Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Exemple d'outil de charpentier "fait maison"...

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

lambda

avatar


Salut à vous. Smile


Le fil de discussion de Branch, dédié à la soudure http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t11821-j-apprends-la-soudure-a-l-arc , m'a fait me remémorer un truc que j'avais commis il y'a n petit moment maintenant, mélangeant la soudure traditionnelle au borax à la forge et la soudure à l'arc...

Cela reste donc Le résultat d'une bricole chimérique qui ferait hausser fortement le sourcil à un forgeron, ainsi qu'à un soudeur, mais qui est le résultat d'un projet qui me trottait dans la tête depuis un moment associé à des conditions de réalisations loin d'être optimum... Ces conditions ayant imposées la façon de réaliser le truc...

J'avais fais un post dans un ou 2 forums voisin à l'époque là dessus (pour les copains qui me connaissent depuis un moment, c'est un truc que vous avez déjà vu quelque part... donc "déterrage" inside, désolé...  Embarassed )... je vous donc remets ici, mutatis mutandis, le contenu du truc...


... Je me constitue petit à petit une "trousse" de charpentier me permettant de travailler le bois lors de camps de plusieurs jours, de retour au pays chez mes parents, et surtout lorsque je pars là haut pour bricoler sur mon terrain.

l'idée étant toujours de favoriser le DIY à tous les points de vue, et plus particulièrement ici, au niveau de la construction d'abris, "cabane", avec des outils aussi DIY...

Ici, je me suis penché sur la réalsation d'un outil somme toute fondamental à savoir une hache d'équarissage "hewing axe" utilisée pour former les poutres à partir de troncs/logs abattus et sêchés sur place.

j'ai fondé ma démarche sur ce que j'ai pu voir au niveau bibliographique et/ou sur le net et de ce ma petite expérience acquise en travaillant chez mon pote finlandais sur son terrain, ainsi qu'à la suite d'un stage chez Gränsfors.


le CDC:


- hache dédiée exclusivement au travail de la charpente, un peu à contre sens de ce que l'on souhaite habituels des outils présentés ici, à savoir être plutôt polyvalents...

- transportable

- facilement entretenable sur le terrain

- ambidextre

- possibilité de travailler avec la main très près du fer de hache, quasiment positionée "au milieu du tranchant".



fonctions: equarissage de logs/troncs, faire des biseaus et encoches, autoriser occasionnelement un travail de rabot si nécessaire.


Le projet était en tête depuis longtemps, l'occasion de le réaliser s'est présentée de la façon suivante:


j'ai recuperé un fer de hache que j'avais forgé en acier ressort il y a 2 ou 3 ans, et un morceau de très grosse tête de hache qui vient de chez mes beaux-parents en Pologne et qui faisait partie d'une hache complête utilisée par un grand parent de ma douce pour fendre du bois mais aussi équarrir et debiter des bestiaux... Une pièce qui doit avoir autour des 70-80 ans d'âge.


Le profil était vraiment interessant, du coup, j'ai remis un poste a souder en branle, fais du rechargement là ou il faut en refaire et ''fait copuler'' ma tête de hache, qui est tres courte en fait, avec ce vieux morceau de lame... reprofilé tout ca, refait un traîtement thermique décent mais très simple: recuit e détente, trempe à l'huile de vidange et revenu, tout ça dans un foyer au charbon de bois, réemmancher sur un manche que j'ai fait à partir d'une planche en frêne, huilage à l'huile de lin...


J'aurai préféré forger complètement de A à Z cette lame, mais habitant en quasi centre ville en vieil immeble, au second étage, je me suis adapté autant que possible à la situation et bossé de façon générale ubuesquement, de nuit, dans des conditions pas possible, pour pouvoir pondre ça sans finir au poste...


Plus bas sont les photos du truc ou vous voyez les deux morceaux de départ, l'étape intermédiaire d'assemblage, et complète sur le terrain avec votre serviteur à côté pour donner l'échelle et assuis sur un banc complètement aplani uniquement avec cet outil.


(1) le fer de hache que j'avais forgé il y'a quelque temps (acier provenant d'une lame de ressort de voiture, replié en goutte d'eau et soudure des 2 flancs de la "goutte" au borax), mais que je n'ai jamais fini, car au fer trop petit...





J'en ai tronqué un bout, côté tranchant et biseauté la section obtenue afin d'optimiser le volume de rechargement.





j'ai procédé de la même façon au sommet du fer de hache retrouvé chez les beaux parents.


(2) Ici le morceau récupéré chez mes beaux-parents... privé de son oeil depuis belle lurette, et dont le sommet est tout champignonné à force d'avoir été bourrinné en tout sens...





Phase d'assemblage et reprofilage après TT du tranchant émouture plate symétrique (gros gros boulot: il a fallu la créer complètement...): "scandinave". classique pour travailler/surfacer le bois...


(3) et le tout premier brouillon du projet...








(4) Hache finie et en cours de tests sur le terrain...



Un projet dont je reste il est vrai un peu fier   et qui me sera utile tout en permettant à un vieux morceau de hache qui ne vient pas d'à côté de démarrer une seconde vie...  



Le profil épais permet de travailler près de la surface du bois avec un déport naturel de la main suffusant pour que celle ci ne viennent pas en contact/cogner avec la dite surface du bois. Bref on travail à deux mains à l'aise... Une autre façon de faire étant d'utiliser un fer de hache à l'émouture disymétrique favorisant l'effet ciseau à bois, mais avec un manche extrèmement déporté sur la droite ou la gauche, en accord avec la disymmétrie choisie deu fer de hache (droite ou gauche elle aussi...)


Les 2 dernières photos (la précédente et celle ci) ont été réalisées par Franck alias Acorn sur un autre forum.

Il m'a donné gracieusement l'autorisation de les utiliser. Merci Franck!  

Quelques remarques additionnelles...

dans ma tête, contrairement à l'idée habituelle dans le domaine de la "survie" et "art des bois" ou on cherche généralement à avoir un minimum d'outils, mais fiables et le plus polyvalents possibles, là c'était clairement un projet dont le contexte d'utilisation reste celui d' un chantier bien établi, planifié.


A savoir typiquement ce que ferait une personne ayant acquis un terrain et souhaitant y monter un Möki / Isba / chalet durable /cabane en fuste, de façon traditionnelle, pour lui et sa famille...


donc ici, l'outil est complètement dédié à cette tâche: équarissage/surfaçage...


de ce fait, la pierre reste toujours dans la poche et l'outil se doit d'être rasoir en permanence idéalement pour bien bosser et avoir de belles faces équarries.


les bois utilisés sont normalement sélectionnés à l'abattage pour leur qualité (un minimum de noeuds entre autre), et le chantier est nettoyé pour bosser à l'aise et proprement, sans risque de buter sur une caillasse typiquement...


Malgré ces précautions, aec une lame "dure", le risque de chipper/faire un éclat sur la lame n'est pas nul et pour ce type précis de dommage, assez long et laborieux à rattraper à la pierre seule... Les lames trempées "dures" peuvent présenter aussi un risque de bris par temps très froid...


Tout ne reste qu'histoire de compromis, c'est vrai, et c'est vrai que travailler longtemps sans avoir à réaffuter souvent reste aussi bien commode...


Un point quand meme intéressant du fait de cette necessité d'affuter régulièrement, c'est que le travail d'équarissage est répétitif et assez demandant au niveau moteur et ''nerveux'', et nécessite de faire des pauses régulières, du coup un kawa du thermo et un pet d'affutage assis sur ton log en cours de process... Smile


Ici quelques sources inspiration...


http://wikikko.info/wiki/Kuva:MG_4318.jpg


http://www.greenwood-direct.co.uk/graphics/library/484%20Broad%20Axe%201700%20615.jpg


http://www.gransforsbruk.com/produkter/timringsverktyg/gransfors-timmerbila-modell-1800/


exemple de manche déporté avec un fer à émouture disymmétrique...


http://www.elmerroush.com/wp/wp-content/uploads/early%20american%20axes/axe12in_handled_013_1200.jpg


https://www.google.fr/search?q=doloire&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=YnrvUrbTOYKutAa23oDIAQ&ved=0CCoQsAQ&biw=2560&bih=1304


Merci à vous pour votre patience de lecture...

à+,
Lambda

Branch

avatar


cheers affraid Respect admirable ! Ok c'est pas un travail de pros mais le résultat est bien là ! Bravo je suis admiratif :good:

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

lambda

avatar


Merci Branch. Embarassed Smile

Oui, simple bricole de hobbyiste, mais c'est très formateur et ca permet d'aligner quelques mêtres de baguettes pour s'entraîner... Wink

Cela permet de remettre en service en fait pleins d'outils cassés, ou de s'en confectioner sur mesure à partir de pas grand chose...

On peut ausssi faire un assemblage et ensuite le travailler à la forge traditionelle ou vice versa... comme pour cette hache par exemple...

Un exemple, parmi tant d'autres, où savoir souder un peu ou braser, est utile en coutellerie, c'est lorsque tu étends la soie d'un couteau et que tu veux la prolonger d'un filetage pour faire un montage de lame à "soie tendue" traversante. avec écrou de serrage en bout de manche...

Bref un mélange des genres bien sympa à pratiquer...

à+,
Lambda

Branch

avatar


J'adore les mélange de genre, ceux qui se cloisonnent par question de principe sont des gens obtus qui ignorent des possibilités, c'est naze...

J'adore ta façon de voir les choses :good:

http://couteauxetgateaux.blogspot.fr/

Kilbith

avatar
Tu vas devenir taillandier!

(petite question : toujours content du pull acheté à kiruna Inari?)



Dernière édition par Kilbith le Jeu 11 Oct 2018 - 13:25, édité 1 fois

lambda

avatar


Salut Did! Smile

C'est vrai que la taillanderie, c'est une belle extention du hobby de coutellier! Ca ouvre pleins de perspectives niveau formes et techniques mise en oeuvre... Ne serait ce qu'au niveau de la restauration/refection d'anciens outils...

" (petite question : toujours content du pull acheté à kiruna?) "

Acheté à Inari, si je me souviens bien (corrige moi si je me trompe)... Oui! toujours content de ce pull... il vieillit bien, se feutre en extérieur et je men sert parfois carrément comme ss vetement directement, en y mettant une chemise en coton large par dessus...

à+!
Lambda


patoche

avatar


affraid affraid affraid quel résulta , et bien elle a une gueule d'enfer ta hache :bravo: :bravo: :bravo: super beau boulot cheers cheers cheers

lambda

avatar


Merci Pat. Smile

C'est pas très compliqué à faire en fait... Il faut juste être méthodique et bien établir la chronologie des operations à realiser, faire un "scenario" en quelque sorte....

On peut aussi directement utiliser un fer de hache, ou un tête de marteau déjà existant/e et y rapporter par soudure une pièce en acier pour en faire un nouveau tranchant final, ou poinçon, ou ce que tu veux...

à+,
Lambda

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum