Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

S'alimenter en situation de survie

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1S'alimenter en situation de survie Empty S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 17:31

Mani

Mani
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
S’alimenter


En situation de survie, il y a un élément essentiel qui vient juste après la régulation thermique et l'hydratation, c'est la nourriture. La cueillette et la chasse peuvent être de bonnes solutions mais elles demandent de l'énergie alors que le piégeage par exemple ou les lignes dormantes sont des techniques plus efficientes.


Les lignes de fond

Les étangs et les rivières sont une source de nourriture abondante. La manière la plus efficiente de pêcher en situation de survie est la technique des lignes dormantes. Ce sont des lignes de pêche que l'on pose et dont on n’a pas besoin de s'occuper (cela économise l'énergie et laisse le temps de faire autre chose).

S'alimenter en situation de survie Lignes10

Il s'agit d'une ligne lestée, sur laquelle plusieurs bas de lignes lestés eux aussi sont montés.

Quelques astuces pour augmenter les chances de prises :
- multiplier le nombre de bas de lignes ;
- varier la taille des hameçons ;
- utiliser les bons appâts.

En tant qu'appâts on peut utiliser des céréales (grains de blé ou de maïs, préalablement trempés dans l'eau chaude pour les ramollir), des insectes (mouches, sauterelles, etc...), des vers de terre. On peut aussi utiliser des objets ou des matières qui reflètent la lumière (papier aluminium, pièces de monnaie), des objets colorés ou des objets qui auront tendance à bouger (morceaux de tissu, plumes, etc...).


Les pièges

ATTENTION :
- Le piégeage est interdit en France (sauf pour les piégeurs agréés) !
- Les pièges ne sont pas sélectifs, ils attrapent ce qui passe !
- Pour s'entraîner au piégeage, on monte, on démonte, on ne laisse aucune trace du piège et on ne capture rien !



Le collet

Le collet est un système largement utilisé en piégeage. Il s'agit en fait d'un nœud coulant placé sur une piste de gibier (coulée) ou à l'entrée/sortie d'un gîte ou d'un terrier, relié à un point fixe ou à un système à ressort. Il vise généralement les petits animaux (lapins, lièvres, etc...) plus rarement de gros animaux.

Généralement réalisé avec un fil métallique (fil de laiton de préférence), le nœud est placé verticalement sur la coulée, afin d'enserrer le cou de l'animal lors de son passage ou lors du déclenchement du piège.

Sur la base du collet, les techniques sont nombreuses, cela va du collet simple au collet sous tension, avec déclencheur appâté ou non, etc...

S'alimenter en situation de survie Colletsoustension

S'alimenter en situation de survie Pigesappat2

Astuces pour bien poser un collet :
- Le diamètre de la boucle doit faire à peu près la taille de votre poing fermé.
- Idéalement le collet doit être posé à 7 cm du sol (pour les petits animaux, p. ex. les lapins), là encore, utilisez votre poing fermé posé verticalement sur le sol pour déterminer la hauteur.
- Si vous posez un collet à l'entrée d'un gîte ou d'un terrier, le collet doit s'ajuster au diamètre du trou et il ne doit pas être surélevé comme un collet placé sur une coulée.
- Les animaux sont sensibles aux odeurs, ils éviteront votre collet s’ils sentent une odeur humaine ou inhabituelle. Vous pouvez utiliser des herbes provenant du biotope où vous vous trouvez et les frotter sur votre piège pour masquer votre odeur.

La cueillette

Ail des Ours - Allium ursinum (Alliaceae)
L’ail des ours est une plante qui pousse de février à avril à l’ombre des sous-bois et le long des cours d’eau. On la trouve partout en France même en milieu montagnard jusqu’à une altitude de 1800 m, mais elle ne pousse pas dans les régions méditerranéennes.
La caractéristique principale de l’ail des ours est sa forte odeur d’ail facilement reconnaissable, ce qui évite de la confondre avec le muguet ou le colchique, deux plantes très toxiques pouvant entraîner la mort. La plante est constituée d’un bulbe, d’une tige d’une hauteur d’une vingtaine de centimètres, fournie de feuilles longitudinales et de fleurs blanches en fin de floraison.

S'alimenter en situation de survie Illustration_Allium_ursinum1

S'alimenter en situation de survie 148281073_c09b50588a_z

Propriétés : la composition de l’ail des ours est similaire à celle de l’ail commun si ce n’est que l’on trouve une plus forte concentration de principes actifs dans le premier. Il est l’une des plantes comestibles ayant la plus forte concentration en vitamine C. Pour une utilisation optimale de ses principes actifs, il faut écraser ou mastiquer la plante ou son bulbe avant de le manger afin de créer la réaction chimique entre l’allicine et allicinase et de produire des composés organo-sulfurés naturels. Ce qu’il faut retenir, c’est que ces composés ont des qualités médicinales importantes utilisées par exemple dans la lutte contre le cancer. L'ail contribue également à la réduction du mauvais cholestérol et favorise le bon. Il a un effet dilatateur des vaisseaux sanguins et pour finir c’est un excellent antiseptique.

Utilisation en cuisine : toute la plante est utilisable, de préférence crue, afin de conserver sa forte teneur en vitamine C. On peut s’en servir comme condiment ou fines herbes, au même titre que le persil ou le basilic, dans toute réalisation culinaire. Mis dans une bouteille d’huile d’olive, il se révèle être une excellente base à la préparation de toutes vos salades.

Aucune contre-indication connue à ce jour.


Le pissenlit

S'alimenter en situation de survie Taraxacum_officinale_-_K%C3%B6hler%E2%80%93s_Medizinal-Pflanzen-135

Le pissenlit pousse partout dans nos campagnes. Il est facilement identifiable grâce à sa feuille, très caractéristique reconnaissable en dehors des périodes de floraison. On trouve le pissenlit de mars à novembre dans la plupart des régions d’Europe du nord. Sa tige peut atteindre jusqu’à 50 cm de haut. Le pissenlit est cultivé depuis plus d'un demi-siècle, mais est cueilli depuis beaucoup plus longtemps pour ses différentes qualités. Toutes les parties de cette plante sont utilisées pour des usages médicinaux.

Propriétés : Le pissenlit est riche en bêta carotène et vitamine C. Il est également source de fibres et sels minéraux divers dont le fer, et sa teneur en calcium est supérieure à celle du lait. Ses effets antioxydants en font également un allié pour se prémunir des risques de cancer. Ses effets diurétiques et dépuratifs ne sont plus à prouver. Cette plante est utilisée pour le traitement des maladies du foie, de certaines maladies chroniques telles que l’arthrite, la goutte la polyarthrite rhumatoïde…, maladies de peau comme l’acné et l’eczéma. Le jus de pissenlit est utilisé dans les troubles de l’obésité, de l’hypertension, de l’artériosclérose et les calculs rénaux. Son pouvoir alcalin permettrait de traiter l’herpès. Enfin il aurait aussi le pouvoir de diminuer le cholestérol et de réduire les varices et une action antibactérienne.

S'alimenter en situation de survie 8661401339_04366e2461_z

Utilisation en cuisine :
Récolté au début du printemps, les feuilles sont utilisées en salade avec des œufs, des croutons et du fromage servis avec une vinaigrette de préférence chaude. Les boutons de fleurs seront utilisés en remplacement de pointes d’asperges par exemple. Enfin, les racines peuvent être grillées et ainsi devenir un bon substitut au café.

ATTENTION : les personnes qui ont des organes digestifs sensibles dilueront le jus de pissenlit avec du jus de carotte.


Les orties - Urtica dioica, Linné Urticacées

S'alimenter en situation de survie 38829126

L’ortie dioïque est celle que l’on trouve toute l’année partout en France et plus particulièrement dans les friches, les prairies, les décombres et les abords des habitations.
Récoltez les feuilles, les sommités fleuries des tiges et les racines avec une préférence pour les jeunes pousses au printemps. Les tiges peuvent atteindre plus d’un mètre et les feuilles sont urticantes. Il faut cueillir les dernières feuilles de cette tige (à peu près les 4-5 dernières du haut de la tige), ne pas oublier de vous munir de gants.
Propriétés : La feuille d'ortie constitue un véritable concentré de protéines, de vitamines et de sels minéraux. L'ortie est en effet plus riche en protéines que le soja, avec un bon équilibre entre les 8 acides aminés essentiels. Sa feuille est particulièrement riche en calcium, en fer, en bore, en bêta-carotène ou pro-vitamine A, en α-tocophérol (vitamine E), ainsi qu'en vitamine C. Dans 100 grammes de feuilles d'ortie fraîche, on a la totalité des Apports Journaliers Recommandés de calcium et de fer, ainsi que 6 fois les A.J.R. de pro-vitamine A et 4 fois ceux de vitamine C. Raison pour laquelle l'ortie est à consommer plutôt le matin ou à midi que le soir.
Stimulant la production de globules rouges, l’ortie est utile pour les problèmes de peau, d’ongles cassants, de perte de cheveux, de rhumatismes, d’anémie, d’asthénie. Reminéralisante, diurétique et stimulant les fonctions digestives, elle est donc idéale en hiver pour lutter contre la fatigue et avoir un sommeil réparateur et est préconisée en cas de diabète.
ATTENTION : L'ortie ne doit pas être consommée en cas d'œdème par rétention du à une insuffisance cardiaque ou rénale. Tout comme le millepertuis, l'ortie est incompatible avec un certain nombre de traitements médicamenteux, dont elle entrave ou au contraire accentue l'action. En particulier les diurétiques, les anti-inflammatoires, les anti-coagulants, les sédatifs, de même que la digitaline et les traitements contre l'hypertension.

Utilisation en cuisine : il est nécessaire de la blanchir (de l’ébouillanter) pour annuler son action urticante. Il est très simple de la mettre dans une soupe comme un légume vert, associée à d’autres légumes. Elle se consomme comme l’épinard et se marie bien avec les céréales.

Il est possible de faire sécher les feuilles et de les broyer (à l’aide d’un mixeur) pour saupoudrer ses plats et de profiter d’un bon complément alimentaire reminéralisant gratuit pour l’hiver !

On peut les ajouter dans les omelettes, les farces, les pâtés végétaux, les pains, les tartes, les lasagnes, et aussi dans les desserts

http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

2S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 17:36

VitamineSeb

VitamineSeb
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
Excellent post et les illustrations sont parfaites !

3S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 18:11

Skall

Skall
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
Oui , du très bon travail Respect  Respect  Respect 
Merci Mani !

https://www.youtube.com/user/photoskall?feature=mhee

4S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 18:25

Mani

Mani
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
C'est encore un article du projet fascicule cheers 

http://outdoorandadventureknives.revolublog.com/

5S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 19:23

Sieg

Sieg
S'alimenter en situation de survie Rmod1010
S'alimenter en situation de survie Empty
+ 1

Du bon travail.

Je n'ai jamais compris ce qui a empêché sa publication.


_________________
S'alimenter en situation de survie Google10 S'alimenter en situation de survie Youtub11 L'humour est la politesse du désespoir ( Boris Vian )
http://www.yogadufroid.com

6S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 20:42

ptit-chris

ptit-chris
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
beau travail

https://www.flickr.com/photos/150075437@N06/albums

7S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 20:54

Teacher

Teacher
S'alimenter en situation de survie Rad1010
S'alimenter en situation de survie Empty
Je pense comme les autres: excellent travail, et merci.
L'ail des ours a un cousin au Québec, l'ail des bois (Allium tricoccum),
et pour ce que j'en sais, les mêmes caractéristiques.
Sa cueillette est réglementée, sa revente à peu près interdite.


_________________
S'alimenter en situation de survie Croix_B  Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

8S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 18 Nov 2013 - 22:58

cactus

cactus
Super !
Tite question, y-a-t-il un ouvrage qui référencerait toutes ces informations sur les plantes de nos contrées ?
Merci !

9S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mar 19 Nov 2013 - 10:15

Invité

avatar
Invité
Super ce post, faut continuer dans cette direction... C'est clair et concret.

Exclamation Juste une chose concernant l'ail des ours, attention à ne pas le confondre avec le muguet, car rappelons le pour les plus jeunes, le muguet est une plante toxique.

10S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Lun 4 Juil 2016 - 23:14

Mathieu16

Mathieu16
J'ai une question qu'est ce qui est comestible sur le pissenlit ?!

11S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mar 5 Juil 2016 - 0:28

Branch

Branch
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
Les feuilles vertes

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

12S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mar 5 Juil 2016 - 1:53

Teacher

Teacher
S'alimenter en situation de survie Rad1010
S'alimenter en situation de survie Empty
Je te mets un lien vers la video d'un jeune de ton âge qui est membre du forum, The wilderness survivors


_________________
S'alimenter en situation de survie Croix_B  Memento vivere!
  "Un sac à dos trop lourd rend aveugle." V.Golovanov
https://www.youtube.com/channel/UCMu6qfiptG2XbXA8U-dca0w

13S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mar 5 Juil 2016 - 19:08

Kasmodian

Kasmodian
S'alimenter en situation de survie Rmod1010
S'alimenter en situation de survie Empty
Super post Mani comme d'hab. J'étais passé au travers, bizarrement.

J'ajouterais tout de même le plantain (commun ou lancéolé) dans la liste des plantes. Il est bien pratique ce plantain, et on en trouve partout.

S'alimenter en situation de survie Zs9ACYvu-plantain-emberiza-fotolia-com-s-


_________________
----------------------------------------------------------------------------------------------
En toutes choses, il faut considérer la fin.

14S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mer 6 Juil 2016 - 0:04

Mathieu16

Mathieu16
Oui c'est vrai merci beaucoup Very Happy

15S'alimenter en situation de survie Empty Re: S'alimenter en situation de survie le Mer 6 Juil 2016 - 11:05

secouriste

secouriste
S'alimenter en situation de survie Ranim11
S'alimenter en situation de survie Empty
on peux aussi manger les nombrils de venus en salade et les racines d'asphodele

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum