'efforts pour baisser l'acidité, plus il en subit les conséquences. Dans le cas de l'acidité chronique, il peut découler de la lutte une ostéoporose (le corps cherchant des minéraux alcalins dans l'alimentation, si il ne les trouve pas, il piochera dans les os).

Il y'à toute une liste des aliments classé comme acidifiants, équilibrés, ou alcalins. Je vais chercher ça.

à noter que les symptômes décrits en haut, sont bien souvent dû à un manque de sommeil, et peuvent être guéris en dormant plus.

(Et vive l'SVT au collège Laughing )

Aliments acidifiants (à ne pas confondre avec les aliments acides, qui n’acidifient pas forcément l'organisme):
les viandes, les œufs, les produits laitiers, les huiles végétales, le sucre raffiné, les boissons industrielles sucrées.

Aliments alcalinisants:
la pomme de terre, les légumes verts ou colorés, la banane.

Une liste un peu plus complète ici



Dernière édition par Raptor le Ven 23 Aoû 2013 - 16:16, édité 1 fois

18 Re: le blé moderne... le Ven 23 Aoû 2013 - 16:11

fenimorecooper


Merci Raptor!!

Et en termes d'alimentation faut manger quoi et comment pour pas "s'adicifier"??   

Régime végétarien?Végétalien?
macro biotique?

Des témoignages seraient bienvenus!!!

19 Re: le blé moderne... le Ven 23 Aoû 2013 - 17:53

Koumkoum


Pour éviter de s'acidifier,


  •  Manger beaucoup de légumes (vert si possible), cuit, c'est bien, cru, c'est mieux ...
     Boire des jus de légumes (carottes, céleris, épinards, panais,....)

       




  • éviter
    Le sucre en général  (gâteaux, confiseries, confiture, boissons industrielles sucrées, ...)

    Les farines raffinées pain blanc,
    pâtes blanches,
    semoule,
    riz blanc,
    pâtisseries,

    Graisses et huiles raffinées (graisse animal, huile végétal, beurre, ...)
    Le café, le thé
    L'alcool (vin, etc.)




  • Faire du sport ou à défaut faire des exercices respiratoires, les poumons se chargent d'éliminer les acides "faibles" via la respiration




En conclusion, donner la part belle aux végétaux et diminuer le reste affraid 
Ah oui, important, éviter toutes formes de stress chroniques Arrow  Basketball

20 Re: le blé moderne... le Ven 23 Aoû 2013 - 19:33

patoche




oui cool mai sa va prendre un peux de tant pour les personne comme moi qui on a tors manger n'importe quoi , les légume cru j adore mai je ne mange pas assez de fruits , et mange allas trop de viande et frites et patates .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum