Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Si vous donnez un poisson à un pauvre, il mangera un jour; mais si vous lui apprenez à pêcher, il mangera tous les jours !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Corazon




proverbe Chinois a écrit:Si vous donnez un poisson à un pauvre, il mangera un jour; mais si vous lui apprenez à pêcher, il mangera tous les jours.

C'est juste une remarque en passant, car je constate que la plupart se basent essentiellement sur les stocks de nourriture qu'ils peuvent accumuler.

Savoir se procurer la nourriture (chasse, pèche) est encore plus important à mes yeux, car le stock, aussi grand soit-il, n'est jamais infini !


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Nemrod




tu as raison Very Happy

Le stock permet une réaction immédiate durant un temps défini.

La chasse/pêche/cueillette/culture permet une autonomie durable, mais peu nécessiter un certain délai avant un rendement suffisant.


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Mutof




Je plussoie ! (expression apprise sur ce forum Smile )
Tant qu'à présent je ne me sens pas encore prêt à chasser. Donc, en attendant, je cultive. Bien qu'on puisse se contenter de protéines végétales (pois,etc...), nous aimons (trop) bien la viande et je nous vois mal nous en passer complètement. Donc, je suis une formation de pêche et nous avons le projet de commencer un élevage de caille la saison prochaine. J'aimerais aussi me former à la mycologie.



Dernière édition par Mutof le Dim 23 Sep 2012 - 17:19, édité 1 fois (Raison : orthographe)

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Nemrod




Mycologie = cueillette de champignons Wink


_________________
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org

Corazon




Pas tout à fait. Mycologie = science qui étudie les champignons. En fait, ceux qui s'y intéressent pour les manger sont plutôt des mycophages Wink

J'ai guidé pendant plusieurs années des gens pour leur apprendre la mycologie et surtout les plaisirs du palais. Je m'en mord encore les doigts, tellement nos bois sont maintenant ratissés !


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Invité


Invité
Avec la pollution actuelle et qui se dégrade de jour en jour ça ne serait pas risqué de pêcher dans des endroits pas prévus pour ça ? (Empoisonnement/maladie...)

Corazon




La qualité de l'eau a constamment diminué depuis l'aire industrielle, par contre depuis que l'Europe a resserré la vis à propos de la pollution aquatique, celle-ci s'améliore lentement. Dans certaines rivières, j'ai à nouveau pu voir des espèces qui en avaient disparues depuis longtemps. C'est lent, mais bon signe.

De toute façon, c'est comme avec les produits périmés : faut peser le pour et le contre.

PS : les Pays-Bas, utilisent l'eau de la Meuse (certainement notre fleuve le plus pollué) comme eau potable (après traitement) !


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

Mutof




Il existe aussi des techniques pour vérifier, dans une certaine mesure, la qualité de l'eau par recenssement des micro-invertébrés et autres nématodes présents dans une rivière.

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Corazon






Dernière édition par Corazon le Dim 23 Sep 2012 - 17:36, édité 1 fois


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

gigiati


La chasse/pêche/cueillette/culture permet une autonomie durable, mais peu nécessiter un certain délai avant un rendement suffisant.

Pas si elle est pratiquée régulièrement comme par exemple (chez moi) :
-fin de la période de cueillette de fruits
-période de chasse / pêche
-période de cueillette des champignons

Sans parler de survie cette autonomie peut nous permettre à tous de faire des économies (accessoirement non négligeable) et de gagner en autonomie ce qui permettra en cas de "crise" d'avoir en fin de compte que peut d’adaptations à faire.

harawak


Les goujons et les moules c'est aussi des indicateurs de qualité de l'eau non?

Mutof




Je reviens vers l'indice biotique qui permet d'évaluer la qualité de l'eau et, donc, +/-, du poisson pêché :

Le principe de l'indice biotique :

En partant de la constatation que les populations d'Invertébrés benthique sont tributaires de la qualité de l'eau et plus précisément de son taux d'oxygénation, on peut se baser empiriquement sur la qualité et la diversité de cette faune d'Invertébrés pour apprécier la qualité de l'eau :
- La présence de groupes très exigeants en O2 : perles ou éphémères ecydonurides est un gage de qualité ;
- au contraire, leur disparition associée à la prolifération de décomposeurs tels que l'aselle ou les chironomes indiquent une pollution de type organique.

Le calcul de l'indice biotique, note de 1 à 10 attribuée à la qualité biologique de l'eau, se pratique à l'aide du tableau ci-dessous. Dans ce tableau, la colonne I où figurent les principaux groupes d'Invertébrés classés selon leur tolérance croissante à la pollution, permet d'apprécier la qualité de la faune. Les colonnes II et III prennent en compte le nombre d'unités systématiques (genre ou famille) présentes et donc la diversité de la faune.



La méthode de calcul

a - Lorsque l'on dispose d'un relevé concernant un point de la rivière, on recherche s'il existe des représentants des groupes faunistiques hiérarchiquement les plus élevés dans le tableau : y a-t-il des perles ou des ecdyonurides ? Sinon, y a-t-il des phryganes à fourreaux ? etc.

b - Lorsque l'on a determiné la ligne qui correspond au groupe le plus hierarchiquement élevé dont on dispose, il reste à déterminer la colonne qui correspond au nombre total d'unités systématiques (U.S.) présentes dans le relevé. L'intersection entre la ligne et la colonne donne la valeur de l'indice biotique pour le relevé considéré.

PS : par facilité, j'ai fais un copié/collé (pas envie de scanner ma paperasse) des infos prises sur le site http://hoche.versailles.free.fr/productions/rhindbio.htm

Il faut préciser que le relevé se fait par tamisage de l'eau. On se met face au courant, épuisette sur le fond, avec son pied on "gratte" un peu le fond, on remue/soulève quelque pierre. On retire l'épuisette et on la vide dans un bac BLANC (on voit ainsi mieux les micro organismes que sur un fond noir)

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Invité


Invité
une petite vidéo de pêche sur ma chaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum