Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un potager de week end : pas beau, mais faisable

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

f(x)


Avec ma femme, nous sommes parisiens, au minimum 5 jours par semaine, et nous ne faisons pas partie des quelques citadins qui ont un petit bout de balcon ou un morceau de terrasse. En matière de production à domicile, impossible de dépasser le stade du basilic et de la coriandre sur un rebord de fenêtre.

Mais nous avons un peu d’espace à la campagne, et nous avons décidé d’y faire un potager. La réaction immédiate de tous nos proches a oscillé de la condescendance au scepticisme : « oh là, mes pauvres enfants, un potager, il faut être là ! » ; « vous n’y arriverez jamais » ; « c’est un entretien quotidien ». OK. Comme nous sommes têtus, nous l’avons quand même fait.

Le résultat n’est pas beau, mais ça marche. C’est la principale chose que je voulais dire. Pour le reste, pas de scoop, mais petit compte-rendu d’expérience en espérant que ça pourra être utile à certains.

1. Au départ


  • Pas le temps de retourner la terre. Nous avons fait des bacs. Le hic, c'est que les cochonneries poussent entre les bacs. A l'avenir, je vais mettre du gravier et / ou pailler.

  • Au prix des primeurs dans notre quartier, le potager est de toute façon une économie énorme. Du coup, nous n’avons pas lésiné sur l’enrichissement en terreau. En revanche (ou : du coup) pas d’engrais.


2. Entretien :

En gros, ç'a été 2 heures de boulot pour une personne (une heure à 2) dans le WE en étant là toute les semaines. Un peu plus avec des absences plus longues !

Nous ne sommes pas là pour gérer les maladies. Au printemps , nous pulvérisons une fois avec de la bouillie bordelaise.

a) Arosage : Nous avons des absences – en septembre, nous n’avons pu y aller qu’une fois. Cela veut dire : pas d’arrosage. Nous avions prévu un système de tuyau poreux et de programmateur… mais dans l’immédiat, nous ne nous en sommes pas servi.


  • Au printemps, et jusqu’à fin juillet, un arrosage par semaine le dimanche ; le reste du temps, des bouteilles remplies d’eau, enfoncées dans la terre la tête en bas une fois par semaine, ont suffi. Une par plantation. L’inconvénient est que, parfois, la terre bouche les bouteilles. Cela nous a tué peut-être 4 salades sur les 15-16 que nous avions planté. Important : on a aussi paillé les pieds pour garder l'humidité.
  • Arrosage quotidien au mois d’août : impossible de savoir si le système des bouteilles aurait marché malgré la canicule de fin août.
  • Rien en arrosage depuis le début fin août – ni bouteille, ni tuyau, et il a peu plu. Mais ce week-end, belle récolte.


b) sarclage, entretien et mauvaises herbes :

  • Il ne faut pas espérer un « beau potager ».
  • Le liseron est le plus envahissant, mais il s’arrache bien. En revanche, les mauvaises herbes font qu’il est impossible d’avoir dans ce potager des herbes aromatiques (notamment coriandre et persil : faire la différence avec le liseron est long, fastidieux, et désespérant). L’année prochaine, j’essaye dans des bacs dédiés et complètement au-dessus du sol, cela devrait limiter les invasions.
  • Prévoir que l’ensemble fera un peu « forêt vierge ». Les feuilles des courgettes peuvent être énorme et faire pas mal d’ombre. Ne pas mettre de petites choses autour. P. ex. pour les piments et des salades, je prévoirais de petits bacs à part.
  • Les tomates, insuffisamment pincées, partent dans tous les sens. Elles donnent beaucoup, mais, forcément, des petits diamètres. (Nos noires de Crimée font 3 à 4 cm de diamètre).


Quand je dis "forêt vierge"... voilà les tomates cerises en septembre :



3. Récolte quand on peut…

  • Là aussi, il faut savoir qu’on va en perdre un peu, faute d’être là à temps. Mais on peut au moins recycler en compost ce qui est trop mûr. Une courgette devenue vraiment énorme ne sera pas mangée et fera des graines pour l’année suivante.
  • Au-delà de ça, on peut s’adapter à une récolte « au moment où on est là » plutôt qu’au « moment idéal » : nous sommes en train de nous renseigner pour différencier les préparations selon la maturité ou la taille des légumes. Il y a aussi des solutions pour les tomates vertes en fin de saison (des histoires d'arracher les pieds et de les mettre en intérieur à la lumière, et apparemment, aussi une possibilité de confiture de tomates vertes...)
  • La récolte est plus longue que le simple entretien : c’est aussi le moment d’éclaircir un peu la foret vierge.
  • Faute d’être régulière, la récolte est massive…



Tomates : abondantes, mais petites – tardives, aussi, cette année dans la région.



Les courgettes, dès le mois de juillet… (cueillies avec le superbe neck du forum et une pensée pour ses créateurs).


  • Du coup, mieux vaut prévoir aussi le temps de faire des conserves.




amicalement
f(x)



Dernière édition par f(x) le Mer 3 Oct 2012 - 11:08, édité 1 fois

VitamineSeb




Tout le monde pense qu'un jardin a besoin d'être entretenu tous les jours mais c'est faux...

Les plantes n'ont pas besoin de nous pour pousser !

Certes, les variétés que nous cultivons n'ont rien à voir avec ce qui se serait fait dans la nature, mais elles poussent.
A la base, tous nos fruits et légumes étaient sauvages (sauf espèces spécifiques crées artificiellement).

De la terre, de l'eau, du soleil. Il ne faut rien de plus pour avoir de quoi manger.

L'investissement journalier dans un potager servira à augmenter le rendement, mais avant ça, prenez quelques minutes pour calculer le ratio.

Là tu donne 2H par semaine pour ton jardin et la récolte est plutôt généreuse.
2H par jour ne t'auraient pas permis de multiplier par 7 le rendement.

Il est certain que si on est sur place, qu'on a du temps à perdre pour ça, on peut gérer le potager tous les jours, mais si on n'en a pas l'envie ni les moyens la différence sera minime.

C'est à prendre en compte pour la survie, quand il faudra s'occuper également de la chasse, la pêche, le bois, la lessive, la collecte d'eau...



Dernière édition par VitamineSeb le Mer 3 Oct 2012 - 11:57, édité 1 fois


_________________
Dépression ?
NON ! Des pressions !

f(x)


+1 à chacune de tes phrases

Fantôme


Je suis admiratif du resultat. Respect

smeety




cheers belle recolte bravo


_________________
paix et félicité sur toi Invité/breizh ma bro
dura lex sed lex/mieu vaut prévenir que guerrir

Invité


Invité
Miam miam sunny

Merci pour ce poste instructif

chsc21


sympa le potager

Mutof




L'important est que ça marche ! Peut importe le style non-académique !
Bravo et belle récolte cheers

PS : n'oublie de récolter, sécher et concerver des graines Wink

https://www.youtube.com/user/TheMutof

Corazon




Très bien, et rendement plus qu'intéressant cheers


_________________
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

Chaîne YouTube
Mes photos de la nature
http://www.nature-photos.eu

yoridson


Franchement, tu n'as pas à rougir de ton résultat! Et en plus, tes tomates ont l'air très appétissantes...
Et pour ma part, je trouve qu'un terrain légèrement en friche est vachement plus beau qu'un jardin nickel,sans mauvaises plantes et tout et tout.
Bravo, moi, je t'applaudis! cheers

f(x)


merci à vous... mais le truc bien, c'est de ne pas y être pour grand chose parce que justement la nature fait l'essentiel Razz

@Yoridson : un terrain légèrement en friche mieux qu'un jardin nickel ? Purée, à ce compte-là, je devrais me reconvertir en paysagiste, parce que pour la friche, j'ai un sacré niveau

@Mutof : pour les graines, oui, bien sûr. Le hic, c'est que les semis à couvert au printemps demandent plus de soin que le potager... dans l'immédiat, on a un peu raté cette partie là. Vais essayer d'améliorer le système l'année prochaine... scratch study

amicalement
f(x)

OL


salut fx bravo pour le resultat

j ai une petite question je fais quelques conserves aussi et j ai pris dernièrement le même stérilisateur que toi mais je vois que tu superposes les pots l'un au dessus de l autre. tu m'est des chiffons entre peut être ? je ne me suis pas encore servi du stérilisateur. merci

a+ ol

vinc


chez moi les tomates cerises c'est limite de la mauvaise herbe

j'en ai des tonnes !

f(x)


@ Vinc : c'est vrai que ça donne énormément !!! mais bon, c’est le péché mignon de ma femme... Et ce n'est pas mal du tout en sauce tomate Razz

@Ol : si,si, nous mettons des torchons entre les bocaux !

christouph


J'ai aussi fait un potager cette année hihii et pour te dire je n'y allé jamais, j'arrosé jamais et au final j'ai meme pas pu tout manger lol :shock:
en 2013 j'ai prévu de remettre ca avec encore plus de variétés et encore plus de pieds mais d'en prendre soin et de m'organiser a tout manger cette fois ci Razz

ps: j'ai adoré récolter et me dire que tout ca était a 98% bio! en plus d'une fierté j'avais le mérite de manger mes propres légumes et fruits! et ca sa n'as pas de prix hihii Exclamation Cool

http://www.youtube.com/channel/UCkvMLlXWjUQzfXS-T6lTFtA?feature=

f(x)


Pour tout manger, il faut multiplier les méthodes de conservations - mais même ainsi, ça demande pas mal de temps dans les semaines qui suivent la phase de récolte...

Pour l'instant, nous pratiquons :
- conserves
- déshydratation (pour les pommes... un régal en apéro drunken )
- congélation

Mais scratch je suis sûr qu'il existe encore d'autres moyens...

christouph


ha oui pas béte Wink
je vais me renseigner tiens sur ce sujet sa peut m'être très utile Very Happy Exclamation
merci du tuyau

http://www.youtube.com/channel/UCkvMLlXWjUQzfXS-T6lTFtA?feature=

f(x)


christouph


mais sa démonte ca en faite hihii Cool
Cherche pas l'année prochaine je fais ca direct ^^
en plus sa a l'air sympas a faire comme pratique Very Happy

par contre je suis surpris que sa puisse se concerver 5 a 10ans Exclamation Question
c'est véridique ca Question c'est allucinant ..
je ne comprend pas que si peu de gens ne se mettent pas a cette pratique..
a mon avis c'est comme le bushcraft sa vas forcément se propager a toute la france
surtout avec ces temps de crise quoi .. Neutral

http://www.youtube.com/channel/UCkvMLlXWjUQzfXS-T6lTFtA?feature=

moustik


Avant les "vieux" concervaient tout à la cave, à l'abri dans de la terre, mais ils savaient aussi ceux qu'ils ne fallaient pas mélanger (oignon et pomme de terre par exemple).

Extrait du site http://fr.ekopedia.org/Conservation_des_aliments
.../...Entreposer ses légumes dans un caveau permet à ceux-ci de rester vivants et de conserver leurs valeurs nutritives jusqu'à la fin de l'hiver. Il suffit d'aménager une petite pièce dans le coin d'une cave en terre ou en ciment et d'y intégrer un système de ventilation passive. Cela veut dire d'installer deux bouches d'aération, une par le bas faisant entrer l'air froid et une autre par le haut faisant sortir l'air chaud.

Cela permet d'atteindre la température idéale qui se situe entre 0 et 2 degrés Celsius, quoiqu'elle puisse varier d'un légume à l'autre. Les courges par exemple se conservent idéalement à 15 degrés Celsius. Il faut donc les entreposer dans une armoire fraîche de la maison.

Voici la liste des légumes se conservant en chambre froide : ail, betteraves, carottes, choux, choux Siam, oignon, panais, et pomme de terre. Pour ce qui est de la pomme de terre, il faut l'isoler, car elle dégage de l'éthylène, un gaz qui nuit à la conservation des autres légumes.

Le froid est une technique de conservation pour les aliments qui ralentit ou arrête l'activité cellulaire. Le refroidissement doit être fait le plus tôt possible.
.../...

Les "canneux" Canadien en savent pas mal à ce sujet aussi (la conservation). Chez nous en revanche si il est facile d'avoir un "stérilisateur" je n'arrive pas à trouver une fiche technique d'un de ces trucs, et je pense que la plupart ne sont "que" des pasteurisateurs.

Clostridium botulinum, cette bacterie, c'est l'ennemi pour nous car elle n'a n'y odeur n'y saveur.
Ici un lien sur les méthodes de concervation. Sur cet page vous pouvez lire :
.../...L'O.M.S. nous informe sur le botulisme alimentaire : "il survient lorsque (la bactérie) Clostridium botulinum se multiplie et produit la toxine dans des aliments qui sont ensuite consommés sans avoir été suffisamment cuits pour inactiver la toxine. Comme il s’agit d’une « bactérie anaérobie », elle ne peut se multiplier qu’en absence d’oxygène. Il en résulte que le phénomène tend à survenir dans des produits à faible teneur en oxygène, lorsque les conditions de stockage et de conservation s’y prêtent. C’est le plus souvent le cas pour des aliments qui n’ont pas subi un processus poussé de conservation : poissons ou produits carnés fermentés, salés ou fumés, conserves ménagères d’aliments faiblement acides, comme les légumes, en boîte ou en pot. Les aliments incriminés habituellement varient d’un pays à l’autre en fonction des habitudes alimentaires locales et des méthodes de fabrication des conserves. Il arrive que des produits du commerce soient également impliqués.
On a retrouvé la toxine botulique dans une grande variété d’aliments : légumes peu acides en conserve, comme les haricots verts, les épinards, les champignons ou les betteraves ; le poisson, comme le thon en boîte ou le poisson fermenté, fumé ou salé ; les produits carnés, jambon, poulet, saucisse.

Une cuisson normale (5 minutes à 85 °C ou quelques minutes d’ébullition) détruit la toxine. Clostridium botulinum ne se développe pas, et donc ne produit pas de toxine, dans les aliments acides (pH inférieur à 4,6). Toutefois, si celle-ci est déjà présente, les pH acides ne l’inactivent pas."
Sources : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs270/fr/
.../...

Autre site sur la conservation et les liens pour le faire en solaire :
http://fr.solarcooking.wikia.com/wiki/Conditions_thermiques_de_la_pasteurisation_et_de_la_st%C3%A9rilisation

Et si vous comprenez quelque chose au math, ce charabia http://www.alimentaire-pro.com/dossiers/microbiologie_aliments/VS_et_VP.php

christouph


c'est moi qui n'arrive pas a trouver des dates de conservation ou il y en a pas Exclamation Question
c'est le 4eme site que je lis de haut en bas et je ne trouve rien Sad

http://www.youtube.com/channel/UCkvMLlXWjUQzfXS-T6lTFtA?feature=

moustik


Ca dépend du mode de stérilisation.

Avec un autoclave non, il n'y à pas de limite de conservation puisque tu tue non seulement les bactéries mais aussi les spore, bref tu stérilise.
C'est plus les contenants qui posent problème, c'est la boîte qui a une date limite lol!

Si il y a un joint qui laisse passer l'air, c'est plus bon, mais ce n'est pas la faute au traitement à l'autoclave.

floproteus


Salut !

Bravo pour ton potager, je le trouve génial !
T'es tu intéressé aux techniques de permaculture ? Ca me semblerait coller à ta démarche Very Happy !

http://www.youtube.com/user/floproteus?feature=mhee

christouph


moustik a écrit:Ca dépend du mode de stérilisation.
Avec un autoclave non, il n'y à pas de limite de conservation puisque tu tue non seulement les bactéries mais aussi les spore, bref tu stérilise.
C'est plus les contenants qui posent problème, c'est la boîte qui a une date limite
Si il y a un joint qui laisse passer l'air, c'est plus bon, mais ce n'est pas la faute au traitement à l'autoclave.

ha c'est donc ca,
alors j'ai envie de dire que c'est une solution miracle Wink
du coup j'vais m'organiser avec madame pour acheter du matos et mis mettre dés mes premières récoltes hihii
en tout cas j'suis bien content d'être tombé sur ce post Exclamation Cool

http://www.youtube.com/channel/UCkvMLlXWjUQzfXS-T6lTFtA?feature=

moustik


Je ne m'y suis pas mis mais la meilleure source que j'ai trouvé pour ce qui touche à l'autoclave c'est le blog d'un "canneux", donc Canadien mais francophone quand même Wink

http://conserves.blogspot.fr/

Concernant l'achat d'un autoclave (canner) j'avais trouvé ici http://www.goodmans.net/s/1/pressure-cookers-canners_p_8/c_canner.htm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum